Les dits du corbeau noir

SAVOIR OU CONNAITRE ? REFLEXION BRAN DU 01/11 2015

Notes de Samain      Savoir ou Connaître    Bran du      Nov 2015

 

 

 

Ce ne sont pas les livres, ni les supports ou données informatiques qui « font » le druide ou la druidesse, mais ils peuvent cependant y contribuer en partie dans l'acquisition et la maîtrise des « connaissances » qu'ils délivrent...

 

Pas plus que « nous ne faisons l'amour » ; (c'est l'amour qui nous « fait » et nous qui nous défaisons le plus souvent de lui), nous ne « faisons le druide ou la druidesse», c'est l'Esprit de Druidité qui donne à notre pensée, à notre esprit, à notre cœur leurs formes et leurs  « mouvances » druidiques !....

 

Se reposer sur les supports écrits pour acquérir la « maîtrise » druidique (ou bardique ou celle d'ovate) ne saurait suffire à l'accomplissement qualifié de la fonction....

 

Nous pouvons avoir à notre disposition la plus grande bibliothèque spécialisée dans ce domaine que cela ne nous donnerait pas pour autant les pleines capacités et qualités requises pour donner Anima, Principe et Essence à notre sacerdoce....

 

Je demeure persuader que si nous n'avions plus aucun document à notre disposition, si aucun écrit n'avait subsisté de la pensée druidique, nous aurions à travers le livre immuable de la Nature et de l'Univers, en nous imprégnant de celui-ci et de la mémoire et de l'Esprit des lieux, des éléments probants permettant peu à peu de reconstituer les bases et fondements, les socles et les assises, les lignes de force et axes majeurs de cette Pensée....

Ceci toutefois avec l'appui indispensable de l'Awen qui par Essence n'appartient pas à l'Histoire, mais souffle où il veut et quand il veut !...

 

La facilité à obtenir des données et des informations via les supports livresques entraîne bien souvent une forme de paresse à rechercher par soi-même des éléments d'entendement, de discernement, de véritable connaissance ; a expérimenter et à mettre en pratique, à vérifier et confronter les dites données, à acquérir les maîtrises nécessaires pour le bon emploi et le meilleur usage de celles-ci....

 

L'accumulation de « savoirs » ne saurait valoir la maîtrise des connaissances ni la connaissance elle-même qui ne peut se résumer à une banque de données aussi importante soit-elle !...

 

L'Arbre est le support de la Connaissance, mais ne serait résumer Celle-ci sur de la pâte à papier et être réduit à cela !

 

Ce n'est pas pour rien ou effet de manche poétique que les Grands Anciens ont préconisé la transmission de la Connaissance, « d'oreille à oreille, de poitrine à poitrine» et que d'autres sages aient invité leur compatriote à aller se frotter le front sur la roche dure ou l'écorce des arbres pour apprendre de ceux-ci et de cette façon plus que tous les livres accumulés dans leur scriptorium !....

 

Se « connaître soi-même » est le leitmotiv de la sagesse antique. Cette invitation ne préconise pas, pour autant, le recours exclusif pour cela au support livresque, mais propose « l'aventure, le périple ou la navigation humaine » à tout individu qui veut habiter et animer la vie en conscience et compréhension et devenir pleinement acteur et artisan de « sagesse » et « d'amour » au sein de celle-ci...

 

Connaître ne se limite donc pas au « savoir » ; le savoir est bon à connaître !....

 

Cheminer sur la Sente druidique requière effort et exigence, fidélité et assiduité, et la mise en œuvre ou en ouvrage des connaissances acquises, des inspirations reçues, des dons et capacités personnelles ainsi développées...

 

La Pensée druidique relève en amont d'une science de l'observation, d'un art de la méditation et de la réflexion, d'une « attention » au monde et à ses « mouvances », d'études et d'analyses pertinentes... ceci suivi en aval, d'une discipline assez « rigoureuse » accordant un temps et un espace nécessaire à l'exercice de « soi-même » et de son « ouvrage de vie » et de l'expérimentation, de la saine confrontation et application des connaissances acquises....

 

La Pensée « éclairée », lucide et consciente, induit, conçoit, conduit et accompagne l'action en adéquation avec elle...

 

Toute question sagement abordée et traitée, intelligemment posée, s'achemine vers sa résolution...

 

Le mot, le son, le chant, la parole qui jaillissent du seuil de nos lèvres et des profondeurs du silence ont au préalable macéré dans la chambre obscure de chaque être avant que de résonner et de se conjoindre aux vibrations de la Lumière...

 

Puisse cette « Pensée » ne pas être discordante et dissonante  et interférer négativement au sein de la musique des sphères !...

 

Tous les livres quel qu'ils soient sont nés de l'Arbre et ce bien-au delà de la « chair » de celui-ci !....

 

Nous sommes, faut-il le rappeler, des fils et filles du Chêne, de l'if, du bouleau, du pommier, du coudrier.... Soit des enfants issus de l'Arbre Primordial et chacun d'entre nous est racine de l'autre....

 

Nous sommes branche d'homme sur la souche de l'humanité....

 

Et l'Esprit nous propose, propose à l'aubier de notre être, une sève universelle et singulière qui est une substance autant philosophique que spirituelle, la plus apte à notre croissance faite d'équilibre et d'harmonie....

 

Nous pouvons, si nous en avons le désir, la volonté, la conscience et la connaissance, nous nourrir, comme le Saumon de la Tradition, des doux fruits dispensés généreusement par l'Arbre de la Connaissance....

 

C'est en nous et sur nous, lors, que seront gravé les trois ogams du passé, du présent et du devenir !....



02/11/2015
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 521 autres membres