Les dits du corbeau noir

PANDEMIE... REFLEXION BRAN DU 2020 15 03 MARS

 

 

 

 

 

Pandémie... Réflexion Bran du Le 15 mars 2020

 

Compte tenue de la situation et des mesures gouvernementales plus ou moins cohérentes et contradictoires prises depuis hier soir et par principe de précaution et de prévention évident nous sommes dans l'obligation et par souci de nos semblables de prendre nous aussi des dispositions sécuritaires....

 

Aussi nous sommes amenés à annuler les rendez-vous programmés pour la fin mars soit :

la Veillée du Penthièvre du 20 mars

et le rituel de l'Equinoxe du 21 mars....

...............................

 

 

Que pensez de cette pandémie et de la crise quelle suscite ?

DU "SOI", du "MOI", de l'AUTRE et des AUTRES...

 

Elle nous replace en conscience devant des faits et des situations qui se rappellent cruellement à nous, car elle met tous et chacun devant la peur de toute les peurs ; celle de la mort qui ici peut frapper toute personne à tout moment et en tout lieu....

 

Elle nous démontre également que face à un fléau national et planétaire, une unité de compréhension se met en œuvre avec les solidarités et entraides, précautions et recommandations, qu'elle suscite et implique...

 

Préserver « physiquement » l'individu, c'est aussi développer et inventer par ailleurs des dispositions qui resserrent un sentiment de « mutualisation » devant le danger...

 

 

Toutefois cela ne doit pas renforcer la peur de l'autre et des autres ni un individualisme déjà bien en place et fort préjudiciable à une cohérence communautaire...

 

Le confinement imposé à juste titre, ce retrait de la vie sociale, l'isolement provoqué... sont de nature à mener une réflexion importante sur notre société humaine et la place que nous y occupons avec plus ou moins de satisfaction et de bien-être...

 

C'est là, en fait, une opportunité exceptionnelle qui nous est offerte de repenser notre « monde » ; celui qui nous entoure, mais aussi celui planétaire dans lequel nous sommes englober et de même pour nos rapports et relations à nous-mêmes, à l'autre et aux autres et de mesurer réellement, objectivement, l'importance qu'ont nos frères et sœurs en humanité dans notre vie !.......

 

C'est souvent à travers les manques, carences et absences que se révèlent l'importance d'une présence humaine auprès de nous car nous sommes loin de concevoir notre existence comme étant livrée à elle seule sur une île déserte !...

 

 

Puisque du temps, du recul, une parenthèse existentielle nous sont « imposés » n'est-il pas alors souhaitable, bénéfique et opportun de revisiter nos plus importants et essentiels besoins dans cette vie qui est la nôtre et de revoir, de reconsidérer, de repenser nos attitudes et nos comportements en terme d'entraide, de compassion, de solidarité, de convivialité etc ?...

 

Quel est la réalité de notre besoin de l'autre et des autres et qu'est-ce que cela implique pour nous ?

 

Trois millions d'entre nous font déjà la triste et douloureuse expérience d'une solitude le plus souvent non recherchée, mais imposée par des circonstances indépendantes de leur volonté et par une société moderne où trône des tendances individualistes assez exacerbées parfois...

 

Que se passerait-il si nous continuons à maintenir l'autre dans notre indifférence quant à son sort personnel ou a en faire usage pour notre seule et personnelle satisfaction et ceci à son détriment ?

 

Nous le savons, l'absence de crise sociétale fait que les liens humains et communautaires se distendent au profit d'un égoïsme toujours prêts à rejaillir et que les comportements altruistes refont surface dès que notre vie personnelle est en danger....

 

(Il est une chanson qui nous raconte qu'un individu n'a pas « bougé» quand les sbires d'une armée d'occupation sont venus chercher, les juifs, les gitans, les femmes, les enfants et ses voisins parce que il ne se sentait pas concerné par ces arrestations et ce, jusqu'au jour où on est venu le chercher lui et qu'il n'y avait plus personne pour le défendre !)...

 

Que se passerait-il à terme si nous continuons à maintenir l'autre dans notre indifférence quant à son sort personnel ou a en faire usage pour notre seule et personnelle satisfaction et ceci à son détriment ?...

 

 

La mise en isolement d'une majorité de la population doit être l'occasion de mener de telles réflexions majeures afin d'en retirer au moins des éléments positifs permettant de faire fléchir certaines tendances et orientations menant progressivement et en conscience à une interpellation conséquente sur le « Moi », le « Soi » et tout le Reste du monde !...

 

Que se passerait-il si nous continuons à maintenir l'autre dans notre indifférence quant à son sort personnel ou a en faire usage pour notre seule et personnelle satisfaction et ceci à son détriment ?...

 

Nos frères et sœurs italiens fortement touchés par l'événement que nous savons et confinés chez eux, ouvrent leur fenêtre et chantent en chœur de balcon en balcon pour s'encourager mutuellement à tenir face à la situation de péril..

Cet exemple devrait nous aider dans notre réflexion !...

 

 



15/03/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi