Les dits du corbeau noir

UN PRENOM POEME 2018 ALAN DIT BRAN DU 16 02 FEVRIER

 

Festival Vent mai 2015 075pm.jpg
Cerf-volant Photo Bran du

 

 

 

Un Prénom...              Bran du                    16 02 2018



J'ai demandé au silence s'il pouvait me chuchoter à l'oreille quelques mots, ceux dont ils a la préférence, ceux avec lesquels il partage un entendement subtil et savoureux, ceux avec lesquels il peut entrer dans la douce fièvre de la danse parce qu'ils sont musique et chanson, mouvements et sons, chorégraphie en connivence...

 

Il a bien voulu me confier un prénom que je ne peux dévoiler en l’occurrence sans trahir la confidence et rompre notre commune compréhension...



Je peux cependant, et sous certaines formes, en faire l'évocation...



Certes, ne pas prononcer ce prénom, mais faire tintinnabuler sa substance, son essence, sa « vibration »...

 

Evoquer sa résonance, sa consistance, c'est pouvoir dire le flux et le flot, la force de l'eau qui roule et s’abat sur le rivage, sa fougue sauvage, comblant celui-ci et son infinie patience...



Il y a de la glaise bleue, de la marne verte, de l'argile rousse, des ocres jaunes, oranges et rouges dans ce prénom qui tourne et chante sous mes doigts comme le vase monte pour le bouquet, s'élève graduellement, se lisse et s'affine, prend courbes de vie et de danse, sous les mains du divin potier...



De ce prénom, promontoire d'aurore et de soleil, beaucoup d'oiseaux s'élancent, beaucoup de rires d'enfance, beaucoup de cris de réjouissances, beaucoup de joies en étincelles...

 

 

Festival Vent mai 2015 080pm.jpg



C'est un prénom qui pépie dans le nid que le printemps fait éclore dans les branches....

 

Blanc est le coton que brasse ce prénom dans le froissé de tous mes sens ; blanc est le drap qui nous lie dans le drapé de la commune et voluptueuse jouissance...

Blanc aussi est le ciel où s'allient nos ailes en partance vers l'infini de notre union...



De ce prénom jaillit la vie, la source de renaissance, l'onde de jouvence par laquelle l'arbre reverdit et le corps aussi en sa nouvelle croissance...



Un prénom comme un galet de mémoire tenu dans l'arrondi d'une paume et qui tient chaud au cœur quand le froid est de rigueur et que la paix est illusoire....



Un prénom qui appelle un visage à se lever dans le petit jour d'un amour né en nuit doucereuse et de tendresse bordé...

Un visage qui ne soit pas une page tournée, mais un livre feuilleté aux saisons du souvenir...

Un prénom qui n'a de passé que dans le devenir...



Un prénom qui a souffle et qui encore respire, qui fait corps avec la vie qui ignore l'absence et la carence, mais qui de joie se remplie et de bonheur en suffisance...

 

Un prénom qui fait étoile dans la nuit ou qui allume une bougie quand l'obscur se fait intense...



Un prénom qui fleure l'enfance et l'innocence, qui bourgeonne et s'ouvre au matin de l'amour et qui à l'amour se fiance et se donne...



Un prénom, et c'est à lui que l'on pense, quand on cherche la semence pour la fleur ou le fruit des moissons d'abondance...



Un prénom pour dire la présence au sein de l'abandon, pour re-sceller l'alliance dans la séparation, pour dire la délivrance aux sorties des prisons, pour souhaiter bonne chance à nos résolutions, pour redonner confiance quand nous entreprenons...



Un prénom, rien qu'un prénom et toute sa concordance, toute sa cohérence, qui sonnent à l'unisson...



Un prénom dont la puissance d'évocation est telle que plus rien d'autre n'a d'importance que la sève, le songe et le sang dont il assure en mon être en résurgence, la miraculeuse transfusion !

 

 

Festival Vent mai 2015 077pm.jpg



16/02/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 495 autres membres