Les dits du corbeau noir

UN TRESOR DE MEMOIRES REFLEXIONS BRAN DU 2019 21 06 JUIN

Forêt Juin 2019 002pm.jpg

Photos Forêt de St Aubin (Bran du)

 

 

 

Bran du            Un Trésor de Mémoires

Le 21 06 2019

 

 

Nous ne fuyons rien...

Nous rapatrions ce qu'un long exil d'oubli ou d'ignorance à distancé en nous de ce qui nous est en fait et en fêtes essentiel soit un rapport à la Vie qui soit source d'équilibre et d'harmonie, de rencontres, de partages, d'échanges, de découvertes mutuelles étonnantes et émouvantes....

 

 

Inlassablement dire et redire, témoigner et interpeller, incarner véritablement, sincèrement, authentiquement avec joie, enthousiasme et dynamisme tout ce dont un héritage ancestral de sagesses est en capacité et de nature à donner pour notre existence un sens si clair, si lucide, si objectif, si cohérent, si inspirant qu'elle devient lors l'Anima par excellence d'un corps, d'un cœur, d'une pensée, d'un esprit, d'une âme ne faisant plus qu'un pour nous accompagner et nous stimuler dans les ouvrages devenus ou redevenus majeurs de notre vie...

 

 

Il s'agit de réduire l'écart entre ce qui fait unité et ce qui nous en sépare, de ramener le divergent artificiel, conditionné, parfois intolérant, vers un entendement où se renforcent, s'illuminent, les vecteurs et facteurs de convergences...

 

 

Nous sommes en exil, douloureux, il est vrai, et ce depuis fort longtemps, d'un pays, d'un domaine, d'un royaume qui se tient en nous-mêmes et qui n'attend que son roi et sa reine et la ronde table des chevaliers pour redevenir une terre du fleurissement et de l'ensemencement qui offre sa prairie, sa forêt, ses jardins et vergers, toute sa verdoyante contrée à la Vie...

 

 

Nous avons été séparés et nous nous sommes séparés nous-mêmes de ce qui nous constitue fondamentalement, primordialement, élémentairement et depuis nous portons le deuil du Vivant, nous recouvrons la joie d'un suaire mortifère et les vraies valeurs d'une cape d 'orgueil et d'arrogance, nous célébrons le factice, l'illusoire et l'artifice au point de rendre aveugles nos regards, sourdes nos capacités auditives et inertes nos facultés perceptives !....

 

 

 

Forêt Juin 2019 012pm.jpg

 

 

 

Nos chemins essentiels, nos sentes nutritives, nos routes et nos auberges fraternelles, nos navigations, nos aventures, nos pérégrinations sont balisés et canalisés, cartographiés, et nous ne savons pas, ne savons plus tracer nous-mêmes le chemin sauvage, libertaire, spontané, créatif, imaginé, altruiste, solidaire, symbiotique, de nos accomplissements et épanouissements personnels !

 

 

Nous sommes en errance et en déperdition car nous ne savons plus rechercher cette étoile au ciel qui éveille en nous celle que nous avons au cœur !

 

 

Le troupeau noir et blanc de nos songes et de nos rêves attend son berger !...

 

 

L'espace et le temps sacré attendent eux aussi les concélébrants que nous sommes...

 

 

La Terre (qui est aussi pour nous une Mère) attend de même ceux et celles qui en son nom et en mémoire de ses dons, de sa générosité, de sa prodigalité à notre égard, qu'ils fassent fenaison, moisson, récolte des fruits de leurs actions pour les offrir sur l'autel des saisons à la Source Une et Première d'où ruissellent et se répandent les flux bienfaisants et bienveillants que lors nous partageons...

 

 

C'est ici l'Essence même de tout rituel, le Principe de toute cérémonie...

 

 

A nous d'en être l'Anima fervent et aimant, à nous d'en être les servantes et les serviteurs, à nous d'en incarner le vif et le flambant...

 

 

Nous ne sommes pas retranchés derrière le mur du passé, mais lançons des ponts et des passerelles par-dessus un monde qui arrive à la fin d'un cycle aveuglé par ses égarements et ses illusions, bouffi d'orgueil, contaminé et vérolé par ses propres mensonges et volontiers enclin à toute prédation, à toute cruauté ; un monde dont une part hélas déterminante d'humanité s'associe à une sorte de suicide collectif et planétaire en validant et en cautionnant, par volonté de puissance, de possession, de domination ou par peur, naïveté, faiblesse, mutisme et ignorance, tout ce qui accélère la ruine sociétale et civilisationnelle et sa plongée dans une inversion de valeurs qui ne peut que mener aux zones les plus obscures et les plus chaotiques de chacun et de chacune d'entre nous......

 

 

Forêt Juin 2019 020pm.jpg

 

 

Nous ne sommes pas cependant sans « recours » face à ce constat qui s'obscurcit de plus en plus car nous sommes aussi, par ailleurs et grandement, « porteurs de lumières », dépositaires d'aubes et d'aurores, détenteurs d'un printemps immortel...

Nous avons braises sous la cendre et phénix dans la braise...

 

 

Nous avons en nous une ville d'Ys à rebâtir, des trésors de sagesses venues du monde entier et ceux qui parlent plus particulièrement la langue de mémoire, la langue de nos plus intimes contrées et qui attend de nous que nous en ouvrons, émerveillés, l'écrin de cristal, de velours et d'ivoire...

 

 

Nous avons semences et graines d'avenir, lors lançons notre espérance à la volée... Emblavons nos jours et nos nuits dans les sillons que nous avons en nous creusés...

 

 

Avec toute une chorégraphie de soleil et de lune, réapprenons tous ensemble à danser, à faire cercle et ronde de gratitude, à élever des pierres pour dire notre faim et notre soif de « Verticalité », à faire flamber le bois mort de nos désespérances, de nos renoncements, de nos abandons, de cela que nous pensons être un état d'impuissance mais qui n'est que terreau, humus, éléments décomposés mais nécessaires à toute nouvelle fertilisation de l'Être prêt à occuper dignement sa juste et rayonnante place sous le ciel...

 

 

Nous sommes les héritiers d'une fabuleuse, merveilleuse et époustouflante spiritualité et philosophie, pleinement adaptables et actualisables au siècle qui est le nôtre et, comme toute Tradition ancestrale digne de ce nom, en capacité de nous apporter les sagesses, outils, méthodes, recommandations, inspirations, en capacité de nous aider à traverser lucidement et efficacement la crise dans laquelle nous nous engluons chaque jour davantage...

 

 

C'est là une pensée libertaire qui ne s'exonère pas bien au contraire du poids lucide et audacieux de la responsabilité...

 

 

C'est une pensée qui s'appuie sur le « Sacré » de tout l'Univers ce qui implique ferveur, considération, attention et respect, mais qui aussi invite fortement à la recherche de la Connaissance, à l'expérimentation objective de Celle-ci, à sa maîtrise, à son enseignement et donc à sa transmission à partir d'une incarnation qui fasse « sage » référence et qui témoigne au quotidien de sa parole et de ses actions d'une exactitude et d'une parfaite adéquation entre l'une et l'autre, afin que l'Anima qui lors opère « alchimiquement » en son sein devienne perceptible et compréhensif à tout regard, à toute écoute, à toute observation...

 

 

Car il s'agit avant tout d'une « Mémoire vivante » pleinement investit au service de la Vie et de sa pérennisation....

 

 

 

Pendant que je vous écrit, je vois, de ma fenêtre, aller et venir un ballet d'hirondelles qui depuis tôt matin s'en vont chercher la nourriture pour leurs petits... C'est un mouvement aérien, gracieux et inlassable qui doit solliciter beaucoup d'énergie tenace et volontaire et ce quelque soit le temps qu'il fait...

 

 

« Nourrir » voilà l'essentialité présentement de leur existence...

Assurer une descendance, faire croître les potentialités du devenir et se donner à fond à cela sans même avoir à réfléchir...

 

 

Ne nous faut-il pas nous aussi « nourrir la Vie », sustenter le vivant, aller chercher en tout temps, en tout espace, en tout lieu, en toutes circonstances de quoi alimenter, abreuver, rafraîchir, contenter la Vie qui est la nôtre et redistribuer la part qui revient à l'autre, aux autres et à la Mère, suprêmement ?...

 

Forêt Juin 2019 026pm.jpg

 

 

 

...........................................................



21/06/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi