Les dits du corbeau noir

SCIENCE ET TRADITION . DES VALEURS FONDAMENTALES Et de l'INVERSION ACTUELLE DE CES VALEURS BRAN DU 2016 08/02 FEVRIER

Keltia Magazine Janvier/février 2016 :

 

Compte rendu du colloque sur la connaissance de la religion druidique.... (extraits)

Et prolongements (réflexions personnelles) sur les dites connaissances, les valeurs fondatrices et fondamentales de la Tradition et leur malheureuse et dramatique inversion...

 

 

 

« ...Permettre à notre culture de vivre et d'affirmer toute sa richesse créative...

 

Nous sommes plus que jamais convaincus que la redécouverte de nos valeurs fondamentales qui ont survécus à toutes les vicissitudes de l'Histoire, est la première condition pour offrir une alternative à un futur chaotique et pour permettre l'expression de nouvelles solidarités basées sur une même approche culturelle....

 

La redécouverte de ce que nous fûmes jusqu'à la créativité artistique et littéraire contemporaine...

Ce constat et cette vision d'avenir s'appuient sur la culture Celte et sa force créative...

 

(Nota et définition au passage : la culture est un ensemble de pratiques communautaires induites par la connaissance transmise, entretenue et enrichie... Ces connaissances font parties d'un bien commun et favorise le sentiment d'appartenance. (Une adhésion libre et consciente au groupe du fait des affinités qu'il entretient avec une notion de plus valus sécuritaires et libertaires...)

 

La compréhension de la religion druidique induit deux points :

 

Rendre possible le croisement des recherches pour permettre d'en dégager toutes les complémentarités et faire avancer les choses plus vite et mieux encore.

Réunir autour de cette démarche un vaste public qui ne pouvant avoir accès aisément à ces connaissances versait trop souvent dans un néo-druidisme réinventé au XVIII è siècle voire postérieurement très éloigné de ce qui vraiment été la religion celtique....

Cette dérive (malheureuse) qui prend souvent la forme de petits groupements animés par d'excellentes intentions, mais très peu ancrés dans la réalité, se constate de plus en plus car nombreux sont les Celtes qui tendent de retrouver leurs racines...

 

Il est d'autant plus important de recadrer les choses dans l’intérêt général car cette spiritualité d'une profondeur exceptionnelle, mérite évidemment mieux que cela malgré la sympathie que nous éprouvons pour des démarches sincères....

 

L'archéologie s'est orientée sous l 'impulsion de certains savants (comme le professeur V Kruta) vers une compréhension des thèmes artistiques dont les objets trouvés servaient de supports.

Il a été à découvert qu'il s'agissait dans de très nombreux cas d'éléments religieux qu'il est désormais possible de déchiffrer et que l'on sait à présent interpréter...

 

(Exemple les messages religieux contenus dans les monnaies, celles-ci leur servant de supports.)

 

Ce que l'on a voulu faire disparaître a été conservé par la Terre-Mère et il fallait pour le redécouvrir avoir atteint un certain stade de développement scientifique...

 

Il y a de plus en plus de personnes qui partagent les mêmes valeurs et les mêmes attentes concernant la culture et la spiritualité celtique encore ne faut-il pas s'égarer et pour cela la démarche scientifique est absolument incontournable..." (Certes mais non exclusive cependant Nota BD...)

 

 

 

Questions en vrac  et réflexions à la suite... (Bran du)

 

La « science » serait-elle la seule et unique source de connaissance à notre disposition nous permettant d'approcher, au plus près, les conceptions doctrinales des Anciens Celtes ?

 

La question se pose de même avec la physique par rapport à la connaissance de l'Univers, de sa « Création »... (La métaphysique est telle sans apport dans ce domaine ? La connaissance aurait-t-elle pour validation légitime que par le fait attesté de relever d'un scientisme purement matérialiste ?)

 

Cette science elle être considérée, en ses découvertes et « interprétations », comme étant « l’orthodoxie » à laquelle doivent se conformer l'ensemble de la mouvance dite néo-druidique  pour conférer à celle-ci un statut d'authenticité et de "véracité" ? »

 

La démarche entamée par nos amis de keltia magazine et les chercheurs associés nous interpelle très positivement et nous ne pouvons que les remercier d'être apporteurs en ces domaines assez complexes par ailleurs, mais nous sommes quelque peu prudents vis-a-vis de tendances qui pourraient hisser la science ou la faire glisser vers un "scientisme" autoritaire et arbitraire, vers une forme d'hortodoxie qui s'impose comme référence absolue et exclusive....

 

 

Exhumant de la mémoire, du passé, les « valeurs » constitutives du Monde Celte et projetant celles-ci sur un meilleur état et devenir du monde, n'est-il pas pertinent de se demander, avant cela, pourquoi de telles valeurs ont été balayées par d'autres considérations entraînant la chute d'une civilisation et son passage volontaire en grande partie sous le joug romain et celui de la christianisation ; c'est-à-dire des "valeurs" basées sur d'autres modèles conceptuels (entre autres d'appropriation et de possession)  annonçant une "marchandisation" et "chosification" de l'être humain et l'asservissement de la nature à son profit et au grand détriment de la nature et de l'humanité elle-même...

 

 

L'étude assez poussée et riche des sanctuaires guerriers des derniers siècles celtiques a démontré la complexité des rites et pratiques mis en place pour répondre plus spécifiquement à la classe guerrière (ou, peut-être, pour contenir politiquement, religieusement et socialement celle-ci.)

Transposer aujourd'hui ces « sanctuaires », leur fondement, leurs pratiques, présenterait réellement quel intérêt pour la communauté dite de destin planétaire ?

 

Oui, en effet, la diaspora « néo-druidique » est, pour une part d'entre elle, confrontée, et souvent par ignorance, à bien des adaptations, projections, interprétations, pour ne pas dire des « bricolages », effectués à partir d'introductions, en ses conceptions, rites et pratiques, d'éléments en provenance du New-Age ou résultant d'une sorte de « marché spirituel » ou hérités de ses prédécesseurs ayant eux aussi, en fonction de ce qu'ils disposaient, procédé à divers amalgames et transpositions plus ou moins heureuses et pioché au sein de diverses sociétés ésotériques et initiatiques, ou en se rapprochant d'autres concepts philosophiques, altruistes et spirituels traditionnels plus ou moins proches, pour se donner une figuration jugée recevable....

 

Mais, il ne s'agit pas pour autant de jeter « le bébé et l'eau du bain », mais de faire preuve de discernement, de rapprochements comparatifs judicieux avec les avancées archéologiques (scientifiques) de la Connaissance et les vecteurs et facteurs traditionnels de compréhension de Celle-ci...

 

Toutes les recherches, études, analyses réalisées, en divers pays et continents, par des milliers de frères et de sœurs depuis au moins trois siècles ne sont pas toutes dénoués de réelles pertinences ni de caractère « scientifique »,  surtout si celles-ci ont été, de plus, « inspirées » et conduites par une Intuition, une Perception et Vision qui transcendent toute Matière pour en faire émerger la part Spirituelle, l'Anima, le Principe et l'Essence !....

 

Tout excès est synonyme de déséquilibre et de disharmonie et les propos sur une science considérée comme la seule et unique référence pour l'accès à la Connaissance traditionnelle procéderait alors de cela...

 

Gardons raison et inspiration en une voie du milieu, modérée, nuancée, transcendant les oppositions et réunissant en convergence d'entendements tous les éléments co-participatifs d'un ensemble appelé la Connaissance avec, cependant, une primauté accordée au Fond pour que les formes étudiées soient de nature et d'essence à nous rapprocher au plus près possible de Lui !....

..................................................................................................

 

Quelques définitions utiles :

 

Le culte :

Hommage religieux rendu à la divinité... Pratiques réglées par une religion pour rendre hommage....

La culture :

Développement de certaines facultés de l'esprit par des exercices intellectuels appropriés...

Ensemble de connaissances acquises qui permettent de développer le sens critique, le goût, le jugement....

Culturel : relatif à la culture, à la civilisation dans ses aspects intellectuels...

Intellectuel : qui se rapporte à l'intelligence (Connaissance/entendement) Compréhension...
L'intelligence de l'esprit....

..................................................................................................

 

La spiritualité fait-elle partie de la culture (et de même la pratique religieuse ) ?

Toutes deux ou toutes trois relèvent des facultés de l'Esprit et d'une Connaissance acquise avec Intelligence...

Donc la réponse est oui....

 

.....................................................................................................

 

Il est question d'un « vaste public » ayant versé vers un néo-druidisme réinventé au cours du XVIII è Siècle et source de dévoiement par rapport à la doctrine originelle des Anciens Celtes ; une doctrine philosophico-spirituelle et religieuse que nous discernons de mieux en mieux aujourd'hui (par l'apport et la conjonction heureuse des sciences multidisciplinaires qui en font l'étude rigoureuse.)

 

Il est question d'une culture, de ses valeurs, de sa forte créativité, de sa solidarité ; d'une culture apte à ensemencer l'avenir pour des moissons humaines plus fécondes, plus généreuses, davantage partagées...

 

Il s'agit de VIVRE, CREER et CROIRE en s'appuyant sur des VALEURS FONDAMENTALES vectrices de Cohésion et de Cohérence au sein des communautés d'appartenance conscientes d'un destin planétaire commun, solidaires dans l'horizontalité de leur présence au monde et de leur devenir et accordant à une verticalité spirituelle et transcendante le soin de maintenir en équilibre et harmonie tout être et toute chose.....

 

Avec cette nuance non négligeable qui fait que ceux et celles qui revendiquent aujourd'hui un qualificatif de Celtique dans la conduite de leurs pensées et/ou pratiques ne sont pas tous et toutes nécessairement dans une démarche spirituelle et cultuelle correspondante...

Leur adhésion et/ou sympathie culturelle n'englobe pas, pour autant le volet de la croyance et des pratiques religieuses qu'elle induit.... (Et cela se respecte bien évidemment...)

 

 

 

De l'Eventail des valeurs fondamentales tel qu'il se présente et s'ouvre à nous sous le Souffle bienveillant et bienfaisant de ce qui présida, préside et présidera à l'Evoltution des corpus traditionnels de ce que l'on pourrait appeler l'Ame Celte :

 

- Un libre choix et arbitre, une libre critique, de libres « appréciations », reposant sur une exigence morale, intellectuelle, culturelle, philosophique et spirituelle, lucide et consciente, volontaire, authentique et responsable...

 

- La connaissance et la compréhension confortés par un sens aigu de la recherche vigilante et permanente d'équilibre et d 'harmonie....

 

- Des facultés aiguisées d'entendement et de discernement...

 

- Un désir et une volonté mettant en œuvre des dynamiques de réalisation, des perspectives et projets de vie et de partage de vie, qui soient cohérents entre la pensée qui les induit et inspire et les actes qui les mettent en œuvre avec adéquation et ajustement...

 

Un désir et une volonté qui font barrage et obstacle à toutes formes de peurs, de craintes, d'angoisses, de doutes et d'incertitudes...

Une pensée qui, simplement, naturellement, et courageusement OSE LA VIE.... Et qui refuse la servitude que génèrent l'avoir, le paraître, les égoïsmes, arrogants et exacerbés...

 

- Le sens de la juste place, de la juste mesure, de la concorde, de l'équité, de l'accord, de l'assonant et non du discordant...

 

- Du meilleur « ordonnancement » possible de ce chaos qui nous agite encore et agite toute la communauté humaine au grand péril de celle-ci...

 

 

 

Si l'on se reporte aux prophéties de la sagesse celtique ce que nous avons grandement à redouter, et donc à surveiller et contenir, est relaté comme suit :

 

La discorde et l'entretien de celle-ci...

 

La stérilité (non pas seulement dans son aspect biologique)...

 

Les mauvais jugements (apprenons à employer avec justesse et modération, sans affect parasitaire, l'énoncé de faits et de situations et recherchons la résolutions dans un partenariat de recherche de compréhension !)

 

Les fonctions usurpées...

 

La profanation des sanctuaires et du sacré qui y préside...

 

L’inhospitalité...

 

L'impudeur publiquement affichée...

 

Le déshonneur (Le manquement à sa propre parole, à ses propres, vœux, engagements, serments...)

 

La vérité bafouée ainsi que l'instruction, la noblesse (de l'esprit et du cœur tout autant), l'intelligence, la dignité et l'art poétique...

 

Le mensonge, l'orgueil, l'arrogance...

 

Le mépris de la sagesse et de toute forme d'art véritable...

 

L'ingratitude, le parjure, la méchanceté, la trahison, la mesquinerie, la colère, la rancoeur...

 

La fierté excessive, le manque de modestie et d'humilité...

 

Le détournement et la défiguration du vrai, du juste, du beau...

 

 

 

Chaque cheminant, chaque cheminante, engagé sur la Sente de Lumière ne peut que se positionner (et se doit de le faire) avec sincérité sur ces « non valeurs » et sur celles qui, à l'inverse constituent les bases et fondements de la doctrine celto-druidique....

Et plus encore ceux et celles qui ont fonction de les accompagner sur cette voie !....

 

La liste précitée qui énonce les calamités futures de notre modernité et les graves conséquences qui résultent d'un inversement des valeurs fondatrices d'une humanité pensante, aimante, libre, consciente, responsable, croyante et solidaire, se devrait d'être revisitée régulièrement, et avec approfondissement honnête, en l'intérieur de chacun et de chacune....

 

Ce que la Tradition nous enseigne et nous invite à incarner au quotidien de notre existence, ce sont bien ces valeurs fondamentales, sociales, culturelles, philosophiques et spirituelles, et ce, en portant témoignage sincère, exigeant et authentique de leur anima, de leur présence, de leur essence, dans la conduite ajustée et cohérente de nos pensées et de nos actes....

 

Si nous n'incarnons pas, avec intelligence, lucidité, conscience et compréhension, ces « valeurs », nous les défigurons ou les trahissons et concourons ainsi à l'état d'un monde qui se délite et se fracture en ses bases et fondements..

 

Plus grande encore sera notre «responsabilité » dans les troubles à venir si au sein des collégialités dont nous avons la charge fonctionnelle et spirituelle nous ne donnons pas l'exemple de valeurs réellement incarnées dignes de ce nom et de notre fonction...

 

La méconnaissance et l'ignorance sont telles qu'il nous faut développer toute une stratégie pédagogique de mise à connaissance amenant peu à peu et lucidement à discernement et à entendement dans le respect et la considération de chacun et de chacune et de « toute chose vivante » visible ou non ...

 

C'est là une des fonctions essentielles du sacerdoce comme du cheminement druidique permettant de lutter contre toutes les entreprises manipulées idéologiquement et volontairement par la peur et l'ignorance qui entretiennent des confusions et amalgames dangereux pour un meilleur « vivre ensemble » et un devenir plus serein et porteur d'espérances...

 

Nos Anciens et Anciennes porteurs d'une si cohérente sagesse nous ont mis (sagement donc) en garde à travers cette prophétie lucide et cohérente des risques encourus suite à inversion des valeurs constitutives de notre humanité et de la dignité de celle-ci...

Tout ceci s'adresse à chacun d'entre nous et se révèle être d'une incroyable et pertinente actualité !...

 

 

 

Des valeurs constitutives de notre Tradition et de bien des sagesses issues de la mémoire et de l'expérience cumulées en bien des continents (un héritage universelle considérable et précieux spolié, pollué, méprisé et ou délaissé hélas !)...

 

 

- Le recours à l'audace, au courage, au fait d'oser....(lancer le coracle de sa vie au-delà et par-delà la 9è vague soit sans hésitation, crainte, appréhension, retour ou abandon et renoncement !)

(Remplacer les servitudes et dépendances concédées aux peurs de toutes sortes par une nouvelle dynamique du vivre alliant désir lucide et juste, ferme et légitime volonté.)...

 

- La nécessité heureuse et efficiente, libre, volontaire, confiante et lucide, d'honorer les Dieux et Déesses soient les Forces, Energies et Lumières Incréées émanées de Lui, en Lui et par Lui afin d'aider toute « matière » (y compris corporelle) à éveiller, instruire et libérer en elle même un germe identique de Forces, d'Energie et de Lumière de nature « spirituelle »...

 

- Le respect et la considération de toute chose vivante, la volonté de ne porter atteinte et de ne pas nuire à autrui ni à la Création ni d'entraver la Loi d'Evolution...

 

Notre sagesse met à notre disposition, des outils, des moyens, des supports, des méthodes, des préceptes, des triades d'enseignement, des récits mythologiques et archétypaux ; un art porteur de « messages », un Livre de la Nature et de l'Univers ouvert en permanence et nous invitant à le parcourir de saison en saison et de cycles en cycles....

 

 

 

Les axes majeurs et les lignes de force de la pensée celto-druidique :

 

- Le développement et l'entretien d'une Conscience avivée et exigeante... (C'est l'Outil de tous les outils !)...

 

- Le bon ordonnancement du monde et de l'univers et de chaque structure animant le vivant...

 

- La cohérence entre tout être et toute chose, visible ou non...

 

- L'adéquation entre pensée et action...

 

- La prédominance de l'Esprit sur toute matière, du Fond sur toutes formes...

 

- La maîtrise du soi et du moi, leur étroite collaboration interne et externe... La maîtrise de la pensée et de ses œuvres et pratiques censés être en adéquation...

 

- La recherche permanente de compréhension et d'entendement, d'équilibre et d'harmonie, de paix et de sérénité, de convergence et de conciliation...

 

- La Connaissance des LOIS (et le respect comme l'application et l'adaptation de celles-ci) qui régissent la Nature, l'Univers, tous les mondes, tous les règnes et tous les êtres et les choses, le macrocosme comme le microcosme....

 

- L'Initiation ( la Faculté de naître et de renaître à nouveau et d'exprimer en cela notre ré-connaissance....) Le retour périodique aux sources et racines originelles afin de redévelopper croissance et dynamique de croissance et d'évolution...L’achèvement d'un cycle et le départ d'un nouveau enrichi des expériences vécues, analysées et optimisées...

 

- Le « culte », la culture, du vrai, du juste, du légitime, de l'accordé », du concordant, de l'assonant et du « beau »...

Et tout autant, de l'essentiel, du primordial, de l'originel, du fondamental, de l'élémentaire, du signifiant...

 

- La bonne régence des territoires de l'Etre et de ceux qui lui sont souverainement confiés en droit, loi et dignité....

 

- La transcendance de toute dualité affrontée ( concélébrer la noce des contraires), la pacification, conciliation, conjugaison, des « dragons dits antagonistes»....

 

- Replacer le Verbe, le Logos, le Souffle divin et sacré, l'Awen, au plus haut niveau de notre conscience et de nos inspirations...

 

- Penser et oeuvrer en Base 3... L'union des polarités, la conjonction féconde entre le féminin et le masculin, entre l'ombre et la lumière, la nuit et le jour, etc... (Les triades d'enseignement et de sagesse...)

 

- Redevenir des co-créateurs, mettre au monde la meilleur part de nous-mêmes et l'améliorer encore et encore...

Aller à la rencontre à la découverte de nos potentialités encloses et libérer celles-ci du carcan des peurs et des conditionnements...

Se vouloir des artisans et acteurs de la vie même...

Intensifier et densifier nos relations à la vie...

 

- Etre aimant et amant de cette vie, ici et maintenant, et déployer en nous et à travers nous ces Forces Energies et Lumières qui relèvent du Don et du Contre-Don et de cette Haute Vibration bienveillante et bienfaisance aussi appelée l'Amour....

 

- Ritualiser et mettre en œuvre, en pensées et en formes, l'offrande de nous-mêmes sur l'autel « sacrificiel »(qui restitue au sacré et participe de celui-ci) individuel et communautaire de la confiance, de la croyance et de l'espérance assemblées et partagées...

 

- Rechercher la quintessence et pour cela faire Cercle et assemblée de cœur et d'esprit autour d'un point central et médian, d'un noyau ou milieu qui ordonnance et met en mouvement un tout concordant et ajusté au sein de l'égrégore réalisé...

 

 

 

Bien des outils sont à notre disposition afin de construire en l'homme ou en la femme les assises et fondements de sa verticalité, de son élévation et de son évolution vers L'ETRE harmonieusement, humainement et spirituellement accompli et réalisé....

 

L'Etude / L'observation / La Réflexion / Le Raisonnement logique / l'Analyse / La Déduction / La Méditation / La « Manducation » / L'Introspection / La capacité et volonté de faire des bilans et constats périodiques de situation honnêtes et sincères (un état des lieux en terme de doutes et de « celtitudes »)...

Mais aussi :

La Perception / L'Inspiration / L'Intuition / L'Imagination / La Novation / la Spéculation au sens originel du terme qui signifie la lecture de la carte du ciel et de l'univers à travers un « miroir ». /

La Divination et la Vision...

 

Le Faire, le Savoir-Faire et le Savoir Etre... L'Expérimentation / La Mise en œuvre / l'Exploration / La Volonté d’Entreprendre, de Réaliser, de Mettre au monde.... (dans l'ajustement, la concordance, l'adéquation...)

 

Le recours à toute sagesse digne de ce nom...

Aux connaissances symboliques, analogiques, ésotériques, alchimiques, traditionnelles...

 

La volonté inébranlable de mener librement et lucidement sa quête, sa recherche, sa démarche, son cheminement, sa navigation hauturière...

 

L'intelligence et l'amour d'oeuvrer de façon solidaire, coopérative, partenariale, participative, associative, compassionnelle, altruiste, symbiotique avec tout ce qui concourt à l'équilibre, l'harmonie, la cohérence et le bon ordonnancement des êtres et des choses...

 

C'est ainsi, en cela et par cela, assurer et maîtriser le délicat, le fragile, l'audacieux et assez lent passage du non Etre à l'Etre...

Celui d'un niveau et d'un plan assez bas de conscience à une élévation graduelle de ceux-ci....

 

C'est aussi en cela que résident les enseignements majeurs de notre Sage Tradition Celto-druidique !....

 

Nous avons donc à disposition tous les outils, toutes les méthodes, toutes les ressources, tous les moyens, tous les supports, toutes les sagesses, tous les enseignements nécessaires et indispensables pour, forts des connaissances acquises des risques encourus, de leurs graves conséquences pour toute la planète, réagir en toute logique de causes et d'effet afin d'éveiller une conscience et de lui donner à oeuvrer pour opérer peu à peu, à ses rythmes, un changement total de paradigme sociétal bien plus en conformité avec la Vie et la Loi d'Evolution et nos aspirations les plus dignes, valorisantes et humaines...

 

Ne manque donc que des hommes et des femmes de bonne volonté, d'entendement et de convergences opératives et réfléchies, réunis sur l'essentiel de ce qui les constitue et les anime et les font s'assembler au sein d'une fraternité oeuvrant pour la vie et son bon et meilleur devenir...

 

A nous de savoir ou non si nous voulons faire partie de cette humanité aimante et agissante, cohérente et convergente faisant confiance à une dimension spirituelle, aux valeurs qu'elles induit et inspire, pour les guider, au mieux du possible, sur l'horizon de leur humanité !....

 

 

En complément :

 

 

 

La prophétie dite de la Morigane (incluse dans le manuscrit relatif à la Bataille dite de Mag Tured) est bien attestée en tant que source historique...

 

On peut donc accréditer la validité du propos tenu et considérer que celui-ci reflète bien l'idée que se faisait le monde Celte d'un retour périlleux et suicidaire vers le chaos ; retour résultant d'un renversement des valeurs censées avoir fondées la civilisation celtique....


Remettre les « choses à l'endroit » ; c'est retrouver en conséquence les vraies valeurs constitutives de la pensée éthique, philosophique et spirituelle du Monde Celte...

 

 

Si nous n'avons pas toujours un résumé ou condensé de ces valeurs fondatrices, nous savons ; d'une part, ce qui était de nature à aller à leur encontre et donc, d'autre part, et par nouveau renversement, ce qu'elles étaient aux yeux du Monde Celte....

 

 

 

C'est donc à une restitution des valeurs originelles que nous pouvons opérer à partir de ce texte très « documenté » sur ce sujet...

 

 

 

Il est plus aisé de dire ce que ne peut être et ne saurait être l'état de druidité hérité des anciens Celtes et de leurs sacerdotes (concepteurs des dites valeurs et gardiens de celles-ci) que de faire l'état complet ou le fidèle « portait » moral et déontologique des valeurs civilisatrices celtiques.... Mais l'exercice précité nous montre que nous pouvons obtenir des éléments de connaissance et de compréhension globalement assez rapprochés...

 

 

 

Un autre propos serait de déterminer au sein des dites valeurs celles qui sont ou seraient toujours de nature à restituer des fondements civilisateurs indispensables à la poursuite de l'évolution de la condition humaine ou à une réorientation positive, faste, constructive, bienveillante et bienfaisante de celle-ci...

 

 

 

Pour ce qui est de notre engagement et de notre cheminement au sein de la mouvance celto-druidique contemporaine, nous entendons bien incarner authentiquement et de notre mieux ces dites valeurs et les proposer en témoignage et exemplarité à nos frères et sœurs en humanité dans la mesure ou ceux-ci et celles-ci peuvent ou souhaitent, en libre choix, désir et volonté, considérer les dites valeurs comme étant à leur convenance et espérance...

 

(Nous ne saurions en effet imposer quoi que ce soit à qui que ce soit et nous nous refusons à tout prosélytisme, à toute forme de dogmatisme ou d'intégrisme; lesquels seraient totalement à l'opposé de nos conceptions en matière de liberté individuelle et du grand respect que nous accordons à celle-ci.)

 



08/02/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 533 autres membres