Les dits du corbeau noir

Vivre l'instant en perspective de devenir Réflexions Bran du

Vivre l'Instant en perspective d'avenir... Réflexion Bran du 30 09 2013

 

Inscrire l'individu dans une perspective à long terme suppose et implique un désir allié à une volonté de projeter l'avenir dans une durée qui ne connaîtrait pour terme et échéance que notre finalité ici bas...

Cela ne pourrait relever et ne s'inscrire que dans des dimensions cumulées hautement artistiques, créatives, philosophiques et inmanquablement spirituelles... amoureuses, confiantes, enthousiastes, lucides et aimantes de surcroit...

 

C'est d'un projet de vie dont il s'agit alors, soit d'une conception longuement et sagement elaborée et mûrie avec toute la clairvoyance requise et la plus ferme, osée et osbtinée des volontés mises en oeuvre...

 

Il ne s'agit pas seulement et limitativement d'envisager telle étape, telle escale, telle destination provisoire dans une progression et une avancée spatio-temporelle, mais bien de concevoir toute sa vie comme une navigation permanente engagée sur l'océan du devenir...

 

Ou encore sous l'angle d'un cheminement constant, d'une route quotidienne et serpentiforme, autorisant le fait de se perdre ou de s'égarer afin de mieux se retrouver... Un concept de nomadisation dont le mouvement anime nos espaces de sédentarisation !

 

 

Projeter dans le vivant et à long terme demande à mon sens d'avoir su établir au préalable avec la mort (l'idée que l'on peut s'en faire) une convention tacite d'accompagnement, de présence la plus discrète possible et non de refoulement ou de négation de celle-ci

 

Cet itinéraire s'acheminant vers le promontoire ou l'embarquement ultime

ceux-ci peuvent survenir et se présenter au navigateur ou compagnon du chemin à n'importe quel moment....

 

Et le pérégrinant a bien conscience de cela qui goûte chaque pas, chaque foulée, chaque bord tiré sur la voile de l'acheminement...

 

C'est ici l'art de combiner subtilement et efficacement la pleine conscience de ce que l'instant vécu nous offre de “vie” (et aussi d'éternité de vie !) à travers la densité et l'intensité irradiant de l'entendement de tous les sens convoqués à oeuvrer de concert et l'englobement de cet instant dans d'autres dimensions du temps et de l'espace qui transcendent les conventions habituellement et humainement établies dans ces domaines de gestion encadrant notre existence terrestre...

 

L'homme dit-on à besoin “d'accrocher son char à une étoile” selon ce qu'en disait Erasme... Projeter est un exercice vital... Concevoir ce que sera ou pourra être demain, après-demain et bien plus tard est indispensable à l'être pour se mouvoir vers le futur et ce, si possible, en ayant retiré les sages leçons de son passé et de celui des autres hommes tout en se voulant aussi incarner un présent qui soit fait d'offrandes à lui-même et à la vie et à tous ce qui sert la Loi d'Evolution...

 

Vivre comme si l'on devait mourrir demain rappelle un autre adage...

 

Ce n'est pas oblitérer le futur que de célébrer ou concélébrer chaque instant consciemment vécu et de remercier chaque soir qui l'on voudra et sous le vocable qui nous convient pour tout ce qui a fait que cette nouvelle journée à été celle-ci avec ses lots de sentiments et d'émotions, de joie ou de peine, de lumière et d'obscurité... (avec tout ce que la vie nous a généreusement offert et que nous avons ou non embrassé ou brassé de corps, de coeur, d'âme ou d'esprit), avec ce que nous avons su ou non voir, percevoir, sentir, entendre de ses silences et de ses musiques, de ses ombres et de ses lumières, avec le constat d'être encore et toujours en vie et disponible, après repos et réparation, pour donner une suite au poème qui est le nôtre tant qu'il nous sera donner de l'écrire et de lui donner mille formes, couleurs, sons et senteurs...

 

Vivre l'instant donc dans la conscience active et animée qu'il est le nôtre, ce que nous en faisons, la façon dont nous le respirons et lui donnons sens et Essence... Cela ne nous empêchera pas par ailleurs de tendre aussi vers cette étoile que nous aurons accroché dans le ciel de nos aspirations, voeux et espérances et qui fera écho à celle qui brille en nos nuits intérieures...



30/09/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 532 autres membres