Les dits du corbeau noir

MODERNITE ET TRADITION QUE FAIRE DES SAGESSES HERITEES ? REFLEXIONS BRAN DU 2016 08/04 AVRIL

 

 

Trégor et feu mars 2016 001pm.jpg
 Rivages du Trégorrois    photos Bran du

 

 

 

La Tradition Celto-Druidique..... Bran du 08 04 2016

 

Tradition et Etat du monde

 

 

 

L'Etat du monde et le constat dramatique que l'on peut en faire rencontrent trois types d'attitudes :

 

L'indifférence et la poursuite de comportements suicidaires tant individuels que collectifs...

L'inhibition soit le sentiment d'impuissance, de renoncement face à l'ampleur et la complexité des problématiques....

L'indignation puis une « révolte » intérieure, la conscientisation amenant un discernement et une dynamique de réactivité positive et constructive....et à des initiatives et entreprises pionnières, authentiques et exemplaires qui mettent en œuvre avec des hommes, des femmes, des moyens, méthodes et idées, un changement de paradigme sociétal qui apporte sa part et son concours à une ré-évolution certes lente et patiente, mais obstinée et efficace...

 

L'Etre pensant qu'est l'homme ou la femme est placé au cœur d'une vie dont la pérennité est compromise de part ses actions mêmes...

 

Face à un devenir qui s'enveloppe de plus en plus dans une chape de brumes et de brouillards, l'humanité « consciente » toute entière est soumise à des choix majeurs et salutaires qui détermineront le sort planétaire pour les décennies à venir....

 

La peur, l'orgueil, l'ignorance, l'arrogance ou l'indifférence humaine, le culte généralisé du mensonge, l'emploi de la cruauté institutionnalisée, les idéologies de l'individualisme forcené, de l'hyper compétitivité, de l'exploitation éhontée des ressources, la volonté égoïste d'une chosification et marchandisation du « vivant », l'entretien délibéré et manipulé des craintes et angoisses, de la méconnaissance, de l'absence de discernement,

l'inversion des « valeurs » constitutives d'une humanité digne de ce nom, l'asservissement de l'homme par l'homme, les multiples atteintes et préjudices causés à la Nature, aux écosystèmes naturels, les inégalités et injustices et autres iniquités, face à la vie, tout cela concoure à ce dramatique « état du monde et des êtres qui le peuplent ».....

 

Dans un siècle qui est aussi un nouveau « millénaire » où la question de la destinée commune, planétaire donc, ne s'est jamais autant posée, qu'elle réponse claire, lucide, pertinente, concrète et efficiente pouvons nous apporter ?

 

Pouvons-nous continuer inlassablement à user, abuser, du « vivant », à soumettre toute vie, tout être, toute chose, à notre faim insatiable de possession égocentrique, à nos pathologies

de pouvoirs et de puissances, à nos illusions et autres aveuglements, à nos pensées et actes destructeurs ?

 

 

Trégor et feu mars 2016 055.JPG

 

 

Pourquoi faire ou avoir recours à une Sagesse spirituelle « traditionnelle » ?

 

Au-delà et par-delà la sur exploitation de la vie, le pillage que l'on en fait, de sa pasteurisation, de sa stérilisation ou de sa dévitalisation, tout cela opéré volontairement ou inconsciemment et à son détriment, mais aussi au détriment de toutes les « respirations » visibles et invisibles, de tous les « souffles » qui l'animent, de tous les règnes qui s'y côtoient :

 

Puiser lors dans une sagesse ancestrale, universelle, efficiente, actualisée pour retrouver, cultiver de nouveau et développer :

un axe, une orientation, un centre, une « verticalité », un sens existentiel, une espérance, une confiance, un but, des projets de vie qui soit accordés, concordants, en juste mesure, en équilibre et en harmonie avec la vie elle-même, son origine, son évolution ....

 

Tous les sages du monde, de tous les continents, de toutes les civilisations, confrontés aux dérives et aux perversités de la condition humaine, aux déséquilibres et disharmonies en tous les genres, ont essayer de penser le monde, leur société humaine et de « panser » les blessures tant internes qu'externes à ces sociétés en apportant leur voix, leur dire, leur chant, leur art, leur créativité, leur réflexion et analyse savante et sapientiale, afin de ramener à la « juste place », à la juste mesure, au plan de l'accord, de la concorde, de la cohérence, l'être humain envahit par un mental le menant ou le ramenant vers un univers chaotique et tragique...

 

L'Europe et ses civilisations, o combien brillante en leur « âge d'or », n'ont pas été épargnées par l'orgueil, la cruauté et le mensonge et demeurent soumises tout autant à ces fléaux que sont la peur et l'ignorance et l'inversion des valeurs fondamentales....

 

Les hommes et les femmes, les peuples antiques, ont hélas oublié, volontairement écarté ou méprisé les enseignements de leurs sages qui se sont dévoués pour le bon déploiement de l'espèce humaine et de tout ce qui concoure à la Vie et à son développement harmonieux et équilibré...

 

Quelques soient les époques et périodes, les mêmes causes produisent inévitablement les mêmes effets....

 

 

Trégor et feu mars 2016 076pm.jpg

 

 

Nous avons reçu en dépôt, en tant qu'héritiers de l'expérience humaine, une somme considérable de « sagesses » en provenance de tous les points du monde, mais qu'en faisons-nous ?...

 

Car la question qui se pose est bien aussi une éternelle incompréhension au regard des solutions retirées de l'immense et universelle expérience humaine et de leur peu d'emploi et d'usage pour éviter de réitérer sempiternellement les mêmes terribles erreurs !...

 

Qu'y-a-t-il en l'homme, en la femme, qui soit assez puissant pour le maintenir dans des volontés de s'auto-détruire et avec lui tout son environnement ?...

 

Un « Moi », un « Ego », démesuré ; régenté par un mental qui opère sur son territoire humain en véritable « dictateur » et « despote » et qui entend se satisfaire en permanence et exclusivement...

 

Pourquoi cette prépondérance récurrente à détruire plutôt qu'à construire ?

Pourquoi l'homme détruit-il si rapidement ce qui a demandé  bien du temps, du courage, de la patience pour construire ?

Pourquoi ne peut-il s'établir durablement dans le bonheur et habiter et animer une joie quotidienne sans se lasser de cette quiétude, de cette sérénité, de ce bien-être, au point de le compromettre ou de l'anéantir ?

 

 

Trégor et feu mars 2016 050pm.jpg

 

 

Il y a une forte ambivalence dans la dualité humaine livrée a elle-même et soumise au diktat d'un mental qui se complet en permanence dans l'autosatisfaction et qui peut aller jusqu'à produire des tentatives suicidaires, car s'il doit « disparaître » ou penser disparaître, tout est censé disparaître avec lui !....

 

Notre « personnalité » est duelle en effet et si rien ne la transcende, ne l'équilibre, ne l'harmonise, elle verse dans l'excès et ce, de quelque nature qu'il soit, avec pour conséquence l'instabilité et des penchants exacerbés allant vers des « extrêmes » préjudiciables....

 

L'amour, le don, la générosité, l'altruisme, la compassion, la solidarité... mais aussi l'art, la créativité, la pensée philosophique, l'aspiration et la pratique spirituelle ; voici des outils transcendantaux...

Autant de « verticalités » éthiques, sapientiales et spirituelles qui permettent de rétablir ou d'entretenir le plan horizontal de l'humanité....

 

L'Amour, ce que j'appelle aussi les « Forces, Energies et Lumières « Incréées » qui relèvent d'une Essence, d'un Principe, d'un Anima que l'on ne peut « nommer », car étant au-delà même de toute appellation et donc limitation...

Il est la transcendance par excellence, car il est conscience, clarté, lucidité, discernement, beauté, transparence, sagesse, maîtrise, vibration cosmique sacrée et divine....

 

Les Très Anciens Sages de Celtie n'avaient pas besoin d'évoquer ce terme « d'Amour » tel que nous l'assaisonnons aujourd'hui à toutes les sauces sensibles, affectives et émotionnelles du registre humain ; ils le vivaient, l'incarnaient et enseignaient sa « substance » ; cette « Farine de l'air » ou Ether (Quintessence des quatre éléments primordiaux et fondamentaux)...

 

Ils témoignaient à travers leur fonction de cette sève vitale, originelle, primordiale, élémentaire qui parcouraient leur Arbre de Vie et en assurait la croissance de saison en saison....

 

Ils témoignaient, par leurs actes en adéquation avec leur pensée, de cette « Présence » subtile, vibratoire, éthérique, à l'oeuvre au sein du vivant, de tout être, de toute chose, de toute matière ;

au sein donc de toute la Création passée, présente et en devenir...

 

 

 

Flora Mars 2016 171pm.jpg

 

Ils enseignaient entre autres sagesses :

 

L'audace, le courage, l'obstination dans la volonté, le désir et l'effort d'être, en conscience, dans toute sa plénitude d'être et de rechercher à perfectionner tout ce qu'il est possible d'améliorer...

 

C'est encore le respect de ses engagements vis-à-vis de soi-même et des autres, mais aussi vis-à-vis de la Vie elle-même...

 

C'est aussi le sens de la dignité encore appelée anciennement l'honneur...

C'est également être vrai dans le cœur battant du monde....

 

C'est, en cela, une légitime, stimulante et gratifiante fierté qui n’empiète pas, ne s'aventure pas, sur le sombre territoire de l'orgueil, de la cruauté et du mensonge...

 

C'est honorer la Vie et tout ce qui y préside (que ce soit sous le terme de « Dieux », de « Déesses », ou « d'Entités divines et sacrées » qui sont en réalité ces « Forces, Energies et Lumières » évoquées ci-dessus...

 

C'est rendre « grâce » pour le merveilleux, la splendeur, l'enchantement, le ravissement, la beauté pure et naturelle qui jaillissent du Chaudron Abondant de la Vie... (Tout en sachant pertinemment que cette vie même a à voir avec la mort dont elle se nourrit ce qui est d'ailleurs totalement « réciproque ».)...

 

Louanger, concélébrer cette Vie à travers des rites saisonniers et quotidiens...

Danser, chanter, créer, offrir, partager, aimer, ce sont là aussi des rites appropriés et des offrandes appréciables et appréciées du « Vivant » et de ce qui l'insuffle et l'impulse...

 

Ne pas nuire, ne pas porter atteinte à ce tissu « vivant », ne pas en rompre la précieuse trame, en respecter les précieux fils et les enchevêtrer avec connaissance, conscience, sapience et amour...

 

 

Trégor et feu mars 2016 087pm.jpg

 

 

C'est là un troisième volet de sages « recommandations émanées de la pensée celto-druidique qui partage d'ailleurs universellement cela avec bien d'autres pensées traditionnelles...

 

La Tradition n'est pas le contraire ni le versant inverse de la « modernité », pourtant on oppose habituellement ces deux termes alors qu'ils sont compatibles et comportent des aptitudes à la symbiose et au partenariat collaboratif....

 

Ce n'est pas être « passéiste » que de chercher dans les temps anciens et les expériences accumulées par les générations passées, des modèles, des exemples, des lois, des repères, des données actualisables et adaptables au sein de notre monde contemporain afin de lui permettre un plus grand discernement et d'ouvrir à des choix plus larges, plus profonds, plus adéquats et plus susceptibles de conforter une espérance et un devenir axés sur l'équilibre et l'harmonie...

 

Il n'y a aucune antinomie et aucun antagonisme à vouloir intégrer dans le présent ce que les sagesses anciennes nous ont offert afin de garnir la corbeille de devenir des fruits humains les plus aptes à ensemencer le terreau et l'humus de chacun et de chacune de graines fertiles et fécondes en « Energies, Forces et Lumières » aimantes, conscientes, cohérentes, généreuses et expérimentées....

 

 

Trégor et feu mars 2016 046pm.jpg
Le sillon de Talbert

 

...............................................................................................



08/04/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 551 autres membres