Les dits du corbeau noir

REFLEXIONS HIVERNALES BRAN DU 2017 16 12 DECEMBRE

 

Réflexions diverses Bran du 12 12 2017

 

PAS DE LEGS POUR LE FEMININ ?

H U M A N I T E...

DE LA JOIE

AU-DELA DU BIEN ET DU MAL

PROPOSITION ET INVITATION...

 

 

Un legs dont le féminin se trouve spollué !

 

On parle dans la Bible, des Saintes Ecritures lesquelles comportent l'Ancien et le Nouveau Testament...

Ce Testament est considéré comme le legs fait exclusivement par un Père à son ou à ses fils ; mais, de sa ou de ses filles, il n'en ait pas question !...

 

Si le féminin est exclu de l'héritage (du bénéfice éventuel de cet héritage), il peut donc se considérer de façon légitime comme pleinement exonéré du contenu de ce legs et libre de rechercher d'autres légataires plus universels et plus « ouverts »...

 

Si une filiation plus naturelle et plus amplement respirante est recherchée, elle sera trouvée auprès de l'image ou de la figure, mythologique, archétypale, symbolique, analogique, philosophique, spirituelle, de la Déesse, de la Matrice, de l'Essence ou Substance, autant divine que sacrée, associée à un Principe qui ne l'exclue pas, mais sollicite, bien au contraire, sa coparticipation à la loi d'Evolution en tant que « Manifestation » du dit Principe, en tant que et vectrice et factrice de l'Anima de tout être, de toute pensée et de toute chose...

 

En cela et par cela, le Féminin est tout autant « héritier » que le Masculin ; toutefois, tous deux ont l'équitable responsabilité d'en éviter la « dilapidation » !....

 

..

 

De l'Humanité :

 

H : l'échelle, l'élévation de la terre au ciel...

u : la Matrice, le Chaudron, le Graal...

m : l'invitation à développer en soi, à travers soi l'Energie, Force, Lumière encore appelée l'Amour...

a : l'Alpha, l'origine, la source, la racine, le point d'émanation, le commencement, la naissance, l'émanation, le jaillissement, le rayonnement...

n : le pire côtoie en l'homme le meilleur...

i : le pilier, l'axe vertical, la colonne...

t : le point d'intersection entre horizontalité et verticalité, entre la terre et le ciel, entre l'esprit et la matière...

é : Trois niveaux : souterrain, terrestre et aérien englobés dans le Cercle cosmique de l'évolution (au sein de Keugant) …

 

L'humanité dans son essence, sa substance originelle (son « point » source et racine) est appelée à se dresser, à se redresser, à « s'élever », pour conjoindre sa terrestréité corporelle et matérielle « horizontale », à la verticalité transcendantale de l'Esprit...

 

Elle se doit d'amoindrir la haine afin de conforter l'Amour, et ainsi de rechercher l'équilibre et l'harmonie (l'accord, la concorde) à partir d'un « Esprit », d'une « Pensée » de nature et d'Essence symbiotique, et ce, en chacun des individus qui la compose...

 

L'humanité est l'un des fruits, l'une des semences du grand Arbre de la Vie lequel invite aussi à la verticalité ; une verticalité reliante dont la croissance et la maturation sont axées sur la Lumière céleste tout en puisant dans la matrice originelle, dans le chaudron cosmique, dans la Matéria Prima, dans « l'humus » qui fonde « l'homme »...

 

///...

 

De la Joie :

 

La quête de la joie est la réponse appropriée pour sortir de l'emprise de la peur, du sentiment d'impuissance et de la tristesse....

Où, en quoi, de quelle façon, dans quel état d'être, avec quel désir, quelle volonté, qu'elle connaissance et face à quels obstacles, réticences, peurs et contraintes, pouvons-nous refaire jaillir la joie enclose en nos geôles intérieures ?

 

Trois pistes proposées :

 

L'immersion volontaire et pacifiée dans la Nature...

(Un espace de réconciliation avec le « Vivant ».)...

 

La création sous toutes ses formes, permettant de retrouver ou d'instaurer une « poétique » du vivre...

 

L'expression musicale incluant le chant et la danse...

 

C'est redonner à l'expression de notre « Verbe » une conjugaison dansante, poétique et chantante...

 

C'est allumer une mèche et faire irradier une lueur dans la nuit de l'être... C'est faire s'élever des flammes au-dessus des cendres du passé... C'est faire sourdre la source obstruée par nos refus à être, par l'accumulation de nos involontés... C'est refaire s'écouler le flux vital d'un nouveau désir... C'est submerger ce qui s'opposait à nos ruissellement, c'est avoir débordement de toutes nos retenues...

 

C'est laisser la sève remonter dans le printemps d'un neuf désir....

 

///...

 

Au delà du bien et du mal, du bon et du mauvais :

 

Nietzsche nous invite à aller au-delà du bien et du mal...

Spinoza nous proposera de faire notre judicieux, lucide et raisonné discernement sur la base de ce qui est bon ou mauvais...

Ce que nous dit la Tradition via les enseignements du Barddas gallois ; c'est que le discernement recommandé a pour fondement la distinction entre ce qui sonne juste et ce qui est dissonant, ce qui est « accordé » ou « désaccordé » ; (une application vibratoire du vrai, du juste et du faux.)

 

A des données purement subjectives (le bien, le mal, le bon, le mauvais...) est ajoutée une donnée rationnellement objective que le corps et toutes ses facultés et capacités, entendent et discernent...

C'est donc là un outil d'autant plus efficace et pertinent et c'est celui que notre corps, nos sens, notre intellect et nos pensées font usage et emploi en conformité avec notre sagesse traditionnelle...

 

///...

 

Une proposition ou invitation :

 

Il s'agit de creuser, tant par les sens que par la raison, la « matière corporelle » que nous sommes, d'approfondir et d'élargir sans cesse et objectivement cette connaissance de nous-mêmes afin de donner à notre cœur et à notre esprit une élévation de leurs plans et niveaux de conscience (entendement, compréhension, discernement, cohérence, concordance, adéquation, perception et vision, qualité des décisions accompagnant un choix...)

Soit d'opérer « alchimiquement » (car il s'agit bien de transmutation et de transformation sage et opérative) une montée progressive, absolue et infinie vers la Source spirituelle où un esprit humain « individuel, singulier et spécifique » (une matière corporelle spiritualisée donc) se conjoint, se « déverse » dans le Bassin divin d'où surgissent tous les écoulements et ruissellements de l'Univers...



16/12/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 521 autres membres