Les dits du corbeau noir

UN BAIN DE NATURE OU L'IMMERSION ESSENTIELLE TEXTE BRAN DU 2020 22 02 FEVRIER

sT yviec Juillet 2012 113.JPG

Photo Bran du

 

 

 

 

 

Un « Bain » de Nature ou l'Immersion essentielle

Bran du Février 2020

 

 

Sur le sommet couronné de jeunes chênes et tapissé de mousse rondes et touffues, enveloppé de sonorités d'insectes bruissant, tout cela se tant au midi de la joie...

 

 

Prendre seulement vêture d'ombres et de lumières...

Faire de sa peau un cuir solaire empreint d'air et de souffles...

(La nudité lors se fait offrande, réceptacle, autel pour cosmunions.)...

 

Pénétré autant que pénétrant, faire corps à corps avec le vent...

 

Faire lentement brûler l'encens de l'instant, en savourer les senteurs et les effluves...

 


Douce chaleur que celle ombragée par une voûte de feuilles...

 

Ici et là des oiseaux s'appellent et se répondent alors que flotte d'une colline à l'autre un parfum d'amour....

 

 

Ôter tout ce qui, par nécessité ou artifice, nous « recouvre », confier notre pensée, notre mental aux papillons, aux libellules...

 

Rappeler cette enfance de l'être, cette innocence de l'être, qui contemple le ballet des ailes, le cortège des nuages, le bleu d'avant le gris...

 

 

Relier sens et Essence, tous les sens à toute l'Essence !...

 

 

Que notre corps « découvert » soit notre découverte, notre restitution... (tout le reste peut aller « se rhabiller »!)...

 

Emu de cela qui Fût, ému de cela qui Est, ému de cela qui Sera et mue au plus profond de soi par les flux venus de l'Au-Delà !...

 

 

Sensation singulière, multiple, unique, émouvante, voluptueuse et vibrante d'être, dans une plénitude d'être, l'offrande et l'offert que la vie fait à la Vie...

 

 

Quelle liberté plus intense que celle-ci, quel office plus intense, que l'orant, nu sur sa montagne, les paumes et bras écartés pour accueillir l'immense, l'indicible, l'innomé ?...

 

 

Faites-en l'expérience... Faites-en l'expérience, et vous verrez, vous sentirez combien il est doux, jouissif et enjoué d'être ainsi « perfusé », seulement revêtu de printemps ou d'été...

 

 sT yviec Juillet 2012 124.JPG

..................................................



22/02/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi