Les dits du corbeau noir

SOLSTICE D'HIVER 2012, Partie II, Bran du, NOV 2012 préparation

Lignes de forces et axes majeurs de la fête du Solstice d’Hiver  bran du 2006/2012

Le GUI : Le gui « fleurit » au beau milieu de la « mort apparente » qui l’environne… Son fruit transparent et doré manifeste le Cercle d’une vie de nouveau à l’œuvre au sein de toutes les dualités en présence, de toutes les emprises extrêmes d’un élément sur un autre… La confrontation va cesser en cet hiver pour ouvrir une aire de coopération au sein de la conciliation fécondes des contraires…

Observez une boule de gui, cette végétale sphère, et la façon dont celle-ci se construit… voyez son « agencement », son « architecture de croissance »… C’est un véritable enseignement, un « baume d’entendement » pour l’esprit et le cœur…

Ce n’est pas par hasard ou pour des effets ornementaux et décoratifs que les artistes Celtes ont coiffé leurs divinités d’une « ramure de gui »… Les deux feuilles caractéristique de cette plante qui ornent la tempe et le chef de ces « entités de force, d’énergie et de lumière » signifient l’appartenance à l’immortalité, la faculté de renaître en permanence…

En breton le gui  du chêne est appelé Den deru. Il signifie : celui qui guérit tout !…
Puisse cet onguent d’espérance nous apporter sa bienveillance et sa bienfaisance….

Au GUI et associé le HOUX : L’arbre symbolise la longévité, la permanence, la transformation et l’enseignement des connaissances…
Les jeunes feuilles sont défensives et agressives mais au fil des saisons et de la croissance, les dites feuilles s’arrondissent pour certaines n’ayant plus besoin de « protection » …
Cette constatation, cette observation, d’une mutation progressive, qui va de l’angulaire épointé à un arrondi circulaire, n’est-il pas dispensateur d’un enseignement, d’une sagesse… Ne s’agit-il pas, pour nous aussi, de suivre une transformation qui nous conduit vers plus de « rondeur » afin d’épouser de mieux en mieux le Cercle de notre devenir ?… Cet « arrondissement » n’est-il pas le signe éloquent que passé certains stades « évolutifs » nous n’avons plus besoin pour nous défendre et protéger d’une armure épineuse car nous jouissons d’une « force interne » en pleine capacité d’assurer les sécurités nécessaires pour poursuivre notre développement ?…

En breton on appelle le houx « Kelen » ; terme dont on a fait Kelener : l’Instituteur ; celui qui enseigne !… Le bâton de houx est appelé : Pen kelen ; c’est, pour nous, le compagnon du marcheur sur la Sente de Lumière depuis son entrée dans le Cercle des initiés…

De la « Matière de Bretagne » : Elle est œuvre de l’Esprit, la manifestation plénière de l’Ame Celte…
Arthur : c’est la royauté et plus encore, via son épouse, son initiatrice, sa « reine », la Souveraineté garante d’harmonie et d’équilibre… C’est un combattant, un lutteur, l’ordonnanceur du domaine de « l’horizontalité »… Il se doit de terrasser le dragon dévastateur des contrées humaines ; un dragon souvent intériorisé… Il poursuit vainement le « Sanglier Blanc » ; synonyme de pouvoir spirituel… Sa fonction royale et temporelle ne peut lui permettre d’accéder à la fonction spirituelle laquelle est réservée au Druide ; ce dernier d’ailleurs ne cherche pas à exercer la royauté mais à conseiller celle-ci pour le mieux être et le bien être du royaume confié…

Arthur est actuellement veillé en l’Ile d’Avalon par Morgane et ses 9 sœurs… Ces neuf veilleuses rappellent la frontière et la lisière entre le monde de la nécessité et le cercle de la toute blancheur…
Une limite tracée au sein de la croix dite druidique d’ailleurs !…
C’est l’attente d’un monde neuf passant par le dit cercle de la nécessité et de l’épreuve !…

Merlin aussi se tient en sa clairière qui est lisière entre les mondes…Il est en sa maison de verre, en son diamant transparent aux mille facettes et rayonnements… Il est la voix des bardes, le son primordial, l’accord parfait, l’instrument vecteur des harmonies de l’univers…
Il est l’agent des transformations, le magicien du Verbe…. L’éloquence est son noble flot…
Par lui la source trouve son embouchure et le saumon son estuaire où son chemin prend source…

En ses longues veillées hivernales, Arthur et Merlin nous tiennent particulièrement compagnie entre éveil et ensommeillement….  

Tous deux sont en attente de la visitation de Viviane, de l’Ame Vive !…

ARTHUR, MERLIN et VIVIANE forment la Triade d’une pensée souveraine régente de notre propre existence…  Nous sommes ces trois composants subtilement et amoureusement conjugués… Nous sommes le Chaudron, son Contenu de potentialités et le Souffle inspiré et respiré qui se dispose à l’aviver et à le faire bouillir selon notre capacité de réceptionner ou non les TROIS GOUTTES SACREES de notre renaissance en toute conscience, connaissance et gratitude exprimée…

……………………………

De L’union du Dagda ( la bonté déifiée ) et de Boand (la Déesse, la Vache Sacrée…) va naître le Mabon, le Jeune-Fils, le Mac Oc… l’Enfant-Lumière et Solaire…
Heureuse connexion, conjonction et conjugaison !…

L’ENFANT-LUMIERE et SOLAIRE c’est tout le sens et l’Essence attendue de cette hivernale navigation…

A New-Grange, à Stonehenge, en d’autres « Hauts lieux » où l’on célébra le MYSTERE.. Des hommes et des femmes, par des « voyants », des « très savants », des « visionnaires », guidés, ont inscrit et transcrit, dans le sol et la pierre, une pensée « monumentale », une croyance, native et féconde, bellement inspirée et concélébrée…  Au solstice d’hiver, en l’instant « charnière », quand bascule l’axe des deux mondes, le juvénile soleil vient frapper la paroi d’entendement suprême entre les êtres humains et les divinités… Un œuf de vie, en ce nid de compréhension, s’en vient lors à éclore !…   A Newgrange, le Rai divin vient réactiver la centrale d’énergie sertie au cœur de la spirale évolutive…. Tout peut, en cet instant, recommencer… Le feu de la mémoire est ravivé…  Une neuve chaleur se répand qui se veut réchauffer les fils et les filles de la Terre pour les assembler dans le Cercle de Lumière… Afin que chacun, que chacune, puisse tour à tour et en ce Cercle d’amour, lui aussi, elle aussi, semblablement « enfanter »…

Que lors s’en viennent la sève, le bourgeon, la feuille et la fleur en notre arbre de vie…

Tout amour, toute vie, toute lumière en ce solstice d’hiver…

…………………………………………

Le rite de la bûche décorée peut se comprendre comme le « sacrifice de l’Arbre » qui est aussi notre sacrifice… C’est le don de l’essence à L’ESSENCE…

Parfois une couronne est tressée avec du gui, du houx, du lierre ou de l’if…
Elle symbolise une régence : celle de l’ESPRIT sur toute matière… Elle concentre les symboles d’immortalité et de connaissance, de permanence et de renaissance… Elle manifeste la VIE et son excellence ici, maintenant et à jamais…


INVOCATION :   Bran du (Samonios 2006)

JE ME LIE AUJOURD’HUI

A LA PUISSANCE DE l’AMOUR
A SES ECLAIRS, A SES FEUX ET A SES PLUIES
A LA PUISSANCE DES CIEUX
AUX RAYONNEMENTS DE CE JOUR
A TOUT l’UNIVERS
A L’ASTRE BLANC QUI LUIT
A LA LUMIERE DU SOLEIL
A LA BLANCHEUR DE LA NEIGE
A l’AZUR EPANDU DANS LE CIEL
AUX MUSIQUES, AUX ARPEGES
A TOUR CELA QUI UNIT…

A LA RAPIDITE DU VENT
A LA PROFONDEUR DE LA MER
AUX SEVES, AUX ONDES, AUX FLUX
AUX SONGES, AUX REVES ET AUX SANGS
AUX VEINES AUX ARTERES INFINIES
A LA STABILITE DE LA TERRE
A LA DURETE DES ROCHERS…
A LA RONDE DES SAISONS
A LA VIBRATION UNE ET PREMIERE

JE ME RELIE AUJOURD’HUI
A LA FORCE
A LA SAGESSE
A LA VIE
EN TOUTES SES FORCES,
EN TOUTES SES LUMIERES,
EN TOUTES SES ENERGIES…

EN TOUT CELA JE SUIS ET JE DEMEURE
DE CORPS, D’ESPRIT ET DE CŒUR…

QUE CELA ME GUIDE, M’ENSEIGNE, ME PRESERVE ETME PROTEGE
HIER COMME DEMAIN ET AUTANT AUJOURD’HUI…

AWEN

(C’est ici  une « restitution » à un Verbe Premier d’une invocation réinterprétée par St Patrick à qui on a attribué une version chrétienne d’un patrimoine celtique et oral  bien antérieur à sa mission de christianisation de l’Irlande…) NDR Bran du


TERRA MEA

« Tourne, tourne, tourne…
Voici la roue du monde qui tourne
Sans jamais s’arrêter avec ses saisons belles et fleuries
Ami, donne-lui la main pour ne pas perdre ta route
Eveille tout ce que tu pourras…
Ami, voilà la vie qui danse
Donne-lui la main, ami et ne t’arrête pas sinon elle te laissera.
Mais surtout, ami, n’oublie pas de vivre… »

            Terra Mea (Ma Terre)  Jean Paul POLETTI (I Murvini)

…………………………………………………

Ecoutons ST POL ROUX dit le Magnifique - le Poète de Camaret :

« Il sied à l’homme, drossé par les tempêtes de la vie d’entrer dans la forêt comme dans sa conscience agrandie, aux fins de s’examiner au miroir du silence et de heurter ses torts et ses raisons pour en tirer l’étincelle du mieux. »  

« Vous, (Bretons) vous professez à tel point le culte de la mort que vous en faites de la vie. Vos larmes composent la rosée, pour ainsi dire de son aurore perpétuelle…»  

« La Bretagne est universelle et toutes les races en retour se retrouvent en elle comme dans un cercle, le cercle du celtisme, lequel est assurément la bague circonférentielle du monde. »

« En Bretagne, on ne meurt pas, on appareille, on largue, on s’absente, on voyage. Partir, pour vous, ce n’est pas mourir un peu mais vivre davantage. »

………………………………………………..

Solstice d’Hiver       DIGOR   (Ouverture)   Bran du décembre 2005

Paix en ce temps / Paix aux quatre coins
Paix au cœur, paix des cœurs
Paix de l’âme
Paix au carrefour des rencontres
Paix dans le Cercle du Voyage
Paisibles vibrations et paix à l’unisson
Paix sous lOeil de Lumière
Paix dans la Roue du temps
Paix dans la Roue du monde

Roue blanche des étoiles et de la Terre
Roue blanche de la lune

Cœur radieux / ici et maintenant
Dans la chambre des feuilles
Dans l’aubier à venir
Sur le seuil sacré
Sur le sein de la Mère
En mémoire du Nord, entre le gui et le houx
Sur le chemin retrouvé de l’ancienne forêt

Ici, la source, la souche, les racines, le pays de la Lumière, les sillons pour les labours et les germes

Alors, soyons !


(Il existe une traduction en breton qui demanderait à être vérifiée…)

………………………

DEUR DERHUE  (Le GUI DU CHENE / CELUI QUI GUERIT TOUT)

Formez le Cercle sous l’Arbre tutélaire
Sous l’Arbre guérisseur où célébraient vos Pères
Tendez vos mains vers le rameau fleurit
Dessous la branche morte demeure l’Arbre de Vie !…

Force, Sagesse et Connaissance… Force, Sagesse et Connaissance…
Gardien de tout trésor, je suis le rameau d’or…
La vie est à éclore qui dans la terre se tient…
Force, Sagesse et Renaissance… Force, Sagesse et Renaissance…
Santé et réconfort, je suis le rameau d’or… Santé et réconfort, je suis le rameau d’or…

                                Bran du

……………………………………………



21/11/2012
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi