Les dits du corbeau noir

REFLEXIONS GENERALES EN GUISE DE VOEUX BRAN DU 2019 19 12 DECEMBRE

 Colloque NOV 2019 Et Compiègne 114pm.jpg

 

 PHOTO BRAN DU

 

 

 

 

BRAN DU Réflexions générales 19 12 2019

 

 

Les divergences s'accumulent les unes par-dessus les autres et ces mésententes et incompréhensions croissantes résultent d'une politique sociale, d'une organisation et structuration de la société mais aussi de la façon dont chacun, chacune, font encore ou non « société » au sein de leur communauté d'appartenance (restreinte ou élargie)...

 

 

L'incohérence régissant les sphères décisionnelles, elle ne peut permettre à une société de trouver ou de retrouver sa cohérence fondamentale, soit son assise et ses fondements mêmes...

 

 

Il est question en permanence d'équilibre financier, budgétaire, comme si le but et l'objectif étaient avant tout entièrement tourné vers les facteurs et vecteurs économiques et ce qu'ils produisent d'interprétation en terme de chiffrage, de statistique, d’algorithmes de croissance etc...

 

 

Mais, où a-t-on mit véritablement l'humain dans tout cela ?

 

 

Il semble que la recherche de l'équilibre purement économique et financier aille de pair avec la maintenance au pouvoir de ceux qui fomentent le déséquilibre en accroissant l'iniquité, en creusant encore plus le fossé entre les riches et les pauvres, en dressant une population contre une autre, en ne mettant pas en œuvre la plus juste répartition des richesses qui soit, en refusant l'écoute et le dialogue ou en manipulant à l'avance celui-ci, en alimentant un déficit notable de considération, en cultivant le déni voir le mépris, en faisant du mensonge l'outil et l'institution indispensable pour se maintenir en place et semer encore plus de confusion et de désordre, en instrumentant la peur sous toutes ses formes, en usant de « violences » au-delà des limites imposées par le respect des droits de l'homme et du citoyen, en faisant du « politique » un objet permanent de scandales divers et variés, en ne respectant pas les mandats électoraux et en fourvoyant ceux-ci, en prenant le peuple pour ce qu'il n'est pas et ceci, selon la pensée péjorative et dégradante qu'ils en ont...

 

 

Rien de cela n'est susceptible de fournir une quelconque harmonie, une quelconque cohérence et convergence si ce n'est celle qui draine un peuple vers la révolte, la résilience ou les conflits récurrents et le chaos !...

 

 

La démocratie est le terme qui désigne un peuple qui constitue réellement une communauté d'équité, de partage, d'entraide, de solidarité, de justice, de juste répartition, de cohérence, de conscience, d'entendement, de tolérance, de considération, de respect, de liberté et de responsabilité...

 

 

Le mot même s'effiloche en lambeaux d'espérance, flagellé par les vents de l'orgueil, de la cruauté, du mépris, de l'arrogance et du mensonge !...

 

 

 

 

 

Colloque NOV 2019 Et Compiègne 120pm.jpg

 

 

Et que dire de la façon dont les décideurs politiques, les chefs d'Etat réagissent face aux enjeux colossaux à venir quand ils sont dans la non volonté et l'incapacité de faire face ensemble aux fléaux qui se profilent sur un noir horizon ?...

 

 

Les dimensions écologiques, environnementales, climatiques, la disparition accélérée d'une partie conséquente de ce qui compose le « Vivant », les conséquences géo-politiques qu'entraînent leur in-volonté manifeste de se préoccuper objectivement de ces enjeux majeurs et de prendre immédiatement les mesures efficaces et opératives pour y remédier, tout cela démontre dans les actes et les faits que l'avenir plus serein de la planète et des générations à venir n'est vraiment pas leur préoccupation prioritaire et que la course volontaire et obstinée vers une forme de suicide collectif poursuit ses embardées néfastes et destructrices....

 

 

A quoi pourra bien servir un budget financier et économique a peu près équilibré dans un monde disloqué de partout, sans unité possible d'entendement, qui aura perdu totalement tout équilibre naturel, toute assise, tout fondement, toute cohérence ?...

 

 

L'Histoire des Hommes imposée aux Femmes n'est qu'une répétition sanglante et dramatique de modèles répétitifs où de sempiternelles causes produisant de sempiternels et dramatiques effets !...

 

 

Comme si ces causes étaient méconnues, ignorées, inexistantes alors que les siècles se succèdent avec toutes les formes de destructions possibles pour les accompagner de façons identiques et désespérante !...

 

 

Comment oser prétendre que nous ne savions pas comment fonctionnent les mécanismes de la destruction à l’œuvre au sein d'une humanité dont la pierre jadis dressée en droiture vers le ciel d'entendement s'effondre, se couche et se rompt en permanence ?...

 

 

DSCN0083pm.jpg

 

 

Ce vingtième siècle écoulé comme une marée de sang sur la terre a dramatiquement démontré à lui seul combien l'homme était capable de toutes les ignominies envers le Vivant et en premier lieu ses semblables, ses « frères » ; ce sont en à peine une centaine d'années des millions d'êtres humains dont une majorité de civils innocents qui ont payé de leur vie de telles engeances impitoyables...

 

 

Des millions de victimes qui sont la résultante d'une volonté obstinée de tuer, de meurtrir,de réduire en cendre villes, pays et habitants, d'assouvir, de posséder, de dominer afin de servir le pire de ce qui réside en l'homme au détriment du meilleur !....

 

 

Combien de « génocides » opérés en divers continents (dont certains continuent de nos jours et ce, sous diverses formes plus ou moins dissimulées, sans qu'une conscience élargie et planétaire n'y fasse réellement et efficacement obstacle ?

 

 

Sans avoir à regarder si loin ces drames qui pour la plupart ne préoccupent personne, comment rester aveugle, muet et sourd quand autant d'injustice, d'iniquité nous environne au quotidien de notre existence et se pratiquent au jour le jour jetant des personnes dans la misère, la solitude, l'indifférence, la difficulté même d'exister dignement ?...

 

 

L'illogisme règne en maître et toute pensée logique ne saurait en résoudre l'imbroglio labyrinthique, mais il est de toute évidence le résultat d'une pensée pervertie, « emberlificotée », confuse, soumise au diktat mental d'une hégémonie interne aux individus en soif permanente de possession, d'appropriation et de domination des êtres et des choses, et ce, au détriment de leurs semblables et de tout le Vivant...

 

 

C'est aussi la résultante directe des ambitions de certains à vouloir mettre et maintenir de force le maximum d'êtres et de choses sous leur coupe réglée...

 

 

 

 

 

Broceliande 24 11 2019 028.JPG

 

 

J.R.R.Tolkien, dans son ouvrage majeur et « titanesque » en terme de littérature appelé le Silmarillion nous conte une création du monde qui résulte d'une volonté divine et sacrée de bâtir celui-ci sur ces fondements « vibratoires » et universels qui sont ceux que produisent les règles harmoniques...

Le monde est ainsi créé à partir de sonorités harmoniques qui s'assemblent en chœur pour le former....

 

 

Ce que nous retenons et qu'il y a lieu de retenir ; c'est qu'en même temps que l'harmonie d'ensemble se met splendidement en place une voix dissonante se met aussitôt à retentir aiguisée par l'orgueil et l'arrogance et une volonté d'imposer son diktat à tous les partenaires de la création !...

 

 

Un monde créé à partir de la notion « d'accord « se voit être mit aussitôt en péril par le « désaccord » qui se manifeste assez violemment qui plus est et qui tente de le réduire au silence ou de l'asservir à sa volonté...

 

 

C'est peut-être là ce qui résume symboliquement, analogiquement la triste histoire de l 'humanité ; une humanité qui oscille en permanence entre harmonie et disharmonie, équilibre et déséquilibre, donc instable et soumise à tous les ébranlements préjudiciables en sa « durée »...

 

 

Cette « humanité » dispose de toutes les expériences passées objectivement étudiées et donc porteuses de très sages leçons et de pertinence en terme d'enseignements positifs à retenir, ce qui ne l'empêche pas de réitérer les mêmes monstrueuses, stupides et, hélas, croissantes erreurs de siècle en siècle , pour son propre détriment et celui des autres règnes qui l'entoure !...

 

 

La prédation à tous les niveaux à supplanté la saine construction individuelle et communautaire et les édifices que l'on prétend bâtir au bénéfice de l'humanité se transforment en prison et en camp où se concentrent la bêtise, l'aveuglement, le conflit, la divergence, l'antagonisme forcené et exacerbé, la surdité, le mutisme et autres fléaux de la dite humanité !....

 

 

Demeurer sur le chemin de l'Homme digne de cette appellation est « déroutant » à bien des égards....

 

 

L'homme lui-même et un carrefour qui oriente vers la paix ou vers la guerre, vers le pire ou le meilleur, vers l'accordé ou le dissonant, vers l'harmonie ou la disharmonie, vers l'équilibre ou le déséquilibre, vers la haine ou vers l'amour !...

 

 

Tant qu'il n'est pas en état de faire œuvre consciente, réfléchie, claire de discernement entre ce qui sonne vrai et juste et ce qui va à l'encontre de ces données et dimensions, il demeurera écartelé en impossibilité de faire un choix sinon celui de la plus grande facilité et lâcheté qui soit celui de la destruction car construire harmonieusement demande tout d'un individu (don, générosité, solidarité et amour) alors que mettre tout à bas ne demande rien de ce qui pourrait encore s'apparenter aux valeurs fondatrices de l'humain !...

 

 

Broceliande 24 11 2019 027.JPG

 

 

Si il y avait encore un vœux à faire pour chaque composant de la dite humanité en fort péril d’extinction et de délabrement ce serait celui totalement utopique (mais l'utopie demeure une dynamique non négligeable) qui consiste à incarner chacun et chacune une éthique de vie et de partage de vie axée et animée sur des axes majeurs et des lignes de force, d'énergie et de lumière qui seraient celles de l'accord, de la concordance, de l'ajustement, de la connexion, de la juste correspondance et relation avec le vrai, le beau, l'équitable, le symbiotique impliquant le réglage quotidien, rigoureux, méthodique, ludique et jouissif de « l'instrument de notre être »...

 

 

Ce serait là pour moi le vœu de tous les vœux !...

 

 

Colloque NOV 2019 Et Compiègne 114pm.jpg



19/12/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi