Les dits du corbeau noir

MIRCEA ELIADE Le CHAMANISME et les techniques archaïques de l'extase extraits

Mircea Eliade Le chamanisme et les techniques archaïques de l'Extase... Ed Payot extraits

 

«L'homme est dans l'Histoire, mais bien d'autres histoires lui sont contées qui l'affranchissent de l'Histoire.» Bran du

 

«Incorporer les «esprits», c'est-à-dire rendre présent, vivant et «concret» le «monde spirituel»...

 

...On ne peut même pas considérer comme «chamanique» toute technique de l'extase rencontrée en Orient, si «primitive» qu'elle puisse l'être...

Les «miracles» chamaniques confirment et fortifient les structures de la religion traditionnelle, mais ils stimulent et nourrissent aussi l'imagination, font disparaître les barrières entre le rêve et la réalité immédiate, ouvrent des fenêtres vers les mondes habités par les Dieux, les morts et les esprits...

 

La nostalgie du paradis... (La lumière intérieure)

Cela joue un rôle capital dans la mystique et la métaphysique indiennes, de même que dans la théologie mystique chrétienne, elle est déjà attestée dans le chamanisme esquimau...

 

Les chamans ont joué un rôle essentiel dans la défense de l'intégrité psychique de leur communauté...

Ils sont les champions anti-démoniaques par excellence ; ce sont d'infatigables tueurs de démons, lesquels sont les véritables ennemis de l'humanité...

 

D'une manière générale on peut dire que le chaman défend la vie, la santé, la fécondité, le «monde de la lumière», contre la mort, les maladies, la stérilité, la malchance et le monde des ténèbres...

 

Ce qui est fondamental et universel, c'est la lutte du chaman contre ce qu'on pourrait appeler les puissances du mal...

 

Le rôle essentiel du chaman dans la défense de l'intégrité psychique de sa communauté tient surtout à ce fait : les hommes sont assurés que l'un des leurs est capable de les aider dans les circonstances critiques provoquées par les habitants du monde invisible.

Il est consolant et réconfortant, de savoir qu'un membre de la communauté est capable de voir ce qui est caché et invisible pour les autres et de rapporter des informations directes et précises des mondes surnaturels...

Par eux, le monde des morts devient connaissables et la mort elle-même est valorisée surtout comme rite de passage vers un monde d'être spirituel...

Les chamans ont nourri les littératures épiques à travers les récits de leurs«voyages»...

Les récits de ces voyages extatiques contribuent à «spiritualiser» le monde des morts, tout en l'enrichissant de formes et de figures prestigieuses...

Les aventures du chaman dans l'Autre Monde, les épreuves qu'il subit dans ses descentes extatiques, rappellent les aventures des personnages des contes populaires et es héros de la littérature épique...

Le chaman en sa transe finit par obtenir un «état second» qui met en branle la création linguistique et les rythmes de la poésie....

 

Aujourd'hui encore, la création poétique reste un acte de parfaite liberté spirituelle...

 

La poésie refait et prolonge le langage ; tout langage poétique commence par être un langage secret, c'est-à-dire la création d'un univers personnel, d'un monde parfaitement clos...

 

L'acte poétique le plus pur s'efforce de recréer le langage à partir d'une expérience intérieure, qui pareille en cela à l'extase ou à l'inspiration religieuse des «primitifs» révèlent le fond même des choses...

C'est à partir de créations artistiques de cet ordre, rendues possibles par «l'inspiration» pré-extatique, que les «langages secrets» des mystiques et les langages allégoriques traditionnels se sont cristallisés plus tard...

 

Des situations «limites de l'homme»...

(Trans-historiques)

 

Les hiérophanies s'efforcent de révéler le sacré dans sa totalité (tout est dit élémentairement). La dialectique du sacré permet la réversibilité spontanée de toute position religieuse à tout moment, une révélation plus complète du sacré reste possible...

 

Des expériences mystiques particulièrement cohérentes sont possibles à n'importe quel degré de civilisation ou de situations religieuse...

 

Le chamanisme est précisément une des techniques archaïques

de l'extase, à la fois mystique, magie et «religion»...

 

Le chamanisme coexiste habituellement avec d'autres formes de magie et de religion...

La maîtrise du feu, le vol magique, sont «spécifiques» au chamanisme...

Le chaman est le grand spécialiste de l'âme humaine ; lui seul la «voit», car il connaît sa forme et sa destinée...

Le rôle mythologique de la femme est assez réduit dans la tradition chamanique…

Morphologiquement, cette Tradition se rapproche dans ses grandes lignes de celle des indo-européens...

Rien ne permet de croire que pendant les centaines de milliers d'années qui ont précédé le plus ancien âge de pierre, l'humanité n'a pas connu une vie religieuse aussi intense et aussi variée que durant les époques ultérieures...

Il est presque certain qu'une partie du moins des croyances magico-religieuse de l'humanité prélithique s'est conservée dans les conceptions religieuses et les mythologies ultérieures...

Mais il est également fort probable que cet héritage spirituel de l'époque prélithique n'a cessé de subir des modifications, à la suite de nombreux contacts culturels entre les populations pré et proto historiques.

 

Mais aucune religion n'est entièrement «nouvelle», aucun message religieux n'abolit entièrement le passé, il s'agit plutôt de refonte, de renouvellement, de revalorisation, d'intégration des éléments – et des plus essentiels ! - d'une Tradition Religieuse immémoriale...

 

L'histoire a passé partout, modifiant, refondant, enrichissant ou appauvrissant, les conceptions religieuses, les créations mythologiques, les rites, les techniques de l'extase...

 

Chaque religion qui finit, après un long processus de transformations ultérieures, par se constituer en structure autonome, présente une «forme» qui lui est propre et qui passe comme telle dans l'histoire ultérieure de l'humanité...

 

Héréditaire ou spontané, le chamanisme est toujours un don des dieux et des esprits.

 

Chez l'homme primitif, comme chez tout être humain, le désir d'entrer en contact avec le sacré et contre carré par la crainte d'être chargé de renoncer à sa condition humaine et de se transformer en un instrument plus ou moins malléable d'une manifestation quelconque du sacré (Dieux, esprits, Ancêtres...)

Il est toujours question d'une guérison, d'une maîtrise, d'un équilibre réalisé par l'exercice même du chamanisme. (Fortifier son corps, parfaire ses qualités intellectuelles...)

 

On doit sentir dans le chaman une force intérieure qui ne choque pas, mais qui a conscience de sa puissance...

Energie et maîtrise de soi...

 

..............................................................................................................



27/08/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 562 autres membres