Les dits du corbeau noir

LES FICHES DE L'OVATE par SPERED FRANKRIST

LES FICHES DE l'OVATE

Etudes de Spered Frankist - Clairière Kan ar Vuhez

 

Photographies : Bran du (sauf indication)

 

archives photosVerbatim bran du 16034pm.jpgPissenlit    Dent de lion



Préliminaire :

Les données ici indiquées sont informatives, elles ne dispensent pas la prudence et la précaution en terme de posologie et le recours à des spécialistes en cas de doute ou d'ignorance et pour des soins qui relèvent de leurs seules compétences....

Les dosages demandent la plus grande vigilance et connaissance ; un mauvais dosage peut avoir des conséquences inverses au bienfait attendu !

Les plantes ne se cueillent pas à n'importe quel moment, dans n'importe quel environnement (pollutions diverses) et toutes les parties d'une plante ne sont pas à employer sauf exception...

La préservation de l'espèce impose une cueillette raisonnée et pondérée... (Surtout si les racines sont prélevées...)

L'identification exacte est plus qu'indispensable, des erreurs dans ce domaine peuvent avoir de graves conséquences.

Comme pour les champignons des espèces peuvent se ressembler avec des effets inverses à ceux recherchés.

L'abus de consommation peut à terme s'avérer toxique et donc dangereux tant dans le règne fongique que pour les plantes sauvages...

Les bienfaits octroyés relèvent des Forces, Energies et Lumières dispensées par la Nature et en son sein ; ces bienfaits impliquent en retour une gratitude, un respect, une considération, un remerciement qui peuvent s'exprimer dans une intention et des offrandes formulées avant la cueillette elle-même...



Notre frère Spered Frankist, cuisinier et en formation à l'Ecole des Plantes, nous proposera dans cette rubrique des fiches pour Ovate. Nous le remercions de cet apport et de se partage de pratiques et de connaissances.... NDR



Sortie Hillion mars 2013 chaudron 020pmjpg.jpg

 

Spered Frankist présentant des beignets de jeunes feuilles de consoudes, plat réalisé lors des sorties nature de l'Association : Le Chaudron d'Abondance

 

archives photosVerbatim bran du 23539pm.jpg
Milleperthuis

MILLEPERTUIS

(hypericum perforatum L. Hypericaceae)

 

 

Le Millepertuis(Herbe de la St Jean)

La plante entière fleurie est utilisée.

Plante herbacée vivace, pouvant atteindre 60 cm de hauteur, la tige est ligneuse,rougeâtre .

Les feuilles sont opposées, sessiles, linéaires à ovales, le limbe est vert foncé, parsemé de grands points translucides et bordé de petits points noirs. La fleur est jaune à 5 pétales légèrement asymétriques. Les feuilles sont aussi perforées de petits trous d’où son nom.

Floraison de mai à septembre. Il existe environ 400 espèces de millepertuis sur la planète.

 

Constituants :

. Naphtodianthrones (0,1-0,3%) dont l'hypéricine

. Dérivé du phlorogucinol (0,2- 4%) surtout l' hyperforine

. Flavanoides (2-4%)

 

Propriétés et indications :

Usage interne :

Antidépresseur naturel, le millepertuis exerce un effet stimulant sur le système nerveux central.

Il est utilisé dans le traitement des dépressions légères et modérées, les états d’anxiété et en cas d' agitation d'origine neurologique, à condition que la personne ne prenne pas de médicament.

Attention il y a beaucoup d'interactions médicamenteuses avec le millepertuis.

Le millepertuis réduit l’efficacité des médicaments.

Contre-indiqué en cas de prise d'anti-vitamine K, de médicament antirejet, d'anti-rétroviraux....

Déconseillé si la femme prend des contraceptifs oraux.

Par mesure de précaution, il est préférable de ne pas utiliser le millepertuis pendant la grossesse,ni au cours de l'allaitement.

Risque de photosensibilisation, surtout chez les individus au teint clair.

Les préparations à base de millepertuis ne doivent jamais être utilisées avant une exposition solaire, puisque l'hypéricine est photosensibilisante.

 

 

 

Infusion : 1 cuillère à soupe dans ¼ de litre d'eau bouillante, infuser 10' à couvert

 

Huile de massage pour lumbago et sciatique

Faire une macération solaire avec 1l d'huile bio et une poignée de millepertuis

pendant40jours.



