Les dits du corbeau noir

UN RITUEL 'ELEMENTS DE PREPARATION... 2019 BRAN DU 01 05 MAI

 Flora I 008pm.jpg

 

PHOTOS  BRAN DU

 

 

 

DU RITUEL :

 

Bran du       Mai 2019

 

 

Quel but recherché, pourquoi, comment...

 

Avec quelles intentions, désirs, volontés, souhaits...

Avec quels supports, outils, méthodes, connaissance, expérience, instruments...

Avec quelle attitudes, comportements...

Avec le soutien, l'accompagnement, la direction de qui et pourquoi...

 

 

Pour réaliser quelle connexions, quelles « mises en rapport »...

En quel lieu et à quel moment...

Avec quels « symboles », quelle « tenue », quel « langage » qui fassent que le tout, l'ensemble, s'inscrivent dans un espace/temps propice aux compréhensions, aux entendements, aux cohérences, aux équilibres, aux harmonies, à l'accord et à la concorde, à l'osmose et à la symbiose, à la mise en correspondance et résonance ajustée ? (Au bénéfice de qui et de quoi ?)...

 

 

Pourquoi un rite, une cérémonie, ce rite particulier, singulier, spécifique, mais aussi universel pour une grande part de son déroulé et de sa mise en œuvre ?...

 

 

Pourquoi chercher à se « relier », à « recueillir en profondeur » (sens de la pratique dite religieuse), à se mettre en correspondance et résonance sensible, intelligente et « vibratoire » (ce qui suppose des points d'émission et de réceptions et une ligne de fréquence entre les points (fréquence non parasitée !)

 


La recherche donc d'une communication portée vers la rencontre, l'échange, le partage (y compris et subtilement d'informations)...

 

 

Qu'attendons donc nous de toute cette entreprise « religieuse » et dans quelle « spiritualité » s'inscrit-elle et trouve telle sons sens et son Essence ?

 

 

 

A qui, à quoi, répondent toutes ces « formes » censées être dictées, inspirées, induites, conduites, instruites, transmises, informées, encadrées par un Fond agenceur, ordonnateur, coordinateur, régisseur, qui a non seulement préséance sur elles, mais qui les « met au monde » et les anime ?...

 

 

 

 

 

Flora I 013pm.jpg

 

 

 

 

Qu'est qui me pousse à vivre, à incarner, à co-participer, à animer un rituel de ma personne, de mes pensées, de mes désirs, de mes croyances, de mes convictions, de mes « clairs et lucides entendements » ?

 

 

Oui quelle attente individuelle qui soit en osmose avec l'attente communautaire ?...

 

 

Quel « retour » au sein de cet investissement axé sur le don et l'offrande, la ferveur et l'amour, la sollicitation et le vœu, l'alliance et la « cosmunion » ?

 

 

Ce sont là des questions essentielles, élémentaires, fondamentales, primordiales qui se doivent d'avoir été clairement, « lumineusement », sincèrement, authentiquement, objectivement positionnées en amont de tout acte, geste, parole qui sont appelées à s'inscrire dans le Cercle relationnel du Sacré et du Divin......

 

 

................////////////////....................

 

 

 

 

 

Flora I 005pm.jpg

 

 

 

 

Pour ce qui nous concerne, cet Acte hautement et profondément relationnel relève d'une Tradition appelée Celto-Druidique héritée des peuples anciens qui ont imprégné de leurs croyances et espérances le sol de l'Europe pendant au moins mille années en succédant, en s'intégrant, à d'autres peuples qui les ont précédés et dont ils ont conservé une partie de leurs « investissements » et « recherches » en terme de tentatives de compréhension des Mystères du Monde, de la Nature, de la Vie, de la Mort, de la Naissance et de l'Univers...

 

Ces peuples dits celtiques ont été accompagnés par des « Sages », des Hommes de « grande connaissance » (Des Servants du Verbe et du Souffle des Origines) qui ont poursuivi l'investigation originelle des premiers hommes en apportant à ces « esquisses » de spiritualité une dimension philosophique et métaphysique de haute tenue qui continue aujourd'hui encore de séduire des cœurs, des intelligences et des esprits par leurs aspects, valeurs, éthiques, fondements, axes et contenus...

 

 

Pour eux tout être est animé d'une « Âme » qui ne saurait « mourir avec le corps », la mort n'étant que le passage d'une forme de vie à une autre de nature éternelle....

 

 

Cette « Âme » a à voir avec l'Esprit (la dimension spirituelle) qui est aussi un Principe, une Essence et un Anima qui ont pour émanation, radiation, manifestation, émission une origine « cosmique » qui est en capacité de « transmuer » la matière, de la spiritualiser, pour autant que celle-ci y consent de tout son désir et de toute sa libre et consciente volonté... (Il n' a aucun dogme, aucun diktat au sein de cette « spiritualité » .)

 

 

Cela énonce au sein de la Création l'existence d'une cohabitation entre deux mondes, deux univers, deux « plans » celui de l'humain et du vivant et celui du divin ou « surhumain » apte à « transcender l'humain » si un accord en ce sens et en cette Essence se réalise dans un parfait « entendement »...

 

 

 

 

 

Flora I 009pm.jpg

 

 

 

 

Comme bien d'autres « Traditions spirituelles et pratiques religieuses y afférent » les mythes et archétypes, les symboles et les analogies, les récits et légendes, transmettent l'essentiel de ce qu'il peut être utile de connaître afin de donner à l'existence une raison d'être et de parfaire cet être... un être appelé « spirituellement » à des transformations (quasi alchimiques et magiques) au sein de diverses épreuves existentielles (des rites de passage, des initiations diverses et variées) qui l'aideront progressivement à faire en ses obscurités et opacités un « Point de Lumière » !...

 

 

Lequel « Point de Lumière » constitue, « implante », « ensemence », alors, dans le cœur et la pensée, une « étoile » en mesure et capacité de conduire (ou reconduire) ce Point à sa Source afin qu'il apporte à Celle-ci la résultante de son « Expérience de Vie » ; Expérience fort profitable à la Loi dite d'Evolution qui veut que la Vie pérennise sans cesse la Vie en apportant à Celle-ci le plus de données possible pour sa continuité harmonieuse et son « développement » en perpétuel recherche « d'équilibre »...

 

 

Les rituels et cérémonies s'inscrivent dans ces « plans » en conjonction, conjugaison et connexion d'entendements majeurs...

 

 

La Vie nous invite, nous propose, un « partenariat » sensible et intelligent, fervent et aimant, novateur et imaginatif, avec Elle...

 

 

Elle souhaite que nous soyons ses « artisans », ses « artistes », ses « artisans », ses « créateurs » confiants et conscients...

 

 

Les dimensions vibratoires jouent un rôle très conséquent, indispensable, « vital », dans ces processus rituéliques de « mises en relations intimes et profondes »  entre ce qui Fût, Est et Sera (avec ou sans nous, mais de préférence avec nous !)...

 

 

Aussi le lieu, l'instant, l'environnement du rite, la qualité de ceux et celles qui y participent, l'entendement comme Un qu'ils ont de leur présence et de ce qui l'anime, la convergence qui les assemble dans l'Offrande circulaire de leur cœur, de leur esprit, de leur corps, de leurs sens et de leur âme en ayant autel au Centre et Verticalité ascensionnelle et spiralée entre le Ciel et la Terre, l'Humain et le Divin... et cherchant puis trouvant, instaurant, confortant une « médiation » harmonieuse et équilibrée, bienveillante et bienfaisante, généreuse et prodigue en « soins » et en « dons » de toutes natures, entre les plans et les mondes afin que circule entre toute formes, entre toutes pensées « l'Energie de Vie » dans sa dimension Eternelle et Immortelle...

 

 

 

Voilà je pense de quoi nourrir de belles « substances » un prochain rituel, une prochaine cérémonie...

 

 

Bien fraternellement

Bran du Belteine 2019

 

 

 

 

Flora I 020pm.jpg



01/05/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 562 autres membres