Les dits du corbeau noir

LES MYTHES DE LA CREATION ( SUITE / PARTIE 2) 2019 BRAN DU 19 11 NOVEMBRE

 

 

Merlin roi des bardes pour onlinepm.jpg
 

 

Illustrations  BRUCE L

CONTACT :  https://www.etsy.com/shop/Barknstone

 

 

 

 

 

Les Mythes de Création (suite 1)

 

 

Apocalypse de St Jean  extraits

 

« Alors je vis un ciel nouveau et une terre nouvelle »…

La cité Céleste « je la vis qui descendait du ciel »… « prête comme une épouse qui s’est parée pour son époux.»…

« La mort ne sera plus. Il n’y aura plus ni deuil, ni cri, ni souffrance, car le monde ancien a disparu. »…

« …Voici, je fais toutes choses nouvelles. »

« C’en est fait. Je suis l’Alpha et l’Omega, le commencement et la fin. A celui qui a soif, je donnerai la source d’eau vive, gratuitement. »…

 

(Cette épouse est faite d’une essence plus spirituelle que matérielle et corporelle. NDR)

 

 

Alchimie et « corps glorieux »…

 

L’alchimie nous fournit une version très intéressante de l’idée d’un « corps glorieux »… L’idée des alchimistes, telle qu’elle apparaît déjà dans les textes les plus anciens que nous connaissons… est que l’œuvre alchimique qui a lieu dans la cornue (la fabrication de la pierre philosophale) est une répétition de la création en même temps que la réalisation d’un « corps glorieux »…

Cela signifie, en d’autres termes, que l’idée alchimique de pierre philosophale et l’idée de « corps glorieux » sont une seule et même chose…

 

Dans l’idée »e orientale c’est la réalisation à l’intérieur de soi, du « corps de diamant »…

 

Dans le monde germanique, après la terrible bataille entre les dieux et les démons (le Götterdämmerung ou encore le Crépuscule des Dieux) un monde nouveau fleurira soudain, émergeant des profondeurs. Les dieux nouveaux trouveront dans l’herbe les tables d’or de la sagesse du passé… (Balder et quelques-uns des dieux ressuscités habiteront ce nouveau monde.)…

 

La pensée médiévale plaçait la psyché individuelle dans une relation d’union magique avec le cosmos tout entier…

Vu sous un certain angle, les mythes de création ne décrivent pas tant des phénomènes extérieurs, situés à l’origine des temps, qu’un processus intérieur de réalisation de l’inconscient et d’actualisation du Soi dans l’être humain qui place l’individu en correspondance avec l’univers.

 

M L Von Frantz

 

...........................

 

 

 

51351582_567302877077957_8989618076697755648_npm.jpg

 

 

 

Les Mythes de Création (Suite)

Notes Bran du

 

 

Il me semble qu’un processus de nature alchimique associé à une initiation et aux analogies de correspondances serait très approprié pour reconstruire  un individu « démembré », fracturé,  morcelé, délabré et quelque peu « anéanti »…

 

« Reconstruire l’être », c’est aussi lui bâtir une nouvelle « demeure », le doter d’un nouvel habitat intérieur plus conforme à une respiration nouvelle, plus large, plus ample, plus profonde, plus « ouverte »… Un tel habitat pourrait lors s’apparenter à la Maison de Verre de Merlin ; un monde certes « fermé », « enclos », (une enveloppe charnelle, corporelle, matérielle), mais « percée de lumière » !…

 

La « Source d’eau vive » (et guérisseuse) est en nous et, près d’elle, veille la Déesse des ruissellements et écoulements de toute Vie…

C’est là l’Eaurigine !... l’Eau souveraine (Rig à le sens en celtique de roi ou de reine !)…

 

En tant « qu’homme » (terme dérivant de la racine « humus »), nous sommes invités (par un influx « féminin ») à être le puisatier ou le sourcier de ce terreau primitif qui nous constitue « élémentairement » afin d’en faire jaillir l’être nouveau « régénéré, revitalisé »… animé d’une perception et compréhension nouvelle de ce qui en nous  est à l’œuvre et qui nous associe à sa réalisation.…

 

Nous sommes bien cet athanor de chair transmutée et transformée peu à peu, dégrossie, épurée, rendue de plus en plus « subtile », ce « corps nu » qui renversant les idées préconçues voire formatées peut enfin « voir » et comprendre la réalité de ce qui Fût, Est et Sera…

 

« Recouvrance » est le manteau de lumière que l’aurore dépose sur nos épaules nues…

 

 

 

 

55576766_2308040566147919_1902360883640664064_npm.jpg
BRUCE L

 

 

 

La « dilatation » de l’être n’est ni une dilution ni une évaporation, mais la phase préliminaire indispensable  pour tout fragment, retrouvant l’entendement d’un « tout » dont il est l’un des éléments constitutifs…

 

La « reconstitution » implique un « morcellement » préalable…

C’est par le parcellaire que l’on mesure vraiment l’étendue d’un territoire. Celui de l’Etre n’échappe pas à ce constat !...

 

Il nous appartient de faire naître ou renaître en nous le « magicien », le « puisatier », l’alchimiste, le poète, l’amoureux, le créateur,  le sacerdote et médiateur, le servant et l’offrant, le pontonnier et le passeur !...

 

Pas de « renaissance » communautaire possible et « durable » sans « renaissance » individuelle préalable !...

 

« L’alchimie initiatique interne » est le germe, la semence des labours et moissons du futur !…

 

 

 

 

Shaman-FOR-WEBpm.jpg
Bruce L

 

.................................................



19/11/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi