Les dits du corbeau noir

Sur le Chemin Roman de Colette Leclercq (lecture et commentaires) Bran du 06 07 2015

Sur le Chemin (Roman de Colette Leclercq dite Eléanor)    (Auto-Edition)

 

« ...créez, créez, exprimez-vous, sans jugement sur ce que vous créez et guérissez-vous ! »

 

 

Un artiste assez célèbre découvre brutalement qu'il est atteint d'un cancer. Cette terrible révélation va l'amener à s'interroger sur l'origine de celui-ci et à remonter le cours du temps écoulé depuis son enfance : une enfance qui semble bien détenir les clefs de la compréhension à travers des relations de cause à effet...

 

Il s'avérera que cette recherche axée sur ce que le « mal à dit » sera aussi un chemin de guérison ; une guérison devenue possible grâce à un féminin dont l'amour, constant et hors d'épreuves, bordera ses jours et ses nuits...

 

Dans ce récit, Colette Leclercq (Eléanor) nous trace le portait d'un homme dont le talent reconnu repose en fait sur des conflits intérieurs et obscures peu exprimés jusqu'alors...

 

L'acte créateur à un prix et ce prix implique de sacrifier (soit de « rendre sacré ») une part de soi-même, d'être sans artifice ; ni mensonge, ni orgueil, ni manipulation, faute de quoi l'oeuvre créée s’entache d'une ombre qui peu à peu réduit et obscurcit les territoires de la Lumière et les qualités vibratoires de celle-ci...

 

Il en résulte des déséquilibres et des disharmonies qui engendrent des maux affectant autant le corps que l'esprit de ce corps...

 

Hors, l'oeuvre repose ici sur des mensonges et sur des faits refoulés qui après identification, acceptation et « part du don » seront les bases mêmes du combat livré à la rupture de la santé physique et morale affectant gravement le personnage du roman...

 

Le livre nous conte la logique résultant de causes survenues dans l'enfance et demeurées volontairement enfermées dans les débarras de l'inconscience afin d'y être oubliées...

Mais cette partie constitutive o combien de l'être ne saurait y demeurer et se met, un jour ou l'autre, sous une forme ou une autre, à « transpirer» et à « suinter » de la cachette où elle est détenue... Et alors !...

 

Il y a une « origine » à nos maux, à nos tourments, à nos douleurs, craintes, peurs et souffrances...

Identifier cela et le combattre avec ténacité et lucidité, volonté et compassion, amour et compréhension, acceptation et sincérité, constitue la « voie de la guérison »...

 

A partir de cette histoire fondée sur des faits indéniables mais refoulés l'auteur nous conduit vers des réflexions pertinentes à propos de « ce qui nous arrive »....

Les causes ont des effets et ceux-ci une « explication » possible qui prend source et racine dans notre passé et les incidents ou accidents qui ont ponctué et perturbé notre humain parcours...

Et l'absence d'amour (ou l'amour « carencé ») aura de graves répercussions dans la vie de l'adulte « amputé » de cette dimension  fondamentale!...

 

Il s'agit lors de libérer progressivement un corps douloureux de ses ancrages dans un passé qui distille le poison plus ou moins lent ou violent d'une mémoire « meurtrie »...

Pour cela des pistes sont proposées, des pistes d'identification et des outils indispensables pour accompagner celle-ci : la force, l'énergie et la lumière d'Amour...

 

On ne peut être sans « vérité » d'être ; c'est là une première leçon !....

 

Sans bienfaisance ni bienveillance à notre égard et à l'égard de tout le vivant, sans « part du don », sans solidarité ni partenariat aimant avec la vie ; seul le « mal être », seul le « mal-aise », s'empare alors de notre existence et la précipite vers le mensonge et le paraître, vers l'artifice et l'illusion, vers l'orgueil et diverses formes de « cruauté », de « déconsidération » envers soi et les autres....

 

Investir le champ, l'espace, le temps, avec humilité et courage, exigence et sagesse, conscience et lucidité, désir et volonté, afin d'opérer les lentes et alchimiques transformations qui amèneront un homme ou une femme à ETRE dans la plénitude et la complétude d'ETRE....

 

C'est ce que nous propose le fabuleux, l'extraordinaire, « Chaudron de la Mère » ; le celtique Chaudron des « métamorphoses » existentielles qui « épurera» peu à peu par vertu d'eau et de feu, les scories qui font que notre « faire » ne peut encore réaliser son « âme nue » ; sa « lame mue de lumière » !...

 

En Lui et par Lui, L'Acte créateur se fera le support expressif d'un temps et d'une œuvre de gratitude et de remerciement louangeant le Vivant à travers ce qui le forge et le fonde, l'inspire et l'anime et lui donnant, en lui restituant, valeur de transcendance...

 

Les épreuves du passé se font lors apprentissage du présent et du devenir.

 

La recherche de l'accord juste rétablit les fréquences vibratoires au niveau où elle se doivent d'émettre, de recevoir et de retransmettre, ce que les ondes, flux, fluides « Incréées » dispensent d'informations bénéfiques et pertinentes afin que se perfectionne la Loi d'Evolution riche d'autant d'expériences humaines offertes et consenties à cela, pour Cela qui fut, Est et Sera.....

 

Il s'agit « d'Oeuvrer sa vie à cultiver la « Lumière » sans se complaire dans l'obscurité de bien longues et artificielles nuits ! »

 

L'ART-THERAPIE est une méthode efficace pour rétablir l'accord en soi et à travers soi, pour être de connivence et de complicité avec cette « beauté », cette justesse, cette adaptabilité, aptes à « sauver » le monde et à en maintenir l'équilibre et l'harmonie....

 

Avoir connaissance de l'Energie d'Amour (naître et renaître en Elle et à travers Elle avec moultes reconnaissances généreusement exprimées) demande, suscite, les conjugaisons heureuses du « Don » et du « contre-Don »....

 

Notre capacité créatrice trouve là sa base, son fondement, son origine et son devenir...

 

Elle devient axe et pilier, fondement et orientation, pour l'acte guérisseur qui s'entend à entendre, qui à vision et attention...

 

C'est l'élément, l'outil, le support par excellence d'un rétablissement des vraies valeurs d'une humanité en perdition pour les avoir oubliées, tronquées, perverties ou refoulées..

 

C'est remettre, restituer, en ce monde, redonner demeure et séjour d'amour, à cet « Enfant-Lumière » et à ses liaisons « d'ange heureux » !....

« Car, avec Lui, tout s'éclaire

comme une étoile qui luit,

comme un soleil à midi

dispense chaleur et lumière... »

 

Co-participer ainsi, en nos œuvres modestes, humbles, mais légitimement dignes et fières, de la Création et ce avec ce dont nous disposons, cultivons, fortifions et améliorons en ce sens aux côtés d'une Essence qui est celle de toute Evolution...

C'est toute la démarche spirituelle qui trouve là son fondement, sa réalisation et sa destination... (Spiritualiser une matière qui y consent pleinement et amoureusement!)...

 

Créer non plus dans la douleur, dans la mortification, mais bien dans la joie, la pétulance, la jubilation de ce qui s'offre sans réserve, sans appréhension, à l'autel du « Mercy », à l'Offertoire de la Vie...

 

Remonter le cours de son existence tel un saumon et retrouver enfin la source et la fontaine du DON !

 

Aimer est une infinie leçon !....

 

.................................................................................................



06/07/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi