Les dits du corbeau noir

MERE (POUR LE SOLSTICE D'ETE 2019) BRAN DU 21 06 JUIN

 

Bouquet 3 juin 2019 002pm.jpg

   

 

 

 

Mère....

 

Bran du                                 Au Solstice d'été 2019

 

 

 

Mère, me voici assis au Centre de moi-même, assis au cœur du cœur, au sein du sein de ce qui Fût, Est et Sera... Me voici lové en ton nid de Forces, d'Energies et de Lumières...

 

 

Autour de moi, j'ai fait Cercle de pierres :

Une au Nord, une à L'Est, une au Sud puis une à L'Ouest...

Entre chacune, une autre pierre, j'ai posée ; deux pour le Equinoxes et deux pour les Solstices....

 

 

Me voici lors dans le moyeu, enceint par la Roue de l'année et des saisons...

Huit rayons relient la périphérie au Centre que je suis..

Cardinale est ma position, et par la Verticalité de l'Esprit, je suis traversé du Zénith au Nadir par de hautes et profondes vibrations...

 

 

Les trois doigts de ma main gauche posés sur mon cœur, avec ceux de ma main gauche, levés vers la source solaire, je salue les quatre directions en reliant le ciel à la terre...

 

 

C'est là la place privilégiée proposée à la femme, à l'homme, qui veut se tenir à la croisée des forces telluriques et célestes, dans le médian et le mitant de ce qui est en haut et de ce qui est en bas...

 

 

C'est la ronde place au sein de laquelle évoluent les danses de la Vie, une chorégraphie d'étoiles, de lune et de soleil, d'abeilles et d'hirondelles, et où le monde du Vivant tourbillonne en robes et vêtures de saisons...

 

 

Le serpent et le bélier se tiennent à mes pieds, parmi les nuages et les feuillages un guerrier chevauche un saumon...

 

 

Trois déesses m'entourent qui bras levés répandent sur moi leur bienveillante et bienfaisante protection....

 

 

Lugh pousse devant lui la Roue des jours et des nuits et tout se meut dans l'avancée de son Esprit... Ainsi va, tourne, progresse la Loi d'Evolution...

 

 

 

 

 

Bouquet 3 juin 2019 007pm.jpg

 

 

 

 

 

C'est le silence qui préside à cette cérémonie, le silence jaune et orange de l'aurore qui se lève et qui soulève le lourd drapé de la nuit...

 

 

L'air est frais chargé des parfums dont l'éclosion diffuse une senteur douce et herbeuse alors qu'une brume légère nappe le fonds des vallées et s'élève au-dessus du couvert forestier...

 

 

C'est l'heure des noces de Lumières, des noces solaires, des noces de l'eau et du feu... Et la fiancée s'avance parée d'un voile de rosée...

 

 

C'est ici le rendez-vous que se donnent ceux et celles qui ont sentiment, désir, volonté et conscience « d'essentialité », ceux et celles qui se veulent retrouver sève pour leurs racines primordiales et élémentaires afin que leur « Arbre de Vie » puisse déployer sa ramure d'offertoires et de dons....

 

 

Ici et nulle part ailleurs et de nulles autres façons...

 

 

Ici, la plus intime et la plus profonde de toutes les « reconnexions », de toutes les conjonctions et de toutes les conjugaisons...

 

 

Ici au point-source, ici au point-racine... ici en matrice « d'Origine »,

accordé au diapason du cœur et de celui de tout l'Univers...

 

 

Amour en l'Amour, Vie en la Vie, Lumière en la Lumière...

 

 

 

 

 

Bouquet 3 juin 2019 009pm.jpg

 

 

 

 

 

Comme les Anciennes et les Anciens se liaient de corps, de cœur de songe et d'esprit à l'arbre, à la fleur, à la plante de santé, à la fontaine et au puits, à la source absolue, à la source infinie...

 

 

Comme ils se liaient encore, au feu dansant du bois mort, à la braise, à la forge, à la flamme en prière...

 

 

Comme je me lie aujourd'hui et tout comme eux, à la Parole élevée de la Pierre dressée vers le Verbe et conjuguée par Lui...

Comme je me lie aussi, par mon chant, par ma voix, par mon souffle, par ma ferveur et ma joie, par mon « respire », à Cela qui Fût, qui Est et qui Sera...

 

 

Mais, ce n'est pas parce que nous faisons « Centre » avec toute la Création en mouvement perpétuel que nous sommes pour autant, et lors avec orgueil et arrogance, le « centre du monde »...

 

 

Nous faisons, humblement, respectueusement et jubilatoirement symboliquement, analogiquement, et spirituellement « Centre » avec ce qui fait « Centre » en ce monde... C'est-à-dire avec ce qui donne cohérence, concordance, entendement, discernement, maîtrise, équilibre et harmonie à ce monde et en ce monde à nous-mêmes...

 

 

Reposant sur la poitrine de la Mère, allaité par toutes les senteurs embaumantes, nourrit au sein du Sein par ce qu'elle prodigue de bienfaits et de bontés, allongé sur sa robe verte et fleurie, je suis « l'Enfant de la Terre », l'Amoureux de la Déesse, le Servant de la Reine, le Serviteur de la Dame...

 

 

Je suis un bouquet de reconnaissances et de gratitudes ; le bouquet offert comme s'offre le printemps aux attentes de la Terre...

 

 

Je suis là, présent dans la Présence, nu de corps et de pensées, je flotte dans le courant de l'existence comme un fétu de paille vers l'estuaire emporté... Je suis ru, rivière, fleuve... Et ma joie ruisselle qui a désir d'océan...

 

 

 

 

 

Bouquet 3 juin 2019 011pm.jpg

 

 

 

 

O Mère dis-moi, toi qui sais cela depuis si longtemps...

Comment te faire entendre de ceux-ci et de celles-là qui ne sont pas dans l'écoute, qui n'ont d'attention que pour le factice et l'illusion, qui n'ont ni respect ni ferveur pour le berceau de la Création et qui sont les prédateurs volontaires, ignorants ou inconscient de cette Nature en laquelle tu dispenses généreusement semences, verdeur, bourgeons, floraisons et moissons ?...

 

 

Comment peut-on porter sciemment, stupidement, atteinte à tant de beautés, à tant de splendeurs ?...

 

 

Je suis, moi aussi, parfois de cette humanité défaillante, détourné de ses vraies valeurs constitutives de philosophie et de spiritualité....

 

 

Je n'ai d'excuses à cela et j'en assume toute la responsabilité...

 

 

Mais, tu me vois ici, assis au centre de moi-même, conscient de mes imperfections et animé d'un désir de sincère amélioration de mes attitudes, de mes comportements, à ton égard...

 

 

Sans toi je m'égare, je suis perdu, ballotté dans un monde où sévit le mensonge et la cruauté, l'indifférence et l'égoïsme, la peur manipulée et l'éventail des artifices...

 

 

 

Alors me voici, ma peau contre ta peau, mon sang lui-même irrigué par le sacré et le divin de ton sang... Me voici sur ta poitrine aimée, calme, serein, apaisé, enceint de ton anneau d'alliance et, par la Farine de l'air, tendrement bercé...

 

 

Là, en ce point précis, élu et choisi, dans le temps et dans l'espace, pour te dire le Merci, pour clamer toute la reconnaissance que j'ai de ta douce présence, de ta compréhension pour l'être en perdition que tu prends en cet instant en tes bras... et qui te chéris...

 

 

Tous mes sens par mon esprit, par mes pensées, convoqués, viennent lors se marier à l'Essence de tout être et de toute chose...

 

 

Ce qui est appelé à convergence s'assemble, trouve ses complémentarités ainsi que son unité... Lors s'accouplent les correspondances...

 

 

Là, ici, en cet instant de quasi éternité, en mon assise de paix et de joie intérieure, je suis dans la plénitude de l'être qui s'accomplit et qui accomplit l'acte poétique par excellence, qui fait musique du silence, qui fait fleurir le mot et fait mûrir le fruit sur la branche qui prend sève dans le cœur...

 

 

Je suis d'herbe et de mousse, de lichen et de fougère, de lande et de grève, d'écume et d'écorce, d'aulne et d'églantine, de tourbe et d'humus, d'écaille et de plume, de torrent et de lac, de sang et de résine, de feuille et de brande, de prairie et de dune...

 

 

Je suis de ces pierres qui s'abreuvent aux étoiles, qui s'arrondissent dans les vagues et qui ont mémoire éternelle...

 

 

Je suis de ces pluies, de ces vents, de ces embellies qui animent la voûte du ciel...

 

 

Je suis de ces nuages, de ces aubes, de ces crépuscules qui sont passage entre le monde diurne et nocturne...

 

 

Je suis dans le vol des oiseaux blancs, dans la robe rose du printemps, dans l'éclosion du cœur...

 

 

Je suis, le plus clairement, le plus lucidement, qui soit, Cela qui Est, qui Fût et qui Sera...

 

 

 

Bouquet 3 juin 2019 013pm.jpg

 

 

 

......................



21/06/2019
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi