Les dits du corbeau noir

SHAMAN SONG (SUITE / PARTIE 2) 2007-2018 BRAN DU 06 03 MARS

 

Shaman Song (10) Unniit (Peu importe) Avril 2009

 

 

 

Ce n'est pas parce que la pierre de mémoire ne veut pas parler qu'elle n'a rien à nous dire !

 

 

 

La peur, elle est partout ; elle s'insinue dans le sang, la pensée et le cœur ; elle ravage la demeure où la vie, sereine, en paix, prenait son temps...

La peur, nous en affûtons le couteau, et celui-ci dépèce nos rêves et nos songes...

Elle se taille une large part dans le cuir de nos espérances... Si tu la laisse entrer elle va te dévorer, elle va boire tout ton sang !...

 

 

Quand la mort rôde au dehors, puisse Nerrevik veiller sur notre sort...

 

Nous sommes le peuple, la fière tribu qui marche depuis des siècles sur la banquise nue, qui rions de joie quand nous pouvons de nouveau courir dans la verte toundra que survolent les oies sauvages... Nous avons l'âge des esprits têtus qui à leur propre mort font obstacle et barrage...

 

Nous savons en ce qui nous concerne que notre vie n'est que passage et que, le moment venu nous fonderons comme la glace sous le feu du ciel, lequel nous absorbera comme il absorbe une goutte de rosée, pure et transparente...

 

Unniit ! Les ombres ne viendront pas aujourd'hui,

Tourne mon bâton, tourne, danse, chante et rit...

Unniit ! Plus fort est le battement de tambour de nos vies,

plus chaud, plus vif, le sang qui par elle nous conduit...

 

 

                                                 Nerrevik : Déesse pourvoyeuse de la mer

 

.........

 

 

 

Shaman Song (11) Chant scandinave  

(Basé, comme le plus souvent, sur des onomatopées)

06 03 2018

 

 

 

 

 

Hé yo ho ya ma né

 

He yo ho no ya ma né...

 

Ma né yé ho no Ma né yé ho no...

 

 

 

Hé yo ho ya ma né

 

He yo ho no ya ma né...

 

Ma né yé ho no Ma né yé ho no...

 

 

 

Na na yé na no yo

 

Na na yé hé na no yo...

 

Na na yé na no yo

 

Na na yé hé na no yo...

 

 

 

Na na yé no yo....

 

 

 

O no o o…..................

 

 

 

…....................

 

 

Shaman Song (12) La vie entre nos dents 01 2009

 

 

 

 

"Jamais on ne rembourse les vies que l'on a prit"...

 

 

 

 

J'ai pris ta vie entre mes dents ;

 

ma faim déchire ta chair,

 

ma faim, celle de ma femme et de mes enfants ;

 

celle aussi de nos parents...

 

J'ai pris ta vie entre mes dents ;

 

n'en soit pas courroucé, ours mon frère !...

 

Ne m'en veut pas pour autant !

 

 

 

Hé ya - hé ya / Hé ya - hé ya / Hé ya - Hé ya / Hé ya - hé ya ...

 

Hé ya ha -hé hé / Hé ya ha - hé hé / Hé ya ha - hé hé / Hé ya ha - hé hé …

 

Ha ya - Héya - Ha ya – Héya - Ha ya - Héya - Ha ya – Héya....

 

 

 

 

 

J'ai offert aux esprits,

 

pour dédommagement,

 

des gouttes de mon sang...

 

Regarde la neige rouge,

 

Regarde la neige rouge...

 

 

 

Ta fourrure enveloppe notre peau...

 

Ta fourrure à notre corps tient chaud...

 

J'ai fait un collier de tes dents

 

que j'ai offert à la fiancée du vent...

 

Ne soit pas courroucé, ours mon frère !...

 

Ne m'en veut pas pour autant !

 

 

 

…..........................................

 

 

 

 

 

Shaman Song (13) le chant de l'amoureux 02 2009

 

 

 

 

Refrain :

 

 

 

Ma fiancée est blanche comme blanche est la neige ;

 

ses cheveux sont noirs comme noire et la nuit (Bis)...

 

Elle rit comme rit le soleil ;

 

C'est douceur et miel, c'est le miel de ma vie (Bis)...

 

 

 

Parlé :

 

 

 

Les clochettes sonnent dans la toundra...

 

Mes rennes sont parées de beaux rubans...

 

Sous les bouleaux fleuris ma fiancée m'attend ;

 

Et c'est le printemps que je vais prendre dans mes bras...

 

 

 

Refrain : 

 

 

Ma fiancée est blanche comme blanche est la neige ;

 

ses cheveux sont noirs comme noire et la nuit (Bis)...

 

Elle rit comme rit le soleil ;

 

C'est douceur et miel, c'est le miel de ma vie (Bis)...

 

 

 

 

Parlé :

 

 

 

Le vent s'est levé et souffle en fortes rafales ;

 

Le vent du Nord siffle et rugit à mes oreilles...

 

Le ciel s'assombrit, se couvre de noir et de gris...

 

Et soudain c'est la nuit ; je ne sais plus où je suis....

 

Il fait si noir sur mon parcours,

 

que je ne serais pas au rendez-vous de l'amour !...

 

Les ténèbres sont là qui de leurs bras m'enserrent ;

 

le ciel m'abandonne, refuse mes prières !

 

La tempête est passée, la piste est effacée...

 

Mes rennes épuisées ne se relèvent plus...

 

Mon amour toi qui est comme une étoile,

 

guide moi sur le chemin qui mène à ton cœur...

 

 

Refrain :

 

 

 

R / Ma fiancée est blanche comme blanche est la neige ;

 

ses cheveux sont noirs comme noire et la nuit (Bis)...

 

Elle rit comme rit le soleil ;

 

C'est douceur et miel, c'est le miel de ma vie (Bis)...

 

 

 

Parlé :

 

 

 

La lumière est revenue, a repris sa place dans les cieux...

 

Ma fiancée a entendu, à entendu mon vœux...

 

Elle me guide vers elle, donne à mon désir des ailes...

 

C'est pour elle que je chante la chanson de l'amoureux...

 

 

 

Refrain :

 

 

 

Ma fiancée est blanche comme blanche est la neige ;

 

ses cheveux sont noirs comme noire et la nuit (Bis)...

 

Elle rit comme rit le soleil ;

 

C'est douceur et miel, c'est le miel de ma vie (Bis)...


.......................

 

                                                                                                                                                               Shaman Song (14) Mon tambour... 2011 (A Patricia)

 

 

 

 

Mon tambour épouse le Cercle Un...

 

Il célèbre les noces cardinales,

 

Il est de tout chemin l'essentiel carrefour...

 

Horizontal puis vertical,

 

Il n'a, pour tout contour, que l'infini divin...

 

 

 

 

Quand je frappe au Nord, le Nord me répond...

 

Quand je frappe à l'Est, L'Est me répond...

 

Quand je frappe au Sud, le Sud me répond...

 

Quand je frappe à l'Ouest, l'Ouest me répond...

 

Quand je frappe au Centre, ensemble me répondent les quatre horizons ;

le Zénith au Nadir répond...

 

 

 

 

Tout cela tourne en rond, s'ajuste, se règle et s'accorde puis s'élève en spirale allant de l'infiniment petit à l’immensément grand...

 

Tous et chacun, à cela, avec ferveur et attention, s'entendent et concordent....

 

 

 

 

 

 

Quand je frappe le Un (l'origine de tous les sons), le Un répond...

 

Lors revient le temps premier, revit la création...

 

Le Un frappé appelle, de ses vœux, le Deux, le Deux qui en appelle à l'union...

 

De l'union du Un et du Deux s'en vient au monde le Trois ;

 

le Trois qui met en mouvement le fruit de cette fusion ;

 

le Trois qui est le moteur de toute réelle évolution...

 

 

 

Ce qui s'en suit ; c'est la dynamique de la Vie...

 

Cela va du Un à l'Infini...

 

Et cela rythme mon cœur et mon sang, ma pensée et mon chant...

 

 

 

 

 

Le Cercle ; c'est la Matrice, le Chaudron, le Berceau...

 

C'est sur lui que je tends la peau et que résonne et pervibre le « vivant »...

 

 

 

J'accompagne les chevaux du ciel en leur course, les chevaux de la mer pareillement.... (Aussi les chevaux noirs, les chevaux blancs.)...(Quatre sont les chevaux qui tirent le chariot de l'année, quatre entre le Soleil et la Grande Ourse.)...

 

 

 

L'Univers, de mon tambour, fait le tour...

 

Il y trouve son Centre, son point médian qui est aussi le moyeu de la Grande Roue... Là, tout fragment rejoint le Tout !...

 

Là est la fontaine, le bassin d'où jaillit l'énergie d'Amour...

 

De là, la Vie se déploie et rayonne alentour...

 

En son entour, veillent les Déesses et les Dieux...

 

 

 

 

Entendez, entendez, la juste mesure ;

 

celle qui procure l'équilibre et l'harmonie !...

 

 

 

De mon tambour tout cela jaillit...

 

Entendez, entendez, le Chant de la Vie....

 

 

 ….....................................................

 

 

Shaman Song (15) Le Chant du Cygne

(Chant du peuple Nénet) (Sibérie)

 

 

 

 

« J'entends le chant mélodieux du cygne qui fut notre ancêtre...

 

Que toujours résonne le chant puissant. »

 

 

 

 

 

« Par le mélèze,

 

par le mélèze sacré,

 

je chante cette prière ;

 

je chante cette prière qui évoque le chant du cygne...

 

Où es-tu Mère du cygne, Mère de mon peuple,

 

Mère de l'oiseau-plongeon qui crée la terre à partir d'un brin d'herbe ?

 

Viens à mon aide,viens soulager nos âmes tourmentées...

 

Mère cygne tourne ton regard vers le peuple des sept terres,

 

guide leur prière vers les cieux, vers les grands dieux,

 

pour qu'elle soit entendue. »...

 

 

 

…................................

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



06/03/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 494 autres membres