Les dits du corbeau noir

NEO DRUIDISME FONDEMENT ET EVOLUTION... BRAN DU 2016 18/02/FEVRIER

NEO DRUIDISME FONDEMENT et EVOLUTION

 

BRAN DU 18 02 2016

 

Le néo druidisme tel qu'il est pratiqué de nos jours, soit de façons très diversifiées, serait assez éloigné de ce que l'on peut avoir à connaître des pratiques et des conceptions des Anciens Druides tout en sachant que nous en savons en réalité bien peu, très fragmentairement en tout cas...

Des progrès ont été réalisés ces dernières décennies à partir d'études pluridisciplinaires mises en convergences et la découverte de nouvelles grilles de lectures, de déchiffrements, fournies par l'Art Celte et ses « messages »....

 

Croire, concevoir, conceptualiser puis exprimer et manifester ce qu'il en résulte d'expressions, de dialogue, de mise en relation ou communication ; cela implique une compréhension, un entendement majeur, une adéquation entre pensée et acte, intention, vœu, souhait, invocation et leur mise en œuvre adaptée, consciente et cohérente...

 

Une part non négligeable de la doctrine druidique nous restera inconnue et relèvera de projections, d'interprétations, plus ou moins proches de la réalité supposée...

 

Si leur doctrine avait pour vocation lors de son élaboration d'être figée, fixée, à demeure et ce, pour tout jamais, ils auraient faits ce qu'il faut avec toute la compétence qu'ils détenaient pour cela pour l'ancrer définitivement dans le temps et l'espace....

 

Ils ne l'ont pas fait, et ce volontairement et après une sage analyse et décision, en parfaite connaissance de cause à effet....

 

Servant la Vie dans toutes ses manifestations, visibles ou non ; servant tout ce qui l'anime en terme de vibrations, d'ondes, de flux, de fluides, de forces, d'énergies, de « lumières » ayant une source sacrée et divine, ils ne pouvaient concevoir que son mouvement, sa respiration absolue, éternelle, immortelle....

 

L'EVOLUTION constante, permanente, mouvante et émouvante, était leur LOI... Et ils servaient Celle-ci de leur mieux s'en l'emprisonner y compris dans un concept enfermant intégriste et dogmatique....

 

C'est sans doute là que réside le « message essentiel » ; celui qui se donne à décrypter dans l'Art Celte sous couvert d'éléments figuratifs, fonctionnels ou esthétiques, masquant, dissimulant volontairement, les lignes de force et les axes majeurs de leurs croyance et conceptions philosophiques et spirituelles....

 

Ceci réalisé par des artisans « initiés » à destination d'autres initiés ou futurs initiés !....

Leur propre initiation relevant de la Loi des Cycles et de l'Alternance ; soit d'une fin suivie d'un recommencement à un autre niveau de progression et d'entendement (plans et niveaux de conscience allant en s’accroissant.)...

 

Si les conceptions doctrinales spirituelles et religieuses sont globalement un vecteur d'identité du monde Celte ; la mise en forme de celles-ci a pu varier d'un territoire à l'autre de la présence celtique avec des singularités et des spécificités, des préférences, des adaptations, selon tel ou tel peuple...

 

Entre le monde profane et le monde des Déesses et des Dieux (en tant qu'Entités dépositaires de forces, d'énergies, de lumières), il y a un « gué », un détroit, un passage, des cieux étagés, un océan et des îles au sein de celui-ci, un Arbre cosmique intermédiaire, médiateur et régulateur, des colonnes ou piliers de soutenance, une Verticalité qui transcende toute horizontalité et les dualités qui s'y trouvent......

De même donc entre l'Humain et le Divin, le Sacré...

 

Ce pont, cette passerelle, entre le souterrain et l'aérien, le visible et l'invisible, l'obscurité et la lumière...

C'est là que se tient le Druide ou la Druidesse...

Au point médian, au carrefour des échanges et communications et assurant la meilleure des circulations possibles entre « ce qui Fût, Est et Sera »....

Ils sont l'aurore et le crépuscule , ces points par où transitent le sombre et le clair, la nuit et le jour, le passé et le devenir, la question et sa réponse, le flux et son reflux,le doute et l'espérance, le connu et l'inconnu...

 

Ce Point qui émane lui-même du Point Source, du Point Souche, est le Point d'entendement et de compréhension mis en place par la conscience, l'expérience, la "Foi" et la connaissance...

 

L'Univers relevant lui-même d'un forme première « d'Initiation »

(Il résulte du désir et de la volonté d'un Créateur « Père de toutes les initiations passées, présentes et à venir"...) (Il fut le « Commencement ») ; tous les être « initiés » le sont, analogiquement et symboliquement, mythiquement et archétypalement , à son image et selon les conceptions qui découlent de la doctrine élaborée à son sujet....

 

D'où la très grande importance de faire aujourd'hui la synthèse actualisée des éléments physiques et métaphysiques, traditionnels et scientifiques, afin de se faire la plus juste représentation possible des processus d'engendrement de la Vie et de l'Univers...

(Voir les articles antérieurs sur ce blog à ce sujet...)

 

Une croyance spirituelle implique une relation, une mise en présence, en dialogue et en échange... C'est le but du « religieux » que de relier en profondeur une conception et son activation au sein de rites et de pratiques adéquats et cohérents....

 

Le RITE ne saurait relever d'approximations, de fantaisies, d'incohérences entre le Fond et les Formes induites par Lui... Encore moins d'une inversion dans la prépondérance qui se doit d'être du Fond sur la Forme....

 

Reconstituer au mieux l'héritage conceptuel, doctrinal, sacré et spirituel, reçu des Anciens et Anciennes implique non seulement une connaissance la plus approchée et vraisemblable possible, mais également des mises en pratique rituéliques en adéquation et non en contradiction avec elles....

 

L'interférence, les parasitages, les détournements ou défigurations opérés par méconnaissance, non maîtrise, non cohérence, inadéquation, peuvent au mieux, selon la charge « d'intention » , de « sincérité », « d'authenticité », qui les accompagne, demeurer « neutres » et sans effet ni résultat d'ailleurs ou pire altérer, perturber, brouiller le champ relationnel instauré par des émissions d'ondes néfastes à la bonne circulation des Forces, Energies et Lumières avec tout ce qui peut en résulter d'incidences fâcheuses sur les personnes qui se prêtent, par ignorance ou par orgueil, à cela !

 

Pas de pratiques rituéliques sans connaissance, conscience, cohérence, entendement et maîtrise, responsabilité et lucidité,  ou alors au détriment de ce que l'on dit servir et de ceux et de celles conviés au rituel !...

 

Il est possible de « reconstituer » des bases et fondements de ce qu'était la doctrine druidique et d'en conserver les assises et les fondements afin de poursuivre l'évolution et l'élévation de tous et de chacun souhaitant se référer, pour construire et conduire leur vie, sur cela, lui donner "sens" en cette Essence...

 

Cela implique de ne pas oublier la volonté fortement exprimée par les « Sages du monde Celte »de ne rien figer de leurs conceptions, mais de leur laisser leurs libres écoulements et ruissellements pour autant qu'ils proviennent du Point Source Initial....



18/02/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi