Les dits du corbeau noir

SYLVAIN TESSON : LES CHEMINS NOIRS (EXTRAITS) ET ENTRETIENS 2019 BRAN DU 15 05 MAI

 Cahos du Gouet Mai 2019 006pm.jpg

 

 Photo Bran Du

 

 

 

Sylvain Tesson : Les Chemins noirs

 

Entretien avec la Maison Gallimard éditeur  (extraits)

 

Merci à Charlotte pour avoir attiré mon attention sur ce livre que je recommande également comme bien d'autres ouvrages de cet auteur...

 

 

 

« ….le simple fait d’être dans l’action de la marche écarte du péril de l’ennui....

Je ne crois pas qu’on soit tout à fait le même quand on vit dans le calcaire que lorsque l’on vit dans le granit.  

Chouanner, cela veut dire prendre la poudre d’escampette, disparaître, défendre le monde que l’on aime en se dissimulant… j’ai envie d’en faire un principe d’existence.

 

 

Le principe de ce cheminement : chercher les interstices où une dissimulation est possible. Je crois que cette dissimulation est urgente, car nous sommes rentrés dans une époque de surveillance généralisée et consentie...

 

 

J’ai essayé de bâtir un texte autour de cette idée qu’il y avait une forme d’accomplissement intérieur de la pensée, de l’équilibre, du sentiment d’être à la verticale de soi-même, à condition de se tenir sur ces chemins où on est autonome, libre, environné par la beauté des paysages... »

 

 

...................

 

 

Grand Témoin Hors Série (ARTE) Sylvain Tesson

 

 

« Cesser de s'agiter frénétiquement pour laisser les choses apparaître...»

 

 

Un ermitage, aussi court soit-il, est une forme d'exercice spirituel... C'est l'envie de se retrancher dans les forêts, de se « déshabiller », de revenir à l'essentiel, de dégraisser sa Vie et de tuer en soi ce qui nous rend malheureux...

 

 

Nous sommes sous contrôle et sous « perfusion »...

Nous sommes en état de « frénésie »...

Entouré par l'agonie d'une civilisation en surchauffe...

 

 

Il s'agit de sortir du « dispositif », de faire une brèche dans le mur (qui se resserre)...

 

 

« Fuir », c'est au moins commander au destin de n'avoir aucune prise sur vous...

 

 

 

 

 

Cahos du Gouet Mai 2019 007pm.jpg

 

De la Marche :

 

 

...Loin des écrans dont l'homme devient esclave, le monde revient en fanfare dans toute sa beauté lumineuse.

Le simple fait d'être dans l'action de la marche écarte du péril de l'ennui...

 

 

La marche pour se « revivifier », afin de régénérer nos « forces » intérieures...
On peut faire de sa Vie (analogiquement aussi) une recherche de chemins de traverses...

 

 

« Vivre me semblait le synonyme de s'échapper... »

 

« Se rembourser en rêve des tristesses du jour »...

 

« Les rivières ont-elles la nostalgie de leur source ? »

 

« Ne pas tendre des écrans entre soi et le monde. »

 

 

Il y a un rayonnement spécifique, particulier, des « sols ». On ne peut être le même en vivant sur du schiste, du granit, de l'argile... L'influence du lieux n'est pas la même...  Sa « poétique » est différente...

 

 

 

 

 

Cahos du Gouet Mai 2019 009pm.jpg

 

 

 

Notes Bran du :

 

 

 

Après un très grave accident, l'écrivain décide pour sa « rééducation » de marcher à pieds à travers la France et ce, par des chemins « oubliés », des chemins de traverses, des sentiers ruraux, des pistes pastorales, de transhumance (pour éviter les « brûlures » du goudron)...

L'itinéraire se fera à partir de cartes dites d'état-major où des traits en pointillés ou en croix indique les « chemins noirs » à l'écart des routes les plus fréquentées...

Il s'agira de rejoindre, en transversale, le Mercantour à la Pointe du Cotentin...

 

Voir en vidéo « Sur les chemins noirs » de Karim Bonnardel...

 

.............................

 

 

Citations de l'auteur :

 

 

La fonction essentielle dans l'existence est de penser et de sentir...

 

 

L'uniformisation de la campagne va de pair avec celui du langage...

 

 

Les experts sont des spécialistes de l'invérifiable...

 

 

Rien de bon ne sors du chaos...

 

 

Nous assistons à une profonde « dépoétisation » de la Vie...

(La mer est un espace de poésie pure.)

 

 

Non pas la nostalgie d'une époque, d'un passé, mais d'un certain « mode de vie »...d'une « poétique » vivifiante...

 

 

 

Quid d'une génération de l'équilibre et de l'harmonie... un monde de nuances...

 

Reconsidérer nos liens dans un monde hypertrophié...

 

 

Contente-toi du monde... N'aspire pas à l'existence éternelle, mais épuise le champ des possibles...

 

Célébrer « des noces avec le réel »...

 

Conserver les structures d'ordonnancement magnifique de la Nature

Il y a des lieux à « resanctuariser » (Comme les forêts)...

 

 

Vouloir vivre mieux sur des décombres est totalement absurde...

 

 

Il y a une philosophie du « retour »....

Une recherche d'un art de vivre, d'un « style » de Vie, au sein de diverses formes d'autonomie et ce, « librement »...

 

 

Cahos du Gouet Mai 2019 047pm.jpg

 

 

 

....................................................................



15/05/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 562 autres membres