Les dits du corbeau noir

Paganisme et démarche chrétienne Quid de la compatibilité ? En réponse non exhaustive Bran du Sept 2015

Peut-on concilier un «enracinement» païen et une démarche chrétienne ?

Telle est la question posée...

Mon expérience personnelle, étayée par des expériences propres ou celles de personnes en qui j'ai toute confiance, me fait dire que cela me paraît des plus difficiles sauf à faire des compromissions plus ou moins importantes et conciliables entre un état «païen» et une démarche chrétienne....

 

La triste et douloureuse expérience du druide et moine Herry Hillion, (et donc des compagnons d'Avallon dont il était le Père Abbé en quelque sorte) écartelé au plus profond de lui-même entre deux appartenances et attirances, dont il expérimenta les fortes incompatibilités de cohabitation, serait à elle seule suffisamment significative...

 

Mais d'autres expériences individuelles pourtant très tenaces dans la durée (jusqu'à plus de 7 ans de tentative de «dialogue et de rapprochement») ont montré un même échec ; l'appartenance au monde druidique étant finalement rejeté sans arguments ni explications par une communauté chrétienne se préservant et se protégeant d'interpellations trop pertinentes et judicieuses !...

 

(On sait par ailleurs que le monachisme dit celtique fut aussi éradiqué par Rome qui ne tolérait pas les différences de formes et parfois de fond dont témoignaient ces communautés irlandaises et bretonnes pourtant totalement et pleinement chrétiennes et ce dans une exemplarité et une fidélité aux Evangiles qui dérangeaient fortement les habitudes et usages d'une chrétienté romaine moins exigeante envers elle-même que les trop zélés moines irlandais !...) (Mais ces moines n'étaient plus «druides» s'étant convertis à la nouvelle religion en abandonnant irrévocablement leurs anciennes croyances et fonctions.)

 

«Rappelons nous également que pour convertir les païens irlandais Padreig s'est présenté à eux en tant que «Druide de Dieu» en s'appuyant sur le concept commun dit de l'immortalité de l'âme et sur des formules inspirées des triades ramenées à un trèfle à trois feuilles pour expliquer la Sainte Trinité, tout en provoquant une réaction vive et attendue en allumant un contre feu lors d'une Beltaine...» (Il avait eu le temps lors de son séjour irlandais d'apprendre auprès des druides leur doctrine.)

 

J'ai assisté en une dizaine d'années à trois rencontres dites inter-religions en trois lieux différents et organisées par des associations différentes et à chaque fois la réussite de cette heureuse initiative a été ternie par le départ assez houleux et prématuré du représentant de la Chrétienté se sentant importuné par des questions trop interpellantes et se réfugiant derrière le dogme ou la fuite offusquée pour ne pas y répondre !...

 

En son temps, Michel Raoult Druide An Habask avait dressé un tableau comparatif des oppositions entre druidisme et christianisme "sectaire" ; le voici :

 

Néo-druidiqme théorique                            Christianisme sectaire

 

Occidental                                                    Oriental

De tradition orale                                         De tradition écrite

Plutôt polythéiste                                         Monothéiste

Animiste                                                       Rejet de l'animisme

Non dogmatique                                          Dogmatique

Non exclusif                                                 Exclusif

Libertaire                                                     Autoritaire

Tolérant                                                        Intolérant

Respect des nationalités                            Impérialisme

Régionaliste                                                Centraliste

Culture traditionnelle                                  Aliénation culturelle

Respect de la nature                                  Exploitation de la nature

Ecologiste                                                   Capitaliste

Culte du beau                                             Censure de la beauté

Visionnaire                                                  Rejet de l'imaginaire

Plaisir lié au paradis                                   Plaisir lié au péché donc à l'enfer

Non ascétique                                             Ascétique

Féministe (sauf A.O.D)                               Patriarcal

Coexistence                                               Supplanter

Savoir, comprendre                                   Croire sans comprendre

Absence de prosélytisme                          Prosélytisme...

 

Tout cela un peu «tranché», mais globalement recevable...

 

.////.....

 

Et bien OUI on peut fondamentalement se dire païen en ce siècle et dans ceux qui suivront.. Notre inconscient collectif est originellement païen...Et on ne saurait l'amputer !...

(Pour autant que l'on laisse à chacun la pleine liberté de choix et de détermination en connaissance de causes et d'effets et des éléments qui autorisent objectivement le dit choix...)

Nous sommes humains parce que nous sommes issus d'un humus dans lequel le paganisme à plongé ses racines éternelles...

Et notre Arbre de Vie est bien «souché» sur ses racines païennes ; un Arbre tutélaire et millénaire que le christianisme a abattu à plusieurs reprises (Et Charlemagne à été parmi les premiers a lever la hache!), mais qui ne cesse de repousser dans une Terre de Mémoire qui est sienne à jamais....

 

On ne serait pas «païen» du fait que, habitant dans l'urbain, on est donc supposé être éloigné de la campagne et du monde rural donc privé du milieu favorable aux pratiques païennes ! J'ai connu 40 ans de vie urbaine sans que cela m'empêche d'être païen ! Et je connais bien des frères et des sœurs en druidité qui rendent compatibles habitat et pratiques...

(Nota : La nouvelle tendance observée aux Pays bas, en Angleterre, et dans certaines villes de France est de «réintroduire la campagne à la ville» avec les jardins partagés et les jardins suspendus ou installés sur les terrasses des immeubles...)

 

La crise de l'Eglise Chrétienne est une crise majeure victime de ses dogmes et de son intolérance manifeste au regard du «divers», du «différent» et ce, malgré quelques tentatives récentes d'aménagement ou d'assouplissement assez mineures d'ailleurs au regard des problèmes plus graves qui s'accroissent en son sein...

 

L'intégrisme islamique est hélas plus que jamais d'actualité et représente, avec les problèmes liés au dérèglement du climat et la gestion à venir de l'eau sur la planète, les trois inquiétudes légitimes majeures de nos sociétés modernes et de la géo-politique mondiale...

 

Je reste en capacité d'accueil, d'écoute, d'échange et de partage avec toutes les religions et spiritualités qui respectant et considérant ma Tradition résolument païenne comme je respecte et considère la leur, cherchent, avec sincérité et honnêteté intellectuelle et morale, à s'éclairer mutuellement sur les mystères de l'Homme et de la Création, l'origine et le devenir des plans divins et sacrés qui meuvent tout l'Univers et participent de toute Evolution...



09/09/2015
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi