Les dits du corbeau noir

LUG TAILTIU LUGNASAD ETUDE BRAN DU 2018 02 07 JUILLET

 Dahouet coucher de soleil 28 02 2016 017pm.jpg

 

Photos Bran du

 

 

Lugnasad 2018  Réflexion/Etude   Bran du     Juillet 2018

 

 

Sources d'études :Dictionnaire de la Mythologie et de la religion celtiques Philippe Jouet Yoran Embanner Editeur

Le dieu Celtique Lugus Gaël Bily Edition TIR

(Ces deux chercheurs émérites ne partagent pas toujours le même point de vue, mais leurs approches respectives nourrissent la réflexion.)(Gaël Bily insiste sur les nombreuses lacunes de connaissances qui persisteront car étant irréversibles et sur l'impossibilité d'être totalement affirmatif en certaines positions.)

 

 

Dahouet coucher de soleil 28 02 2016 008pm.jpg

 

 

 

 

 

LUG : (Briller/lumière..) (Lugus, Lugos...)

 

Il est :

le fils de Cian (le Lointain) un Tùatha Dé Danann (Les Gens de la déesse Dana ou Danu) et de Eithne ; fille de Balor, un Fomoire...

Le petit fils de Dian Cecht (le dieu médecin des Tùatha Dé Danann)

(L'omni compétént, le « polytechnicien »...)

Il aura pour fils Cuchulainn qu'il soignera pendant 3 nuits et trois jours...

Au pays de Galles il sera présent sous les traits et la figure de Lleu...

Dans le cycle arthurien, Perceval/Peredur (héros sauveur d'un roi mutilé et restaurateur en vitalité et fécondité d'une terre devenue gaste de ce fait) s'apparente à l'image de Lug...

 

 

 

Un étude de Bernard Sergent montre avec pertinence les liens de Lug avec le monde animal qui concerne :

L'aigle, la grue (au haut vol)

Le corbeau et la chouette (au vol « moyen »)

le roitelet (au vol bas)

Le coq (qui ne vole pas)

soit différents « étages » du ciel....

Aux oiseaux s'ajoutent :

le phoque et le dauphin

L'ours, le cerf et le sanglier

le cheval, le taureau, le chien

le serpent et la tortue...

(Espace aérien, terrestre et chthonien)....

Lug est donc en relation avec l'ensemble de l'espace...et donc le Cosmos, l'Univers...

 

 

Pour Gael Bily, Odin à de très nombreux points en commun avec Lug, mais Ph Jouet n'est pas si affirmatif en ce sens et distingue et énumère des attributions et fonctions différentes....

 

 

C'est le dieu le plus honoré et le plus représenté du Panthéon celtique...

L'un des dieux les plus important des traditions religieuses pré-chrétiennes d'Irlande...

 

 

Lug faisait déjà partie (avec Cernunnos) de la religion première dite « cosmique » et sera de nouveau présent au sein de la religion dite « politique » organisant, équilibrant et rendant « cohérente » la société (selon le modèle trifonctionnel indo-européen)...

 

 

Il est appelé aussi :Samildanach (aux multiples arts et savant en chacun) ou (qui exerce plusieurs arts dans un même temps.)

Il exprime donc une idée de Totalité ceci renforcée par son association avec le nombre 3...

 

 

Il maîtrise donc tous les arts et serait l'inventeur de toutes les techniques (sauf celles liées à l'agriculture détenues par le roi Bres (Apparenté aux Fomoires ; les forces nocturnes et destructrices)(l'irruption brutale des forces « néfastes » de la Nature !), roi injuste et avare qui refuse la pratique traditionnel des dons, lequel roi sera vaincu par Lug lors de la seconde bataille de Mag Tured entre Tùatha Dé Dannan (les forces constructives) et Fomoires.

Ce roi devra lors pour sauver sa vie livrer aux Tùatha Dé Danann les « secrets de l'agriculture »...

 

 

fevrier 2018 024pm.jpg

 

 

 

Lug, entre autres qualités, est un guerrier redouté « riches en victoires et en félicités »...

Il sera le grand stratège des Tùatha Dé Dannan lors de la seconde bataille de Mag Tured contre les Fomoires...

Bataille qu'ils gagneront grâce à Lug qui, entre autres prouesses, tuera d'une balle de fronde le géant et champion cyclopéen : le Fomoire Balor....

 

 

Il est dit aussi : Lug à la main rouge. Il est associé au lever du soleil, mais plus certainement à l'Etoile du matin...

C'est Lug à la longue main, Lugaid Làmfhada, une main prolongée par la lance magique qu'il détient ; une lance provenant des îles du Nord du Monde...

(Un talisman qui appartenait aux druides insulaires initiaux ; aux druides qui enseignèrent le « druidisme » aux Tùatha Dé Danann.)

 

 

C'est un dieu dit du crépuscule du matin ; il se situe donc entre le monde nocturne et le monde diurne, entre « dieux et démons »...

Lors de la seconde bataille de Mag Tured, il s'équipe et s'arme lors du crépuscule du matin, à la jonction de la nuit et du jour...

 

 

Lug est le multiple artisan. Il sera admis au festin des dieux

car il pratique tous les arts :

il est :

Guerrier, forgeron, musicien, poète, sorcier, médecin, charpentier, champion, héros, échanson, artisan...

Il est maître du Verbe, du Souffle et de l'Eloquence, il joue sur la harpe les trois airs de la maîtrise bardique...

 

 

Il subit lors de son admission trois épreuves dont il sort vainqueur :

Epreuves de force : lancer de lourdes pierres...

Epreuve d'intelligence : il gagne aux échecs...

Epreuves de musiques : il réjouit, endort et fait se lamenter les convives...

 

 

Il est maître en art et technique dans les trois domaines tri- fonctionnels de la société celtique : le sacerdoce, la guerre et l'artisanat ou monde des producteurs...

 

 

Dahouet coucher de soleil 28 02 2016 013pm.jpg

 

 

 

Il ne remplace pas les dieux dans leurs fonctions supérieures, mais il les incite et le mobilise pour le salut commun...

Le mythe essentiel attaché à Lug et le renouvellement...

 

 

Il est l'acteur, l'artisan, le héros en charge du bon ordre cosmique...

Il agence plusieurs éléments autonomes afin de former un tout cohérent, stable et harmonieux...

 

 

En tant que « médiateur », « intermédiaire », « unificateur » ou « régulateur » entre les groupes humains, Lug fait figure de synthèse de l'ensemble des composants de la société...

Il est le « sauveur » de celle-ci...

 

 

Sa victoire sur le géant Balor (Fomoire) achève une cosmogonie... les fils de Mil (les Hommes) pourront bientôt venir peupler le pays...

 

 

Il œuvre pour l'union symbiotique entre les forces et les énergies

(diurnes et nocturnes) afin que la vie se développe sur terre de la façon la plus « harmonieuse » qui soit ...

 

 

La réunion du maximum des compétences, l'ensemble des talents et des « savoirs » apparaît comme la seule voie possible pour achever l'acte cosmogoniques qui consiste à ce que la vie s'établisse correctement...

D'où l'importance de regrouper tous les éléments, tous les arts, toutes les facultés, afin de les unifier et de les harmoniser à cet effet...

 

 

 

archives photosVerbatim bran du 4434pm.jpg

 

 

Tailtiu :

 

(Terre/sol) La terre nourricière associée à la notion de défrichement...

Elle est la fille de Mag Mor

Le père de Lug (Cian) (Le Lointain)(le Ciel) confie son fils Lug à Tailtiu qui devient donc sa nourrice...

Celle-ci va défricher une forêt afin d'en faire une « terre fleurie » au bénéfice de la population. (Coill Cuan devenue la plaine d'Ulster en Irlande) ... Mais, l'effort est si grand qu'elle meurt d'épuisement dans cet immense ouvrage...

Son fils Lug instaure une fête et des jeux en son honneur pour commémorer sa mémoire...

Ce sera la Lugnasad où Lug apparaît « comme le protégé et l'époux estival de la terre productrice. »

 

 

Il est probable selon Ph Jouet que l'on fêtait à la Lugnasad la victoire des Tuatha Dé Danann sur les « voleurs de terre », l'intégration des paysans au corps social et la promesse des belles récoltes, la conséquence heureuse de l'intervention du dieu à Mag Tured...

 

 

Avec les Fomoires (ciel nocturne) Lug (crépuscule du matin) et Tùatha Dé Danann (ciel diurne) le mythe de Mag Tured prend place dans la cosmologie...

L'oppression des Tuatha dé Danann est corrélée à la partie nocturne du cycle. L'intervention du dioscure immortel (Lug est un « jumeau divin » bien qu'on ne sache pas vraiment ce que sont devenus ses frères jumeaux (supposés noyés!) libère les dieux diurnes...

 

 

Juin 2018 Divers 029pm.jpg

 Dessin de Danielle Landry-jais

 

 

 

La fête de la Lugnasad :

ou l'assemblée de Tailtiu (L'oenach Tailtiu)...

 

 

Créée par Lug pour commémorer la mort de sa nourrice (Tailtiu)

D'où une connotation « funèbre », funéraire, de cette fête...

Elle se tenait au Calendes d'août

(15 jours avant et quinze jours après la date de commémoration)

On y pratiquait des « courses » (de chevaux, de chars.)...

 

 

Elle comportait trois obligations :

Y venir fidèlement et sans hâte...

Ne pas regarder par dessus son épaule gauche en la quittant...

Ne pas y arriver après le coucher du soleil...

 

 

C'était la période des « courtises », on y concluait les mariages, les alliances, leur « arrangements», mais non leur célébration...

Tout cela se faisait sous le patronage de Lug (patron des « unions ») ...

 

 

C'était aussi une période privilégié pour « légiférer », rendre « justice », élaborer ou parfaire des lois...


…........................

 

 

Divers Avril 2018 029pm.jpg

 

 

 

La Lugnasad : Transpositions analogiques possibles : (Bran du)

 

Comme la terre laissée à l'abandon, ou surexploitée jusqu'à la disparition d'un biotope « dévitalisé », une terre sur-appauvrie, polluée et stérilisée, nous sommes, nous aussi, symboliquement, analogiquement, une terre en « jachère » si ce n'est, plus conséquent encore, si la royauté, la souveraineté du cœur et de l'esprit, ne sont plus en mesure et capacité de régenter notre royaume humain, une terre « gaste » de plus en plus désertée de vie !...

 

 

Comment rendre notre terre intérieure de nouveau féconde et « fleurie » ? Telle est la question que véhicule les mythes lesquels sont immortels et interpellent toute époque et toute génération...

 

 

Face à un envahissement chaotique comment « défricher » celui-ci

et trouver un équilibre, une coopération de type symbiotique, entre la Nature élargie au sens de Cosmos, d'Univers et la nature humaine qui dépend grandement de Celle-ci ?...

 

 

Quelques « outils » :

 

La conscience, le discernement, l'écoute, la vision, l'inspiration, le libre arbitre, le libre choix, une liberté « responsable », l'entendement, la juste résonance, le désir, la volonté, la confiance, le courage, l'obstination, la résilience, la rencontre, la découverte, le partage, l'échange, le sentiment de « naturalité », la solidarité, l'entraide, la recherche de la connaissance, des dimensions élémentaires, originelles, primordiales et essentielles de l'existence, la pratique, l'expérience, la maîtrise, le perfectionnement, l'initiation, la transmission, l'authenticité, l'exemplarité, l'humilité, la réjouissance, la sagesse et une claire, aimante et fervente pensée altruiste, philosophique et spirituelle....

 

 

 

Ce que je retiens personnellement  et que l'on peut fêter et honorer lors de la Lugnasad...

 

 

Un monde Celte où la Terre est traditionnellement considérée comme une Mère, une Déesse « nourricière », prodigue et féconde, pourvoyeuse de bienfaits qu'il nous faut honorer et respecter pour les « sacrifices » qu'elle consent afin de donner de la Vie à la Vie et de pérenniser celle-ci...

 

 

L'acte matriciel est un acte éminemment « sacré » d'où les notions de « sacrifice » (rendre « sacré » nos pensées et nos actes) impliquant l'offrande et le don du meilleur de tous et de chacun, et ce, rituellement, cérémonieusement, dans le Cercle d'Amour et de Fraternité, avec tout le « Vivant » visible ou non, le souvenir de toute vie passée et en vœux positifs avec les vies à venir...

 

C'est peut-être dans ce monde celtique et à la Lugnasad que réside traditionnellement et universellement la vraie « Fête des Mères » !

 

Et c'est cela qu'il nous est possible d'incarner alors...

 

Rappelons-nous que la seule chose que nous demande "notre Mère à tous et à toutes, c'est de ne pas l'oublier, de la livrer à une mort définitive . Elle demande à ses enfants de faire "mémoire" du sacrifice énorme consentie par Elle pour assurer notre présence au monde et le devenir de celui-ci dans le meilleur équilibre et la meilleure harmonie possible...

 

N'est-ce pas cela que nous ferons début août assemblés de coeur et d'esprit ?

 

 

 

Honorer LUG pour l'exemple extraordinaire qu'il représente, les valeurs fastes qu'il incarne et met efficacement en œuvre afin d'établir, de rétablir, de restaurer, de conforter tout ce qui participe de l'équilibre et de l'harmonie de l'Univers et de tous les règnes...

 

Sa volonté d'unir, de réunir l'épars et le dispersé des forces et des énergies parfois antagonistes afin qu'elles s'attellent complémentairement à la défense du Principe vital universel, de son Essence, de son Anima...

 

 

Nous sommes tous et toutes invités à être nous aussi les acteurs et artisans de cette « médiation » régulant les contraires et les dualités opposées (à commencer en nous puis à travers nous.)...

 

 

Le monde Celte (comme bien d'autres sagesses et traditions ancestrales), nous exhorte particulièrement, en toute liberté conscience et responsabilité, à devenir des « oeuvriers » de la VIE...

 

 

Brocéliande Menhir Juin 2018 195pm.jpg



02/07/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 515 autres membres