Les dits du corbeau noir

SAMAIN 2019 PISTES DE REFLEXIONS ET D'ACTIONS BRAN DU LE 23 10 OCTOBRE

 

 divers champ 165pm.jpg

 Photo Bran du  Rouelle celtique

 

 

 

 

 

Samain 2019

Bran du



La loi des cycles et de l'alternance nécessaire à toute évolution...

 

 



La fin d'un cycle qui reprend naissance en une nouvelle spirale de vie avec un plan et un niveau de conscience différent (je l'espère pour moi-même et pour chacun et chacune) de ceux du début de l'année écoulée...



La loi des cycles qui veut que toute fin est appelée à recommencement avec des degrés accrus de compréhension, de perception et de réalisation... (C'est aussi par excellence la base de toute « initiation » authentique.) (Le passage par la mort ouvre à une vie nouvelle!)...



La Roue de l'année s'inscrit dans une avancée permanente propulsée par un moyeu spirituel, philosophique, traditionnel et altruiste qui transcende, (barreau après barreau) le temps et l'espace et qui anime la totalité du Cercle de Vie dans toutes ses composantes d'esprit et de matière...



Notre règne humain, comme celui du règne animal et végétal, s'inscrit de corps, de cœur, de pensée dans ce cycle évolutif universel et si nous en avons la connaissance et la claire conscience et compréhension, nous serons invités à nous mouvoir et à nous émouvoir au sein de notre sphère existentielle et à co-participer de son évolution en terme de recherches permanentes d'équilibre et d'harmonie...

 

 

C'est de la nuit que jaillit la lumière et d'une fin que resurgit un recommencement... Résulte de cette pensée et de ce constat l'idée que de la mort elle-même peut rejaillir un Anima qui lui n'est pas soumit à une fin inexorable. (Il s'agit là d'un Esprit et non de la réincarnation d'un corps retrouvant son identité, sa spécificité et sa particularité identitaire au sein d'une nouvelle vie ; la « réincarnation » au sens habituel de sa conception ne fait pas partie des concepts celto-druidiques... bien qu'elle séduise pas mal de « druidisants »!)...

 

 

César parle avec d'autres auteurs Latins ou Grecs d'une « âme » qui chez les Celtes ne sauraient mourir, mais cela ne saurait être entendu comme une validation de la notion de réincarnation censée s'appliquer à un même individu renaissant dans un nouveau corps !!!

 

 

 

Par ailleurs nos sages de Celtie se sont bien gardés de définir l'âme qui ne saurait être codifiée et mise à demeure, ils nous laisse le soin, à partir de la reconnaissance de l'existence avérée pour eux de celle-ci, d'en concevoir toutes les dimensions, représentations et effet, et parmi elles, celle qui nous conviendra le mieux !.....

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ivers Nov 2018 006pm.jpg
Dessin Bran du   selon  modèle archéologique celtique existant



 

 

Toute « fin » est appelée à « renaissance »... L'arbre en fin de cycle annuel, réensemence en humus et en terreau le sol de son accroissement futur ; son dépouillement extrême livrant à la terre le substrat indispensable à une nouvelle évolution...

On peut donc affirmer que c'est à partir de la mort hivernale réelle pour partie et apparente pour d'autres, qu'il connaîtra un nouveau printemps propice à poursuivre sa croissance...



 

La terminaison du cycle de la roue de l'année à Samonios est assimilable à un « rite de passage » et ici à une initiation qui consiste à traverser le fleuve de la mort pour rejoindre par un pont spirituel, philosophique et traditionnel les berges d'un « nouveau monde » ou d'un monde différent et si possible « amélioré » par rapport aux anciens territoires existentiels... Et ce par entendement accru et compréhension élargie qui résultent des bénéfices retirés de nos expériences antérieures analysées et conscientisées...

 

 

 

 

 

 

 

DSCN7680pm.jpg
Chaudron de Gundestrup (l'original)



 

 

 

Ce qui importe dans ces constats et observations, c'est l'interprétation symbolique et analogique qui en résulte et qui peut-être identique en ses compréhensions et conclusions à celles que faisaient de même nos grands Anciens et grandes Anciennes qui fondèrent leurs concepts majeurs d'entendements et de mise en œuvre à partir d'une longue et attentionnée observance des lois de la Nature et de l'Univers... (Notre « Tradition » est pleinement et originellement issue de cela...)



................



Les « avancées » humaines résultent des projections faites sur l'avenir ( la nécessité pour progresser « d'accrocher son char à une étoile » disait Erasme)...

La fin d'un cycle générateur d'une nouvelle spirale de vie est l'occasion à ne pas manquer de faire objectivement et « honnêtement » les points et bilans du cycle écoulé afin d'en tirer leçons et enseignements... L'étude du passé est un promontoire et un tremplin pour un meilleur « devenir »... (Ce n'est pas et cela ne saurait être un culte passéiste alimentant la nostalgie d'un temps révolu !)...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

AGE Comarlia 06 07 2013 064pm.jpg

 



 

 

A l'aube d'une emprise et domination de l'obscurité (la longue et toujours périlleuse et rigoureuse traversée hivernale) nos ancêtres Celtes appréhendaient ce passage difficile et se dotaient en conséquence des « Forces, Energies et Lumières » les plus aptes à opérer cette traversée.... Ils avaient pour cela des signes manifestes et progressifs indiquant que les ténèbres seraient de nouveau vaincues :

La renaissance du soleil invaincu (Sol invictus) ou encore et plus précisément en « Celtie » du Mabon ou Mac Oc ou Oengus (le Jeune Fils) au Solstice d'hiver dignement fêté et célébré à cet effet...

Et la cérémonie d'intronisation royale à la Souveraineté accompagnée pour partie de la « cueillette du gui » qui par sa floraison éclatante et « solaire » au cœur même de la mort apparente attestait d'un renouveau proche à venir...



Il en est de même de nos jours pour les cheminants et cheminantes au sein de cette Tradition ancestrale et pérenne qui est la nôtre et qui s'ouvre « universellement » et « naturellement » à bien des compréhensions mutuelles...



 

Tout passage d'un « état » à un autre est un pas qui suppose l'accompagnement d'une sagesse, d'un désir, d'une audace, d'une volonté, d'une vision claire et lucide, d'une confiance et d'un espoir mesuré et objectivé...

Aussi les Anciens et Anciennes de la Tradition entouraient celui-ci de précautions et de préventions indispensables...

Les sacerdotes et femmes consacrées se préparaient depuis l'équinoxe d'automne à assurer à « encadrer » le passage de l'an...

Ceci par différentes méthodes permettant d'appréhender au mieux ce passage en se dotant de l'Esprit nécessaire conjoint à des forces et énergies morales et hautement philosophiques et Spirituelles...



A l'image du Dieu LUG ou de Bran, ils se préparent à être ce pont, cette passerelle, de connaissance, d'expérience et de maîtrise sur lequel leur communauté humaine pourra plus sûrement passer d'une rive de l'année à une autre... (Ceci par divers exercice de réflexion de méditation, de contemplation, d'épuration, d'ascèse physique et psychique accompagnées de jeûnes et d'abstinences de diverses natures ; tout cela pour « fortifier », clarifier et rendre bénéfiquement opératif leur corps et leur esprit.)...



Il peut et serait souhaitable qu'il en soit de même pour nous !....

 

 

 

 

 

 

 

 

Beltaine 2017 mai 040pm.jpg

 

 

 

 

Notre enseignement majeur relève de la recherche, de l'instauration ou restauration, de la "confortation", des équilibres et des harmonies en tous et en chacun que l'on peut traduire symboliquement par ne symbiose opérée par tout contraire positivement transcendé...



Le Barddas (le livre d'enseignement des bardes) nous invite à très juste titre à la quête, à la recherche permanente et à la découverte du « Point » qui fera équilibre entre toute opposition....

C'est là en effet l'enseignement de tout enseignement... Il prend pour exemple et application la dualité Ombre et Lumière en nous faisant comprendre qu'il ne s'agit en aucun cas de faire disparaître l'un des éléments de la dualité en présence (souvent vue comme un antagonisme et un affrontement stérile, destructeur et perpétuel) mais d'amener ceux-ci...

Cet enseignement prône une méthode, une réflexion et un champ d'actions déduit en adéquation, cohérence et efficacité opérationnelle avec Cela qui Fût, Est et Sera... Sa base, son fondement, ses assises solides et bien ancrées, relèvent d'une conception symbiotique de l'univers, de la vie et de l'existence... Et c'est là un prodigieux modèle et une formidable invitation à s'y conjoindre de coeur, de corps, de pensée et d'esprit....



 

 

A quoi pourrait bien servir une « Tradition » comme la nôtre si elle n'était que lettre morte et paroles évanouies, qu'une « nostalgie stérile et inféconde » ?...

Le fait de transmettre, d'accroître de siècle en siècle ses valeurs et fondements, adaptables et actualisables en toute nouvelle génération, démontre la permanence des mythes et des archétypes au-delà et par-delà une Histoire frauduleuse et manipulée dont nul enseignement n'est réellement retiré puisque les mêmes causes humainement connues génèrent sans cesse les mêmes dramatiques effets avec l'accroissement de leur perversion de plus en plus redoutable et complexe pour le devenir même de notre communauté de destin « planétaire » !...



 

Nous incarnons, traditionnellement, spirituellement, philosophiquement une Tradition éminemment vivante qui n'a pas de vérité absolue à répandre sur le monde, mais qui dit, du ou des mondes où nous cohabitons, symbiotiquement ou en affrontement perpétuel, un Principe, une Essence, un Anima qui proposent à notre humanité des valeurs, une éthique de vie, une très forte et claire spiritualité libertaire, dynamique et responsable, consciente, lucide et éclairée, un champ créatif, novateur et imaginaire, une philosophie existentielle « naturante » synonyme d'art de vivre et de quête d'un mieux-être ; toute cela étant susceptible d'apporter un précieux concours à un changement de paradigme sociétal des plus urgents à mettre en œuvre en chacun de prime abord et communautairement ensuite et ce dès « ici et maintenant ! »...



...........................

 

 

 

 

 

 

 

 

Divers 11 2017 020pm.jpg



 

 

 

Pour ce qui est de la fête de Samain proprement dite, de ses origines, contenus, déroulements, enseignements etc... on pourra se reporter, avec bénéfice et moultes informations et sensibilisations je pense, au sein même de ce blog à la rubrique « Roue de l'Année » Samain où vous disposerez de très nombreux articles, études, réflexions à ce sujet...



 

 

Bonne fête de fin d'année celtique à tous et à toutes et ce dans la bonne joie des yeux, des oreilles et du cœur...

Etant hospitalisé le 31 10, je ne pourrais être présent dans le Cercle fraternel, mais je serais spirituellement en pensée avec vous...

 

Fraternellement Bran du

 

 

 

 

 

 

 

 

 

divers janv 2019 011pm.jpg



23/10/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi