Les dits du corbeau noir

REFLEXION : DU RITUEL FOND ET FORME BRAN DU 11/NOVEMBRE 2014

Réflexion : Bran du Novembre 2014

 

Du rituel : entre la fidélité au "Fond" traditionnel et la nécessaire évolution des formes induites par Celui-ci...

 

La Tradition n'étant pas figée, mais partie prenante et agissante d'une évolution et adaptation constante, nous visitons et revisitons les "matériaux" et "corpus" que nous avons à notre disposition en y ajoutant les nouveaux apports des chercheurs et archéologues qui nourrissent notre réflexion...

 

Il est donc naturel d'innover et d'imaginer de nouveaux rituels, de concevoir de nouveaux aspects au sein de nos cérémonies, toutefois cette capacité et cette liberté se devraient d'être en adéquation, en ajustement, avec l'Essence et l'Esprit de la dite Tradition basée sur une grande cohérence entre toutes les parties qui la constituent....

 

Il ne s'agit pas d'oeuvrer, de faire, de concevoir sans que la forme soit en correspondance, en consonance, avec l'Anima sacré et divin, avec les connaissances et pratiques laissées en héritage par nos prédécesseurs, avec le Souffle des Origines, avec l'Awen qui est à la souche et à la source de notre doctrine traditionnelle....

 

Il ne s'agit donc pas tant de faire (et de faire au mieux) que de comprendre fondamentalement ce que nous faisons, pourquoi et en référence et concordance avec quoi et avec qui !....

 

Il ne s'agit donc pas de transformer un rite en jeu de rôle ou en pièce de théâtre parce que cela nous plaît !.... Mais de faire en sorte d'être en concordance, en conjonction, en conjugaison, en résonance intime et profonde, avec les vibrations qui émanent d'un pôle d'entendement, d'axes et de lignes majeures qui ordonnancent, régentent et ajustent la pensée et les actes....

 

Emettre et recevoir implique d'être sur la bonne fréquence et cela demande un réglage minutieux et attentionné pour capter les ondes espérées...

Si, nous ne sommes pas réglés sur la bonne fréquence, nous serons confrontés à de nombreux parasitages rendant difficile voir impossible l'émission ou la réception recherchée !....

 

Une connaissance la plus parfaite possible, une intuition et perception ou vision affinée, une inspiration respirante, claire, souple et fluide, un sens de la globalité et de la fragmentation, de la cohérence et de l'adéquation, une "poétique", un savoir être et un savoir faire de mise en oeuvre, sont plus qu'indispensables afin d'oeuvrer dans une rituélie dont la vocation première et permanente consiste à instaurer ou restaurer des entendements majeurs, des rapports efficients et opératifs, aimants et attentionnés, et surtout, des équilibres et des harmonies....

 

Une innovation est souhaitable, mais elle se doit d'être "argumentée" et fondée dans les correspondances établies....

 

Je me dois de comprendre ce que je fais et ce que je recommande de faire en laissant mon être profond et inspiré opérer les manoeuvres qui permettront de ritualiser avec la meilleure maîtrise possible l'Acte Relationnel attendu...

 

Je dois être en mesure d'expliquer aux participants conviés à la concélébration le pourquoi et le comment du déroulé d'une partition fraternelle et communautaire qui soit sans fausses notes ni dissonant !....

 

On ne peut faire n'importe quoi des symboles de connaissance et de reconnaissance employés, on ne peut opérer des détournements de sens, mélangés les orientations et sources spirituelles en faisant appel à divers égrégores qui ne rassemblent pas une unanimité d'intention et de participation...

 

Tout n'est pas compatible et fusionnel au sein d'un rituel qui se fonde sur une unité de sens et d'essence et non sur un agglomérat de besoins et d'attentes pluri-directionnels culturellement et religieusement parlant...

 

On peut parfaitement concevoir un rite "universel" où toutes les convergences s'opèrent par rapport à un centre compris, accepté et souhaité ( Par exemple en donnant pour thème majeur et central, la paix dans le monde et dans les coeurs, un hommage à la terre conçue et communément aimée en tant que Mère Universelle etc...)

 

La plus grande difficulté au sein d'un rituel réside dans le fait d'associer des attentes et besoins individuels autour d'un axe, d'un centre, d'une verticalité sacrée et divine comme Une...

 

De faire du plus petit des dénominateurs commun une somme de convergences, de voeux, d'entendements ; de joindre et conjoindre l'essentiel des aspirations en estompant les divergences formelles....

C'est de faire vivre et exprimer un "singulier pluriel" qui se retrouve uni au sein d'une pensée culturelle, philosophique et spirituelle souchée et sourcée sur une mémoire et une espérance héritée d'une Tradition ayant empreint des espaces et des territoires dans de même mythes et de mêmes archétypes, dans un légendaire commun et dans une Histoire partagée....

 

La fusion est souhaitable tant qu'elle ne génère pas la confusion !...

 

Un rituel exige, en base, en structuration, en fondation, de la rigueur, de la méthode, de la maîtrise, une vue d'ensemble et parcellaire des articulations et des mécanismes de liaison...

 

Si la trame est solide et cohérente alors les fils de la connaissance et de l'inspiration s'entrecroisent... Lors, s'exprime et s'affirme ce dont nous sommes le tissus.....

 

Ne confondons pas intuition, vision, perception, imagination, inspiration avec improvisation, bricolage, approximation et précipitation !....

 

Un rituel se prépare avec une grande minutie, il exige une profonde connaissance et une intime compréhension de la part de tous les acteurs qui y participeront....

 

Pour des raisons sécuritaires on peut employer des supports de mémorisation, mais si possible sans excès car n'oublions pas que notre Tradition s'exprime principalement et essentiellement dans l'oralité et se passe de supports écrits...

Elle fait appel à l'Esprit et non à la "lettre"....

 

Codifier à l'excès un rituel revient à le figer dans des formes pseudo sécuritaires ne laissant plus à l'Awen de place pour se manifester et trouver ses "canaux" d'expression ; le "mental" de chaque intervenant étant encombré et préoccupé par une attention centrée sur la forme et non plus sur le Fond !....

 

Un rituel est une partition composée en vue d'un acte d'amour et de reconnaissance, en vue d'une orchestration de tous les corps, de tous les coeurs, de tous les esprits réunis pour cela et en Cela qui fut, est et sera...

 

La partition se doit d'être connue et comprise et donc intégrée autant par l'intelligence, la mémoire que les sens...

 

Une participation suppose une tonalité de départ et un mode d'accompagnement à partir desquels des libres expressions sont favorisées... A défaut d'un accordage préalable et d'une bonne compréhension de la dite participation on imagine aisément ce que peut produire un "orchestre"....

 

Un rituel à pour fonction d'éviter que le monde, l'univers et ce qui le compose sombre dans le chaos et met tout en oeuvre pour préserver l'harmonie dans toutes les parties constitutives d'un Tout.

L'analogie avec ce qu'implique une connaissance et une maîtrise "musicales" et l'orchestration et la bonne exécution qui en découlent est, généralement et logiquement, des plus "parlantes" !...

 

Mais le moment venu, on devrait pouvoir se libérer de ce support écrit et mémoriel afin de donner toute sa puissance et sa force d'invocation et d'expression à la sublime et conjointe musique du corps, du coeur, des sens et de l'âme....

 

La partition écrite, codifiée, ne devrait plus être nécessaire et on devrait pouvoir s'en passer afin de l'incarner et de l'exprimer librement en laissant la place aux improvisations inspirées par l'Awen....

 

Ce sont ici des réflexions qui reposent sur des faits et des situations observées et vécues ici et là, elles ne se posent pas en jugement de valeur vis-à-vis des personnes, ni en critique des groupes observés...

 

Ces expériences sont sources d'apprentissages et d'enseignements permanents et servent à proposer sans cesse des "améliorations" pour plus de bienfaits individuels et communautaires....

 

Ce n'est pas l'intention, la générosité, la réelle ferveur, l'amour, toujours présents qui enveloppe les rituels, qui sont l'objet de ses constats et interrogations, mais le formel de la mise en oeuvre et de ce qui peut-être de nature à améliorer certains points délicats pour donner au rite le maximum de son efficacité opérationnelle....

 

Que la bonne joie des yeux et du coeur rayonnent en vous-mêmes et en vos communautés d'appartenance et que le rite soit l'expression simple, humble mais claire et lumineuse de cette Joie...

 

Bien fraternellement Bran du



03/11/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 567 autres membres