Toxicité

 

Les baies cuites sont comestibles,mais toutes les autres partie de la plante contiennent de l'oxalate

de calcium et sont donc toxiques, le fruit non mature contient également un alcaloïde toxique.

Les baies crus consommées en forte quantité peuvent provoquer des nausées et des vomissements chez l'homme. Ont doit interdire aux enfants de manger les baies crues. La cuisson détruit les

toxine.

 

Autres utilisation du sureau

 

Le nom latin sambucus fait allusion aux flûtiaux (sambuca) que les pâtres grecs taillaient dans le bois tendre du sureau, le cœur tendre des branches peut facilement être évidé, ce qui rend cette plante idéale pour la confection d'instrument à vent simples (mirliton, fifre ou sifflet)

 

les baie servaient à confectionner une encre.

 

Le coin des cheminant gourmands

 

le sureau est utilisé dans la fabrication de vinaigre

en beignet

en limonade

en sirop en kéfir

en gelée

 

Quelques recettes

 

limonade de sureau

faire macérer 10 belle ombelles de sureau avec 3l d'eau ; 500 g de sucre, 2 citrons en rondelles

10 raisins sec dans un récipient transparent pendant 4 à 5 jours au soleil. Filtrer et mettre en bouteille durant 15 jours avant de consommer sans modération attention à l'ouverture ça peut être surprenant

 

Beignets de fleur de sureau

 

 

180 g de farine T65

Mélanger au fouet les farines,la levure,la vanille,les œufs,le sel, le lait, le miel.

Quand le mélange est bien lisse laisser reposer 6h.

Tremper les fleurs dans la pâte et frire dans de l'huile à 180°

égoutter, saupoudrer de sucre glace et déguster de suite.



Le sureau

Sambucus nigra famille des Caprifoliacéaé

 

portable éléanor 578pm.jpg

Photo : Eléanor

 

 

 

Le sureau est un arbuste ou arbrisseau qui pousse dans les bosquets et les terrains incultes, en Europe, en Amérique du Nord et dans la plupart des régions tempérées.

Il existe plusieurs espèces de sureau , seul le sureau noir et le sureau blanc font partie d'une véritable tradition médicinale et gastronomique.

Partie utilisées

les fleurs et les baies

 

Ses vertus médicinale :

Les feuille fraîche sont riches en acide cyanhydrique et peuvent être utilisées en cataplasme ;

Les fleurs contiennent des anthocyanes, des flavonoïdes, du mucilage,et tanins et une petite quantité d'huile essentielle.

Les baies contiennent les mêmes flavonoïdes, des vitamines A,B et C

Les fleur sont utilisées contre le rhume. Elle sont sudatives et expectorantes

 

posologie :

infuser 5g de fleurs séchées dans 150ml d'eau bouillante 5 à 10 mn.

Boire 3 tasses par jour

Les baies seront traitées en sirop ou extrait.

portable éléanor 576pm.jpg
photo Eléanor

 

Attention à ne pas confondre surtout avec la plante appelée Yèble ou hièble qui n'est donc pas un arbuste mais qui présente des similarités avec les sureaux car appartenant à cette famille. (NDR)

 

 

 .............................................................................................................................

 

 

 

plantes sauvages mars 2014 026pm.jpg

SOUCIS ; on appréciera la fleur en salade...

 

Additif :

en complément d'information :

 

Cuisiner avec les plantes sauvages

Ouvrage d'Anne Richard et Pierre Vaillant Geste Edition



Outre les recommandations utiles et salutaires (lieux non pollués, quantité récoltée limitée, souci de l'environnement, conditions requises pour une bonne cueillette, dosage précis dans l'emploi des plantes, bonne période pour leur utilisation...) on trouvera bien des informations et des recettes dans ce livre bien conçu....



Il y est, par exemple,question de :

Boissons à base de noyaux dont celle faite avec l'épine noire ou prunellier sauvage...

Celle-ci s'appelle « vin d'épine » boisson obtenu au printemps avec les jeunes « repousses » du prunellier...

(Il est recommandé de ne pas en abuser...)



De pousses sauvages mangées comme des asperges telles

les jeunes pousses du fragon (petit houx) ou encore celles de la

fougère aigle (et non les autres fougères)...

Attention ces pousses deviennent toxiques en grandissant....



Mai 2012  St Yviec Cahos toul goudic 333pm.jpg



Roc trevezel huelgoat mai 2013 269pm.jpg

Jeune pousse de fougère aigle

 

Du bon emploi des ombellifères telles les carottes sauvages, l'angélique sylvestre, la criste-marine, l'égopode et les chénopodes...

Une grande prudence et une identification sans faille sont requises pour cette famille de plantes qui comprend aussi la petite et la grande ciguë, aux redoutables toxiques...

La grande ciguë (friche et littoral) peut atteindre 2,50 m. Sa tige est tachée de pourpre violet. Ses ombelles sont nombreuses et peuvent avoir chacune entre 10 et 20 rayons...

La petite ciguë mesure entre 20 et 70 cm ; elle vient dans les jardins et son feuillage est proche de celui du cerfeuil.

Elle a des bractées sous les fleurs...

A ne pas confondre avec le cerfeuil ou la carotte sauvage....

 

Ile de batz I mai 2014 063pm.jpg
Carotte sauvage



L'oenanthe safranée est aussi une plante toxique qui abonde dans le massif armoricain... (Fossés et prairies humides.

Elle à des feuilles de persil plat et des ombelles très bombées de 10 à 40 rayons...

(Les bovins peuvent être empoisonnés avec ses tubercules..)...

Le cerfeuil est lui enivrant (toxique nerveux)...



L'if seules la pulpe autour du noyau des airelles rouges (fruit) peut se manger le reste est des plus toxiques. Les chevaux en meurent, les gaulois vaincus ou déchus se suicidaient avec des baies d'if...



La mercuriale annuelle ou Roberte des terrains vagues et jardins peut être confondue avec des amarantes ou des chénopodes ou encore la pariétaire qui sont elles comestibles...

 

Irlande Knoth et newgrange juillet 2013 197pm.jpg

Digitale


Attention aussi à ne pas confondre les feuilles de la digitale (toxique) avec celles de la consoude avec ces dernières au printemps ont fait des beignets (ne pas en abuser toutefois)...



La datura ou herbe à taupe est extrêmement toxique. On peut la confondre jeune avec des chénopodes ou des arroches...

Les bords de Loire ont des colonies de daturas, mais bien des parcs et jardins municipaux l'utilise aussi en fleurissement original !



salades et algues avril 2014 008pm.jpg

Le nombril de Vénus (excellent avec du fromage frais de chèvre)

 

Peuvent se récolter toute l'année :

(Les feuilles le plus souvent)

La violette / Le tussilage / La souchette (champignon) / La primevère officinale / Le plantain lancéolé / La pimprenelle / La picride fausse vipérine / le passerage drave / la menthe suave / La mâche / L'épinard bonhenri / la chicorée sauvage / La capselle ou bourse à Pasteur / Les jeunes pousses d'épicéa commun / L'égopode. L'églantier des chiens (fleurs) la criste-marine / La consoude officinale / l'Aubépine ( pulpe du fruit en coulis voir fleurs pour aromatiser un entremet) / L’achillée mille feuille, l'ail de Naples (bulbes et fleurs)....



Pour agrémenter la décoration de vos plats pensez à diverses fleurs (pâquerette, onagre, capucine, bourrache...)



En salade les jeunes pousses d’achillée, mais avec modération...

(Aromatique et amère. A couper finement et en petite quantité)

 

L'ail des ours (vient d'un mot celte qui veut dire brûlant)

Toute la plante est comestible crue ou cuite. C'est à la fois un aliment et un remède...

Tous les aulx sont comestibles...

Attention cependant, il est de la même famille que le muguet qui lui est très toxique !...

Je préfère pour son goût d'ail, l'alliaire officinale dont toute la plante est comestible jeune mais feuilles et fleurs de préférence. C'est un excellent condiment...NDR



plantes sauvages 015pm.jpg

L'alliaire

 

 

ATTENTION, passée la floraison bien des plantes perdent de leur qualité ; elles se font plus amères ou plus ligneuses etc...


archives photosVerbatim bran du 16134pm.jpg

Ciboulette sauvage

 

 

 L'angélique sylvestre qui pousse souvent près des oenanthes (vigilance donc.) Sa tige est glauque rougeâtre, creuse et striée. Elle fleurit de juillet à octobre... Les feuilles inférieures sont dentées et peuvent atteindre plus d'un mètre de longueur.



