Les dits du corbeau noir

LUGNASAD 2021 ETUDE ET REFLEXION BRAN DU 10 07 JUILLET

 entrelacs_1.jpg

 

 

La Lugnasad 2021 Bran du

 

 

 

Deux sources à cette étude :

 

 

 

1 / Philippe Jouet Dictionnaire de Mythologie et de Religion Druidique - Yoran Embanner éditeur

 

2 / Gaël Hily Le Dieu celtique Lugus - T.I.R Edition

 

 

 

Ce qu'en dit Gaël Hily :

 

 

 

Pour cet auteur, le Dieu (panceltique) Lugus présent en Gaule, antérieur au Dieu irlandais Lug et au dieu gallois Lleu, est un « dieu fils » lequel suppose « un dieu père », en l’occurrence le Dagda...

 

 

 

« Le « dieu père » représente la création de la Vie et le « dieu fils » l'organisation et le concrétisation de Celle-ci...

 

C'est la une conception théologique...(Le couple moteur de la cosmogonie). »...

 

 

 

« Lugus, Lug, Lleu sont des divinités connues et honorées par de nombreux peuples celtiques anciens et médiévaux. Ce sont les représentations locales d'une même divinité celtique. »

 

 

 

« Le récit irlandais du « cath maige Tuired » (la Bataille de Mag Tured) ; un des moments-clefs, est sans aucun doute la victoire du dieu lug sur le géant cyclopéen Balor. Par cet acte, l'Irlande est définitivement débarrassée de la race démoniaque des Fomoire ; la cosmologie est achevée et les fils de Mil – c'est-à-dire les homme – pourront bientôt venir peupler le pays. »...

 

 

 

A travers ce mythe majeur se révèle ainsi le rôle essentiel de Lug, qui par son omnicompétence ou ses talents guerriers, est un des dieux les plus importants des traditions religieuses pré-chrétiennes d'Irlande.

 

 

 

Il serait plus qu’intéressant (et l'approche en a été faite dans ce blog) d'opérer une transposition analogique, mythique et symbolique entre ce grand et primordial récit de la bataille de Mag Tured et notre époque contemporaine et les crises qui la traversent... (A suivre)

entrelacs_2.jpg

 

 

 

L'auteur fait état par rapport à ce récit et à Lug à divers points qui sont :

 

Une trame initiatique...

 

Une association avec le nombre 3 (la « totalité »)...

 

Un dieu associé également à la magie et à la poésie, à la divination et à la prophétie...

 

 

 

Le « corbeau » (serviteur des dieux) lui a été associé. (Il symboliserait la voyance aboutissant à la prophétie)...

 

Une connaissance qu'il est le seul à maîtriser couvrant aussi bien le présent (le fléau actuel), le passé (l'origine) que l'avenir (la solution)...

 

 

 

Une naissance qui le rattache aux « Dioscures » ( jumeaux divins)

 

Un lien avec le domaine juridique...

 

Mais aussi un dieu « lieur » par ses « charmes » et sa « magie »...

 

 

 

Il est le héros et le champion de la grande bataille de Mag Tured où la « lumière » terrasse « l'obscurité » ; où le « divin » est vainqueur du « démoniaque. »....

 

 

 

En aparté : ses difficultés dans ses rapports au féminin...(difficultés conjugales...)

 

 

 entrelacs_1.jpg

 

 

L'objectif de Lug : réunir sur soi l'ensemble des talents et des savoirs. Réunir les compétences pour achever l'acte cosmologique, établir lors une Vie durable, en refonder la cohésion qui seule permet au monde de perdurer et de fonctionner...

 

 

 

Le titre de « Lug Sàlmidanach » signifie « qui à de nombreux dons en même temps. » (Mais aussi le multiple artisan, le polytechnicien...)

 

 

 

Lug recouvrirait par ses fonctions l'ensemble de la trifonctionnalité indo-européenne établie par G Dumézil soit :

 

 

 

La fonction sacerdotale en tant que « sorcier, poète, historien et joueur de lyre »...

 

La fonction guerrière en tant que « champion et héros.»...

 

La fonction productrice en tant « qu'artisan, charpentier, forgeron, médecin, échanson et bronzier. »...

 

 

 

Une parenté est faite avec Perceval/Peredur qui permet la restauration de la Vie dans le royaume arthurien...(Faire refleurir la « terre gaste »)

 

 

 

(Cette fonction « divine » et « sacrée » de réactiver, de redynamiser une société humaine en difficulté en lui redonnant sa cohésion, ses équilibres et ses harmonies relève de cette proposition formulée ci-dessus qui consiste à comparer ces époques celtiques avec notre société moderne et de voir en quoi et comment cela peut nous amener à en tirer de sages enseignements, des bases de réflexions et des actions en résonance et adéquation avec la dite sagesse...)

entrelacs_2.jpg

 

 

 

 

 

La Fête dite de la Lugnasad : L'assemblée de Tailtiu...

 

L'oneach (« assemblée ») de Tailtiu est une véritable institution de l'Irlande médiévale... C'est l'un des principaux lieux de célébration de Lugnasad...

 

 

 

La fête à des aspects « funèbres » liés à la commémoration d'une défunte en l’occurrence Tailtiu la mère adoptive de Lug, laquelle est morte d'épuisement en ayant défricher une grande partie de la terre d'Irlande pour permettre à ses enfants de la cultiver et de se nourrir... Luc à institué cette fête en son honneur...

 

 

 

C'est la fête de la célébration du roi, de l'abondance agraire impliquant des activités marchandes, des « courtises », la pratique de jeux (funèbres et autres), la tenue d'assemblées légales, juridiques...(Lois et interdictions sont promulguées, de même à la Samain.)... (Nul ne saurait les transgresser.)...

 

 

 

La Lugnasad est associée au mariage patronné par Lug, mais il s'agit d'une préparation (arrangements, prémices) à celui-ci qui sera célébré plus tard... Lug assure est est garant à son niveau de la partie contractuelle et légale des engagements formulés...

 

 

 

…............................................

entrelacs_1.jpg

Pour Philippe Jouet :

 

 

 

La Lugnasad ou la fête gaélique de fin d'été... (voir ci-après)

 

 

 

Lugus aurait le sens de « noir brillant » (comme certaines plumes de corvidés. N.D.R) (Loûgon est le nom du corbeau en langue Celte.)

 

Il a été rapproché de « Mercure » ; c'est un « Mercure celtique » (inventeur de tous les arts) (sauf en ce qui concerne l'agriculture, un art que lui livrera (contre sa vie) le roi Bress vaincu à la deuxième bataille de Mag Tured.)...

 

 

 

« Lugus (en Gaule) (le pan-celtique) a eu pour héritier le Lug irlandais(le guide des fonctions souveraines et artisanales) et le Lleu gallois (un Dioscure privilégié dont le Mabinogi de Math rapporte l'ascension vers la royauté alors que son frère Dylan disparaît dans l'océan dès sa naissance. »)...

 

 

 

Lug (Lughaid dans la littérature tardive) est le fils de Cian (le Lointain) (lui-même fils du dieu médecin Dian Cecht, son grand père.)...

 

Il a pour mère Eithne (appelée aussi Ethliu) fille de Balor...

 

Il a pour mère adoptive Tailtiu (la Terre)...

 

 

 

Il est donc Tuatha De Danann (Les « Gens » et Dieux de la Déesse Dana) du côté paternel et Fomoire du côté maternel (les forces « sombres »)...

 

Il se situe donc entre les forces diurnes et les forces nocturnes (entre « dieux » et « démons ») et agit au « crépuscule » (du matin le plus souvent)...

 

Il agit aux limites du temps et de l'espace...

 

Il est particulièrement lié et relié figurativement au lever du soleil, mais serait aussi en rapport étroit et fort ancien avec l'Etoile du matin...

 

On dit aussi « Lug à la main rouge » (couleur de crépuscule.)...

 

 

 

(Au point de bascule d'un monde et d'un autre ; il remet les deux plateaux de la « balance » au juste niveau nécessaire. N.D.R)

 

 

 

Avant la deuxième bataille de Mag Tured le jeune Lug (Sàmildanach) s'équipe « à la fonction du jour et de la nuit »...

 

 

 

(Il est, entre deux dualités opposées voire antagonistes,

 

le « transcendant » . Il est donc ce troisième élément qui reconduit à l'Unité, le Principe symbiotique qui maîtrise et régule tout anima...NDR)

entrelacs_2.jpg

Le terme fait aussi appel à la notion de « célérité » (Dans le langage courant, le terme célérité s'emploie pour désigner la rapidité, l'empressement avec lequel une tâche est accomplie.) Sa fougue est bien connue...

 

On lui attribue aussi la "connaissance des chemins"... (une protection pour les voyageurs !)

 

 

 

C'est une divinité en rapport avec :

 

le savoir-faire, la mobilisation et la coordination des dieux, le retour des richesses...
Il s'agit de "
ramener les dieux et les biens du printemps" et c'est là la fonction principale...

 

(Ceci est, plus que jamais, toujours d'actualité. N.D.R.)

 

 

 

Les récits autour de Lug sont un renouvellement original de certaines conceptions indo-européennes des plus anciennes...

 

("Lug avait gagné la popularité qui s'attache aux modes nouvelles." ML Sjoestedt)

 

 

 

("L'innovation témoigne d'une situation d'urgence militaire qui a pu précéder en Europe l'établissement des grandes civilisations de l'Age du Bronze et du 1er Âge du Fer.")

 

 

 

La promotion de Lugus constitue une réponse traditionnelle (puisque fondée sur un élément hérité), à une série de problèmes politiques, économiques et religieux...

 

 

 

(Il nous faudrait bien et avec une urgence certaine disposer de nos jours d'un tel recours et héritage. N.D.R.)

 

 

 

(Il s'agit encore et toujours de restaurer les équilibres et harmonies mis à mal, de remettre en ordre les trois fonctions et la cohérence individuelle et communautaire qui en résulte.)

 

 

 

Rappelons la politique recherchée et le contenu de la stratégie requise lors de la Bataille de Mag Tured :

 

 

 

1 / Pour les Tuatha De Danann : mobiliser les fonctions souveraines et artisanales...
2 / Vaincre les oppresseurs...

 

3 / Fonder une société complète et durable...
4 / Rallier les agriculteurs...

 

 

 

(On notera donc la "modernité" de tels récits et la permanence des mythes en potentialité d'actualisation. N.D.R)

 

(S'il nous fallait (et il nous faudra impérativement) opérer un changement de paradigme sociétal à notre époque, nous devrons, nous aussi avoir recours à un « stratège » qui sache mobiliser les Forces, Energies et Lumières aptes à nous soutenir et à nous aider dans cette transformation sociale!)...

 

 

 

"Dans le monde indo-européen, la lumière s'oppose aux ténèbres comme l'éveil au sommeil, la vitesse, la vigueur, le courage à la lenteur, à la faiblesse; à la lâcheté, la victoire à la défaite et à la mort."...

 

"le silence et la manifestation du Verbe sont soumis tous deux aux sphères diurnes et nocturnes... La conscience claire s'oppose à la torpeur nocturne...

 

 

 

"De nombreux récits ont trait au renouveau printanier du monde, aux exploits du héros, à sa vigilance, à sa lutte contre les ténèbres... (la santé procède aussi de la lumière.")...

 

 

 

(L'urgence consiste en premier lieu à "restaurer ce printemps en nous-même" à le faire revenir afin que nous portions nous-aussi nos bourgeons, nos fleurs, nos fruits et nos semences pour les enfouir dans les labours des moissons du devenir !)...

 

 

 

(Pourquoi ne serions-nous pas, avec attention, conscience, vigilance, discernement, connaissance, expérience, innovation et cohérence, le héros ou le champion des luttes menées en notre terre intérieure contre nos peurs, doutes et défiances en imposant lors nos désirs et volontés de Vivre "véritablement" et "en claire et pleine lumière" ? N.D.R.)

entrelacs_2.jpg

Lug, dans les sources récentes de sa légende, connaît à sa naissance des péripéties (il serait né contre la volonté de son grand-père paternel le dieu médecin des Tuatha de Dannan Dian Cecht et, de ce fait, fut élevé loin de ce dernier.)

 

 

 

Il est admis chez les Tuatha de Danann après une série d'épreuves.

 

 

 

Rappelons que les portiers qui gardent le Festin des Dieux à Tara questionnent Lug qui se présente devant eux pour accéder au banquet divin sur son "métier", ses "compétences et talents"...

 

Rappelons de même que Lug est dit « aux multiples arts » et savant en chacun. Il est l'homme de chaque art et de tous.

 

 

 

Aux portes de Tara, Lug énumère un par un tous ses "savoir-faire" mais à chaque fois on lui répond que l'on possède déjà un artisan très doué dans l'art énoncé...

 

Faisant observer qu'il possède à lui tout seul tous les arts énumérés, il demande s'il y à,chez les dieux, une telle équivalence. La réponse est "non" d'où son accession au banquet...

 

 

 

Toutefois il devra faire face à 3 épreuves supplémentaires :

 

 

 

L'une faisant appel à la force, l’agilité, l'adresse : le jet de grosses pierres... L'autre à l'intelligence ( le jeu d'échec) et l'autre enfin à la maîtrise des sons musicaux (les trois airs de lyre que doit maîtriser chaque barde digne de ce nom et qui ont le Dagda en référence à ce titre.) Il sortira là aussi vainqueur de ces épreuves.)

