Les dits du corbeau noir

Sous le Tribann (invocation)

Bran du                    01 03 2012

 

Un triangle protecteur

Tracer le Tribann afin qu’il vous englobe de son triangle protecteur... Qu’il vous garde à droite, qu’il vous garde à gauche…Qu’il vous procure son pilier de sagesse ; son axe sacré pour adosser votre désir d’élévation ; sa verticalité pour hisser votre espérance…
Epousez sa colonne vertébrale…  Prenez assise en son plan médian…

 

Une méditation

Pesez le plein et le vide… Répartissez équitablement…
Visualiser les ondes fluides qui circulent comme le sang dans les artères du vivant… 

 

Rien ne serait être retenu de cela qui s’épanche…Rien pour enchaîner le souffle, rien pour emprissonner les vents…


Concentration et méditation, équilibre entre les plans… Porosité heureuse de nos cloisons étanches !…

 

Sous le tipi
Vous êtes sous le tipi de l’univers, dans cela qui accueille, dans cela qui vous souhaite la bienvenue…                                                                                                                                Vous vous tenez en cette nature nue où l’âme se recueille...                                                      Vous êtes, car vous avez conscience du Cercle qui vous enceint de sa bienfaisance et de sa bienveillance…

 

Au coeur du coeur

Vous voici au cœur du cœur, au sein du sein, en paix et en joie, dans un vif sentiment de douce harmonie, tous les sens en éveil, tous les sens pacifiés et la pensée « flottante » comme une brume légère où l’aube se fraye un chemin bleu…


Vous êtes le point souche où votre arbre prend racine…                                                             Vous êtes le point source et votre eau s’écoule sur la pierre lisse de votre corps…                  Vous vous sentez, limpide, clair, transparent….    
Cet oiseau qui chante, c’est votre cœur ramifié à l’intime, relié à l’immense…


Vous êtes dans la demeure chaude et lumineuse de l’instant lequel est votre royaume où trône l’éternité !…


Le bonheur s’installe, par vous, invité et le voici comblé de toutes vos offrandes…
Le don est sans limite…
Votre coupe se remplit et votre corbeille déborde…                                                                          La vie est dans ces fruits, et vous invite à mordre…

 

La venue au monde

 

Dans le mitan du nid, un œuf va éclore, en couvaison d’amour…


Vous êtes le serpent de l’air…Vous êtes le serpent de l’onde et le serpent de feu sinue entre vos chairs…


Ainsi vous venez au monde par cette sente profonde qui nous conduit de la ténèbres à la lumière…

 

                             Tribann : traduction littérale du breton : Trois rayons de soleil...



06/03/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 549 autres membres