Les dits du corbeau noir

REFLEXION : QUELLE ETHIQUE POUR LES DRUIDISANTS D'AUJOURD'HUI ? BRAN DU 05/MAI 2015

Ceci a été publié ce jour sur le forum de l'Assemblée du Chêne et du Sanglier en réponse au débat ouvert sur la question de savoir quelle pouvait être notre contribution, en tant que sagesse traditionnelle, dans l'indispensable et salutaire  changement de paradigme sociétal attendu, espéré et à mettre en oeuvre dès maintenant....

 

Sans être exhaustif bien entendu voici les réponses faites et proposées :

 

Il est des plus « stimulant » d'être en présence sur un forum de débats d'idées qui s'emparent d'interrogations majeures et pertinentes qui portent à interpellation et à réflexion dans la profondeur et l'élévation...

 

C'est aussi rappeler que notre Tradition à vocation à apporter, dans la corbeille de l'humanité posée sur la « Table Ronde » du partage équitable, les fruits maturés d'un « arbre-pensées » qui fait sève printanière de la Connaissance, des savoir-être et des savoir-faire et de tout ce qui mijote et bouillonne de breuvages d'immortalité, d'élixirs de santé et d'inspiration, de potions réellement magiques, alchimiques et poétiques, de liqueurs sapientiales, longuement macérés et distillés dans le fabuleux et merveilleux Chaudron d'Abondance de Dame Cerridwen....

 

Merci à Eber, à Chelidonia, à Draig Ceo, à Eginos pour l'heureux concours apporté à cet échange, aux échos et résonances produits , lesquels ricochent à la surface de notre monde et sur notre « lac intérieur », tous deux sujet à de multiples questionnements et en attente de réponses adaptées, ajustées, vécues et incarnées...

 

Les sujets débattus sont d'une extrême actualité et se doivent de mobiliser toutes nos facultés sensitives et intelligentes....

 

Ce sont des questionnements de cette nature qui se doivent d'être abordés et traités lors de l'Assemblée de la Druidité qui se tiendra dans le cadre du Tricentenaire de la Résurgence de la Pensée Druidique commémoré en 2017.....

 

Une « Table Ronde » au centre et au cœur de laquelle se tiendra , posé sur le trépied de la Connaissance, de l'Amour et de la Créativité, le Chaudron de Sagesse et de Science d'une Tradition ancestrale et pérenne qui nourrit les cœurs et les esprits et que les cœurs et les esprits nourrissent à leur tour de génération en génération...

 

Reprenons voulez-vous ce qui a été jusqu'alors exposé par nos frères et sœurs à la suite des questions posées au sujet de l'éthique, de l'ordre et du désordre des êtres et des choses, de l'état de maturité et de lucidité de ceux et celles qui, selon leur état de conscience, de maîtrise, de « sagesse » et de lucides responsabilités, servent ou desservent notre Tradition, du rôle assigné à la dite Tradition au sein d'une société salutairement appelée à mutation et des apports que Celle-ci est en mesure d'offrir pour aider aux changements de paradigme sociétal après en avoir expérimenté, exemplairement, la fiabilité et l'efficacité opérative....

 

Respect, éthique, paix, dignité... ce sont en effet des termes, des concepts, des espérances, qui, authentiquement incarnés, reconstituent les bases et le socle d'une humanité hélas déstabilisée et soumise à de graves déséquilibres par une partie de l'espèce humaine qui la constitue...

 

Méditer et réfléchir à cela est un acte majeur et prioritaire et cela fait d'ailleurs partie intégrante des missions et fonctions dont notre Tradition est dépositaire et nous avec !....

 

Nos Anciens et Anciennes n'ont jamais cessé de « penser le monde et l'univers » en faisant en sorte que les communautés humaines apprennent à concilier des différences, des divergences voire des oppositions, afin de maintenir une cohésion sociale et une cohérence d'organisation qui favorise le « vivre ensemble »......

 

Ils se sont efforcés à ce que le singulier serve le pluriel, le divers serve le semblable, le spécifique, le singulier, l'unique servent le commun et inversement....

 

Ce sont des « régulateurs », des « médiateurs », des « pacifistes », des « navigateurs de l'Esprit », des « équilibristes » sur le haut fil de la pensée qui progressent et font progresser, l'éveil, la sensibilité, la conscience, le discernement, la participation solidaire, avec un balancier fait d'amour, de connaissance, de sagesse, d'imagination et de novation....

 

Nous sommes les véritables héritiers de ces « Forces, Energies et Lumières » prodiguées, enseignées et transmises généreusement et abondamment par le Souffle Inspirant de l'Awen.

 

Il nous appartient, à notre tour, de faire recours à cette richesse philosophique et spirituelle afin d'en accroître et d'en redistribuer fidèlement et authentiquement les valeurs bienveillantes et bienfaisantes...

 

« Puissions-nous prêter une oreille pour recevoir une voix » nous dit Draig Ceo qui se pose avec Eber la question de savoir quelles contributions notre Tradition serait en mesure d'apporter à une humanité qui retourne vers le chaos poussée par une matérialisation extrême qui a orgueilleusement décidé de s'exonérer des limites imparties par l'Esprit afin de la contenir à sa « juste place »...

 

Un questionnement qui a une portée planétaire et qui ne concerne pas que l'espèce humaine... « Notre Terre et toute vie est en cause »....

 

« J'espère que notre philosophie aide à l'ouverture du cœur...et de l'esprit », O combien cher Draig Ceo, mais le soleil et la lumière ne peuvent y entrer si l'on tient les volets fermés de l'intérieur !...

N'est-ce pas à nous qu'il appartient d'aider à ouvrir les deux battants  de ce coeur?...

 

(Nous sommes une  pensée ouverte et solaire que l'on ne peut retenir enfermée dans l'obscurité !)(Ce que nos rituels incarnent avec gratitude dans le déroulé de la Roue de l'année)....

 

« En quoi le druidisme contribue-t-il à cette noble et difficile mission ? »

 

Réponse plus large sera faite ci après....

 

« Cette philosophie peut nous éduquer là où la société a échoué...

Elle nous aide à comprendre ce lien entre les choses, les mondes, les cœurs.... … Coeur contre cœur, joue contre joue... cela aide chacun à trouver son chemin, sa voie, sa voix, sa place dans ce monde, dans la vie, pour que l'ordre des choses, l'équilibre, le nôtre et celui de notre Terre-Mère, soit respecté... Continuons à être et à rayonner ; n'est-ce pas ainsi que la lumière viendra à nous et que d'autres viennent à ce constat : le druidisme est une solution qui me convient et peut être m^me LA solution pour le respect de la Vie...  » Draig Ceo

 

Nonobstant le fait que nous ne faisons pas, en effet, de conversion ni de prosélytisme ce qui serait aux antipodes de notre conception qui veut que chaque être doit être libre de se déterminer et d'assumer des choix et la pleine responsabilité de ceux-ci selon les conceptions qu'il s'est donné et qu'il a lui-même « forgées » et en se dotant pour cela des exigences et des « outils » adéquats....

 

Eginos nous entretien de « l'ordre des choses» (« A savoir ce qu' il en est et ce qu'il n'en est pas. »... )

Il suppute que l'Univers répond « certainement » à une sorte de « logique » et que dans ce « certainement » «  réside le sens ou le non-sens du dit univers. » un « ordre des choses à la fois exaltant et contrariant. »... (« Au delà du bien et du mal et constituant une sage acceptation basée sur une éthique. »...)

 

Avec ce constat qui interpelle : « L'univers, la manifestation, semble démolir aveuglément ce qu'il s'ingéniait pourtant à construire...

Des « destins brisés dont on se demande s'ils font bien partie de cet « ordre des choses »...

 

D'où l'autre question : « Comment « mon » individualisme trouvera-t-il sa place dans cette manifestation qui n'est pas humaine mais universelle ? »

 

L'ordre n'est et ne sera jamais que du désordre organisé, agencé, architecturé.... Et il est sans doute souhaitable comme le disait Nietzsche qu'il demeure en nous encore quelques chaos en sachant que l'obscurité est nécessaire à la lumière !...

Une Tradition n'amène t-elle pas au jour ce que la nuit retient en ses demeures ?

(Et c'est bien de la nuit que surgissent l'aube et l'aurore !...)

 

La vie ne résulte pas d'une accumulation d'heureux hasard, mais d'un désir, d'une volonté qui a nécessité la plus vive des Intelligences, des visions, des perceptions et tout un assemblage d'expériences symbiotiques menées génialement...

 

Difficile, intellectuellement, philosophiquement, spirituellement et honnêtement parlant de croire qu'elle ne résulterait que du dit hasard !....

Le rationnel s'allie ici à l'irrationnel , la physique à la métaphysique, est cela est constitutif d'une « croyance » qu'il appartient à chacun de refuser ou non selon ses propres opinions et conceptions....

 

Tout processus « évolutif » (et la Vie, l'Univers sont « évolutifs ») est appelé en sa progression et en sa croissance à connaître des « alternances » ( La mort est « constitutive » de la vie et la vie « alimente » la mort !)

Mort et naissance/renaissance sont les cycles alternés à partir desquels les processus et les mécanismes mêmes de la vie se déploient, s'expérimentent et se pérennisent …

Pas de commencement ou recommencement sans une « fin » ; cela semble une loi bien attestée tant scientifiquement que symboliquement, alchimiquement et analogiquement...
Tout n'est -il pas appeler à naître, croître puis mourir ?

 

Mais n'est-ce pas en cela même, en ces « transformations » la réalité d'un « Plan » divin qui se veut aider toute matière à se spiritualiser, à se conjoindre à lui une fois l'Alchimie vitale réalisée et le fruit de cette existence apporté dans la corbeille même de l'Evolution ?

 

La destruction suit la construction en effet et c'est l'ordre des êtres et des choses … Et cela n'est pas « gratuit », mais « fondé » et repose sur des lois sans lesquelles nous n'aurions jamais eu à débattre de cela ; notre existence n'ayant lors jamais été ni désirée, ni fondée !

 

L'Essence même de notre Tradition ( il en est de même pour bien des Traditions dites primordiales ) donne sens à notre existence....

Par son Souffle, son Anima, les Principes qui l'a régit, Elle nous invite à nous associer à cette Alchimie existentielle qui consiste à faire l'expérience « incarnée » du monde et de l'univers afin que notre « substance » individuelle, de matérielle devienne « éthérique » et « vibratoire » et qu'un peu de notre propre lumière vienne éclairer la brillance du « Diamant de la Conscience planétaire » !!!...

Rien que cela, mais tout cela !

 

Nous sommes « au-delà du bien et du mal » ; nous concevons comme nos Anciens qu'il y a des choses néfastes et d'autres fastes ; que le mensonge s'oppose à la vérité ; que le courage est de vivre en dignité, en équilibre et en harmonie au sein d'un règne humain sujet à tous les désordres...

Et que pour faire fasse à cela des Forces, Energies et Lumières », dites Incréées, s'offrent à nous, nous proposent une transmutation et une transcendance sacrées qui nous fait passer peu à peu, pas à pas, donc progressivement, de l'humain au divin, de la chair à l'esprit....

 

Si le Plan est bien « universel » ( et en quoi d'ailleurs ne le serait-il pas?) ; c'est qu'il sous-tend une idée globale d'unicité.... Une invitation à nous « unir vers Elle », la « Matrice de toute matrice », l'Enseignante et L'Initiatrice même de la Vie !....

 

« Je reste persuadé que tout ce qui arrive ne doit rien au hasard »...

« Nous avons à apprendre en toute leçon de vie. »....Draig Ceo

 

Oui, nous sommes « éphémères » et il est heureux qu'il en soit, selon moi, ainsi !

Mais ce statut éphémère ne doit-il pas nous aider à faire de l'instant vécu en conscience, en densité et intensité aimante, rayonnante et lumineuse un fragment d'éternité ?

N'est ce pas sur cela que veillent la « Mère des fées » et les Fées Mères » ?

 

« Retrouvons notre intuition et l'ordre des choses sera pour nous naturel... »

 

Oui en effet et ce n'est pas pour rien que la nouvelle génération de « savants » prône la culture de celle-ci et la met en pratique !...

 

L'intuition est une « valeur sûre », quand elle n'est pas bridée ou retenue par les freins et les réticences des éducations conventionnelles construites arbitrairement et stupidement voire criminellement sur la peur et l'ignorance, la faculté d'obéir docilement aux autorités en place et la capacité à être compétitif dans le super marche de l'hyper consommation et de la "chosification" du vivant !...

 

L'intuition est aussi Force, Energie et Lumière !....

(Notre corps « sait », perçoit, pervibre, le monde et l'univers, bien avant que se mettent en place les mensonges conditionnés de notre mental et de nos pensées!)

 

« Ouvrir son cœur et son esprit, trouver sa place, sa voie propre... » « Accomplir sa légende personnelle.»...

Oui il a lieu d'insister sur cela qui est vrai, beau, juste, équitable...

 

« Revenons un peu au « sauvage », un peu moins civilisés puisque la civilisation nous a rendu barbares... »

 

Pour les Grecs était « barbare » ce qui n'était pas Grec....

Ce qui ne leur était pas semblable, mais différent était « barbare »...

Le barbare ; c'est l'étranger , celui suspecté de « troubles » du fait de sa non conformité par rapport à un modèle de civilisation !...

 

Le Monde Celte n'était pas dans cette disposition, car il accueillait avec joie les multiples expressions de la diversité et s'enrichissait en de multiples plans à son contact...

 

Nous sommes tous le barbare de quelqu'un d'autre, mais notre « humanité », notre Tradition, nous invitent à faire de nos différences des saines et sages complémentarités, à conjuguer le multiple et le divers à l'aide de Verbe « Aimer », à transcender les dualités opposées et stériles afin qu'elles participent librement, amoureusement et volontairement à la Loi d'Evolution...

 

Chelidonia nous dit ceci :

« Comprendre à quel point la détermination des valeurs partagées

et d'un socle commun à tous les druidisants est un sujet crucial... »

 

« Quand le cœur parle, et qu'émerge cet esprit de « druidité », on ne peut que constater et ressentir un élan et une ferveur communes, et des valeurs qui semblent grandement identiques, qui nous rassemblent.

Ce qui unit me semble tellement plus « grand » que ce qui sépare, et je ne peux que croire qu'il est impossible de dépasser les clivages de formes et de conceptions pour permettre à un modèle druidique commun, à une éthique commune d'émerger, au sein desquels les différences seraient source d'enrichissement et de croissance et non de cristallisations et de blocages. »

 

« Il me semble que ce n'est qu'à cette condition qu'il serait possible et créateur d'offrir une parole « druidique » face aux événements sociétaux, une parole qui fasse sens, qui ré-unisse. »

 

On ne saurait mieux cerner les enjeux et mieux dire....

 

Et c'est de cela que nous allons débattre fraternellement aux Assises de la Druidité en 2017 !

 

.////.....

 

« Quelle Ethique pour les druidisants  ? » C'est ce que nous demande, fondamentalement, notre frère Eber...

 

« Savons-nous énoncer cette éthique ? » La réponse est OUI ! Et nos prédécesseurs l'ont fait et souvent avec talent et pertinence...

 

« En débattons nous ? » pas assez, pas suffisamment, trop peu souvent et en comité très restreint... D'où les Assises et Assemblées de la Druidité en 2017 auquel tous et toutes sont conviés et invités à les préparer dès aujourd'hui...

 

(Si on nous dit que cette  manifestation n'a pas « lieu d'être «historiquement », nous démontrerons le contraire et nous démontrerons par ailleurs que le Monde Celte est « anhistorique » et qu'il appartient, essentiellement, de corps, de cœur et d'esprit, aux mythes, aux archétypes, au « légendaire », au Verbe ou Logos, à l'Awen, qui pulse et anime tout être et toute chose de toute éternité pour toute éternité et nous mettrons enfin en place un LIEU POUR L'ETRE, libre, responsable, conscient, sage, cohérent et un espace dans le temps pour incarner, débattre à ciel et cœur ouvert et partager tout cela ! )…

 

Les rendez-vous donnés en 2017 sont l'occasion inespérée et exceptionnelle de revisiter en Assemblée Plénière nos conceptions et convictions traditionnelles à la lumière de tous et de chacun afin de repousser l'emprise de l'obscurité et d'affirmer clairement ce que nous nous efforçons d'être en vérité, ce que nous ne saurions être et cautionner et ce à quoi nous aspirons pour toute la planète et ce qu'elle porte de réalité, de souffrance, de générosité, de solidarité et d'espérance etc...

 

L'héritage :

Une sagesse consciente, cohérente, altruiste, équilibrée, sapientiale, élaborée avec discipline et discernement, expérimentée, exigeante envers elle-même, dont les enseignements constituent des bases et des fondements, des méthodes et des outils, qui se proposent d'aider, de guider, d'éclairer, de soutenir, d'inspirer , tout être qui s'invite à Etre, en vérité, concordance, cohérence avec ce que son cœur, ses sens, son intelligence ont su capter d'entendement, de résonance et d'affinité claire, lucide et profonde, au contact attentionné de la Vie et des mystères de celle-ci, de la Nature, du cosmos et de tout l'univers visible et invisible...

(Ceci en se considérant comme partie intégrante, vibrante et aimante d'un Tout qui se manifeste en ce fragment de Lui-même appelé l'Etre ; un Etre unique, singulier, spécifique dont l'expérience de Vie peut être « apporteuse » de données et d'informations importantes et précieuses pour la Loi d'Evolution et Ce Qui régit et anime Celle-ci...

 

Les collèges, clairières, qui forment les assemblées fraternelles de la « Druidité » d'ici et maintenant ; une « druidité » d'actions et de pensées coordonnées et ajustées entre elles, ont mission et fonction, avec ceux et celles chargées de l'accompagnement de ces « structures humaines » en quête et recherche, d'animer des débats, causeries, échanges, portant sur les questions d'actualité et principalement sur la place de notre Tradition dans le processus évolutif en cours et ce qu'il implique pour chacun et pour tous....

 

Ces « Cercles » de fraternité doivent permettre de développer de façon traditionnelle, philosophique, éthique et spirituelle, les facultés et capacités individuelles, les potentialités en attente de déploiement, en procurant les outils et méthodes inspirés et expérimentés dans le cadre de la Tradition, pour permettre à tous et à chacun de trouver son meilleur emploi existentiel pour le meilleur usage possible du monde avec les outils adéquats faits à son cœur et à sa main !...

 

Cela pour le meilleur service de la Tradition, de ceux et celles qui la servent avec courage, obstination, dévouement et fidélité, et ceux et celles qui viennent, en confiance, à sa rencontre...

 

Et ceci, avec l'appui, le soutien, le généreux concours de ce qui anime essentiellement et fondamentalement cette Tradition donc la fonction première est de rechercher sans cesse, de trouver et de mettre en œuvre les points de vérité, d'équilibre et d'harmonie qui concourent à l'évolution bienveillante et bienfaisante de tout le « Vivant »...

 

Une éthique ou déontologie est une manière et une façon d'être, de concevoir l'existence, d'explorer ses « mystères », de se relier avec sens et intelligence au tissu même de la vie, sans compromettre sa texture et son « architexture »...

 

C'est percevoir, respecter et comprendre les limites morales, philosophiques et spirituelles sans lesquelles les dérives, débords et excès en tout genre entraînent la perte des équilibres et des harmonies et le « renversement des valeurs » constitutives d'une humanité digne de ce nom...

 

Dans les préambules, préfaces ou préliminaires affirmés ou réaffirmés dans les chartes fédératives élaborées au cours du siècle écoulé au sein de notre Tradition et de ses mouvances, la question de l'éthique a toujours été traitée prioritairement à savoir :

 

« Qu'est-ce que la « Druidité » et ce qu'elle ne saurait être, ni valider, ni cautionner, en aucun cas. »...

 

Cette déclaration fédérative définissant l'Ethique constitue la trame, sur laquelle, phrase après phrase, se montent et s’élaborent les lignes de force et les axes majeurs constitutifs de l'Esprit fédératif traditionnel avec certes, ses singularités de formes et, surtout, ses convergences de fond......

 

Même si certaines de ces généreuses déclarations remplies de bonnes et lucides intentions ont pu connaître, en leur trame, quelques coups de canif portés sur les fils de chaîne afin de rompre la solidité, la cohésion, la solidarité de celle-ci, il n'en demeure pas moins que « L'Esprit fait de la résistance » face à ce qui relève de la faiblesse et des travers de l'humain !...

 

Dans les déboires et turpitudes amassés par celui-ci, la Tradition( et ce qu'elle comporte d'Amour, de Beauté, de Bonté, de Poésie, d'Enchantements, de Tendresse, de Bienveillance et de Bienfaisance pour toute la Création et toutes les Créatures), n'est jamais en cause ; ce qui est en cause ; c'est la nature et la qualité des relations que l'humain entretient ou non avec tout cela...

 

Nous sommes autant les « fils et filles du Chêne » que les « fils de cette chaîne » traditionnelle appelée le druidisme ou la druidité...

 

Il n'appartient qu'à nous de renforcer, en tressant ensemble nos fils de réelle fraternité, l'armature et la texture de la dite chaîne pour faire échec aux accrocs qui sont portés à Cela dont nous sommes « tissus » !

 

 Appel et fait à la lucidité, au discernement, à la maturité, mais aussi à l'intuition, à la cohésion, à la convergence fondamentale....

 

« Comment passer de l’intérêt individuel au bien être communautaire ? » c'est la question supplémentaire ajoutée par Eber aux précédentes et dans la logique qui découle de celles-ci...

 

Comment passer d'une attitude et d'un comportement témoignant, parfois outrageusement, d'une « indifférence » pour tout ce qui n'est pas « moi » (l'égoïste étant alors celui qui ne pense pas « à moi ! ») à une nouvelle perception et attention bienveillante envers autrui ?

 

Comment initier, inculquer, éduquer, former, instruire des valeurs qui prônent et témoignent d'une pratique existentielle de nature symbiotique, solidaire , coopérative, participiale, envers tout le vivant ?

 

C'est comprendre que nous sommes ce « vivant », tout règne et toute création confondus solidairement et que porter atteinte à ce vivant c'est porter atteinte à nous-mêmes, à nos proches, aux autres, à la vie même...

 

Nous sommes ce « grand corps d'univers » et membres de ce corps en partie « malade » car affecté par le cumul des déséquilibres et disharmonies que nous produisons et, pour ce qui est de notre Tradition et de ce qu'elle nous enseigne à ce sujet, nous nous efforçons, y compris par le « gai rire », de prendre au sérieux ce que le « mal à dit » en prenant soin de la vie et en essayant de la préserver de ce qui lui porte atteinte !....

 

Notre apport au monde ?

 

Le monde Celte a été à l'origine de bien des inventions conçues pour soulager l'humain et le labeur qu'il doit produire pour se vêtir, se loger, se nourrir, se guérir et subsister le mieux possible...

Bien des outils artisanaux et agricoles conçus par les artisans Celtes ont continué leur bon et efficace office et pour certains jusqu'à nos jours !

L'Art Celte est connu pour sa magnificence, le savoir faire de ses maîtres artisans et leur grande maîtrise des métaux (Fer. Or. Cuivre. Bronze. ...etc), ainsi que par leurs prouesses techniques et leur ingéniosité pratique et artistique....

 

Le monde Celte a fait preuve de qualités indéniables dans bien des domaines de l'activité humaine...

 

Une page entière ne suffirait pas dans le domaine artistique pour énumérer tous les artistes notoires qui, au cours des siècles et des générations, ont puisé leur inspiration et leur talent dans le fabuleux Chaudron celtique !...

 

Les Druides ont toujours cherché à faire évoluer leur société humaine d'appartenance en misant sur le progrès et l'évolution des consciences, mais ils n'ont pu empêcher qu'une part des composants de la dite société (la classe guerrière et commerçante des producteurs), « contaminée », pervertie, influencée au contact des autres civilisations environnantes ou conquérantes se détournent peu à peu des obligations, contraintes, interdits, responsabilités et des limites éthique mises en place par la classe sacerdotale pour maintenir une cohésion sociale assez égalitaire (mais non sans défaut comme il en est en toute société humaine)....

 

L'attrait du « matériel », avec les pouvoirs, puissances, privilèges temporels inhérents à cela, fut plus grand que l'acceptation d'une préséance spirituelle sur tout être et toute chose et ceci, accentué par la romanisation et la collusion entre Etat politique et Pouvoir religieux, aboutira siècle après siècle à une « dogmatisation » et à une relégation du sacré et du divin qui sont, en grande partie, à l'origine de l'état actuel et assez désastreux de notre société dite moderne !...

 

Au sein de notre Tradition il y a toujours des hommes et des femmes pour dénoncer les travers de l' humanité et tenter d'y porter exemplairement remède...

 

IL sera grand temps par exemple de rendre hommage en 2017 à un penseur comme Philéas Lebesgue « Grand Druide des Gaules » et philosophe éclairé... A John Toland ; le « libre penseur » par excellence) (Et a combien d'autres par ailleurs)...

 

Au titre de ces apports, il y en a deux particulièrement significatifs de la haute contribution de la pensée celtique à l'évolution humaine :

 

La mutualité : ce sont les frères et sœurs menés par Henri Hurle qui mettront efficacement en place la première caisse de secours mutuel ; une solidarité assurée qui aura le succès que l'on sait , un succès qui se prolonge de nos jours au sein de l'économie sociale issue de cette initiative des plus altruistes mise en place en Grande Bretagne par une fraternité druidique dans les années 1700 !...

 

Savez-vous également que le premier parc consacré à la protection de la Nature a été créé par des druides en Angleterre avant même que le terme d'écologie ne soit en vigueur !

 

Alors soyons fiers et reconnaissants envers nos Anciens et Anciennes qui fort de leur Tradition, de l'Ethique qui en résulte, des enseignements de sagesse, d'équilibre et d'harmonie qu'elle détient et prodigue, ont eu à cœur de « penser et de réfléchir le monde et de servir la Vie ainsi que les communautés humaines qui en      dépendent" !...

 

Tout ceci démontre notre réelle capacité à poursuivre leurs œuvres et c'est aux nouvelles générations de prendre le relais et de faire fructifier ce noble et digne héritage …

 

2017 y pourvoira  avec votre aide et votre investissement à tous et à toutes !...



19/05/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 565 autres membres