Les dits du corbeau noir

SAMAIN IMPREGNATION/SENSIBILISATION./PREPARATION AU RITUEL 2018 BRAN DU 02 10 OCTOBRE

 

 

feu bleupm.jpg
Photo  : Bruce

 

SAMAIN...

Bran du     Octobre 2018



« ...Aux yeux de nos lointains ancêtres, la course quotidienne du soleil, qui entraîne l'alternance de la lumière et de l'obscurité ainsi que la succession régulière des saisons, était l'exemple le plus frappant de cet ordonnancement divin de l'Univers qui semblait un modèle d'ordre et de justice dans les affaires terrestres. »

O'Rahilly





La conception celtique de l'année se base sur l'image et le symbolisme d'une roue, soit d'un déroulement circulaire autour d'un moyeu qui entraîne l'ensemble dans un parcours impliquant alternativement six mois de période claire et six mois de période sombre ; et plus précisément, la traversée d'une période hivernale (redoutée) allant du 1er novembre au 1er mai et une Belle Saison (vivement attendue) allant du 1er mai au 1er novembre...

 

Ce déroulé annuel est ponctué de 8 étapes symbolisées par 8 barreaux reliant la périphérie au moyeu, 4 « majeures » appelées dans l'ordre successif :

 

Samain (début novembre)

Imbolc (début février)

Beltaine (début mai)

Lugnasad (Débu août)

et 4 phases intermédiaires récapitulant et préparant les phases majeures à venir, ponctuant les activités agricoles et pastorales et s'appuyant sur les équinoxes (printemps et automne) et les solstices (hiver et été)...

 

 

 

AGE Comarlia 06 07 2013 064pm.jpg
Photo Bran du



 

A noter cependant que le calendrier luni-solaire gaulois de Coligny découvert dans la Nièvre est structuré sur la base de 5 ans... Un comput s'achevant sur une concordance parfaite...

Un comput attestant la fête de Samonios au début novembre...

 



Le rapport et la relation au temps s'inscrivent donc dans ce schéma et font l'objet de rituels et de cérémonies accompagnant au plus prés le cycle saisonnier de la Nature, la ronde des saisons...

 



La compréhension profonde et intime, respectueuse et fervente, du mouvement naturel amène à des attitudes et des comportements en symbiose avec celui-ci, un accompagnement fait d'entendements solidaires avec les analogies « Hommes/Nature » et ce qu'elles induisent dans le déroulé des rites pour être en « correspondance » et en « parfaite résonance » avec lui...

 



Le but et la finalité de cet accompagnement étant l'instauration, le maintien, le confortement ou la restauration des équilibres et des harmonies qui régentent le bon ordre de l'Univers et des communautés humaines accordées en ce sens et dans la compréhension sensible et intelligente d'un Principe et d'une Essence associée qui ordonnancent de façon cohérente tout le vivant créé et en devenir...



L'attitude humaine guidée et instruite par une sagesse incluant fondamentalement cette notion d'association et de partenariat avec « ce qui Fût, Est et Devient » et que l'on ne saurait nommer sans en profaner la dimension hautement divine et sacrée, relève d'une véritable osmose entre la pensée humaine et ce qu'elle « acte » et les mouvements mêmes de l'Univers...

 

C'est, avant même le terme et la lettre, un sentiment originellement et naturellement « écologique »  dont l'extrême logique fait écho en nos cœurs et en notre esprit aujourd'hui encore en se trouvant placé au cœur de nos activités humaines et du devenir planétaire impliquant un destin communautaire et une conscience élargie et amplement partagée !....

 

 

Beltaine 2017 mai 040pm.jpg
Photo Bran du

 



Cela donne pleinement son sens aux rites saisonniers d'accompagnement fait de dons et d'offrandes, de vœux, de souhaits et d'espérances, de gratitudes et de remerciements, de « cosmunion » avec la mémoire du passé, la présence au monde « ici et maintenant » et la vision d'un devenir projeté...

 



Chacun de ses rituels se doit en ses formes d'être repensé, revisiter, actualisé et adapté à chaque fois ; le fond « inspirant » demeurant lui immuable, car il est « l'immobile mouvement » de toute être et de toute chose...

Nous évoluons au cours du déroulé de notre existence et l'Univers lui-même poursuit son déroulé infini...

 

Cela nous invite au cours des changements, mutations, transformations, opérés en notre vie et le cours de nos âges, à élever, par sens et intelligence, nos plans et niveaux de conscience et donc d'entendement au fur et à mesure de nos progressions au sein du Cercle de vie et de fraternité ; là où les Anciens et Anciennes de la Tradition ont également cheminé avec le même cœur et le même esprit que les nôtres, là où de nouvelles sœurs et de nouveaux frères mettront, à leur tour, leurs pas dans les nôtres faisant comme nous « Cercle d'Amour »...

 



Philippe Jouet dans son Dictionnaire de la Mythologie et Religion Celtiques apporte des éléments en ce sens quand il nous dit que les mythes celtiques comportent des éléments saisonniers en rapport avec les pratiques religieuses...

