Les dits du corbeau noir

YO-YO DRUIDIQUE (DES HAUTS ET DES BAS...) BRAN DU 2019 16 02 FEVRIER

Yo-Yo inter-druidique !

 

Introduction :

 

Des hauts et des bas (devant mener à débats et non sans une certaine « hauteur » !)...

 

Des aspirations prometteuses, des initiatives heureuses, des réflexions pertinentes, des constats lucides, des volontés convergentes, confrontées à des contradictions et à des paradoxes comportementaux encore trop « conservateurs », craintifs et individualistes ; plus « matérialistes » que « spirituels » et trop souvent « immatures »...

 

Le constat : les sempiternelles querelles de personnes sont à la source d'un manque considérable de cohésion et d'un retard considérable apporté à notre « représentation » légitime, claire et transparente, vis-à-vis de nous-mêmes et du monde extérieur...

 

 

 

Réflexions Bran du           le 15 12 2019

 

Le mouvement druidique « européen » oscille depuis plus d'un siècle entre des tentatives méritantes et nécessaires de rassemblements confraternels, de mise en place d'une fédération et l'échec total dans ce dernier domaine censé être l'aboutissement heureux et souhaitable d'un ensemble de communautés fraternelles issues d'une même Tradition de « sagesses » s'unissant sur l'essentiel afin de combattre un superflu préjudiciable et une représentation anarchique ouvrant dans le pire des cas sur le charlatanisme, l'abus de pouvoir, la défiguration médiatique, le renforcement des « images d'Epinal » et l'auto-proclamation etc...

 

 

La scission puis la création de nouvelles entités druiduisantes semblent bien être un modèle récurrent qui parsème régulièrement le panorama druidique de ses divisions et mésententes internes...

 

Très très rares doivent être les communautés inscrites dans une certaine « durée », épargnées par ce virus très contagieux (en existe-il une d'ailleurs?)...

 

 

Si, d'un côté, on note un effort très réel d'accueil, d'ouverture, de novation, de transparence, de communication, de mises en convergences et en entendements par des clairières ou des « collèges » pour mettre en œuvres des assemblées confraternelles ouvertes à tous et à toutes et ceci non sans un réel succès digne d'une représentation de « fraternité », on assiste encore trop souvent à des éclatements de structures généralement bien établies dans le temps...

 

 

Ces oscillations si fréquentes entre volonté d'union et dissociations et scissions en « interne » portent préjudice à la Tradition vue du monde extérieur comme étant incapable de mettre en œuvre, en sympathie, en cohérence, une éthique amplement partagée et des valeurs en confluences majoritaires...

 

 

Ce balancier, incapable de trouver en son « Centre » la stabilité requise, affaiblit considérablement la cohésion et la cohérence au sein des mouvements druidiques ; tout ceci résultant parfois de problèmes de divergences conceptuelles, mais se résumant surtout aux relations humaines et aux personnalités qui s'opposent à partir d'égoïsmes non maîtrisés, de réactifs affectifs, de volonté de « pouvoir » non partagé où de comportements qui relèvent des chamailleries de cours d'école et des querelles de « chefs » etc...

 

Du « petitement humain » donc !....

 

Dans ces situations déplorables, toute Verticalité traditionnelle spirituelle et transcendante est évacuée au profit d'une horizontalité « matérielle » et humaine livrée à elle-même...

 

C'est lors, une contradiction et un paroxysme total, déplorable, entre un enseignement de haute sagesse, une fonction faite de maîtrise et de discernement et des applications contraires et opposées dans la réalité des faits observés...

 

 

IL est totalement oublié dans ces malheureuses affaires trop récurrentes que la première des invitations faites par nos enseignements majeurs consiste à tout mettre en œuvre pour instaurer, restaurer, entretenir et conforter les fragiles équilibres et harmonies qui ne manquent pas de se présenter en tout lieu et en toute situation !...

 

 

On se demande pourquoi la paix, la sérénité, requises et sollicitées, au sein de tous les rituels et cérémonies, l'appel à unité ; tout cela réellement « présent » et sincèrement exprimé et vécu au sein du Cercle d'offrandes et de gratitudes, pourquoi ces vœux et cet état d'être sont évacués lors des différents et des oppositions qui minent et sapent les communautés dès qu'elles sortent de ce cadre et de ces intentions fort louables au demeurant ?...

 

 

C'est un bien triste spectacle qui est ainsi offert et qui déroute légitimement ceux et celles qui nous approchent et qui sont confrontés à ce paroxysme entre une Tradition de haute éthique et de hautes valeurs et des attitudes et comportements qui traduisent de graves manquements envers de telles sagesses !....

 

 

Il est de plus en plus fréquent que l'on évoque pour notre époque le terme de déclin ou de décadence ; on en trouve aussi trace au sein de divers mouvements dont le mouvement druidique qui n'échappe pas à ce constat sur certains points et en certaines communautés !...

Du fait de l'héritage de sagesse et de discernement qui est le nôtre, nos communautés devraient être des espaces fraternels exonérés de tels effondrements et ruines !...

 

 

Il est vrai que le « corps » social étant globalement « malade » les membres de ce corps ne peuvent qu'être affectés par la dite « maladie », mais on devrait être en mesure de mieux résister à la contagion me semble-t-il et d'opposer une saine, lucide et efficace résistance « sapientiale » aux reports et aux transferts en nos clairières des maux conflictuels (de dissension, de divergences, de mésententes, d'autoritarismes, de clivages, entre autres) qui affectent la société en général...!

 

 

Mutation, changement, transformation, transition... ce sont des termes qui illustrent et évoquent le passage d'un état à un autre censé être plus satisfaisant, et mieux répondre aux légitimes aspirations de tous et de chacun... (Nous sommes individuellement et communautairement invités grandement à cela !)...

 

 

Si le Fond, le Principe, l'Essence, l'Esprit, les Valeurs, l'Ethique et l'Anima de notre Tradition se doivent d'être des modèles et des référents pour nos pensées et nos actions adéquates à celles-ci ; c'est aussi parce qu'ils ne sont pas « figés » en leurs formes, expressions et manifestations et que celles-ci sont appelées à "évoluer", à être « revisitées » et reconsidérées périodiquement afin de co-participer activement aux enjeux de société qui sont les nôtres...

 

Evitons si possible d'entretenir le « mauvais exemple»  et de freiner ainsi la venue tant attendue de ce qui se doit d'être l'aspiration la plus comm « une » et la plus partagée d'entendements communautaires majeurs !...

 

 

Il ne s'agit pas ici d'épouser ou de renforcer les travers et dérives de notre " modernité" quotidienne, de cautionner et de valider des scénarios dramatiques et catastrophiques pour le devenir de l'humanité, mais bien d'ouvrir des pistes nouvelles de mises en œuvres réalistes, lucides, cohérentes et objectives et d'être une force de propositions coopérant à un changement de paradigme sociétal urgent, salutaire et prioritaire...


…///...

 

 

Le mouvement dit druidique ou de la « druidité » est un ensemble de communautés et de démarches de nature libertaire, un Esprit libertaire qui protège (plus ou moins efficacement) cet ensemble traditionnel de tout intégrisme et dogmatisme ; un Esprit qui considère la laïcité comme indispensable au maintien d'un équilibre entre un Etat et les mouvements religieux appelés à une cohabitation saine, respectueuse et pacifique, qui accueille toute personne quelque soit sa culture, sa race, ses opinions pour autant que cela n'interfère pas idéologiquement avec les valeurs communautaires pour en détourner les fondements et orientations ; c'est là sa force démocratique, sa dignité, son attentive tolérance et un hommage envers des sages qui jadis furent les garants et les défenseurs de la Liberté à la fois contre l'emprise du monde romain et du christianisme naissant...

 

 

Ces aspect incontestablement libertaire a cependant pour effet regrettable le refus et la crainte pour certains de toute organisation fédérative élargie au-delà d'un champ très restreint et conventionnel d'accords et d'entendements alors que ce qui converge entre les uns et les autres et bien plus important, conséquent et majoritaire que des divergences le plus souvent de « formes » et non de fond et que les querelles de personnes attachées à leurs prérogatives, leur notoriété particulière etc...

 

 

Fédérer ce n'est pas « uniformiser » une riche diversité de concepts et de pratiques, c'est, par exemple, donner une image claire, consensuelle, démocratiquement élaborée et actée d'un état de druidité ou d'un druidisme cohérent capable de s'organiser au plus haut niveau, de déléguer des représentants élus auprès de décideurs institutionnels afin d'instaurer un dialogue efficace et représentatif permettant une « reconnaissance » de la Tradition et de ses pratiques cultuelles comme cela est le cas en d'autres pays et continents... (Pour autant que l'on aspire à une telle "reconnaissance".)...

 

 

C'est doter chaque groupe ou communauté de moyens et d'outils aidant au bon développement des uns et des autres, c'est se doter d'espaces et de lieux pouvant accueillir des rencontres et des assemblées, pouvant exposer l'immense qualité des artistes, auteurs et artisans œuvrant dans l'esprit traditionnel, c'est disposer de salles pour des conférences, des projections, une librairie, une salle de documentation et d'études, pour des débats internes et externes, pour assurer des formations de moyenne et longue durée et pour mettre à la disposition du monde externe, du public de plus en plus nombreux, une plate forme d'informations et de découvertes...

 

Il y a là de él'ouvrage sur la plancheé, du bel et indispensable ouvrage afin de construire ici et maintenant un avenir plus cohérent et efficace pour l'évolution et le développement de notre Tradition, toujours aussi riche en sa diversité, mais plus axée, plus convergente, plus cohérente, sur ses « fondamentaux » spirituels et philosophiques afin de répondre davantage encore aux attentes internes de tous et de chacun en ce sens et en cette Essence, mais aussi afin d'incarner authentiquement et exemplairement les valeurs et l'éthique qui sous tendent nos croyances et pratiques aux yeux de ceux et celles qui viennent de plus en plus nombreux à notre rencontre et qu'il nous appartient de ne pas décevoir par des contradictions et des paradoxes entre la Tradition elle-même ses enseignements essentiels, sa pensée et les actes qui se donnent à voir et à entendre...

 

///...



16/02/2019
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 551 autres membres