Les dits du corbeau noir

LES DRUIDES (SUITE) LA CREATION GARANTE DU SERMENT ETUDE COMMENTAIRES BRAN DU 2016 30/03 MARS

FESTIVAL A E N 2016 007pm.jpg

Photographie Bran Du

 

 

Les Druides F Le Roux – CH J Guyonvarc'h Ouest-France éditeur (suite) Etude, analyse, commentaires et notes Bran du Mars 2016

 

La Création garante du serment des femmes et des hommes :

 

« Carman, par les incantations de sa gloire, détruisait le suc de tous les fruits orgueilleux. »...

 

«... Le ciel, la terre, le soleil, la lune et la mer,

les fruits de la terre et les algues de la mer,

les bouches, les oreilles, les yeux, les propriétés,

les jambes, les mains, les langues des guerriers.

 

Les chevaux, les épées, les beaux chars,

les lances, les boucliers et les visages des hommes,

la rosée, les glands, l'éclat des feuilles,

le jour et la nuit, et reflux et le flot lourd.

 

Elles donnèrent tout cela en caution,

les troupes de Banba sans chagrin éternel

pour que l'assemblée ne soit pas dans le brouillard des disputes... »

 

«... par la négligence de l'assemblée vinrent

l'orgueil, la faiblesse, le grisonnement précoce,

des rois sans hardiesse et sans beauté,

sans hospitalité et sans vérité... »

L'Assemblée de Carman en Leinster

 

 

 

FESTIVAL A E N 2016 001pm.jpg

 

Carman ; c'est Tailtiu, la Nourrice de Lug, c'est l'Irlande elle-même, la terre et la mère nourricière qui sacrifie sa propre vie pour le bien être, la pérennité de ses enfants en perpétuant la paix et l'abondance pour ceux-ci....

C'est en son honneur que Lug instaurera la Lugnasad chaque début du mois d'août...

Cette déesse qui est aussi « guerrière » est rattachée à l'Autre-Monde...

 

(La non célébration de la fête de Tailtiu est une cause de calamité pour toute l'Irlande.)

 

 

Retenons ceci : afin que la paix demeure, que l'équilibre et l'harmonie soient restaurés, que la bienveillance et la bienfaisance poursuivent leur règne, que l'abondance soit assurée, il importe de prendre en « caution » tous les êtres, tous les règnes, tous les éléments, toutes les choses constitutives de la création et de la poursuite de celle-ci...

 

La Création est prise pour garante d'un désir et d'une volonté humaine de préserver tout ce qui concoure à la vie, à la pérennité de celle-ci et ce, dans un cadre harmonieux et équilibrés....

 

Elle est prise en « caution » du serment des hommes et des femmes de ne pas altérer la sérénité de la vie et de ne pas porter atteinte à celle-ci (faute de quoi la dite « Création » pourrait se retourner contre les fauteurs de troubles et les sanctionner !)...

 

 

FESTIVAL A E N 2016 003pm.jpg

 

Les assemblées celtiques se tiennent dans le cadre d'un festiaire qui parcoure la « Roue de l'année » dans l'alternance semestrielle d'une période sombre puis claire et de nouveau ténébreuse...

 

Elles ont pour but de mettre en accord et en équilibre le plan humain dans toutes ses relations et rapports « confraternels » « horizontaux » avec le plan spirituel (et religieux) « vertical » et ce, à travers des rites appropriés et concélébrés avec les forces, énergies et lumières sacrées et divines via les médiateurs que sont les druides et avec l'aide les Entités du Panthéon celtique qui manifestent et expriment le plan de Cela que l'on ne saurait « nommer »...

 

L'important étant que l'assemblée des êtres ne soit pas tenue dans le « brouillard des disputes » et que ne soient pas rompus les pactes d'amitié....

 

Tout étant lié et relié, ajusté, concordant, et établi en cohérence dans la pensée celtique on ne peut difficilement imaginer une symbiose plus grande opérée entre la Création et toutes les créatures appelées à préserver et à faire évoluer celle-ci !...

 

C'est une pensée « écologique » avant l'heure qui a souci de préserver et de protéger la vie en ayant sagesse, connaissance, conscience d'associer en partenariat solidaire tout ce qui peut concourir au maintien ou à la restauration des harmonies et des équilibres rompus...

C'est une interrelation savante et sage qui enseigne les conjonctions, coordinations, indispensables et salutaires entre un tout et ses parties et fragments dans une interdépendance d'entendement comme Un....

 

Nos assemblées, nos communautés de vie, sont, hélas, le plus souvent, plongées ou enveloppées dans ce « brouillard des disputes », dans les brumes plus ou moins épaisses des incompréhensions, des mésententes, des antagonismes et des conflits récurrents.... Avec les graves conséquences que l'on sait !...

 

Nous sommes avertis de façon sapientiale, spirituelle et philosophique que les manquements à ce serment d'équilibre et d'harmonie entraînent des déchéances, des inversions de valeurs morales et un glissement inéluctable alors vers le chaos...

 

Ainsi les « rois » dans les temps jadis, mais aussi tous ceux ou celles qui, aujourd'hui, ont charge en tant qu'élu, souverain, président, d'assurer à leur peuple la paix et la prospérité...

 

Le manquement à leur parole, à leur promesse, à leur serment, à leur engagement solennel, ne peut être que vecteur de déséquilibre et de disharmonie !...

 

L'oubli des enseignements majeurs (constitués d'une éthique, d'une déontologie, basées sur le respect, la bonne intention, l'écoute, la tolérance, l'art du discernement et de la nuance, la vigilante attention et la considération, et sur le sacrifice exemplaire et aimant de la Mère (la Terre), le non recours à cette substance nutritionnelle, ne peuvent que véhiculer la discorde et la perdition progressive de l'Essence même de la Création dans le cœur et la pensée des Fils et Filles de cette Mère...

 

 

FESTIVAL A E N 2016 002pm.jpg

 

Deux rappels importants :

 

Dans le monde Celte, l'oubli est plus terrible que la mort !

 

La grande amitié celtique se vit, se partage, s'échange, s'offre, se reçoit, avec « l'ornement du corps et de l'esprit »...

 

L'orgueil, cette inflammation pathologique et démesurée de l'égo, le mensonge et la cruauté sont trois fléaux majeurs redoutés dans la société celtique avec un autre triptyque jugé néfaste :

le déshonneur, la trahison de ses serments et engagements donc de sa Parole et l'oubli...

En pourrait ajouter la peur de la mort, la lâcheté et l'ignorance,

et la non participation aux rituels de la Roue de l'année...

 

La société se tient, est tenue, dans une conception de commune appartenance et croyance ainsi que par la fonction, le rôle, incarné par chacun et chacune en conformité avec les lois qui régissent autant l'Univers que les Etres vivants, le macrocosme que le microcosme, le visible que l'invisible...

 

On voit, on comprend, de nos jours, combien cette cohérence de conceptions partagées s'est peu à peu perdue au fil des siècles et des générations pour aboutir à un scientisme aveugle et forcené puis à une arrogance sans borne et très destructrice des tenants de la marchandisation et de la chosification de toute la planète  et ce, à base de mensonges et de cruautés mettant en péril le « vaisseau » commun...

 

 

FESTIVAL A E N 2016 008pm.jpg



31/03/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi