Les dits du corbeau noir

NICOLAS BERDIAEV PHILOSOPHE DE L'AMOUR, DE L'EROTISME, DE LA SEXUALITE ET AUTRES PROPOS 2018 BRAN DU 18 12 DECEMBRE

 

 

Nicolas Berdiaev Né à Kiev 1874 et décédé à Paris 1848

Institut d'études Slaves

Cahier de l'émigration Russe N° 8

Penseur, philosophe... Un « Prophète des temps nouveaux »

De nombreux ouvrages dont : De la Liberté / Le Sens Créateur, de la Destination de l'Homme...

 

 

 

Extraits :

 

« L'homme est la plus grande énigme du monde. »...

 

 

De l'Amour, de l'érotisme, de la sexualité :

 

Il faudrait désormais pénétrer en la nature avec l'intuition de l'amour...

La relation magique avec la nature sera la victoire définitive de ce monde-ci...

Les esprits de la nature reviendront à nous...

 

L'amour ne résout rien pour l'homme qui n'en est pas digne.

 

L'amour est une vie neuve, créatrice...

L'amour authentique est un élan créateur vers un autre monde...

La signification de l'amour est dans la dynamique du mouvement, dans la création d'une vie différente....

C'est pourquoi l'amour ne doit pas redouter les souffrances qu'il engendre..

 

L'amour est toujours cosmique, il est nécessaire à l'harmonie universelle, aux desseins divins...

 

Le transport érotique est la voie par laquelle la beauté se révèle dans le monde...

L'érotisme est lié de façon indissoluble à la création. L'énergie érotique est la source éternelle de la création et l'union érotique s'accomplit en vue de l'exaltation créatrice...

 

La femme est entièrement sexuelle, sa vie sexuelle est toute sa vie qui la saisit toute entière. Par elle, l'amour est universel...

 

On ne voit pas la signification universelle de la sexualité, tant en chaque homme que dans le cosmos. Le secret de la sexualité ne réside pas dans l'acte sexuel, il ne se découvre que dans l'amour.

Il y a quelque chose d'aristocratique et de créateur, de profondément individuel, rebelle aux canons et aux normes, imperméable à la conscience moyenne.

 

L'acte sexuel fait pénétrer dans le cycle de la nature impersonnelle...

 

par l'amour sexuel doit se réaliser la plénitude de l'homme en chacune de ses moitiés. L'union des sexes est quadripartie et non double. Elle est l'union complexe de l'élément féminin et de l'élément masculin que chacun porte en soi avec les éléments féminins et masculins de l'autre...

 

La vie mystérieuse de l'androgyne ne se réalise pas dans une créature bisexuée, mais dans une union quadruple entre deux créatures.

Le chemin vers la forme androgyne unique s'incarne dans la pluralité des unions. Dans le mystère de l'amour, il n'y a pas de possesseur ou de possession particulière, il n'y a pas de prise de possession pour l'être mystique...

L'amour exige le sacrifice de toute possession particulière...

 

C'est dans le « divin » que se rencontrent l'aimant avec l'aimée et c'est en lui que s'incarne le visage de l'amour.

 

La nature de l'amour est cosmique et supra-individuelle.

 

L'amour est destiné à la hiérarchie cosmique, c'est cosmiquement qu'il réuni, sous la forme de l'androgyne, ceux qui dans l'ordre de la nature, restent séparés.

 

Dans l'amour authentique, il ne peut y avoir d'arbitraire, il existe seulement des êtres destinés ou prédestinés...

 

La volonté divine unit ceux qui s'aiment et les destine l'un à l'autre...

 

L'amour contient l'acte créateur...

 

Les droits de l'amour sont absolus et sans conditions...

 

Il n'est pas de sacrifice (Sacere qui rend Sacré. NDR) qui ne soit justifié au nom d'un amour véritable...

 

L'amour non partagé est une faute contre le cosmos, contre l'harmonie universelle, contre l'image de l'androgyne, empreinte dans l'ordre divin du monde...

 

L'amour est en dehors du genre humain.

Le sacrifice pose sur l'amour la marque de l'éternité.

 

Le secret de l'amour sexuel, en tant que secret absolu de l'esprit, est inaccessible à sa société.

 

L'amour créant l'éternité, exclut la possibilité de l'acte sexuel, il le surmonte au nom d'une union différente.

 

L'amour est un acte créateur, créateur d'une vie nouvelle.

Il « domine » le monde...

La personnalité unique s'affirme dans l'amour...

 

Il ne saurait y avoir de loi en ce qui concerne l'amour...

 

L'amour créateur ne connaît pas l'obéissance à des normes quelconques, il est absolument affranchi.

 

Le don du sacrifice, de l'arrachement aux valeurs du monde, le renoncement à la sécurité, donnent à l'amour cette liberté...

 

L'amour est une libre esthétique dégagée de toute préoccupation pratique.

L'extase orgiaque de l'amour suppose la nature, et l'être pénétré, par elle, pénètre dans un monde différent...

 

L'amour est le chemin qui mène à la découverte d'un visage, de la compréhension de la personne, jusqu'à la profondeur de son être...

 

Celui qui aime sait sur l'être aimé ce que le monde ignore, et en cela, il est plus près de la vérité, que le monde entier...

 

Ce n'est qu'en aimant, qu'on peut comprendre intégralement une personnalité et pénétrer son génie.

 

Nous tous, qui n'aimons pas, nous ne connaissons les êtres qu'en surface, et non dans leur ultime secret.

 

 

Autres études : l'être créateur et autres propos :

 

« La personne quand elle se réalise intériorise le cosmos entier.

C'est en devenant une existence en communion que la personne tend à actualiser son « contenu universel. »

C'est pourquoi le monde entier n'est rien à côté d'une personne, à côté de ce qu'il y a d'unique dans un visage humain, une destinée d'homme.

L'homme comme personne, devient un « créateur créé » par une sorte de délégation du Créateur...

 

Le soleil n'est pas au centre du cosmos terrestre, de ce que nous appelons le « système solaire », mais dans le cœur de l'homme...

La personne n'est pas une donnée toute faite, mais une vocation, une création continue. Nul ne peut dire qu'il est une personne au plein sens du mot.

 

La personne doit se créer, réaliser peu à peu son unité, marquer la société et le monde à travers toute sa destinée. Mais pour cela, elle doit déjà exister !

Les actes créateurs qui la manifestent doivent jaillir d'un centre où tout se relie, et qui ne se laisse ni déduire ni comparer.

Deviens ce que tu es !

Il y a dans l'homme beaucoup d'éléments cosmiques...

 

Image de Dieu, la personne englobe en puissance le tout de l'humanité et de l'univers.

 

La véritable transcendance n'est pas d'un objet transcendant, asservissant, mais « libération de l'homme de son emprisonnement en lui-même » et dans les forces du monde déchu..

La personne résume et exprime d'une manière unique l'univers. »

 

« La victoire de la technique est la fin de la culture. »

« Il ne faut pas rejeter rejeter les découvertes scientifiques, mais les dominer spirituellement. »

 

« l'Etre humain est créé pour une réalité au-dessus de ce monde. »

 

« L’œuvre d'un philosophe authentique aurait dû conduire à changer le monde et non pas seulement à l'enrichir de nouveaux livres de valeurs. »

 

« je le répète, par création j'ai toujours entendu, non pas la réalisation de produits culturels, mais un ébranlement et un élan de tout l'être humain ; »

 

« Le monde est tombé dans les ténèbres, mais les ténèbres peuvent être l'annonce d'une grande lumière ».

 

« La spiritualité, l'amour de la liberté et de la vérité sont déjà les prémices de l'autre monde. »

 

L'art et le monde Païen :

 

L'art est par excellence la sphère de la création...

L'homme aspire au retour du Grand Pan...

L'art du paganisme est le seul art qui ait atteint, d'une façon immanente en ce monde et avec les forces du monde, une réalisation absolue de la beauté.

L'art païen respirait la santé...

 

 

De la Création :

Notre vie actuelle est une antichambre de la vie créatrice...

 

Tous convergent vers ce seul point, et de ce point partent tous les

 

 

De la démocratie :

La démocratie ne peut manquer de conduire au règne des pires et non des meilleurs....

 

C'est par la culture et non par la politique ni par l'économie que la société atteint ses fins...

Or, il y a dans le monde un conflit et une incompréhension tragiques entre l'homme qui spire à la liberté créatrice et la masse qui veut la satisfaction mécanique des besoins, et tous deux sont moteurs à notre destinée...

 

Je veux que commence un mouvement vers ce qui est élevé et profond...

 

A SUIVRE...



18/12/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 533 autres membres