Les dits du corbeau noir

MARIAGE DRUIDIQUE DE THYPHAINE ET STEPHANE JUIN 2018 BRAN DU 15 06 JUIN

 

 

Mariage druidique

Bran du Juin 2018

 

 

Divers juin 2018 130pm.jpgPhotos  Agnès Estèves da Sylva

 

 

Le journal armoricain le Penthièvre N° 958 à consacré, sous la plume de la journaliste Agnès Estèves Da Silva, une pleine page à l'union druidique réalisée récemment sous la direction de nos frères druides (notamment de la K.G.H) en un lieu dit la Vallée de Diane non loin de la station des Sables d'Or (environs du Cap Fréhel) dans l'ancien Penthièvre armoricain...

 

 

L'auteur de cet article a objectivement et avec son style propre relaté cette « union » et l'esprit accompagnant celle-ci en dépassant les clichés habituels et les images d'Epinal redondantes... Merci à elle...

 

 

Thephaine, qui a pris le nom de Gouellaouen (Blancheur et Pureté) et Stéphane Muller, sous le nom de Riowen (Blanc et Joyeux), ont validé leur intention mutuelle de s'unir sous les Trois Rais lumineux et sonore de notre Tradition païenne et ancestrale...

 

 

Ceci parce qu'ils ne pouvaient concevoir cette « Union » autrement du fait de leurs sensibilités avec les mondes « naturels » et de leurs aspirations spirituelles nées de cette relation avec tout le sacré de la Nature, de l'Univers et de la Vie ; sensibilités et aspirations que n'auraient pu leur procurer le recours à l'Eglise Chrétienne selon leur propre déclaration...

 

 

Mariés civilement au préalable, ils se sont donnés leur libre et volontaire consentement selon le rite celto-druidique approprié et ce, devant les sacerdotes sollicités à cet effet ; sacerdotes avec lesquels ils ont, devant les entités protectrices convoquées avec tous les règnes et tous les éléments, avec toutes les Forces, Energies et Lumières émanant de l'Incréé, devant leurs familles et leurs « témoins », confirmé, haut et fort leur vœu d'appartenance mutuelle, complémentaire, aimante et solidaire, ici et maintenant et dans la succession heureuse et sereine des instants "d'éternité" à venir......

 

Tout ceci étant la résultante d'une longue et très sérieuse préparation en amont ; préparation faite de réflexions conscientes et argumentées sur les motifs et les attendus conjoints de ce sacrement majeur, de son déroulé et de son cadre « spirituel » et « humain »...

 

 

(Le corps sacerdotale ne faisant qu'accompagner et « valider » l'authenticité, la vérité et la sincérité des intentions rituellement incarnées lors du « sacre »...)

 

(Il s'agissait ici, pour les futurs époux, « d'officialiser » une relation aimante entrant dans une onzième année de vie commune.)

 

 

 

Divers juin 2018 128pm.jpg

 

 

 

A cette occasion les druides officiants ont rappelé que cette union s'inscrivait au sein d'une spiritualité « globale » dans un retour libre, conscient, clair, lucide et volontaire à la « Spiritualité de nos Pères », a une foi et à une « Tradition ancestrale » relevant de « l'Ordre Naturel. »

 

Un porte parole accrédité a préciser :

« Ceux qui doivent arriver jusqu'à nous y arriveront un jour.

Les personnes qui nous cherchent arrivent toujours à nous trouver. »

 

 

Couvert d'un « dais » tenu par un servant et une servante, le marié à partager la pomme (non de discorde, mais bien d'alliance) avec son épouse, partageant ainsi toute la symbolique de ce fruit «de la connaissance et de la reconnaissance mutuelle.»

 

Puisse ce verger sustenté, saison après saison, faire mûrir conjointement les fruits de l'entendement et éclore les semences de don, de bonté, de beauté, de tendresse, de générosité, d'entraide et d'attention mutuelle qu'ils contiennent et offrent « aux offrants »...

 

Nos voeux d'équilibre et d'harmonie pour les jeunes époux accompagnent ceux de nos frères et soeurs en "druidité"...

 

 

 

Divers juin 2018 129pm.jpg



15/06/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 493 autres membres