Les dits du corbeau noir

Reflexion battre et respirer dans le coeur de l'univers Bran du sept 2014

 

Réflexion Bran du 19 09 2014

 

Battre et respirer dans le coeur de l'univers...

 

 

La gestion des conflits implique d'en identifier les "causes" , les états de faits et de situations, d'en remonter à la source, de distinguer l'intention qui accompagnait la pensée et les actes, en se posant une question mutuelle... Comment ENSEMBLE s'atteler à leur résolution en faisant surtout l'économie de jugements de valeur au niveau des personnes impliquées...

Einstein avait raison en disant que l'on ne peut résoudre cela dans le même esprit que celui qui a générer les problématiques, les dits conflits...

Nous avons à disposition une formidable "Sagesse" et des enseignements philosophiques et spirituels majeurs qui, s'ils trouvaient leur pleine application, en nos faits, gestes, actes et pensées, nous mettraient à l'abri de telles problématiques...

les outils sont là, pertinents, efficace, efficients, opératifs, adaptés, actualisés et ont ne saurait trouver meilleur outil fait à notre coeur, à notre main....

Nos sociétés modernes sont "malades" ( entendre en perte grandissante d'équilibre et d'harmonie). Nous avons tous et toutes besoin d'une "guérison" soit d'un rétablissement en nous-mêmes des Forces, Energies et Lumières, les plus a même d'apporter la régulation indispensable à une recouvrance paisible et sereine de toutes nos fonctions corporelles et mentales...  Nous ne pouvons pas ne pas être affecté en tant que "corps social" de la "maladie" qui s'enkiste dans celui-ci au niveau national et planétaire....

Se guérir soi-même c'est proportionnellement guérir la collectivité de nos frères et soeurs en humanité et faire rayonner cet "acte de guérison" autour de soi et opérer une "heureuse contamination" de ses pouvoirs et de sa puissance...

Le sacré, le divin, les rites et cérémonies qui en sont les ambassades relationnelles sont de nature à produire un rééquilibrage et une réharmonisation sans lesquels on ne peut espérer
retrouver la paix et dans la paix toutes nos facultés aimantes et intelligentes pour la faire rayonner en soi et autour de soi...

Chaque être humain à besoin d'une forme de reconnaissance communautaire, d'une valorisation (sans excès et sagement temporisée toutefois pour ne pas aller vers l'orgueil et autres dérives comportementales préjudiciables)

 

 

Se con-naître c'est naître avec une conscience élargie, claire, sincère, compasionnelle, à soi-même, se révéler dans ce que l'on est, dans ce que l'on aspire à être, dans ce qui ne correspond pas ou plus à notre véritable désir...


L'autre n'est pas "l'enfer" de Sarte, mais un envers qui nous renvoit les images que nous manifestons et projetons vers lui ; images révélatrices de ce qui émane de nous, de nos pensées et de nos actes... de quoi "réfléchir" donc !

La guérison c'est aussi considérer que nous ne sommes pas, loin de là, qu'un corps de souffrance destiné à endurer celle-ci mais bien aussi un corps de jouissance qui souffre d'être oublié et relégué...  

Au coeur même de nos rituels et de ceux et celles de bien des Traditions ancestrales il y a fondamentalement un acte de guérison individuel autant que collectif et "planétaire" opéré en toute conscience, en toute volonté, en tout désir et en tout amour....

 

Nous appelons à la paix et ordonnançons l'instant, le lieux, les corps et les esprits afin que notre horizontalité pacifiée, fervente et aimante puisse opérer sa conjonction avec une transcendance verticale et spirituelle qui sublimera la Matière que nous sommes pour l'animer de son Esprit...


Nous participerons lors de ce "sacre" et entrons en résonance, en consonance,  vibratoire avec les ondes et les flux qui font battre le coeur même de l'univers... Rien que cela et tout Cela !....

 

Bien fraternellement Bran du



19/09/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi