Les dits du corbeau noir

PIERRE RABHI EXTRAITS DES CHRONIQUES SUR LA REVUE KAISEN BRAN DU 2018 26 08 AOUT

 archives photosVerbatim bran du 14512pm.jpg

Pierre Rhabi Chez Géo Brunel Photo Bran du

 

 

 

 

 

PIERRE RABHI

Compilation des « messages » publiés dans la revue Kaizen

Bran du Août 2018



« Le monde tel qu'il est est notre propre création. Si nous souhaitons le transformer c'est dans notre intériorité que cela doit commencer. »... P Rabhi



« Je suis au service des valeurs qui transcendent ma personne. Être à la place que j'estime être la mienne au cœur de la vie et de l'évolution parmi les autres. »...



Rappelons si besoin que Pierre Rabhi est un « pionnier » de l'agroécologie :



« L'alternative globale que je propose à travers l'agroécologie permet à l'être humain de se nourrir de denrées de qualité, mais aussi de sens, de beauté, d'entraide, d'amour, de lien social, d'un rapport sacré à la nature et à l'existence. »



« Depuis 50 ans je vis comme un insurgé pacifique, contribuant à l’avènement d'une logique plaçant la Nature et l'Humain au centre de mes préoccupations. »...



Trois propositions majeures :

Transformer l'éducation « compétition » en éducation « coopérative»...

Exalter la complémentarité du féminin avec le masculin...

Prendre soin de la terre nourricière, de la vie et de la nature...



Divers constats :



Si la terre devenait stérile nous réaliserions à quel point tout le reste est secondaire.

L'humanité n'a toujours pas compris que sa vie, sa survie, dépendent de la terre nourricière et qu'elle doit en prendre soin...

Croire qu'il peut y avoir une continuité de l'Histoire de l'humanité avec une nature dénaturée est la plus grande illusion dont nous puissions être victimes.

Il nous faut prendre conscience de nos inconsciences...

Et rester présent à la vie au jour le jour...

Faire de son mieux pour la respecter et avoir de la gratitude pour sa beauté et sa générosité...

Dépasser nos insuffisances et s'ouvrir aux autres...



Il y a lieu d'exercer son autonomie et son libre arbitre contre la main mise des multinationales sur nos vies et sur l'ensemble du vivant...

(Il y a lieu de contester la toute puissance prédatrice des multinationales.)...



Nous avons affaire à un modèle dominant qui sert davantage la mort que la vie... (Modèle fondé sur l’accaparement, la vanité et la prédation illimitée...)

Nous subissons une politique de « rustines » avec quelques « grandes messes » qui me rendent dubitatif et qui forment un alibi fallacieux...

Une politique qui ne cesse de se servir au lieu de se mettre au service de la vie...

La politique telle qu'elle est appliquée n'est pas en phase avec la réalité du monde aujourd'hui.

Alors que c'est l'ensemble de la planète qui est en jeu, et avec elle le sort des générations à venir, on continue des chamailleries dignes des cours de récréation...



Le crime permanent de l'homme contre l'humain est devenu une norme au défi de l'intelligence...



La fatalité comme principe est commode pour ne pas s'indigner et agir avec la toute puissance de la bienveillance, seule en mesure de transformer positivement notre condition pathétique...



La mondialisation concurrentielle anthropophage (laide, stupide et mortifère) est à l'origine des pires exactions contre l'humain...

C'est une humanité prométhéenne qui cherche à tirer profit de son agonie et a sauvegarder un système moribond...

L'humain semble davantage être impulsé par son avidité, sa peur et sa barbarie que par souci de répondre aux besoins fondamentaux de sa communauté...



A-t-on connaissance d'une espèce qui s'entre-tue et se détruit elle-même, si ce n'est la nôtre ?



Nous avons tellement transgressé les lois fondamentales du vivant que nous avons mis en péril l'ensemble des équilibres planétaires...



La prodigalité, la diversité, la coopération et l'intelligence du vivant ont beaucoup à nous apprendre...



Sans l'asservissement de l'Homme par l'Homme, bien des réalisations humaines prestigieuses n'auraient pu être (le recours à l'esclavage!)...



L'ampleur de nos impacts sur la réalité vivante ne cesse d'en saper les fondements au risque de notre auto-éradication...

 

 

 

 

 

 

archives photosVerbatim bran du 14568pm.jpg

 



Une genèse selon Pierre Rabhi :



Au commencement était le « subtil », la matière ne serait advenue qu'après.

C'est dans ce « subtil » que je perçois le divin...

Qu'est-ce qui anime la graine que je mets en terre ?

C'est comme si une intelligence intervenait pour lui permettre de grandir et de fructifier.

Elle est belle et bien porteuse d'informations.

Dans l'insignifiance, l'intelligence universelle est à l'évidence présente...



Depuis la nuit des temps la vie s'est construite et perpétuée grâce à la coopération qui existe dans la nature …

Nous devrions nous en inspirer...

Dans un monde totalement artificiel, nous en oublions que nous sommes des êtres vivants et que nous faisons partie d'un tout intelligent...

Nous sommes des êtres spirituels et je pense que la nature l'est aussi.

Pour moi, il n'y a aucune séparation entre la terre et la spiritualité ; l'Esprit est partout...

Comme disait St François d'Assise :

« Le Très-Haut est visible dans le Très-Bas. »



Un peu de physique cantique :

Il se trouve que la personne qui observe est elle-même déterminée par les mêmes lois.

Ainsi comme le démontre la physique quantique aujourd'hui l'invisible n'est pas vide, il est fait d'ondes, d'informations intangibles, mais agissantes...

(Les peuples premiers savaient à quel point nos dires pouvaient avoir une grade force.)

Pour la physique quantique tout est en permanence inter-relié dans l'Univers ; cela aussi les peuples premiers le savaient bien !

Nous sommes la terre, l'eau, l'air... Ils sont en nous...

Nous sommes le tout et chacun de nos actes à une répercussion sur l'ensemble...

Notre organisme est un miracle et nous en sommes guère conscients encombrés que nous sommes par des peurs et des préjugés que le mental exacerbe...



Une reconnexion avec l'Essentiel :

Le temps est venu de considérer l'enchantement et la beauté comme des éléments indispensables dans un monde stérilisé par une raison déraisonnante...



L'être humain est un mammifère doté d'une âme, d'un esprit, et d'une subjectivité situés sur le plan subtil.

Il se nourrit aussi bien d'une réalité vibratoire immatérielle, émotionnelle que la beauté révèle et éveille et que l'artiste tente d'exprimer...



Et je ne peux m'empêcher de penser que pour retrouver, à la fois, l'équilibre, la vitalité, la joie, l'enthousiasme au sens du « divin en nous » la reconnexion à la nature est essentielle.

Elle nous offre chaque jour, à chaque saison, mille et un éclats de beauté et la chance de pouvoir nous y abreuver à volonté...



Elle a le pouvoir de réveiller en chacun la capacité de s'émerveiller de la magie et de la profusion de vie qui nous entourent et auxquelles nous ne prêtons souvent pas attention...



Il y a fort à parier que, si nous prenions le temps de nous émerveiller davantage, nous aurions plus d'aptitude et de volonté à prendre soin de nous-mêmes et de la vie et nous serions bien inspirés pour créer une société plus équilibrée...



Les personnes qui vivent en son sein retrouvent le lien sacré à la terre et la cadence juste adaptée à leur propre nature ; elles se réalignent sur l'essentiel et rayonnent à leur tour cette beauté intérieure laquelle fait vibrer le cœur de manière universelle.

Il s'agit là pour moi de la beauté fondamentale ; celle qui émane de l'amour, de la générosité, de la bienveillance, du respect, et que le lien avec notre Terre-Mère ne peut que faire fleurir...



De l'Ecologie :

Il me semble évident que l'écologie devrait avant tout mettre l'accent sur la nécessité de sauvegarder la beauté initiale et incomparable que nous offre la Nature...

L'écologie devrait être avant tout une conscience qui nous appelle à sortir de la frénésie et du pillage pour revenir à l'essentiel et à la sobriété...



Du rapport à la nourriture :

Je n'impose jamais à mon organisme ce qu'il n'est pas capable d'assimiler avec douceur et sensitivité.

Le principe de la vie qui se donne à la vie me paraît être dans l'ordre de la nature ; mais il manque à cela la gratitude...



Du jardinage :

Un remède contre la « frénésie » interne et externe...

Jardiner nous redonne notre place au sein de la symphonie du vivant, nous reconnecte à l'essentiel et nous permet de nous réapproprier notre destin...

Cultiver son jardin constitue un acte de résistance à l'aliénation actuelle...



(Les O G M font partie des chimères au service d'un véritable complot.)



De l'Amour :

L'Amour est l'énergie la plus puissante qu'un être humain puisse générer.



Des « vacances » :

Le temps libre est bel et bien transformé en temps économique. Il n'est plus consacré à la méditation, à l'épanouissement de l'esprit, au fait de se retrouver soi-même ...

Les vacances telles qu'elle sont vécues aujourd'hui ne sont pas suffisantes pour régénérer notre être profond...



La force de l'écriture :

Faire de l'écriture un moyen de communication au service des valeurs destinées à transformer la société....

 

 

 

 

 

archives photosVerbatim bran du 14512pm.jpg



26/08/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 515 autres membres