Les dits du corbeau noir

PENSEES ESTIVALES 2019 BRAN DU 21 08 AOUT

 

 

 

Brocéliande 4 -  09 04 2014 737pm.jpg


Photos Bran du

 

  

 

 

 

Pensées estivales Août 2019 Bran du

 

 

 

A propos de lieux insolites et mystérieux, des paysages peu fréquentés voir désertés et aussi des « ruines » du temps, de l'histoire et des hommes...

 

 

 

 

Le « dialogue » entre le ciel et la terre passe par un langage fait de vents, de nuages et de lumières...

Toute herbe, toute tige, toute feuille, toute pierre en comprennent la teneur... L'homme lui continue de tracer la carte de ses errances et de ses perditions !...

 

 

Nous sommes devenus des grèves que ne visitent plus les marées de la Vie !...

 

 

L'horizon infini, l'espace immense et illimité, l'étendue sans bornes ni frontières... Que cela soit d'herbe, d'eau, de ciel ou de mer tout cela nous ramène à ce cœur qui bat en notre poitrine...

 

 

 

L'arbre, isolé sur le tertre dénudé, exposé sans cesse aux vents des quatre horizons a la lune pour compagne et le soleil pour compagnon...

En ses branches se déchaînent parfois les éléments...

A la période des nids, les oiseaux se livrent, en lui, à leurs joyeux et aimants ébats...

Autour de son tronc les saisons dansent en rond...

Il n'a pas choisi d'être là, mais c'est là qu'il se tient et qu'il croît, qu'il élève et déploie sa ramure vers le ciel, face aux adversités de toute nature.

La sève périodique en ses bois le pousse dans l'azur...

Il sait, (et pour lui c'est une évidence) qu'il n'a d'existence que pour le bourgeon, la feuille, la fleur, le fruit et la semence...

Et de toute son ardeur, de toute son obstination, il s'y emploie...

 

Puissions-nous un jour dire d'un homme :

« - Quel bel arbre que voilà ! »...

 

 

 

 

 

Brocéliande 4 -  09 04 2014 743pm.jpg

 

 

 

 

Ombres chinoises sur les lumières de l'Occident...

Ici aussi s'écroulent les forteresses de l'Âme !...

 

 

Circulaires sont les monts et les collines et bien des hauts lieux sacrés... Car, circulaire est l'anneau d'alliance, d'union et d'entendement que passe l'esprit au doigt d'une main...

 

 

La haute pierre (que l'on appelle menhir) fait office de chorégraphe pour les danses de la lune et du soleil...

 

 

La forêt entièrement recouverte de givre paraît comme une myriade de blancs fantômes eux-mêmes hantés par le dégel à venir...

 

 

Ils courraient vers des fontaines supposées être d'or et d'argent... Ayant enfin trouvé celles-ci, ils moururent de soif car elles n'avaient point d'eau !...

 

 

Quand ne sera plus sur la dernière branche que le dernier des oiseaux, lors, le chant du monde s'enveloppera dans sa cape de deuil et de silence !...

 

 

Sombre est le ciel qui se répand sur la terre et l'enveloppe de son suaire obscure et ténébreux...

Garder confiance en la nuit qui demain enfantera de nouveau la lumière...

Les ténèbres ; c'est par là que passe la lumière qui se jette dans l'océan du jour...

 

 

 

 

 

Brocéliande 4 -  09 04 2014 744pm.jpg

 

 

 

Qu'importe le jusant du Temps et de l'Histoire, la Grande Mémoire retirée en nos profondeurs et abysses reviendra aux équinoxes de lumières submergées nos grèves de recouvrances, nos rivages d'entendements... Les Forces et Sagesses du passé seront restituées au devenir...

 

 

C'est aujourd'hui un beau ciel de traîne qui cherche en vain sa mariée...

 

 

Le « crépuscule des dieux » à jeté un voile de deuil sur l'aurore des hommes..... Nous n'avons recours d'Amour que de la Déesse !...

 

 

Le lac gelé de la pensée des hommes reflète un ciel qui demeure de glace !...

Nuages et lacs ont des choses à se dire ; des choses auxquels les hommes n'entendent rien !...

 

 

Ce n'est pas le temps ou l'érosion qui est le responsable de nos ruines ; ce sont les hommes avec leur orgueil, leur arrogance et leurs pertes de mémoire...

 

 

Les forêts, les montagnes et les lacs « fument » ce matin, soufflent un halo de brume dans les nuages...

L'homme lui porte ses incendies au cœur...

Ce n'est pas un feu dévorant qu'il porte à extinction, mais bien lui-même et ses semblables !...

 

 

Cela qui descend des montagnes s'en vient des fontaines du ciel...

l'homme est une rivière qui ignore sa source et son cours... L'ignorance, la peur et l'illusion ; ce n'est qu'en cela que s'ouvre son estuaire...

 

 

 

 

 

Brocéliande 4 -  09 04 2014 746pm.jpg

 

 

 

Le marais est le miroir des légendes et des mythes qui se déversent sur la terre avec les eaux immémoriales du ciel...

Peu praticable, peu « exploité », peu habitable, c'est un lieu chargé de peurs et de craintes...

Dans l'immense vasque d'argile et de tourbe la terre se marie aux ruissellements célestes et forme une alchimie trouble et opaque...

Pas d'élixir aurifère à naître de cette œuvre au noir si ce n'est loin des apparences de surface mais bien au plus glauques des épaisses profondeurs...

 

Se rappeler lors que les Celtes déposaient au cœur des lacs et des marais leur plus importantes offrandes, leurs plus grandes richesses matérielles et parfois des corps souillés par l'orgueil, la cruauté, le parjure et le mensonge...

 

Ils considéraient qu'il y avait de la vie à naître dans ce cloaque végétal et liquide toujours situé à l'écart des contrées du vivant... Que là, reposaient des entités mystérieuses, sacrées et divines dont il était nécessaire de s'assurer la bienveillance et la bienfaisance à l'égard des communautés humaines qui vivaient à proximité...

 

 

 

 

 

Brocéliande 4 -  09 04 2014 748pm.jpg

 

 

 

Dans cette matrice proche des apparences de la mort subsistait une étrange énergie propice à la procréation, à la dispensation de dons attendus et souhaités par tous et chacun...

 

Une façon de « transcender ses peurs et ses angoisses » en se conciliant l'Innommable et l'Insondable, en apprivoisant l'inconnu et ses mystères...

 

 

C'est ici le royaume de la « décomposition », du lent pourrissement de la matière, une image de la fin de la Vie, de la dilution des corps... Mais cette « fin » n'est pas une « fin dernière », mais bien un passage nécessaire vers d'autres états natifs...

 

 

Les Bretons des Monts d'Arrée appellent encoure de nos jours le secteur des marécages : le Yeun Ellez « Le soupirail des Enfers » gardé part des chiens noirs aux oreilles rouges (une référence à l'Autre-Monde celtique)....

Et c'est à l'emplacement d'un ancien marais appelé « palud » que se tient à Auray (dans le Morbihan) le plus important des pèlerinages chrétiens actuels en l'honneur de St Anne la Duchesse et Sainte Patronne des bretons... (En fait une digne descendante des déesse celtiques : Anna, Dana, Danu !...)

 

 

 

 

 

Brocéliande 4 -  09 04 2014 750pm.jpg

 

 

 

 

Le marais de Brennilis (dans le Finistère) relève lui aussi de légendes et de mythes qui loin de croupir dans la torpeur des eaux continuent de dispenser une effluve et un aura de mystère dans le cœur et la pensée de ceux et de celles qui ont, dans la présence, le coeur et le regard, une forme de respect et de gratitude qui « plaît » aux dieux et aux déesses des lieux...

 

........................................

 

 

 

 

 

 

Brocéliande 4 -  09 04 2014 754pm.jpg



21/08/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi