Les dits du corbeau noir

REFLEXION/ETUDES DE LA DRUIDITE (SUITE 3/4) BRAN DU 2016 12 09 SEPT

Notes et réflexions (SUITE 3/ 4) Bran du 06 09 2016 :

Sources de ces réflexions : Philippe Jouet : Dictionnaire de la Religion et de la Mythologie Celtique. Embanner Editeur

 

 

« ...La mythologie, comme l'épopée, qui en transpose souvent les formes, est une narration, un moyen figuratif, de parler du monde, du cosmos, des dieux et des démons, du point de vue le plus proche possible de ces réalités... » Philippe Jouet

 

 

Dans le monde celtique, les dieux ne sont pas « toute puissance », mais puissance relative et limitée qui se doit de « composer » au sein de champs conflictuelles ou conciliés...

 

« ...Dans le polythéisme celtique, les dieux sont des puissances nécessaires, des énergies et des états. »...

« Les dieux doivent compter avec les hommes...»

« ...Dieux, démons, hommes et puissances de la nature s'affrontent et coopèrent dans un jeu unique. »...

 

Au-dessus de ces puissances partielles que sont les dieux, il y a la « surpuissance » appelée Flaith en irlandais qui englobe et régente toutes les puissances divines et toute les fonctions humaines (« Elle est le fondement naturel de toute réalité et rend possible toutes les attributions faites aux Dieux et aux hommes. »)

 

La pensée celtique conçoit la relation au divin et au sacré comme une relation de « coopération » impliquant des entendements réciproques, mais aussi des mésententes qui sont le fait de puissances inférieures (démons) qui mettent régulièrement en péril les phases d'équilibre et d 'harmonie qu'instaurent et restaurent sans cesse les Forces et Energies et Lumières « Incréées »...

 

L'Etre humain participe de ces luttes et ces combats pour le rétablissement et la remise à leur place des puissances, des états d'être et de chose, qui se sont éloignés de leur « Centre » et du Point médian qui les stabilise...

 

Décentré, le monde n'est plus à même d'évoluer dans le Cercle de l'Univers , ses « électrons » affranchis du Centre du noyau génèrent une sorte de chaos qui compromet la cohésion et met en péril l'équilibre et l'harmonie de l'ensemble....

 

Ce qui peut être une véritable dramaturgie dans le « ciel » et sur la « terre » se passe analogiquement en l'Etre humain lequel en son microcosme pensant est un « reflet », une miniaturisation des enjeux célestes et terrestres et pour tout dire « cosmiques »...

 

Chaque individu a en soi, en son inconscient, en ses gènes, un panthéon de Déesses et de Dieux ; soit des Forces, Energies et Lumières confrontées aux puissances ténébreuses et malveillantes qui entendent imposer leur pouvoir à tout le vivant, à toute forme et matière, à tout l'Univers et mettre cela en état de servage et de soumission...

 

Les deux batailles de Mag Tured (la Bataille des « piliers » qui soutiennent le monde et lui assure sa « stabilité »), se rejoue quotidiennement en chaque cheminant, en chaque initié !...

 

En nous sont les « Fomoire » et les « Thuata Dé Danann », les forces sombres et les forces lumineuse ; des forces qui peuvent parfois « changer de camp » !...

Les Forces lumineuses, nous le savons, finiront par emporter la « partie », mais non sans pertes ni « concessions » ni « compromissions »...

 

Nous avons énormément à apprendre en sagesse et en maîtrise en revisitant en nous cet âpre champ de batailles...

 

Ce qui se distingue et joue un rôle des plus conséquents au sein de ces affrontements antagonistes et destructeurs ; c'est la figure du « Héros », celle de celui qui a pénétré l'Autre-Monde, qui en a rapporté, en pleine saison froide, les fruits de l'été, qui a été vainqueur de la grande traversée hivernale (de la mort qui « drape » celle-ci) et qui pu gagné l'Autre-Rive et les douces et voluptueuses faveurs de la Belle-Saison...

 

C'est là toute l'invitation que nous fait, que fait à chacune, à chacun, à nos communautés fraternelles, notre Tradition !...

 

Si nous savons (avons plus exactement « connaissance ») de ce combat et que nous acceptons de le livrer d'abord en nous-mêmes, nous serons alors en capacité sensible et intelligente, consciente et cohérente, d'agir sur le Monde et l'Univers, certes, d'une modeste façon, mais en correspondance étroite et efficiente avec toutes les autres forces à l'oeuvre pour déplacer le curseur de l'équilibre et de l'harmonie et le rapprocher de ce « Centre » instable par nature qui est le meilleur garant de toute évolution positive et constructive...

 

La conception celto-druidique prône une « indépendance » soit une pleine liberté de l'être, mais, avec pour corollaire, une pleine responsabilité équivalente... Cette liberté est inter-dépendante de tout l'Univers qui l'entoure ce qui fait de cet état de liberté/responsabilité un acteur à part entière de la bonne marche de l'Univers et de la bonne application des lois d'Evolution...

 

C'est parce que nous étions au plus proche de cette relation symbiotique avec les « Lois » de l'Univers, de la Création et de l'Evolution, (nous faisions, et faisons encore, corps, cœur, esprit et âme avec Elles) que des idéologies religieuses ont tout fait pour nous amputer des possibilités de cette relation directe avec le divin et le sacré et ont maculé de boue le visage rayonnant, lumineux et « arc-en-ciel » de nos ferveurs, croyances et espérances !...

 

Notre Tradition véhicule et anime une conception du monde qui guide les comportements humains individuels et les communautés d'appartenance qui revendiquent cette « filiation » sociologique, culturelle, philosophique et spirituelle....

 

Pour les Celtes le monde demeure intangible et sacré ; chacun et chacune est invité à « renforcer » à sa mesure (et la plus juste possible des mesures) les « piliers » qui soutiennent celui-ci lesquels piliers reposent eux-mêmes sur des valeurs éthiques, déontologiques, traditionnelles, philosophique, spirituelles et sapientiales...

 

Il n'existe plus « d'Institution druidique » pesant de sa sagesse et de ses maîtrises sur des communautés humaines afin de les mettre en correspondances d'entendement, de désir, de volonté, de solidarité avec tout l'Univers visible et invisible...

 

Les idéologies de l'orgueil, de la cruauté et du mensonge ont éradiqué ce qui pouvait encore leur faire face et les tenir en échec...

 

Mais, nous sommes, nous pouvons être, individuellement et communautairement, par conscience, connaissance, désir et libre volonté, l'incarnation même de cette « Institution » en tant qu'Esprit, Essence et Anima à l'origine de celle-ci, de ses assises, de ses fondements, de ses élévations et constructions !...

 

.....................................................................................................

 

Parce que cette Tradition se positionne sagement, clairement et lucidement face à la mort, face aussi à sa « propre » mort, elle peut lors se consacrer autant à la recherche d'une plénitude de vie, ici et maintenant, qu'aux plus hautes et pertinentes projections dans les sphères de l'immortalité !...

 

///...

 

« Les Dieux Thuata, n'ont pas toujours eu les pouvoirs dont ils font preuve à Mag Tured, ils les ont acquis lors d'une initiation dans les Îles du Nord du Monde... »

 

Les Dieux eux-mêmes, engendrés par la Mère matricielle, ne sont pas sans faiblesses ni carences ; c'est pour cela qu'ils forment un « panthéon » qui associe et dynamise, complémentairement donc, leurs qualités et compétences, mais cela, ils le doivent tous à leur Initiation dans le berceau même de leur conception philosophique et spirituelle, sacrée et divine ; une initiation dispensée par des Druides « Hommes Primordiaux » dépositaires des enseignements majeurs...

 

Ce sont « habitants de l'Autre Monde » que ces « Entités divines »

un Autre-Monde en correspondance « vibratoire », « quantique » avec le nôtre auquel il peut se superposer, s'imbriquer et avec lequel il peut « interférer » au sein d'oscillations chargées de données et d'informations appelées pour certaines à s'assembler en synchronicité et cohérence....

 

A une vision ancienne se voit ajouter une vision nouvelle sans que l'une et l'autre ne diffèrent fondamentalement tout en s'apportant un éclairage mutuel !...

 

C'est un champ donc de « correspondances », mais aussi de « correspérances » à partir de l'instant où il y a un processus symbiotique de co-participation à l'Oeuvre de Vie.!...

Les Dieux, à notre image, peuvent être faibles, démunis et en proie à des humeurs parfois ravageuses ; ils sont les Enfants de la Mère tout comme nous pouvons l'être nous aussi...

 

Tous dieux qu'ils sont, ils ont reçu pour parachever et parfaire leurs capacités et facultés une « Initiation » laquelle ne peut qu'accompagner un « commencement » ou un « renouvellement » de tous les cycles ( humains ou divins donc)...

 

Nous savons que l'initiation traditionnelle celto-druidique à pour origine un Nord plus mythique que totalement géographique, mais qui conserve dans le monde indo-européen sa place cardinale légitime et indiscutable...

 

Nous avons qui dispense une telle et fabuleuse Initiation : ce sont les Druides ; ces Grands Régents des îles polaires et solaires, les Détenteurs des valeurs fondamentales constitutives du druidisme...

 

Des Hommes, certes dits primordiaux, des « Sages », des porteurs de Parole à la langue de feu... Initient, semble-t-il, et sous la Polaire, des Dieux, à moins... A moins que ce soit la Mère elle-même qui soit en amont l'Initiatrice suprême des uns et des autres ?...

Ces Îles et ces « druides », leurs valeurs, leurs talismans, leurs enseignements mêmes baignent en fait dans un Océan matriciel, dans un Utérus infini, qui englobe tous les mondes...

 

Quoi qu'il en soit une société humaine (les individus qui la composent ou décomposent) qui a perdu, refoulé, le sens même de l'Initiation est vouée à ne jamais connaître de « renaissance », mais à s'étioler, à se déliter, à se diluer au sein d'un chaos grandissant...

 

En ayant fait disparaître, des étapes humaines, les rites d'initiation nous condamnons les uns et les autres à un vieillissement très prématuré et exempt de rajeunissement !...

 

Mais nous les condamnons aussi à ne jamais connaître l'alchimie de la transformation et de la mutation et les opérations de conscience qui en permettent le fabuleux exercice !...

 

Nous « initions » parodiquement aujourd'hui, il est vrai, mais à la violence, à la compétition arrogante et absurde, à l'individualisme forcené, à l'obéissance aveugle, à l'orgueil démesuré, à la croissance exponentielle qui épuise toutes les ressources et l'humain avec, grévant par la même l'espérance d'une meilleure destinée de la planète et de l'humanité qu'elle englobe, tout cela, tout ceci, dans un cadre totalement désacralisé et orchestré par une matière glorifiée élevée facticement, stupidement et honteusement au rang de « Déesse » !...

 

L'Autre-Monde détiendrait les « assises du nôtre » ; si l'Autre-Monde se trouve « ébranlé » de notre fait, nous en ressentirons les secousses d'avertissements en nos propres fondements !... (Et cela est déjà en place !...)

 

Ce qui est lié, relié, en cohérence et concordance et qui assure et assume les équilibres et harmonies en tout être et toute chose, en ce monde et en l'Autre ou les Autres, et fortement ébranlé, secoué, miné, par nos attitudes et comportements « incohérents » et leur montée en densité, absurdité et intensité...

 

Nous sommes millénairement avertis de cela, il n'est pas au monde une sagesse véritable qui nous l'enseigne, mais des milliers de sagesses en provenance de toutes les civilisations et de tous les continents !...

 

Notre aveuglement, notre surdité, notre éblouissement artificiel n'ont peut être jamais atteint un tel degré d'absurdité et de stupidité... Mais cela ne peut plus passer inaperçu tant la caricature est immense et défigure l'humanité même et son pitoyable destin...

 

Cela qui se donne à voir, s'étale sur les vitrines de notre temps et de nos espaces est d'une laideur incommensurable et s'écrit le plus souvent en lettres de sang !...

 

Retrouvons « visage », sans fard, masque ni artifice et que l'humanité dont nous sommes les dépositaires, à cette heure périlleuse, fasse de nouveau figure de vérité, de justice, d'équité, de solidarité, de compassion, de sérénité, de beauté, de joie et de paix !...

