Les dits du corbeau noir

UN JOUR VIENDRA l'HEURE... réflexion

REFLEXIONS        BRAN DU    un jour viendra l’heure…

Viendra l’heure de notre triple pas sage…Nous connaîtrons lors l’initiation suprême ; la seule véritable et authentique des « sociétés initiatiques » qui puisse exister, selon André Breton…

Pour ce qui me concerne, j’aime à penser que ce qui me constitue étymologiquement en tant qu’homme retournera à l’humus des origines, en ce terreau matriciel qui est terre de tout recommencement et ce au bénéfice d’une forme de vie que j’ignore mais qui sera la vie et cela seul m’importe…

Merci à l’enveloppe corporelle qui fut la mienne et au support qui m’a tenu debout quand ma pensée tendait à chuter ou chanceler ; une ossature pas toujours écoutée et bien mise à l’épreuve et merci au feu qui voudra bien la consumer et l’embrasée en ses bras dansants…

Je n’aurai de souci pour les parts de don et d’amour sincèrement données, car elles ont déjà rejoints la Source de leur émanation et seront toujours disponibles en la manne aimante et « sourcière » pour abreuver d’autres lèvres assoiffées…

Je fais voeux de confier ceux et celles que j’aime, ceux et celles que j’ai aimé, ceux et celles que j’aurai pu aimer, mieux aimer, à la Bienfaisance et Bienveillance Incréé, afin qu’elles veillent en bonnes et douces marraines sur leur destinée ; une destinée guidée et conseillée afin qu’elle devienne l’expression unique et singulière de leur profonde « personnalité »…

Je fais confiance aux générations nouvelles pour sortir ce siècle et ce millénaire des ornières dans lesquelles ils se sont dangereusement embourbés… Ils sauront faire le choix décisif entre une société du paraître et de l’avoir et une société de l’Etre, librement conscients et agissants pour servir de leur mieux le vivant et une nouvelle forme d’humanité…

Une confiance renforcée par le fait qu’ils sauront aussi se doter d’une culture solidaire et d’une philosophie de la vie et surtout d’une spiritualité restituant sa juste part, sa juste présence et Essence au Sacré…

Pour ce qui est de cette Tradition que j’espère avoir servie de mon mieux, ils sauront de même l’investir avec exigence, de cœur et d’esprit, pour en retirer le meilleur de sa substance, le plus beau de son « génie » et l’ajuster, l’adapter afin qu’elle trouve dans une société en mutation et pionnière, son efficience en apportant sa sagesse avec d’autres traditions séculaires et premières, elles aussi efficientes, tolérantes, pertinentes et actualisées…

Puis l’oubli fera son œuvre… Oui, nous serons oubliés et ce quelque soit ce qu’aura été notre vie et la façon dont nous l’aurons positivement ou négativement impactée… Mais point de regret en cela, point de peine aussi…. Car de peine et de regret, je n’en aurai que Point, le dit Point étant retourné au Centre de ce qui Est, Fut et Sera de l’absolu à l’infini…

Cependant il me plaît à songer, en une grande, bardique et poétique rêverie, que ceux et celles qui se laisseront effeuiller par le Grand Livre de la Nature et inspirer par Le souffle Sacré de l’Awen seront amenés à connaitre un identique enchantement, un indicible sentiment aimant et offrant d’un instant d’éternité où le tout embrasse sa partie et la partie son tout, dans l’enroulée et l’enrobée enspiralée d’un immense « merci »…

04 12 2012



05/12/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 567 autres membres