Les dits du corbeau noir

M. A. PORZ-EVEN : TABOU (Extrait)

« …/… Et voici que je viens à toi
-Habitée du grand flux et du reflux fertile -
Voici que je m’avance
            Dans l’incantation du ressac…

Et voici que je viens à toi
- Fruit ou saigne une étoile -
Me voici,
Possédée par la force des vents…

Et voici que je viens à toi
Initiée par ta seule présence
- Et entre nous l’Esprit du feu !

La mer tisse ses silences
Et se nouent lunes et soleils
Au profond de ma chair où le temps s’abolit.

Du silex le feu a jaillit !

…/…

…La semence qui, éclatée,
Viendra étonner nos regards
Et fleurira vos eaux du flux des poissons morts !
                                                                            (A propos des essais nucléaires français)
…/…

Je dirais un cap
                          - Si loin d’ici -
In cap aux rondeurs de pommes vertes
Aux chemins à secrets… »

………………………………..

… « La pierre du Grall
A toi de l’inventer
                      De la tailler,
                      De la polir…
Ton sacre est pour demain
                      Après demain ?

A toi d’en décider !

…Brisé l’essieu majeur
             L’essieu magique
                           Essentiel !

Ils ont perdu le goût de la pomme
                     Le goût du sel et de l’eau fraîche
                     L’air d’un temps où régnait l’arbre…

…/…

…Incorrigible mon âme danse quand mon cœur se fait tambourin !…

…/…

Appréhender
Le sel vivant de l’eau,
Le langage de l’arbre,
Pour le dire,
Incandescence reconnue !   (L’ILE)

…/…

Tu es la lampe qui anime mes songes,
Le feu dont l’absence me dévore !

Il glisse sur nos joies
Des larmes claires d’oiseaux. »



09/07/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi