Les dits du corbeau noir

MA TRADITION Bardi Bran du 11 12 2014

Ma "Tradition" Bran du 10 12 2014

 

Intro :  Réflexion....

 

Je crois, j'ai intime, j'ai profonde et sincère conviction, en cette Tradition héritée des Grands Anciens et des Grandes Anciennes...

 

J'ai pleine confiance et plein entendement en la relation qu'ils ont instaurée avec ce qu'ils appelaient le divin et le sacré, avec des entités mystérieuses et bienveillantes qui nourrissaient le quotidien de leurs actes et de leurs pensées, en construisant un lumineux promontoire pour leurs espérances et en propulsant leurs élans vers l'immortalité

...

 

De La Sagesse visionnaire des Anciens et Anciennes :

 

Cette Sagesse, longuement et savamment observée, élaborée, "conceptualisée" est issue de l'alchimie de l'Univers, d'une physique et d'une métaphysique associées...

 

Ils ont eu intuitivement et expérimentalement connaissance des Lois qui régissent tant le ciel que la terre, le visible que l'invisible, le concret et l'abstrait, le jour et la nuit, la matière et l'esprit....

 

Le temps, à leur génie, était soumis qu'ils faisaient danser dans l'année circulaire aux bras des saisons accomplies....

 

La science actuelle, en ses pointes de recherche, ne fait que converger plusieurs millénaires après, vers des compréhensions majeures, par eux, déjà déduites, perçues, élaborées en toute conscience et cohérence...

Ils savaient le Tout et tout ce que par Lui était orchestré d'équilibre et d'harmonie...

Ils savaient, tout être, toute chose, toute forme, indéniablement reliés à une Mère matricielle dont tout émanait et vers Laquelle tout retournait, une fois l'expérience de vie réalisée ; une fois les leçons, enseignements, informations, retirés de celle-ci...

 

Ils savaient l'étrange mais si efficace aimantation de ce qui était appelé à converger, à se concilier, à s'unir au sein d'une transcendance qui faisait de toute dualité affrontée une complémentarité féconde et co-participative d'un monde toujours à parfaire en son extraordinaire et infinie évolution...

 

Ils savaient que tout était pure vibration, que la mort même n'était que le milieu d'une longue vie faite d'ondes, de flux, d'incessants échanges, de perpétuelles circulations entre l'Unité et la Multiplicité de ses ambassades et manifestations...

 

Ils avaient appris que tout s'écoulait d'un ruissellement d'amour et de bienfaisance ; que tout retournait à cette Fontaine intarissable afin d'alimenter de nouveaux et généreux écoulements, de sève, de songes, de flux, d'influx, de sangs...

 

Ils avaient maîtrise d'une Parole ajustée, d'une Parole concordante et mesurée.... Ils savaient tout l'engagement d'un serment prononcé à la face des cieux et sous " L'œil de Lumière."...

 

Ils avaient acquis cette "celtitude" qu'ils étaient une partie d'un Tout ; un fragment humble, noble et digne, mais important de l'Immensité de Celui-ci...

 

Ils attribuaient à cette Entité imprononçable diverses facettes qui représentaient, via un panthéon intermédiaire, via des sacerdotes aptes à la médiation, des valeurs aptes à guider la marche longue et difficile de leur humanité...

 

Ils s'efforçaient de reproduire sur la terre, les cartes célestes, les récits, les épopées, les "exemplarités" ; tout un corpus divin et sacré, déployé, dans le temps et l'espace, par des Dieux, des Déesses, des Hommes héroïques, ayant montré leurs facultés et capacités à régenter, à ordonnancer, tout chaos et toute matière...

 

Ils avaient eux aussi conviction d'une Création ou Re-Création permanente, d'une nécessaire alternance dans les Rythmes et les Cycles du Vivant, dans une époustouflante Pulsation faisant battre le pouls entier de l'Univers....

Ils concélébraient, en l'honneur de Cela qui fût, de Cela qui demeure, de Cela qui inaugure, de Cela qui annonce et prémédite le futur, les noces royales, souveraines, élémentaires, fondamentales et primordiales de l'Eau et du Feu ; soit le Sacre Eternel enfantant sans cesse les Forces, Energies et Lumières ; l'Incréée et vitale Substance dispensée par le Souffle de l'Awen....

 

Une Pensée similaire :

 

Rien en tout cela ne me sépare d'eux et tout m'en rapproche bien au contraire et ce, au-delà des querelles stériles et stupides qui dressent les frères contre les frères, des frères qui veulent imposer à d'autres frères, par le fer et la terreur, à l'esprit et au cœur, des concepts intolérants, autoritaires, dogmatiques, asservissants et arbitraires, qui ne peuvent cacher des volontés de puissance et de domination alimentées par la cruauté, le mensonge et l'orgueil...

 

Cette conviction profonde et intime, intrinsèque, personnelle, incarnée et pervibrante, qui est la mienne, je ne l'impose et ne l'imposerai jamais à personne...

 

Elle est le fait de longs apprentissages, d'efforts perpétués, de fidélité, de constance, de théorisations patientes et de concrétisations savantes, de libres et conscients choix, d'un désir authentique, d'une volonté ferme et éclairée, d'une exigence de tous les instants, de remises en cause et d'interpellations répétées, de confrontations objectives avec la notion fluctuante et imparfaite de "vérité"...

 

Elle est l'apanage d'une libre-pensée qui assume en son revers une responsabilité sous-jacente à laquelle elle est indissolublement liée...

 

Elle est en tant que telle "noblesse" et "dignité"....

 

Elle se veut maîtriser le Dragon de la peur allié à Celui de l'ignorance et ce, et tout d'abord, au sein d'une chair et d'une pensée individuelles impliquées et directement concernées ; soit au sein d'un "moi-même" qui ne saurait transmettre ou enseigner ce qu'il n'a pas, en son propre sang, en ses propres veines, médité, réfléchit, pratiqué et validé sans avoir prétention et arrogance de vouloir détenir" la Vérité"...

 

Dru-Wuid est mon nom.... :

 

Dru wid est mon nom, ma fonction, ma vocation, mon Héritage et ce, au-delà même de l'Histoire et de ses falsifications et manipulations...

 

Je prends Source et Souche, je prends Songe et Sève, auprès de la Fontaine et de l'Arbre des Origines....

 

Je fais l'économie de ce besoin humain et quasi pathologique de rechercher dans la mémoire défaillante des hommes et dans l'outrageant enfermement de l'Esprit de sécurisantes justifications....

 

L'Univers, le Cosmos, Le ciel en son entier et leurs innombrables respirations ; tout ce que dispense d'enseignements et de compréhensions le "Livre de Nature", suffisent amplement à mon serein contentement, à mon heureuse contemplation...

 

Oui, je sais, notre Tradition est le plus souvent incomprise, bafouée, ridiculisée, qualifiée de sectaire, de passéiste, de nostalgique, de non légitime, de "bricolée", d'infondée et de bien d'autres qualificatifs émanant de personnes qui se proclament elles-mêmes "qualifiées" en émettant des jugement dénoués de toute réelle connaissance et objectivité... ou s'enfermant étroitement dans une rigidité absolue de conceptions propices à la "stérilité" du cœur et de l'esprit !....

 

Ce qui demeure en permanence "fermé" ne peut être "ouvert"...

A chacun et à chacune de savoir s'il veut ou non laisser "entrer la Lumière" !

 

Des perversions et usages pernicieux de la Tradition :

 

La difficulté d'entendement est malheureusement rendue plus compliquée, car il arrive que notre Tradition soit pervertie, et, parfois, par ceux-là même qui disent la servir et qui en fait l'asservissent à leur égo, à leurs flagrantes contradictions entretenant hélas la confusion et la défiguration...

 

Dans une société dite de "consommation", Elle sert aussi de portefeuille et de "prostitution" pour tous les récupérateurs d'angoisses.

 

Comme pour bien d'autres Traditions, une engeance de "charlatans" ; des "marchands de fric et de sexe", se parent de ses valeurs et vertus pour tenter de masquer les haillons de leur âme et, sous couvert de "lumière" assombrissent et obscurcissent toute perception et compréhension entretenant ainsi de funestes mésententes, de déplorables et préjudiciables projections ...

 

Seul le discernement, la capacité en chacun d'entendre "ce qui sonne juste et ce qui sonne faux" permettront peu à peu, avec les outils pédagogiques adaptés et enseignés, de pratiquer cet art difficile, mais salutaire, qui est l'approche sensible et raisonnée de la Réalité et de la Vérité... Avec toutes les exigences et la déontologie que cela requière !....

 

Appliquons à l'Être (et à la lettre) ce que l'Esprit nous recommande !...

 

.............../////................

 

 

BARDI :

 

 

Ma "Tradition" ;

Ma "Dame Belle",

On a beaucoup gaussé de Toi,

De ton "inculture", de ta "barbarie"....

On t'a longuement refusé le fait d'avoir été le guide bien aimé d'une "civilisation" ; terme lui-même dont on a très longtemps privé les peuples Celtes et celtisés ; terme très récemment et définitivement reconnu et enfin attribué...

 

Ma Tradition ;

- Mon abondant Chaudron -

Je déplore ces situations

Je suis peiné de voir toute sagesse véritable

maculée de vase et de boue, de relents nauséabonds...

Mais tout cela démontre de notre modernité,

Exacerbée dans sa soif de possession

qu'elle est entrée dans le chaos et la décadence,

qu'elle a poussé aux limites son arrogance

à vouloir tout maîtriser et soumettre à son égo démesuré...

C'est sans doute le "prix à payer"

Afin que surgisse une nouvelle conscience, un neuf désir, une vive et éclairée volonté de faire cesser tant de meurtres et d'aberrations, tant d'innombrables souffrances...

 

Mais patiente est la Sagesse en son obstination !...

 

Ma Tradition ;

- Mon vert printemps, mon Hirondelle -

On a tout fait pour te couper les ailes

Oubliant qu'elles étaient plus aigle que moucheron !...

On a voulu tarir ton précieux ru ; faire barrage à tes écoulements souterrains, au débordement fougueux et soudain de tes flux...

C'était vouloir domestiquer les vents et dompter les nues !...

 

On a fait de tes peuples diversifiées, mais souchés sur des langues, des organisations et des religions apparentées, des "marchands de poissons" épris non de Liberté, mais de boissons !....

On a sourit et même rit, en entendant ton nom....

C'est ainsi qu'en la méconnaissance sévit,

Que l'on sème et que l'on entretient la confusion....

 

Ma Tradition,

-Ma Dame de Haute-Vie-

Tu as connu, des hommes, l'oubli et le dénie....

Les tenants de l'historicité ont jeté sur tes gracieuses et blanches épaules la chape pesante et glaciale de leur licou...

Ils tenaient cependant à eux que de savoir

qu'il n'est de nasse pour piéger le saumon que tu es

pas plus qu'il n'est de flèche pour percer ton vol de faucon...

On ne met pas les vagues de l'océan à genoux

devant les orgueilleux et mensongers rivages...

Il n'est, O, ma Tradition, nulle houle, nulle écume, nulle marée,

pour te faire affront ou outrage....

 

Il n'est point de cage, point de chaîne pour le vol libre de l'épervier...

En d'autres cieux, en d'autres eaux, tu planes et tu nages, O ma Tradition !

 

Pourquoi faut-il que l'homme fasse porter à la Vie un éternel habit de deuil ?...

 

Ma Tradition ;

- Ma toujours jouvencelle -

Tu méconnais le deuil, la mort n'a d'emprise sur toi...

La lune et le soleil, de leurs lumières, te font don...

Tu orchestres le grand bal des saisons ;

Tu rythmes, des Dieux et des Déesses, les joyeux ébats...

Tu donnes aux feux leurs étincelles ;

Tu mets sur la branche le vigoureux bourgeon...

Tu fais refrain de nos chansons

Et de la mort une ritournelle.....

Tu donnes à chacun, à chacune, leur juste prénom,

Leur part de terre et leur part de ciel...

 

Ma Tradition ;

Tu pourrais avoir des amants par millions, mais tu sais combien, en nombre de mains, coule le sang des tourterelles !...

Alors tu choisis et tu choisis bien,

Ceux et celles qui sauront répondre à tes appels ;

Qui feront vœu de fidèle et sincère Chemin...

La Celte Couronne, c'est Toi qui l'a détient,

Ainsi que la Pierre de Grand renom...

Nul roi, nul suzerain, qui, par toi, ne soit

l'Elu, s'il n'a fait la preuve de sa générosité et de ses dons....

 

Ma Tradition ;

- Ma forteresse, ma citadelle -...

Tu es, de mon royaume humain, la reine, la Souveraine ;

Tu as domaine en mon cœur ; mon cœur est ton jardin...

A Toi, le Servant, à Toi le Serviteur...

Ma Vie est Ta Demeure et Ta Demeure est Mienne...

Ma Toute Vie, Ma Dame Belle...

 

............................... .................. ..............................



11/12/2014
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 533 autres membres