Les dits du corbeau noir

une hiérarchie druidique ? une société celtique chamanique ? Des druides non impliqués dans la vie sociale et "politique"...

Un blog : Druide d'hier et de demain

Le concepteur et animateur de celui-ci (en l'état des données lues) demeure inconnu (pas de signature au niveau des articles), pas d'accès aux informations de base sur l'auteur des pages publiées et sur le détenteur du blog proche à priori de nos amis de l'ACDS...

Il est souvent question d'un "Code d'Honneur" appelant à la dignité, aux vertus, au sens du devoir et de la responsabilité, au courage, à la juste lutte et au juste combat.... Tout cela fort honorable....en effet....

 

Dans l'article sur les druides , bardes et ovates il est dit :

 

Que ceux-ci font partie des trois expressions du Triskèle gaulois (entendre la tripartition fonctionnelle selon le schéma indo-européen dégagé par G Dumézil.)

 

L'auteur note que toutefois que la "hiérarchie" habituellement mise en place dans les collèges (Druide puis Bardes puis Ovates) ne correspond pas historiquement à l'ordre d'apparition des fonctions au sein de ceux-ci....

 

Les vates ou ovates auraient été les premiers et les plus lointains "officiants religieux"(divination et conduite des pratiques religieuses) .

Vinrent ensuite les bardes interlocuteurs entre les hommes et les dieux par "instruments, voix et paroles" interposés...

Le "druide" n'apparaîtrait que bien plus tard au sein d'une civilisation celtique qualifiée de chamanique (?)...

 

Il n'y a majoritairement pas de "discrimination" entre les fonctions au sein d'un collège druidique où tous participent du "sacrifice" et du sacré selon leurs compétences et qualifications....

"Est "druide" celui ou celle qui participe du "sacrifice"....(CH J Guyonvarc'h et F Leroux "Les Druides")

 

Il est vrai que le "Druidicat" est censé regrouper sur une seule personne un vaste corpus de compétences, d'expériences et de connaissances à l'image d'ailleurs du "Dieu Multiple Artisan qu'est Lug ; le "Polytechnicien"....

 

Cela ne déshonore pas ni ne minise pas pour autant les autres fonctions tout aussi importantes et des plus complémentaires par leur "spécialisation"...

Tous et toutes sont au service de la Tradition, de son principe, de son Anima et de son Essence....

 

Suit une critique appuyée sur le fait que nombre de collèges druidiques seraient majoritairement "apolitiques" et donc non impliqués dans la société des hommes et des femmes au sein de leurs cités !!!...

 

Ceci aboutissant à une conclusion des plus hatives et propre à son auteur et aux "expériences et connaissances" de celui-ci, qui veut que les "druides d'aujourd'hui soient, en ce domaine, aux abonnés absents !"

 

Que la "politique politicienne" soit "bannie" ou "proscrite" au sein des Collèges, afin d'éviter des pressions et des détournements partisans en ce sens, est "sagesse" en effet ce qui ne fait pas exclusion par ailleurs, et sans impliquer le dit collège, que l'on peut, que l'on doit même, à titre personnel donc, oeuvrer au sein de la citée des hommes et des femmes afin de concourir humblement, mais avec efficience, sagesse, discernement et obstination, à de meilleurs équilibres et harmonies entre toutes relations relevant des activités humaines et du destin commun à toute la planète...

 

Les Druides et druidesses que j'ai connu et rencontré ont tous et toutes été impliqués dans la recherche d'un meilleur vivre ensemble et ont été et sont encore "acteurs et actrices" d'une volonté et d'un désir de contribuer au changement de paradigme sociétal permettant d'assurer un devenir plus sain et serein, plus solidaire et symbiotique, plus compassionnel et responsable, plus harmonieux et plus équilibré pour l'ensemble de ce qui constitue la terre, le monde et l'univers....

 

Lorsque des idéologies extrêmement droitières ont voulu sur ordre de leur état major investir le milieu traditionnel pour y trouver une pseudo légitimité et antériorité idéologique et détourner "de l'intérieur" les collèges et groupes druidiques, par manipulations successives, vers leurs buts "inavoués", ils se sont fait, une fois découverts, "jetés" comme des malvenus qu'ils étaient !....

(Le dernier et retentissant exemple d'exclusion et de clarification fut au Gorsedd de Bretagne sous la houlette de Gwenchl'han le Scouezec (Grand Druide) et de Gilles Servat (son porte Parole en tant que Barde.)...

 

La sagesse met un point d'honneur comme notre Tradition d'ailleurs à demeurer dans l'équilibre et l'harmonie et c'est là, pour toutes deux, leur enseignement majeur... Elle se protège donc des "extrêmes" et des "excès" générateurs de graves perturbations de la même façon qu'elle protège les rituels et cérémonies de tout parasitage profane, de toute vibration négative, de toute intrusion néfaste....

 

Quand à l'affirmation assez gratuite et peur argumentée que "les Celtes constituaient une religion chamanique", on la laissera telle quelle dans son attribution et interprétation à son auteur. Si effectivement nous "descendons de "peuples premiers" avec en notre inconscient collectif une part des apports de ces sociétés à l'évolution humaine, que si des traces de "chamanisme" peuvent être détectées dans la survivance de quelques cultes "populaires",

"Il n'y a pas de société" celtique sans druide ni de druide sans société celtique" (F Leroux et CH J Guyonvar'ch in les Druides Ed Ouest France) et donc que le druidisme est l'expression culturelle, philosophique, sociale, spirituelle et religieuse majeure des Celtes....

 

Il est indéniable que les premiers "prêtres" ou "chamans" aient été ceux ou elles qui avaient la "maîtrise du feux" et donc des "transformations" tant physiques, chimiques que psychiques... Ils ont été les "premiers "forgerons" de l'âme selon Mircal Eiade....

L'apport considérable des druides à cette société issue du monde indo-européen fut de mettre en oeuvre une Pensée instruisant, conduisant, selon une éthique, une doctrine, une "morale" le comportement, l'attitude, des hommes et des femmes au sein de leur communauté d'appartenance...

Et sans sans exclure les anciens usages et les anciennes pratiques "religieuses" et "magiques" mais en proposant une nette élévation du niveau des consciences et un élargissement considérable des "esprits" vers une dimension cosmologique et métaphysique...

Prenant modèle sur l'agencement prodigieux de l'Univers et les bons "ordonnancements" observés au sein de la nature , de ses rythmes et de ses cycles, ils projetèrent sur la terre la carte que leurs dieux et déesses dessinaient dans le ciel...

 

 

Le passé est le terreau, l'humus du devenir et non un culte passéiste et nostalgique totalement stérile....

Soyons prudents dans nos affirmations et conclusions en ne généralisant pas une facette entrevue comme étant une vue globale et généralisée de la "chose observée"....

La partie est certes ambassadrice d'un Tout et le Tout se reflète en cette partie mais évitons d'interposer entre ces "interfaces" des miroirs déformants où amputés de leurs capacités à réellement "réfléchir" !...

 

Un code "déontologique" induirait la nécessité de savoir qui prend la plume et à quel titre sans avoir à faire un parcours de combattant pour remonter à l'éditeur

des propos tenus... L'anonymat n'est pas de mise quand on se veut servir le vrai, le beau et le juste.... Et oeuvrer en "transparence d'être"....

 

Nous ne sommes pas "sans nom" et sans "visage" !

Bran du 05 10 2014

 

................................................................................................................



06/10/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 549 autres membres