Les dits du corbeau noir

PENSEES/NOTES/LECTURES/CITATIONS... 15 11 2012 Bran du

Notes, Pensées, Citations, Extraits de lectures… Corbeille d’automne  Bran du NOV 2012

« Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers tes risques. A te regarder, ils s’habitueront. »              René CHAR  (Envoi de Brestos)

« S’il n’y a pas de solution c’est qu’il n’y a pas de problème / Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?  Tout avantage à ses inconvénients et réciproquement… »  
Jacques ROUXEL (les Shadoks)   www.lesshadoks.com

En guise de vœux, cet « Au-revoir » des Iles d’Aran
(Marcel Brasseur : Les Celtes ; les héros oubliés. Terre de Brume éditeur)

Dans la paume de Samain !

« Puisse la route se hausser pour vous rencontrer,
Le vent souffler dans votre dos,
Le soleil briller sur votre visage,
La pluie tomber, douce, sur votre champs
Et, jusqu’à ce que nous nous retrouvions,
Que Dieu vous tienne dans la paume de sa main…»

…………

« Je sens l’énergie de la terre en attente d’être fécondée ; l’énergie des grains qui germent en son sein appelant les énergies célestes… Tout est en tout et, au contact le plus tangible, le plus concret avec le sol, j’accède à l’universel. Je me sens dans une vastitude immense, conscient à la fois de l’insignifiance de mon petit corps perdu dans le cosmos, mais capable de part mon esprit, d’appréhender l’univers… »
« Nous sommes nous-mêmes nature. »     Pierre RHABI Terre Universelle

« Inviter à mettre en œuvre un épanouissement humain qui s’inscrit dans l’horizontale plénitude du vivant. »  Edouard GLISSANT

« Ce cœur / qui réclame / ceci ou cela / dans la mer je relâche. »  HOSAÏ

« Le but d’une pratique énergétique n’est pas d’apporter du carburant, mais de communiquer avec le cosmos pour produire de la joie. »  LIU DONG Maître de Qi Gong en France

« La confiance en soi n’est pas de l’ordre de la volonté mais de la créativité ; une créativité au service de soi. » Jacques SALOME  (Accédons au meilleur de nous-mêmes et voyons-nous comme porteurs de quelque chose d’unique.) (idem)

«L’acte politique le plus subversif est de croire en soi. »  Joanna MACY

« Il s’agit d’avancer vers un lieu neuf… Une clairière… pour y être pleinement au monde… »  Kenneth WHITE

« Les symboles et les rites deviennent lettre morte si on ne les vit pas de l’intérieur. » Christian JACQ

« Dire le monde, et puis, ayant vu le monde dire sa vision du monde. »
« l’Eternel Féminin n’est qu’une des faces de Dieu. »
« Tout est sacrifice, la naissance, la vie, la mort des créatures et des mondes. L’âme en s’associant à l’Oeuvre du Créateur par le don entier de soi atteint la perfection et la félicité. »
 Gustave MOREAU maître imagier de l’orphisme)

« Orphée :  - Mais qui donc a donné le chant à ta voix ? Ecoute avec moi, écoute tout au fond du monde. Alors tu me diras ce qu’on dit en aimant… Ecoute ce que ton désir ajoute au chant du monde…
Eurydice : Mais j’étais heureuse, j’étais heureuse autrefois dans la lumière… Je riais aux jours renaissants… Fuis-moi cendre ou flamme puisque tout s’embrase et flamboie… »

« Soyez amoureuse et vous serez heureuse. » Paul GAUGUIN

                EN PARTAGE :

Cet extrait d’une lettre de l’ami Pierrot le Nomade :
« … Nous sommes d’éternels élèves de l’infini…
Sommes-nous nos « propres maîtres » ou sous l’emprise de nous-mêmes ?
Notre planète est en phase avec ses cycles de régénération, elle, mais le sommes-nous seulement avec nous-mêmes pour prétendre l’être avec elle ?…
Une âme qui recherche l’expansion ne s’encombre pas de futilités toxiques, surtout si elles viennent atrophier l’individu dans tout ce qu’il a de meilleur…
« S’exclure de la spirale énergétique infernale… » Le stress et la pression imposés par la société actuelle nous assèchent de notre essence de vie et nous rend « acides » les uns envers les autres , façonnés telles des piles électriques ont finit par se vider de notre substance vitale et finissons et finissons, effondrés, prêts à être recyclés, si on n’y prend pas garde…
Nous consommons des animaux élevés en batterie et sommes nous-mêmes considérés comme tels, nourrissant un monstre d’énergie insatiable que l’on ne peut faire disparaître qu’à une seule condition… Cesser de l’alimenter…
Comment réfléchir à un monde basé sur des valeurs saines, les moyens d’y arriver ?…
On ne saurait se situer dans un rapport d’honnêteté face au vivant visible et invisible, et face à nous-mêmes sans se poser ces questions fondamentales…
Tout ce qui existe peut-être détruit, mais tout ce qui n’existe pas peut être créé…
Certains ont déjà commencé à prendre la mer, courageusement, dans une petite barque qu’ils ont construits eux-mêmes…"
………………………………

DE LA MARCHE, DU VOYAGE et de leurs bienfaits :   lecture et extraits

DAVID LE BRETON  Marcher : Eloge des chemins et de la lenteur ED Metaillé

« Tout marcheur chemine avec ses dieux intérieurs. La marche Est-ce moment où la présence au monde redevient une forme de spiritualité. Elle conjure la séparation entre l’homme et le monde, et lui donne un sentiment d’appartenir enfin aux éléments, d’être porté non seulement par la terre et son poids, mais aussi par sa force intérieure, nourrie de cette alliance…. »

« Toute marche de longue durée aboutit à une transformation intérieure. Le voyage, lui aussi, nous remet au monde. Il est parfois une expérience de renaissance. La marche joue un rôle de rénovation de l’être humain. Un voyage ou une marche font baigner dans le sentiment du sacré. Faire alliance avec le monde dans sa diversité. La marche est une sortie hors de soi, l’emprunt des chemins de traverse pour retrouver à nouveau l’apaisement, la sensorialité heureuse du monde qui nous entoure.
On entend battre le pouls de la terre autour de soi dans un univers de lenteur, de méditation, d’intériorité. Retrouvailles avec le sentiment d’exister, rencontre avec les innombrables génies des lieux… la marche est toujours renaissance. »

……………………………………………

Basta la pelote !    Bran du    Pensée du jour  07 11 2012

Nous avons porté la complexité à son sommet d’enchevêtrements quasi inextricables… La pelote sociétale est pleine de nœuds… Tirer sur un bout de la ficelle pour résoudre une situation revient à extraire quelques millimètres de résolution empêtrés dans le sac de nœuds qui vient avec ! Basta la pelote !…  Retour à une sage simplicité de comportements et d’attitudes, de choix volontaires et éclairés pour intégrer et incarner (et en témoigner par la suite) un « art de vivre » qui s’inscrit dans l’essentialité de l’instant…
…………………

DU DRUIDISME :

« La Tradition n’a pas changé. Elle traduit toujours le besoin de l’homme d’accéder à plus grand que lui, de participer à un autre niveau de perception, et cela, par lui-même, indépendamment d’un ordre établi, ou d’un dogme ou d’une hiérarchie. »   Miranda GREEN  les Druides éd Errance
…………………………………………

« Le druidisme est une philosophie naturelle, l’esprit en est aisément perceptible. Ce qui est éternel, c’est le fondement même de la croyance dans l’éternité de la vie et la certitude du peu d’importance de la mort. »  « Une croyance dans la relativité du temps et dans la pluralité des mondes. »…
Les Druides  Gwenc’hlan LE SOUEZEC édition Beltan
………………………………………

« Toute chose à l’intérieur de la pensée druidique se justifie par son mouvement régénérateur. Le principe de complémentarité conceptuelle est nécessaire à l’accomplissement de tout processus fécond. »… Le druidisme est entièrement construit à l’image des lois de la Nature et soutenu par le culte de la fécondité… Le druidisme est le messager de la Grande Déesse… »
Manon B DUFOUR  La Magie de la Femme Celte  Edition de Mortagne
…………………………………………

DU BOUDDHISME : L’Institut Karmaling Hameau de St Hugon Université domaine d’Avallon 73110 ARVILLARD
Ce Centre Bouddhique propose une éducation à l’harmonie fondée sur la connaissance de soi et l’altruisme. « L’Education contemporaine intègre ensemble la pleine conscience et l’acquisition de savoir académique. L’objectif de l’université est de proposer un enseignement et un entraînement traditionnel authentique qui forme des vrais Bodhisahvas susceptibles d’appliquer leur motivation dans le contexte socioprofessionnel de la vie contemporaine. »
Il propose chaque année des rencontres, des ateliers et des stages et un grand débat comme cette année celui-ci : « Se comprendre pour s’apprécier mutuellement dans nos différences et agir ensemble; »  Au programme par exemple : St HUGON  Histoire, mythe et réalité du domaine d’Avallon (Mythe Arthurien et quête du Graal) / Franc-maçonnerie et Bouddhisme….

Bernard BOISSON (Forêt primordiale et sentiment de naturalité) et Claire CARRE (Ecologie profonde) ont participé à ce colloque sous le thème « A l’écoute de la terre en soi »
(Un travail particulier pour ressentir l’interdépendance, l’étoffe même de la « toile de vie » et y retrouver notre appartenance, notre force et notre raison d’être, en tant qu’être vivant de la planète Terre.)  Nous retrouverons Claire et Bernard au festival ART ETRE et NATURE en juin.
……………………………………

Réflexion :   DE LA COURSE EFFREINEE et des GAINS ESCOMPTES  Bran du 15 11 2012

Nous ne savons pas bien, pas encore, exprimer, formuler, conceptualiser ce à quoi nous aspirons fondamentalement, nos besoins vitaux et essentiels, faire le tri, le choix, entre baigner en des ondes bienfaisantes et bienveillantes ou être submergés par des ondes néfastes qui se présentent comme des supers flux alors qu’elles sont totalement superflues !
Exprimer ce que l’on ne souhaite pas, ce que l’on ne souhaite plus est une première étape, le reste suivra tout « naturellement » !…

Vivre demande de l’audace, demande d’oser… oser la vie et la vie répondra… Tous ceux et toutes celles qui ont sauté par-dessus l’abîme et le précipice de leurs peurs, de l’inconnu, de l’ignorance vous le diront…  Une fois sur l’autre berge, allégé, libéré, conscient de la joie retrouvée chacun se demande comment il a pu demeurer si longtemps, si « sottement » au bord du gouffre de ses réticences et se félicite de son « saut »…

Si nous nous laissons emporté dans le tumultueux courant d’une vie empressée à se déverser dans l’océan du formatage, du conditionnement, de la modélisation, nous nous éloignerons d’autant de la source de ce que nous sommes et aspirons fondamentalement à être et ce non sans graves dommages…

Nous ferons l’apprentissage douloureux d’asservissements qui nous contraindrons au paraître, à une semblance de vie ; la sève principielle se raréfiant de plus en plus dans l’aubier de notre présence au monde… Avons-nous bien peser le poids de cela ? Avons-nous méditer sur ce que doit être une véritable et profonde recherche de gratification existentielle ?  
L’essentialité n’est pas une Essence alitée sur la couche des concessions intolérables !… C’est un Souffle à l’œuvre dans l’expression même de la Vie…

Nos aspirations légitimes disparaissent dans l’aspirateur sociétal (hyper rentabilité, hyper compétitivité, hyper cadence, hyper docilité envers toute domination, tout pouvoir, tout diktat…
Tout cela mène le monde vers des catastrophes de grande ampleur et nous ne pouvons plus l’ignorer…
Que gagnerons nous à cela quand la vie elle-même s’y perd ?

………………………………………………..

Un grand penseur armoricain Victor SEGALEN (un Prince des Poètes)  extraits

« POUR LE VOYAGE DE LA VIE… EXPLORATRICE DU TEMPS BLANC… » V SEGALEN

            « O Esprit de la Terre, l’Etranger t’offre son cœur, en aliment pour toi. »
                    La Prière de l’Etranger
            « Ah ! Voici la clairière, les arbres font tout autour une danse éternelle. …/… Je tourne autour du Cercle… Je cherche les suiveurs…. Le cercle de notre mémoire est fermé… »
Pensées païennes
« Tout adulte qui observe la Loi naturelle est digne du Ciel. Il est censé mérité le baptême du Désir… »
« La joie directe, l’emprise première, comment l’obtenir ? »
« Chaque visage peut être dit un infini inscrit dans le fini… »
« Tout dieu ne devient dieu vivant, dieu agissant, qu’au moment où il prend figure, où il s’incarne. »

«  …/… Suivre la loi fondamentale  qui est : L’intensité de la sensation, l’exaltation du sentir donc du vivre…
(L’éveil de la sensation dans sa bouleversante intensité, l’Eveil de l’Ame…)
Avec une pensée qui soit : Espace - Energie - Trace - Chemin…
Penser une articulation entre le sensible et l’intelligible, l’articulation du un et du multiple…
Au fond de soi se tient la « Citadelle du Milieu » où réside l’unité du réel et de l’imaginaire…
(Une imagination créatrice permettant de lier connaissance avec l’autre…)
Créer son monde à partir du Centre vivant de l’Ame…
Il y a un monde d’impressions vagues, de sensations sourdes, qui vit dans les profondeurs inconscientes de notre pensée, sorte de rêve obscur que chacun porte en soi…
Avoir ce don essentiel qui consiste à se rapprocher des formes premières…
Il faut donc reconnaître qu’il y a en nous une richesse ignorée et qui manifeste d’autant mieux son éclat qu’elle nous est inconnue…/… »



15/11/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 562 autres membres