 

L'hiver (la longue et périlleuse traversée des eaux hivernales) est un élément eschatologique qui annonce la fin d'un règne ou d'un cycle, une terminaison comme celle intervenue à la Samain où la roue de l'année achève son déroulé tout en préparant sa « renaissance » au sein d'un nouveau cycle ; celui d'une roue ramante, rayonnante claire et lumineuse symbolisée par la renaissance du jeune soleil au solstice d'hiver (le Mac Oc, le Mabon, Oengus)... Une roue qu'accompagne fidèlement et avec grande sagesse Mogh Ruith ; le « Serviteur à la Roue »...

 

(Ce que chacun et chacune d'entre nous peut également « servir » en accompagnant au mieux et au plus près, dans l'accord, la concorde, la juste mesure, chaque nouveau cycle annuel !)...



 

Le combat mythique, mythologique, traverse le temps et l'espace des êtres et des choses et vaut pour toute nouvelle génération non exclusivement inféodée à l'Histoire, il s'agira encore et toujours de faire en sorte que la Lumière de Vie ne demeure pas sous l'emprise des Forces sombres et ténébreuses, néfastes, chaotiques et dévastatrice qui ont certes un rôle à jouer (la lumière naît de l'obscurité et c'est de celle-ci que naissent les Aurores !), mais qui se doivent d'être régulées et amoindries pour éviter un excès grand prédateur d'équilibre et d'harmonie !...

 

 

AGE Comarlia 06 07 2013 064pm.jpg

 



Cette conception traditionnelle celtique trouve sa source dans une cosmologie amplement et antiquement partagée dans le monde Indo-Européen et prolongée, de siècle en siècle, selon les sociétés humaines qui en sont issues et selon leur « culture », leur spiritualité et philosophie, leurs rapports à la vie, aux êtres et aux choses et à l'Univers...

 

Elle conserve aujourd'hui (et peut être plus que jamais) toute son « actualité » et sa « pertinence » de bon ajustement ; son axe majeur et sa ligne de force demeurant celui d'une volonté d'entendement et de co-partenariat réalisé, au jour le jour, avec les Forces, Energies et Lumières bienveillantes et bienfaisantes qui meuvent la Roue du Monde et notre propre cercle

d'existence !...

 

La « politique » du monde Celte s'inspire également du déroulement du cycle saisonnier et des alternances que contient celui-ci avec des périodes fastes et d'autres jugée néfastes...

 


Un bon règne s'apparente à la Belle Saison et aux nombreuses récoltes à laquelle elle pourvoit, la saison sombre et obscure étant elle considérée comme illustrant un mauvais gouvernement du royaume, une régence qui a «épuisé » la terre et qui l'a rendu « gaste », stérile, inféconde....

Le roi aura à répondre de cela en fin de « mandat annuel » et parfois sur sa vie même !...

 

 

Beltaine 2017 mai 040pm.jpg

 



A la Samain, nous passons d'un monde à prédominance « diurne » à un monde à prédominance « nocturne » avec tous les dangers inhérents à cet « obscurcissement »...

Ce qui implique l 'importance considérable de ce rituel qui impliquait de la part des druides une très sérieuse et rigoureuse « préparation » en amont...

 

En tant que « passeurs et médiateurs » dans « le gué de l'année » ou constructeurs réels et symboliques du pont menant d'une rive à l'autre de celle-ci, ils se devaient de pratiquer des jeûnes, des bains purificateurs, des abstinences (alimentaires, sexuelles...), des règles donc afin de préparer au mieux et à cet effet leur corps, leur cœur, leurs pensées et leur esprit...

(Et nous pouvons faire de même.)...

 



L'ancienne conception religieuse indiquée et précisée ci-dessus relevait d'une cosmologie d'adéquation « Homme/Univers », la religion dite « politique » qui suivra et modélisera le monde Celte, axée alors sur la société humaine et son organisation et les institutions régulatrices adaptées (une société dite trifonctionnelle) ne fera pas pas disparaître la conception première laquelle demeurera et se perpétuera surtout dans la société paysanne, agricole, pastorale...(Un milieu qui est un véritable « conservatoire » d'un paganisme obstiné que l'Eglise chrétienne s'efforcera de faire disparaître et d'éradiquer par Tous les moyens.)

 



La juxtaposition et l'alternance du Diurne et du Nocturne se voient attribuées des représentations divines, des entités représentatives dans leurs attributs, symboles et fonctions, de leur affectation et appartenance, au monde clair ou au monde obscure avec parfois des ambivalences...

 

IL y a donc les dieux qui relèvent du ciel diurne et ceux qui illustrent le monde nocturne avec parfois une double appartenance... Les deux crépuscules (du matin et du soir) « séparent » ces deux mondes et les Aurores sont le passage obligé qui précède la sortie d'un nouveau jour dont la nuit est le « berceau »...

 

Toute la quête celtique ancienne et moderne voulant que ce berceau ne devienne pas un tombeau !...



Pour le déroulé du rituel, sa compréhension, ses mises en œuvre, les références mythologiques, les événements et récits qui entourent et explicitent la grande importance de cette fête majeure, vous pouvez vous reporter aux très nombreux articles mis à disposition sur ce blog dans « la roue de l'année » afin de nourrir votre entendement, votre méditation et de vous imprégner de sens et d'Essence pour incarner, avec tout le vivant de votre être, le rite d'intime, fervente et profonde « cosmunion » à venir...

 

 

 

 

Bien fraternellement    Bran du    Octobre 2018

 

 

feu bleupm.jpg

 



02/10/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 521 autres membres