Irlande juillet 2013 partie 4 203pm.jpg

 

Angélique

 

La grande berce est elle aussi commune et d'un grand développement en hauteur... Ses fleurs aussi sont larges et grandes. Sa jeune tige coupée en rondelle était ajoutée en soupe ou salade.... (Prudence toujours dans la bonne identification.)



Les arums ou gouet (toxiques) peuvent être jeunes confondus avec la bette maritime ou encore l'épinard sauvage...

plantes sauvages 018pm.jpg

Le Gouet ou Arum

Verger d'Avalon 05 08 025pm.jpg

Le gouet à maturité



L'aubépine (les jeunes feuilles se mangent crues en salade, les fleurs de même et la pulpe rouge des fruits (les cenelles) peuvent faire un coulis aromatique... C'est assez « farineux » et peu charnu mais efficace contre la diarrhée...

L'aubépine peu aussi être utilisée pour clamer le stress...et ce qu'il induit. (Consulter un spécialiste pour un bon dosage.)

archives photosVerbatim bran du 18609pm.jpg

l'aubépin


La cardamine ou cresson de terre, de vigne ou de muraille...

(Très bon en salade ou en soupe avec de l'ortie, de l'alliaire et des « fanes » de radis, ma recette printanière préférée ! NDR)

archives photosVerbatim bran du 16044pm.jpg

Cresson de terre

 

archives photosVerbatim bran du 16043pm.jpg

Mâches et cresson de terre

plantes sauvages 006pm.jpg

Cresson dit de fontaine (prudence contamination ; risque grave avec la douve du foi)



La carotte commune : (poils aux pattes et poils au menton!)

Feuilles et fleurs sont comestibles. On faisait autrefois avec une huile appelée huile de Vénus...(La racine est employée avant la montée de la tige.)

 

Ile de Batz III mai 2014 069pm.jpg

La carotte sauvage


La chicorée : la racine est séché puis torréfiée... Les feuilles de la « rosette » se récoltent entre l'automne et le printemps (bien avant la floraison donc) et se dégustent crues ou cuites...

(C'est à partir de la chicorée que l'on a produit la chicorée frisées, la scarole et les endives ou chicons.)



archives photosVerbatim bran du 18624pm.jpg

La consoude

La consoude aux feuilles râpeuses et rugueuses. Se mangent les feuilles en début d'année ou à la repousse d'automne. Couper en petits morceaux. Peut épaissir une soupe. (Si on en consomme trop cela pourrait produire une cirrhose. Modérer l'emploi donc)

Sert, avec l'ortie, à faire un purin ou compost efficace...



La criste-marine. Les jeunes feuilles se mangent crues , en salade ou en condiment... Les feuilles peuvent aussi être confites dans le vinaigre... Elle était embarquée avec les marins sur les navires au long cours pour lutter contre le scorbut....



L'églantier ou rosa canina. C'est le fruit le plus riche en vitamine C. On utilise aussi les fleurs dans la confiture. On peut faire également de « l'eau de rose »...

Il est important d'enlever tous les poils urticants des cynorrhodons ce qui est assez fastidieux il est vrai et d'attendre que le fruit soit bien mûr...

(Une gelée est appréciée avant récolte...)

 

archives photosVerbatim bran du 19914pm.jpg

L'églantier
images dessin décor  dec2013 052pm.jpg



L’épiaire des bois. Elle a un goût de champignon. Ses jeunes pousses et feuilles sont comestibles. (Elle ressemble un peu à l'ortie mais ses feuilles ne piquent pas.)



La fougère aigle. On ne récolte que les jeunes pousses enroulées appelées crosses. Cette fougère ne forme pas une touffe comme la plupart des autres fougères qui ne doivent pas être récoltées.

Les crosses sont cuites à l'eau. On peut aussi en ajouter quelques unes dans la soupe. Elles peuvent se consommer comme des asperges.

ATTENTION : Elles sont toxiques crues. Pas d'abus, les crosses de fougère pourraient être à haute dose cancérigène !



Le Fragon : les jeunes pousses violettes se consomment et sont très tendres. Il faut cependant les cuire avec plusieurs eaux.

La plante devenue adulte devient toxique....Cette plante est normalement « protégée », il n'est donc pas recommandé de la cueillir.

 

Mars 2012 Divers 007pm.jpg

Le Fragon ou petit houx (plante protégée)



Le houblon : les jeunes pousses appelées jets se mangent comme des asperges...

 

archives photosVerbatim bran du 27492pm.jpg
Houblon à maturité



Le plantain lancéolé : peut se consommer toute l'année, mais après le printemps, il vaut mieux faire cuire les feuilles qui sont plus amères. A employer en soupe.

Les jeunes pousses sont employées crues en salade mélangées à d'autres salades sauvages ( mâche, cresson de terre, alliaire, ortie etc...) (léger goût de champignon.)

 

 

plantes sauvages mars 2014 023pm.jpg

Le plantain

 

la flora juin 2014 003pm.jpg

 

jardin lisette juin 2014 005pm.jpg

Plantain maritime


La ronce à fruits : les jeunes pousses se consomment au début du printemps (bon tonique mélangé avec de la mélisse. NDR)

Les fleurs crues de l'été se mangent aussi en salade.

 

archives photosVerbatim bran du 27603pm.jpg

La ronce à fruits



Le tussilage est excellent en salade (feuilles) les fleurs et tiges sont aromatiques.

 

la flora juin 2014 224pm.jpg

Tussilage

La violette odorante. Fleurs et feuilles consommées en salade printanière ou sont cuites pour un potage...

 

archives photosVerbatim bran du 16201pm.jpg

Violette, fleurs en décoration



Le salsifis des près. Les feuilles se consomment au printemps.

 

archives photosVerbatim bran du 19445pm.jpg



La pâquerette : fleurs et feuilles crues en salade, mais à petite dose SVP

 

Roc trevezel huelgoat mai 2013 080pm.jpg

Paquerettes en salade avec modération

.....................



Des idées recettes :



Chèvre frais aux drupes d'aubépine (sans le noyau)

Sushis de consoude aux moules avec riz

Brochette de poulet au cumin et purée de doucette

Roulade de maquereaux (filets) au nombril de Vénus

Nombril de vénus au chèvre (ébouillanter les jeunes feuilles 2 minutes . Égoutter, hacher et ajouter 20 grammes de fromage de chèvre puis mettre au grill. Servir sur toast chaud par exemple.)

 

Les petits plats du Chaudron d'abondance :

 

IMGP0916pm.jpg

Mâche aux petiots lardons


IMGP0919pm.jpg

Soupe : ortie, alliaire et fanes de radis

Jospinet  16 03 2015 Ru et grève 001pm.jpg

Soupe avec pissenlit, plantain, cresson de terre....

 

 

......................

archives photosVerbatim bran du 18457pm.jpg

La Presle ou prêle

Avec les fougères, une plante pionnière

soigne les "os". A saupoudrer en salade...

 

Autres infos complémentaires :

(Autres ouvrages consultés)



On fait une cure de désintoxication avec l'Ail aux ours et ce en avril/mai... Les feuilles sont mangées crues avant la floraison (lavées et coupées menue et a parsemer sur les aliments.)

 

jardin mélange mai 2013 044pm.jpg
Ail aux ours



Le gui est un régulateur et stimulateur de tension artérielle.

Il existe des cures de tisane de gui sur 6 semaines soit 3 tasses sur 3 semaines, 2 tasses sur 2 semaines et une seule tasse par jour la dernière semaine...

Cela améliore la circulation et la tension...

(mettre à macérer une cuillerée à café bondée de gui dans l'eau froide pendant 12 h et filtrer. Mise en thermos rincée à l'eau chaude avec la ration quotidienne de tisane.

Autrement, réchauffer l'infusion au bain marie avant de la boire...



On peut aussi boire une tisane de gui, une tasse, toute l'année...

Mais la cure au printemps et à l'automne est préférable...

Des tisanes d'orties peuvent aussi être préparées (elles sont dépuratives et hématopoïétiques (une tasse/jour toute l'année...)

Toulousemonapapillonoct2013 175pm.jpg

L'ortie aux très nombreuses propriétés - une soupe excellente...


Le Pissenlit : des cures de deux semaines à base de tiges fraîches de pissenlit donne du tonus (On peut croquer la tige, crue sans la fleur.)

 

maguy iniitiations avril 2013 + louis AM 072pm.jpg

Pissenlit

.................................................................................................

 

 

Saut du Goulou été 2015 035pm.jpg

La Tanaisie



26/10/2015
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 551 autres membres