Les dits du corbeau noir

Matin Bardique bran du 10 08 2013

Matin  bardique   / Bran du / 10 08 2013

Il chante le merle et l’aube chante avec lui…
Le soleil chante aussi dans l’or de son bec…
L’alouette lui répond dans le haut du ciel
Et la grive avec elle, et les mésanges, et les pinsons sur leur nid…
Ils chantent tous sur la branche du jour, sur la fleur nouvelle, sur le fier épi
Et le matin ouvre ses volets sur les champs fleuris couronnés d‘hirondelles…

J’ai sept cordes aux doigts de mon cœur ;
Sept qui s’accordent, sept cordes sœurs…

La rosée est un baiser que les fées déposent
Sur la rose d’amour aux pétales veloutés…

S’estompe dans les vallées la longue cape de brume ,
Les près se dénudent de leur chape de fumée…

Le merle chante toujours ; son chant alentour
Égaye les troupeaux, égaient les métiers…

Mon chant s’envole et plane dans l’azur ;
Blanches et noires : ses ailes de parure…

L’arbre porte ses fruits comme la terre, ses blés ;
Mon chant est sa ramure, mon chant est moissonné…

Le barde est harmonie, équité et mesure…
Le monde en lui ne cesse de chanter…

Il est l’eau qui s’écoule, la flamme du brasier
Le printemps qui épure et le Tantad de l’été…

Sa langue est de miel et sa lance des plus sûrs…
Il n’a d’écriture que celle de ses envolées…

L’aurore est son amie ; sa Dame en poésie
C’est Elle qu’il vient saluer du bleu de ses pensées.



10/08/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi