Les dits du corbeau noir

Sagesse SOUFFI : Elif SHAFAK Souffi mon Amour extraits

Sagesse SOUFI    Elif Shafak   « Soufi Mon amour »   Ed 10/18  (Merci Anna)

            « L’Amour est l’eau de la vie.  Un être aimé est une âme en feu ! L’univers tourne différemment quand le feu aime l’eau. »  Rûmi

Extraits :

« …L’Amour peut s’emparer de vous aussi brusquement qu’une pierre jetée dans le lac tranquille de notre vie. »

Si nous voyons Dieu plein d’Amour et de compassion, c’est ainsi que nous sommes. Dieu est en chacun de nous…

Plus vous parlez d’amour, plus on vous hait…

Où réside Dieu ? Il n’y a qu’une place où le chercher : Dans le cœur d’un amoureux sincère…

Quand plane le sentiment général d’insécurité et que la peur de l’autre est sans précédent, le besoin d’amour est plus fort que jamais…

La connaissance n’est que de l’eau stagnant au fond d’un vieux vase, si on ne la laisse pas couler…

L’intellect est toujours précautionneux et conseill «   Méfie-toi de trop d’extase ! » alors que l’Amour dit : « Oh, peu importe, plonge ! »…

Ceux qui ne sont plus voyagent dans l’infini, libres comme des étincelles de lumière…

Ce qui ne peut être dit avec des mots ne peut être compris qu’à travers le silence…

La patience, ce n’est pas endurer passivement, c’est voir assez loin pour avoir confiance en l’aboutissement d’un processus…

Terriblement délicate et pourtant d’une solidité surprenante, la soie ressemble à l’Amour. (Il faut sacrifier des centaines de vers pour un seul foulard de soie.)…

Est-Ouest-Sud ou Nord, il n’y a pas de différence. Peu importe votre destination, assurez-vous seulement de faire de chaque voyage un voyage intérieur. Si vous voyagez intérieurement vous parcourez le monde entier et au-delà…

La quête de l’amour nous change. Tous ceux qui sont partis à la recherche de l’amour ont mûri en chemin. Dès l’instant où vous commencez à chercher l’Amour, vous commencez à changer intérieurement et extérieurement…

Les vrais sages spirituels sont aussi transparents que le verre. Ils laissent la lumière de Dieu les traverser…

Tant que tu n’apprends pas à t’aimer, pleinement et sincèrement, tu ne pourras jamais être aimé…
Ce qu’il faut, c’est vivre l’instant présent…

Ne te demande pas où la route va te conduire, concentre-toi sur le premier pas, c’est le plus difficile à faire…

Les doutes sont une bonne chose, ils signifient qu’on est vivant et qu’on cherche…

Il ne faut pas confondre religiosité et spiritualité ; le fossé enre les deux n’a jamais été aussi profond d’aujourd’hui. La spiritualité n’est pas quelque chose que l’on peut ajouter à sa vie sans procéder à des changements majeurs…

Le plus grand « jihad » : La lutte de chacun contre son propre ego…

Celui qui se connaît, connaît l’Un…

Tout le monde a droit à sa propre quête de Dieu. Il n’est pas nécessaire de prendre en compte les autotité religieuses…

Dans cette vie gardez-vous des extrêmes car ils détruisent votre équilibre intérieur. Un soufi reste toujours clément et modéré…

Une personne éclairée ne peut être liée par des stades antérieurs…

Nous n’avonsd pas besoin de chercher l’amour en dehors de nous. Il suffir d’éliminer les barrières qui nous tiennent éloignés de l’amour…

Crois en tes valeurs et tes règles, mais ne les impose jamais à d’autres…

Le seul moyen d’approcher la vérité est d’oubvrir son cœur afin qu’il englobe toute l’humanité et qu’il reste encore de la place pour plus d’amour…

Si le monde entier était englouti sous les eaux pourquoi cela devrait-il inquiéter un canard ?

L’amour n’a pas d’étiquettes, pas de définitions. Il est ce qui est pur et simple…

Il faut continuer à marcher bien qu’il n’y ait aucun lieu où arriver…

L’univers tourne, constamment, sans relâche, ainsi que la terre et la lune, mais ce n’est rien d’autre qu’un secret enraciné en nous, êtres humains, qui fait tout bouger. Le sachant, nous, les derviches, nous danserons à travers notre vie …/… Nous danserons dans notre sang…

Il y a une harmonie parfaite et un équilibre subtil dans tout ce qui est et fut dans l’univers. Les points changent constamment, l’un remplaçant l’autre, mais le cercle reste intact…

Le monde est un énorme chaudron. Quelque chose d’essentiel y bout. Nous ne savons pas encore quoi. Tout ce que nous faisons, sentons, pensons, est un ingrédient de cette mixture. Nous devons nous demander ce que nous ajoutons au chaudron. Y ajontons-nous du ressentiment, des animosités, de la violence ? Ou y ajoutons-nous de l’Amour et de l’harmonie ?

Je suis un soufi, l’enfant de l’instant présent…

Tout amour, toute amitié sincère, est une histoire inattendue. Si nous sommes la même personne avant et après avoir aimé, cela signifie que nous n’avons pas suffisamment aimé…

Quand il y a amour, il y a forcément peine de cœur…

Bien souvent, les gens à l’esprit étroit, disent que danser est un sacrilège. Ne voient-ils pas que toute la nature chante ? Les battements du cœur ou les ailes des oiseaux, le vent, les nuits d’orage, le forgeron à son enclume… Tout participe, passionnément, spontanément, à une mélodie magnifique. La danse des derviches tourneurs est un maillon dans cette chaîne perpétuelle.
Telle que la goutte d’eau qui porte en elle tout l’océan, notre danse reflète et voile à la fois le secret du cosmos…

Le « sema » est une danse spirituelle exécutée par l’amour et l’amour seul. Les derviches tourneurs de tout âge danseront le « sema », une main tournée vers le ciel, l’autre tournée vers la terre, promettant de distribuer aux autres chaque étincelle d’amour que nous recevons de Dieu…

Vis cette vie comme si elle était aussi légère et vide que le chiffre zero…

Il n’est jamais trop tard pour se demander :  Suis-je prêt à changer de vie ? Suis-je prêt à changer intérieurement ?

Il n’y a qu’un moyen de renaître à une nouvelle vie : Mourir avant la mort (Une forme d’initiation à la vie :  N.D.R)

Beauté, tu es dans l’œil de celui qui regarde…

Ce monde est érigé sur le principe de la réciprocité…

Les opposés nous permettent d’avancer. Ce ne sont pas les similitudes ou les régularités qui nous font progresser dans la vie, mais les contraires. Tous les contraires de l’univers sont présents en chacun de nous… (Le soufi recherche l’Essence)…
« Les choses deviennent évidentes à travers leur contraire. Comme Dieu n’a pas de contraire, il reste caché… » Rûmi

Quoi que nous recevions du ciel, nous le transmettons à la terre, de Dieu aux gens. Chacun de nous devint le lien rattachant l’Aimant à l’Aimé…

Les poèmes s’écoulent de mes lèvres commes mus par une force qui leur est propre… Prose ou poésie, les mots accourent, comme un vol d’oiseaux migrateurs. Je ne suis que ce plan d’eau où ils s’arrêtent et se reposent, en route vers des terres plus chaudes.

Le Vide : ce qui est présent à travers son absence…



08/09/2012
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 532 autres membres