Les dits du corbeau noir

POUR UNE PAROLE DRUIDIQUE CONTEMPORAINE / UN BARDISME A SON SERVICE 2019 BRAN DU 09 02 FEVRIER

 

Pour une Parole druidique contemporaine et un bardisme à son service...

Réflexion Bran du Février 2019



Faire connaître, respecter, « reconnaître », l'éthique (les valeurs) , la pensée spirituelle et philosophique, les dimensions culturelles et sociales, de notre Tradition, actualisée, adaptée à notre monde contemporain constitue la « mission », la « vocation  naturelle », tant individuelle que communautaire, de ceux et de celles qui entendent servir cette Tradition, cet héritage pré-européen singulier et pluriel...

Nombre d'entre nous sont persuadés qu'une longue et pertinente Tradition de sagesse, non prosélytique, non dogmatique, libertaire et éminemment responsable de ses actes et de ses œuvres, est de nature à aider tous et chacun à trouver ou retrouver du sens à son existence, à développer en tout individu un champ de conscience, de cohérence et d'entendements lui permettant de développer ses potentialités et sa personnalité afin de mettre ses dispositions, connaissances, expériences et talents au service de la Vie et ce, dans toutes ses manifestations et expressions...

Il appartient plus particulièrement aux druides, aux bardes, aux vates, dans les fonctions qui sont les leurs, d'apporter tout leur concours, (positifs, lucides, clairs et objectifs), afin d'être apporteurs dans cet enjeu majeur et ce en incarnant, avec exemplarité et authenticité, au quotidien de leurs activités, les fondements essentiels de l'Anima qu'insuffle en eux notre Tradition...

Une Tradition qui n'a de prétention que de co-participer avec d'autres partenaires à une mise en « synergie d'énergies » d'un ensemble « d'éveils de conscience », de sensibilisations maturées, convergeant vers un changement de paradigme sociétal axé sur le « Vivant », la « symbiotique du vivant », sa protection, sa qualité, sa densité, son devenir...et sur toutes les dimensions qui procèdent du beau, du vrai, du juste, de l'équitable, du « solidaire »...

Nous ne sommes pas dans une nostalgie du passé, mais bien dans un souci de plus en plus partagé d'un futur dont il est fort difficile aujourd'hui de présumer le déploiement !...

Le constat des « carences » et des «absences » a été fait au sein d'une société hyper matérialiste, individualiste et consumériste, arrogante et orgueilleuse, qui propulse toujours plus en avant ce qui concoure à une forme de « suicide à la fois volontaire et aveugle» et à une dégradation progressive des bases et fondements qui devraient constituer l'espérance de notre communauté de destin planétaire......

Tous les serviteurs attentifs et vigilants, toutes les servantes et gardiennes de notre Tradition sont invités à traduire en pensées, en œuvres et en actes, ce que leur inspire et insuffle l'Awen qui anime leur corps, leur cœur, leur esprit et leur « âme » afin d'incarner dignement le legs, le fabuleux héritage de sapience, de vision, de perception, de sens et d'intelligence que continuent de prodiguer les mythes et archétypes fondateurs de celle-ci...

Les actes, mis en adéquation avec la pensée qui les conduit et les régente, seront les ambassadeurs de la Tradition elle-même...

Mais, c'est et surtout par le Verbe et donc, la Voix, le Chant, le Langage, la Parole que doivent se véhiculer et se doivent de « circuler » le Principe et l'Essence qui donnent à l'Anima, « incarné » en tous et en chacun, toute sa Force, sa Puissance, son Energie et ses Lumières...

L'art peut-être un vecteur, un facteur puissant de l'expression et de la création « traditionnelle » parce qu'il est « relié », « connecté », sourcé, « raciné » avec les dimensions sacrées et divines émanées du Cosmos, de l'Univers, relayées par les « Lois de la Nature » et qu'il constitue la plus belle œuvre qu'un humain puisse concevoir et mettre au monde avec l'enfantement même de la Vie...

Nos plus belles « ambassades » :

Quels seraient, si nous avions à témoigner d'un Anima, d'un Principe, d'une Essence, d'une Pensée éminemment spirituelle et philosophique, profondément humaine et solidaire de tout le vivant ; une Pensée héritée d'une mémoire à la fois universelle et traditionnelle, interne à chacun et à chacune, mais aussi à tout le cosmos dans lequel elle s'insère naturellement ; oui, quels seraient les meilleurs moyens, outils, attitudes, idées, conceptions, expériences, novations, comportements, ouvrages... les plus aptes à en incarner authentiquement les « vraies valeurs » et les extraordinaires mystères afin de lui redonner, exemplairement, une juste et simple place en ce monde en quête et en recherche d'équilibre et d 'harmonie, de cohérence, de stabilité, d'équité, de compassion active et d'osmose ?

 

Je pense, sans hésiter, que c'est par la Création, la réalisation d'ouvrages individuels et communautaires, la pratique de l'art sous de multiples formes et expressions, par une attitude éminemment « poétique » et, à travers ce large et stimulant éventail de merveilleuses potentialités et d'audacieux défis, je ferais le choix primordial, élémentaire, fondamental et essentiel de la Musique, du Chant, de la Parole, de la Danse donnant et redonnant ainsi Vie à la Vie elle-même et aux acteurs et artisans que nous seront alors, en cela et par cela, dignement et fièrement redevenus !...

Il y a une trentaine d'années au moins, la profession de « conteurs et de conteuses » en France se comptait presque sur les doigts de quatre ou cinq mains, guère plus ! Aujourd'hui ce sont des milliers de « porteurs et porteuses » de mémoire et de parole qui sont réparties dans tous nos territoires et terroirs car un cœur ému et des oreilles attentives et séduites se sont tournés de plus en plus vers ces « sources et sèves de sagesse »...

Cet intérêt démultiplié d'un grand et large public pour une Parole « ancienne » ne cesse de s'accroître. Il est grand temps d'agir de même avec la « Poésie » en recourant à tout ce qu'elle peut investir dans l'expression, la formulation et leurs supports...

Il s'agit de lui restituer la place que la prime humanité lui avait offert pour guider, conseiller, apaiser, ravir, enchanter, soutenir le cœur des femmes et des hommes confrontés aux dures épreuves de l'existence...

Restituer à chacun et à chacune la source de son chant, la sève de son propre « arbre de vie », voilà la fonction poétique par excellence et c'est aux druides et aux bardes qu'il appartient de procéder à cette restitution avec toute la sagesse et la maîtrise des arts qu'ils ont cultivé et développé en eux.

L'Ecole bardique mise en place en Juin 2018 entend participer pleinement à cette noble entreprise...

Nous sommes dépositaires d'une richesse culturelle, philosophique, spirituelle, mythologique, légendaire prodigieuse qui transcende l'espace et le temps et donc s'actualise en toute nouvelle génération.

C'est sur toutes les scènes possibles qu'il nous incombent d'incarner poétiquement, artistiquement, savamment, socialement, ce fabuleux legs et d'en distribuer généreusement les semences et graines d'entendement et de compréhension...

Il est fortement souhaitable que le Monde Celte se dote dans ses représentations de groupes de théâtre, de vidéastes et cinéastes, de groupes musicaux, de conteurs et conteuses regroupés en communautés de paroles, d'acteurs, d'artistes et d'artisans animés par l'ensemble des contenus traditionnels et ce, non seulement en leurs formes, mais davantage encore dans l'Esprit qui permet à ces formes de s'exprimer et de représenter authentiquement l'Anima Traditionnel......





09/02/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 560 autres membres