 

Notre Tradition nous invite à l'Initiation et par notre Initiation à « Initier » le vivant qui nous entoure, nous interpelle, nous questionne et nous interroge, mais ce, en laissant à chacun et à chacune son libre choix, son libre arbitre, sa libre critique car, il ne saurait y avoir en cela d'intégrisme et de dogmatisme lesquels ne sauraient que défigurer davantage une liberté qui à l'Univers pour visage et nos lèvres pour nom !...

 

..................................................................................................

 

« ...L'Autre-Monde des Dieux, associés aux richesses de la belle-Saison de l'année, réserve à ses hôtes les festins les meilleurs, fruits de l'été, viandes inépuisables, bière ou vin intarissables. Mais aussi, et très logiquement, il est le séjour des êtres rayonnants de lumière, dieux ou sages insulaires, affranchis de tout besoin matériel. »... Philippe Jouet

(Ils sont dans la félicité divine donc sans besoin de nourritures substantielles...)

 

«... L'Immortalité solaire est le lot des bienheureux qui, par nature et expérience, l'ont gagné en traversant la « Ténèbres » …

 

Cet Autre-Monde ne semble accessible qu'à une certaine « catégorie d'individus » : les « Bienheureux » lesquels le sont devenus par leur capacité à transcender la mort et à célébrer la vie....

 

Ils ont pour cela OSER l'inconnu, franchit les portes du doute, le seuil de la peur et de l'ignorance et traversé leurs propres obscurités guidés par une Etoile au cœur leur dispensant sa fidèle Lumière...

 

Ils sont « assumé » leur cheminement en Abred en faisant face aux brumes et brouillards qui enveloppent celui-ci, certes, en s'égarant parfois, en tombant quelques fois aussi, mais la « Lumière » n'a jamais cessé de leur donner sa main en ce difficile chemin...

 

Cela pourrait apparaître comme relevant d'une forme d'élitisme, mais en quoi cette aventure est-elle refusée à certains et offerte à d'autres ? Chacune, chacun d'entre nous peut la tenter, pour lui-même et pour ceux et celles qui n'osent pas se lancer dans cette

celtique et audacieuse aventure...

 

« Oser l'inconnu, c'est se remettre au monde » et renaître en celui-ci disait une poétesse ; druidesse aussi de son état...

 

« ...L'Autre monde est diurne, nocturne – nocturne et diurne, ni l'un, ni l'autre, exclusivement.»...

 

Pour reprendre une image « zen » ; l'Autre monde est autant le vide du vase, le vase lui-même que la plénitude de son contenu... En lui toutes les potentialités, tous les « possibles » en effet...

Et nous sommes aussi ce « vase » !....

 

« ...L'Autre-Monde des Dieux, associés aux richesses de la belle-Saison de l'année, réserve à ses hôtes les festins les meilleurs, fruits de l'été, viandes inépuisables, bière ou vin intarissables. Mais aussi, et très logiquement, il est le séjour des êtres rayonnants de lumière, dieux ou sages insulaires, affranchis de tout besoin matériel. »...(Ils sont dans la félicité divine donc sans besoin de nourritures substantielles. »...)

 

Ce festin que l'on ne s'y trompe pas est un « Festin de Lumière » que quelques images allégoriques et symboliques illustrent à leur façon et manière....

Il ne s'agit plus en cet Autre Monde ; en ce Gwenved, enfin atteint de revivre notre état antérieur de « personne », d'«individu » ; toute la dimension corporelle qui nous « constituait » du temps de notre existence terrestre disparaît avec la « personnalité » spécifique, singulière, qui lui était attaché....

 

Notre attachement, si fort, au « corps », à notre « personnalité » est tel que nous voulons au-delà du terme existentiel qui est le nôtre retrouver cela post-mortem et ce, en une autre manifestation de vie censée plus harmonieuse et enrichie par les enseignements reçus de nos expériences passées !...

 

Cela est en effet des plus séduisants, mais demeure une illusion cependant ; seule « l'âme », la partie « éthérique » de notre être est « immortelle » au sens où elle est partie constituante de l'Ame de l'Autre-Monde laquelle est assez indéfinissable, mais s'apparente cependant à la Lumière et aux immenses propriétés de celle-ci... Une Lumière qui est aussi lumineuse Conscience, Verbe éclatant, Souffle rayonnant, Vibration étincelante....

 

Nous ne saurions définir cet « infini » et limiter l'immense !...

 

Notre aventure humaine se joue « ici et maintenant » et nulle part ailleurs ; puisse demeurer dans le tamis de notre passage terrestre quelques grammes d'une pépite solaire qui lors se diluera dans l'Océan-Lumière !...

 

En Irlande, mourir se dit encore « rejeter le saumon de vie. »...

 

Le saumon, symbole de la « Connaissance » acquise et maîtrisée sort de l'océan de la vie afin de remonter à la Source de celle-ci pour être nourri de cette Connaisance ultime qui justifie à elle-seule le redoutable périple entamé et mené à cette fin...

 

Quand au bout de ses efforts, de son obstination, de sa persévérance, de son audace, il atteint la Source sacrée de Conla , les neuf Coudriers de Sagesse et de Sapience lui offrent en nourriture leurs « mets délicieux » ; lors, dilué en ses sages flots, il se conjoint aux ruissellements, aux flux et aux flots qui s'en vont irriguer les terres gastes et arides, orgueilleuses et mensongères, de notre humanité afin d'y déposer le limon fertile et fécondant de la Sagesse et de la Connaissance...

...

Il n'est plus un saumon parmi d'autres saumons ; il est devenu la Sagesse et la Connaissance en leurs ruissellements et « ondes » de Lumières !...

 

///...

 

La Tradition celtique conçoit la parole, spécialement poétique,

(la parole « bien charpentée ») comme le soutien du monde...

(Ce que le verbe étaye il peut aussi le renverser.)

 

« ...Là où se trouve en effet l'assise du monde, ce qui le tient lié et cohérent, là aussi ce qui peut le détruire si l'on ne prévient pas ses débordements. La société reçoit de cela une information permanente qu'elle doit interpréter et mesurer avec l'aide de ses spécialistes. » (Les « druides » et les « Femmes consacrées.»)...

 

L'expression « verbale » contribue de par sa « qualité », sa densité et intensité poétique, son plein accord, sa concordance, sa juste mesure, à la « cohésion » du monde... Elle est « soutenance » de celui-ci...

 

Elle ne peut être lors que « Parole de Vérité » et en tant que telle elle alimente le divin breuvage qui macère dans le Chaudron de la Mère ; un breuvage sacré apte à transformer la Matière brute en Forces, Energies et Lumières !... (C'est là toute l'entreprise alchimique d'une « spiritualisation »!)...

 

Dans le monde Celte, mieux vaut le mutisme que la parole mensongère !...

 

Avec l'orgueil et la cruauté ; le mensonge est le pire des fléaux ; celui-ci enlève ses cordes à la harpe, met du fiel dans le miel de la voix ; vide celle-ci de sa noble substance pour y déverser sa haine et sa violence, sa volonté aveugle de puissance et de pouvoir...

 

Il jette le Poème et le chant de la vie aux orties !...

 

L'engagement, l'initiation traditionnelle celtique, le serment qui les « valide », remettent le Mot et le son qu'il produit à sa juste place ; soit au service du Verbe qui l'anime et qui conjugue tout être et toute chose...

 

On ne saurait « bafouer » ni « trahir » sa propre parole sans interférer gravement au sein des Vibrations d'entendement et d'alliance mises en relation lors d'un rituel présidé et animé par l'Esprit de Paix, de Joie, d'Amour et de Lumière !....

 

Notre discordance, notre dissonance ; nos désaccords humains, ne sont pas sans affecter de façon très préjudiciable les équilibres et les harmonies qui s'efforcent de maintenir l'unité du monde en recousant sans cesse les déchirures que nous provoquons dans les « tissus de la vie »...

 

Notre « inconscience » à ce sujet a de graves conséquences et cela devient évident quand nous avons conscience et connaissance de la résultante des causes et leurs néfastes effets !....

 

Etre, se vouloir, «vrai » dans le cœur battant du monde ; c'est aspirer à une « Parole de Vérité » et la faire pervibrer en soi et autour de soi...



12/09/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 477 autres membres