 

 

 

(Si nous voulons, souhaitons, espérons nous aussi aux termes de notre existence être reçus au "Banquet de la Pleine Lumière" au Blanc Festin du Gwenved (le "Monde Blanc" ou de l'Extrême Blancheur ou Lumière) ne devons-nous pas développer en nous le maximum de nos potentialités en terme de talents, de compétences, de capacités, de qualités... Tout en cultivant en même temps nos forces bienveillantes, nos énergies bienfaisantes, notre intime, irradiante et rayonnante lumière ? N.D.R)

 

 

 

(Cet "accès" lumineux impliquera aussi de développer en nous-mêmes et par "l'instrument" que nous sommes des qualités sonores, pervibrantes et vibratoires fondées et axées, accordées symbiotiquement sur des fréquences où circulent l'équilibre et l'harmonie des ondes et des flux qui sillonnent l'Univers. N.D.R.)...(La recherche, la quête de Connaissance, l'étude, la réflexion, l'analyse, l'intelligence de la pensée et du cœur, la maîtrise de cela et la capacité de les incarner et de les transmettre seront de même indispensables.)

 

 

 

Lug interrogera à son tour les dieux sur leurs spécialisation et sur leurs pouvoirs.

 

 

 

Toutefois, il ne prétendra pas à la royauté pour lui-même mais assurera, à la demande du roi élu, un « intérim » provisoire mais nécessaire et souhaité ; un intérim au bout duquel il restituera la royauté à qui de droit...

 

 

 

« Lug est, pour les Tuatha De Danann, un souverain d'urgence et momentané. »

 

 

 

Sa mission fondamentale consiste à inciter les dieux des fonctions supérieures, à les mobiliser pour le bien et le salut commun...

 

 

 

Le mythe de Lug est donc essentiellement axé et fondé sur le « renouvellement », sur le bon ordre régnant dans les communautés humaines et sur la bonne marche de l'Univers et du cycle des saisons...

 

 

 

« Lug est le produit d'une réflexion politique. » (Au sens de politis : qui est soucieux du bon rapport, des bonnes relations des hommes et des femmes dans la citée des hommes et des femmes. N.D.R)

 

 

 

Cette réflexion politique a réordonné, autour d'une figure de la plus ancienne religion celtique et Indo-européenne, avec les images et les mythes qui lui étaient associés, un ensemble de préoccupations, d'expériences et de questions dont le mythe de Mag Tured constitue l'expression et sa résolution...

 

 

 

(Dont acte ! N.D.R.)...

 

///...

entrelacs_1.jpg

Tailtiu et la Lugnasad :

 

 

 

Tailtiu est la fille du roi Mag Mor et l'épouse d'Eochu. Elle est la reine des Fir Bolg au temps de la première bataille de Mag Tured...

 

 

 

Elle abattra une partie de la forêt d'Irlande (défrichement) pour en faire une plaine fleurie disponible pour les travaux d'agriculture permettant de nourrir ses « enfants »...

 

 

 

« Cian donne son fils Lug en adoption à Celle-ci. »...

 

 

 

(« Tailtiu est une personnification de la plaine d'Ulster où elle mourut et Lug instaura des jeux en sa faveur (15 jours avant et 15 jours après la Lugnasad. »)...

 

 

 

(« Elle demanda que l'on instaura une assemblée autour de son tombeau. On se devait d'y venir fidèlement mais sans hâte, on ne devait pas regarder par dessus son épaule gauche en la quittant et on ne devait pas y arriver après le coucher du soleil. »)

 

 

 

Son vœu et son souhait, avant de quitter la vie, sont que l'on fasse souvenir d'elle et de son « sacrifice »...

 

 

 

...............................

entrelacs_2.jpg

 La Lugnasad est une réunion en l'honneur certes de Lug mais aussi une fête instaurée par lui pour honorer la mémoire et le souvenir de sa mère adoptive Tailtiu (La Terre) (le sol)...

 

 

 

Tailtiu : c'est la Terre nourricière, associée au défrichement qui assurera le bénéfice des fruits de la Terre...

 

Dans la perspective de Tailtiu, Lug apparaît comme le protégé et l'époux estival de la Terre productrice...

 

Patron de la Lugnasad Lug est associé à la fertilité...

 

 

 

(On comprendra mieux de ce fait l'importance, lors de la Bataille de Mag Tured, de la nécessité d'obtenir du roi Bress vaincu les « secrets » de l'agriculture qu'il détient ( défricher, labourer, semer, faire pousser, récolter, moissonner, conserver.)...

 

 

 

« Il est probable qu'on fêtait à la Lugnasad la victoire des Tuatha De Danann sur les « voleurs de la terre ». l'intégration des paysans au corps social et la promesse des belles récoltes sont les conséquences heureuses de l'intervention du Dieu à Mag Tured. »

 

 

 

« Lug assure le patronage lors de la Lugnasad des activités nourricières. »...

 

 

 

« Lug rétablissait l'ordre diurne et permettait du même coup la multiplication et la circulation des richesses. »...

 

...///...

 

 entrelacs_2.jpg

 

Notes diverses :

 

 

 

Luguselva : Celle qui appaertient à Lug (une dévotion particulière envers le fieu celtique)

 

Tir Sorcha " Terre de Lumière"

 

Hafgan "Brillance de l'été"

 

Goleuddydd "Jour de Lumière"...

 

 

 

Tas Awen ( le barde Père de l'Awen ) (le Souffle ou Verbe inspirant)...

 

 

 

Pour G Dumézil Lug est "Un dieu qui porte dans son essence la lumière du ciel." Il est un dieu émané de la religion celtique dite cosmique qui sera intégré dans la religion celtique dite politique qui suivra...

 

 

 

Lug fut revendiqué comme ancêtre par les grandes familles de l'Irlande.

 

 

 

Lorsque Cuchulainn (son fils) sera acculé et blessé sur le gué face à toute une armée ennemie, Lug viendra le soigner pendant 3 jours et 3 nuits avec des plantes venues du Sid et des herbes et des charmes appropriés... Il veillera le héros endormi...

 

 

 

En réparation du meurtre de son père (Cian), Lug exige que les meurtriers (les 3 Fils de Tuireann) lui rapportent des objets merveilleux. Les 3 guerriers meurent à leur retour en Irlande, Lug leur ayant refusé le recours et l'usage d'une peau de porc curative de leurs blessures...

 

 

 

.......//////////////............

 

 

entrelacs_1.jpgCe qui est célébré à la Lugnasad :

 

 

 

« Lug, qui par son omnicompétence ou ses talents guerriers, est un des dieux les plus importants des traditions religieuses pré-chrétiennes d'Irlande. »

 

 

 

Soit un humain qui accède terrestrement au divin en ayant développé toutes ses potentialités et en faisant la preuve de ses talents, capacités et facultés et ce dans tous les domaines de la Connaissance mais aussi en démontrant sa force, son adresse, son agilité physique comme sa vive intelligence et sa maîtrise de la musique (toutes expressions impliquant l'équilibre et l'harmonie)...

 

 

 

Tout ceci au service de son peuple en rétablissant le bon ordre et la bonne marche de l'Univers...

 

En ramenant le « printemps » au cœur d'un long hiver...

 

En amenant les Dieux (les Forces-Energies et Lumières » divines et sacrées) à se mettre au bon service du Vivant en se coordonnant à cet effet...

 

En mettant en œuvre une stratégie militaire et « magique » pour faire cesser l'emprise des ténèbres...

 

 

 

Lug incarne une pensée « politique » et stratégique fondée et basée sur la recherche d'une osmose et de principes symbiotiques apportant « durablement » aux communautés humaines la cohérence et la cohésion nécessaires et indispensables...

 

 

 

La Lugnasad est l'une des grands fêtes celtiques ; « une fête d'obligation » (signe d'une cohésion sociale renouvelée.) Cette fête comprend :

 

 

 

Une commémoration de « Tailtiu » (laTerre productrice et nourricière) instituée par Lug lui-même...

 

Des jeux funèbres...

 

Une célébration de la victoire de la Lumière sur les ténèbres, les forces sombres et démoniaques. (Ceci relaté dans le mythe et le récit de la Bataille de Mag Tured.)

 

Elle comporte : des assemblées juridiques et légales...

 

Des espaces « marchands »...(des activités « nourricières ») (un hommage aux agriculteurs et agricultrices pourvoyeurs des « fruits de la Terre.»)...

 

Des prémices et arrangements en vue de futurs mariages...

 

 

 

Ce qui est donc essentiellement honoré : un Humain « divinisé » Lug et une Mère (la Terre) qui s'est sacrifiée pour ses enfants et qui a demandé à ce que l'on fasse souvenance de son « sacrifice »...

 

Bran du / Juillet 2021

 

 .........................................................

entrelacs_2.jpg

 

 

 

 



11/07/2021
0 Poster un commentaire