Les dits du corbeau noir

REFLEXIONS : Créateur, Création, Créature.... Bran du 23 11 2014

 Orleans NOV 2014 137pm.jpg

 Photos Bran Du

Réflexion : Bran du 23 11 2014

 

Créateur et Création :

 

Les propos qui suivent n'engagent que leur auteur et ses "spéculations" ou "intuitions" qui sont de nature "bardiques" et donc limitées dans leur champ d'investigation... Elle se veulent "exploratrices du Temps Blanc" selon le magnifique terme de Kenneth White....

 

Ce "Temps Blanc" ou "Monde Blanc"est celui de notre Tradition et de toute Tradition qui y fait référence...

On voudra bien ne pas offenser ce terme "métaphysique" et "géo-poétique" en lui donnant une coloration raciste !

 

Ce qui suit n'a de prétention que de partager une recherche et une étude qui ne relèvent pas de compétences savantes ou scientifiques, mais qui sont, davantage, le fait d'intuitions et de perceptions.    Elles se veulent apporter seulement et humblement une participation aux divers angles de vues portés sur de tels "Mystères" et contribuer , peut-être",  à d'autres entendements ou visions  :  de ce qui Est et n'Est pas !...

 

Orleans NOV 2014 138pm.jpg

Ce qu'en dit le dictionnaire ( Petit Robert) :

 

Créateur : Celui qui crée, tire quelque chose du néant... Dieu, démiurge...

L'auteur d'une chose nouvelle... auteur fondateur novateur...

 

Création : action de donner l'existence... de tirer du néant...

Le fait par lequel le monde a acquis l'existence, si l'on admet qu'il a commencé dans le temps... Genèse, commencement, origine...

 

Création continue :l'action par laquelle Dieu maintient le monde dans l'existence...

L'ensemble des choses créées ; le monde considéré comme créé...Monde, nature, univers...

 

Créature : être qui a été créé, tiré du néant...

 

Néant : Néant ce qui n'est pas ; rien... Chose, être de valeur nulle... Ce qui n'est pas encore, ce qui n'est plus...

 

...............................

 

 

La néantisation est ce qui n'est pas au monde de l'existence ou ce qui n'y est pas encore ou ce qui n'y est plus...

 

La création, le créé, le créateur, s'opposent à l'absence de présence ou d'existence en ce monde....

 

Mais si ce néant n'existe pas et si rien n'existe en lui comment tirer quoi que ce soit de cela ?

 

N'est au monde que ce qui est "nommé" disent les sagesses anciennes...

Le néant serait donc une potentialité tirée d'un état de non existence pour passer à l'état d'existence...

 

Le néant existe donc sans pour autant qu'il soit "identifié" sous une forme ou une autre pour habiter le monde....

 

L'initiation sort de ce néant et prend forme et nom quand la conscience oeuvre en ce sens et ce, guidée par une "Essence"...

 

Elle signifie un commencement qui s'incarne lors dans la naissance d'un nom et d'une forme identifiés...

 

Un néant précède la formation de l'univers ; soit une formation appelée genèse pour autant que l'on conçoive un commencement, car il se peut, dans une autre notion du temps, que celui conventionnellement perçu et représenté comme constituant une ligne entre passé, présent et futur, ouvre un autre espace de réalité qui fusionne cette échelle et en renverse ou en mélange l'ordre !....

 

Orleans NOV 2014 140pm.jpg

Il se peut qu'il n'y est jamais eu de "commencement" ! Ni origine, ni fin...

L'absolu et l'infini se répandant à tout instant en amont comme en aval !

Pour que l'on conçoive une création et une créature, il faut un "créateur"...

 

Si ce dernier, hors conception anthropomorphique (sans projeter sur lui une représentation à l'image "humaine") est constitué d'un "Pur Esprit" celui-ci peut se concevoir en tant que Pure Vibration, Pure Essence, Pur Principe, Pur Anima, Pur Conscience, Pure Nature, Pur Univers, Pur Cosmos, Pure Force, Pure Energie et Pure Lumière.... etc....

 

Toutes ces "dimensions" relèvent d'un mouvement permanent et ne sauraient être figées ou statiques...

La Vie, L'univers, le Cosmos sont en mouvement, sont le Mouvement....

 

Les définir est donc une hérésie car ils ne peuvent et ne sauraient être enfermés et limités en quoi que ce soit !...

Ils sont perpétuels, absolus et infinis....

 

Infinis implique l'absence de fin donc de "définition" et leur mouvement l'absence d'une fixation dans le temps et l'espace....

 

L'Au-delà nous demande d'abandonner nos outils de recherche pour se transformer en "électron libre et poète" !....

 Orleans NOV 2014 140pm.jpg

 

On observe, on étudie, les "phénomènes" dans leur visibilité et on analyse, pressent, déduit, interprète, projette, expérimente, les articulations, relations, circulations d'un champ "invisible"....

 

La Création serait donc une Pure Abstraction abordée par une pensée qui demeure sur un seuil d'approche car limitée dans son développement et ses capacités d'exploration...

 

Aller, pénétrer, au-delà nous demande d'abandonner nos outils de recherche "scientifiques", cartésiens, rationnels, raisonnables,  pour se mouvoir et s'émouvoir "poétiquement" (sens ancien du mot "faire") dans l'océan du possible !.... Ou encore d'y "naviguer" en  devenant, en intégrant, cette "Force-Energie et Lumière" elle-même...

 

N'étant pas statique ni figé, Cela que nous nommons dans la Tradition "l'Inconnaissable", "l'Innomé", est en constante "évolution", se succède à lui-même en s'enrichissant à chaque seconde d'une multitude "d'Informations" traitées en Conscience pour alimenter en "carburant" ou "données", les dites Forces, Energies et Lumières....

 

En tant que "créatures" issues de cette Evolution, nous sommes appelés à co-participer à cette oeuvre évolutive qui nous associe, par la Conscience, La Connaissance et une Energie très particulière qui peut être appelée "l'Amour", à son ouvrage perpétuel...

 Orleans NOV 2014 141pm.jpg

 

Nous sommes humus d'homme ainsi que la graine ou la semence de cette Evolution qui nous convie à son développement en nous invitant à participer avec sensibilité et intelligence, liberté et responsabilité, alliance et confiance, à son processus, à ses mécanismes, à ses articulations, à ses émissions, à sa réception, à sa rediffusion et retransmission et aux transformations qu'elle réalise....

Et ce, en faisant, en nous-mêmes, l'expérience intrinsèque du créé et de sa mise ou remise au monde...

 

Nous sommes le terreau d'un Arbre de Vie appelé l'Homme.... Cet Arbre à des racines au ciel et dans la terre et participe de la croissance et de la perpétuation de la Vie....et de la Loi d'Evolution en laquelle il se pérennise et perpétue l'espèce......

 

Notre compréhension de la Création, du Créateur, des Créatures passe par la dimension et la représentativité du Temps qui répétons-le n'est qu'une convention humaine dans un champs qui dépasse, englobe et visite toute l'humanité, toute forme d'existence et donc de "présence au monde"...

 

Cela nous ramène à un état "d'Humilité" ; un état qui fonde originellement l'Homme en son Humus de potentialité et de croissance....

 Orleans NOV 2014 142pm.jpg

 

L'homme possède en lui-même un "Centre" ; soit une convergence d'entendements et de coopérations ramifiée à son tronc, à son Arbre, à son Coeur, à son Esprit, à son Anima, à son Âme.....

 

Mais, il n'est pas le "Centre de l'Univers" ; il n'est qu'une partie, qu'un fragment, qu'un parcellaire de l'Indéfinissable, mais, en Esprit, dans la Force et l'Energie de cet Esprit, allaité au sein de l'Esprit même, il est partie constitutive d'un Tout, d'une Matrice quantique, d'une Onde et Forme-Mère, d'une Fractale, qui enfante et renouvelle sans cesse, tout être, toute chose, toute forme, toute vibration, toute conscience...

 

Nous pouvons volontairement ou involontairement ignorer ces processus et mécanismes comme nous pouvons avec joie, audace, exigence, volonté éclairée, désirer régler notre vie, notre corps, notre pensée, sur leur fréquence d'émission et avoir claire réception de Cela qui Est et Demeure, Ayant Eté, Etant de Nouveau, sans Commencement ni Fin, de toute Eternité pour toute Eternité...

 

Orleans NOV 2014 145pm.jpg

Nous aurons toujours le Libre choix, d'Etre et d'Etre ou non Cela...

 

Car, Cela est affaire de "croyance" laquelle relève d'une conception qu'il appartient à chacun et à chacune d'élaborer selon son voeux, selon ses réflexions et ses expérimentations spécifiques et singulières...

 

Concevoir c'est, "peut-être", mettre soi-même, en toute liberté, son "Etre au Monde" et offrir cet Etre au Monde afin qu'il co-participe en Conscience à ce qui constitue Celui-ci tant dans le domaine visible que dans les dimensions invisibles....

 

Si le temps est ce que nous avons convenu qu'il soit (un linéaire entre passé, présent et futur ce qui implique au moins un "commencement"), alors on peut concevoir aussi qu'il est le fait, en ce commencement, d'une Création et d'un Créateur sortant tout être, toute chose , toute forme, du néant.

 

Nous serions lors redevables, vis-à-vis de cette Création et de ce Créateur, de notre "existence"...

 

Pour ce qui concerne notre Tradition, nous prendrons soin de ne point donner NOM à l'Innommable...

 

Orleans NOV 2014 146pm.jpg

Si le temps n'est pas la convention que nous avons retenue et fixée, alors tout est "possible" ainsi la notion de "non commencement" et d'infinitude absolue...

Une forme certes de "néant", mais qui contient en lui-même les "ans nés" ...

 

Certes nous serions alors "nés en ce néant", dans "la plénitude de ce vide", comme autant de molécules, de particules, d'atomes d'une Vie, d'une existence de Vie...

 

Notre pensée lors déposera ses outils d'investigations et cessera de percer la haute et épaisse muraille de ses propres limites...

 

Notre âme (si nous concevons en avoir une) rejoignant l'Ame Soeur, l'Ame Mère, la Source et la Souche de Toute Vie, de toute manifestation de vie, de tout "aura" de vie, de toute Vibration de vie, sans commencement ni fin...

 

Il appartient à l'Artiste, à l'Artisan, à l'Acteur, Au Barde ou Poète, de cette Vie, d'affouiller l'Invisible pour ramener à la surface de notre conscience un fragment d'entendement ; un fragment rendu "visible", percevable, compréhensif de que qui, lors "nommé", représenté et manifesté, nourrira notre existence et l'anima de celle-ci...

Orleans NOV 2014 147pm.jpg

Il est évoqué,  au sein de notre Tradition souchée en partie en la Tradition Indo-européenne, l'existence d'un Embryon d'or, soit d' un "Oeuf dit du Monde ou Cosmique" ; un Oeuf qui ne cesse d'éclore et de recomposer son enveloppe ; une Fleur de Lotus qui s'ouvre et se ferme en permanence et alternativement comme les saisons qu'elle contient et diffusant le Parfun de son Essence, tout en colorant l'espace d'une palette lumineuse et sonore...

Nous sommes peut-être un Embyon d'or inclus, enclos, dans l'Enbryon d'or !....

Cet Embryon d'or "dort," repose, sommeille, en nous.... dans "l'Etant" que nous sommes....

Comme la surface étale et plane, calme et sereine de l'étang, attend la caresse du souffle et du vent pour frissonner et pervibrer dune joie dense et intense, il nous appartient, selon notre entendement,  selon notre volonté et désir, selon l'état, le niveau et le plan de notre conscience, selon la cohérence de la pensée qui est la nôtre, de procéder ou non  à son Eveil...



23/11/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 533 autres membres