Les dits du corbeau noir

LE "TOUT-AMOUR" REFLEXIONS BRAN DU 2019 20 07 JUIILLET

mariage Marie Oct 2018 005.JPG


Le mariage en 2019 de Marie Pierre avec Laurent

L'Amour est "possible" et nous l'avons (parfois) rencontré !

 

  

 

 

 

Le « Tout Amour » !    Réflexion    (toute personnelle)...

Bran du    Le 20 Juillet 2019 :

 



Elle avait donné un âge à l'amour ; une différence d'âge rendant impossible selon elle la continuité heureuse et joyeuse de sa concélébration... 

 

Mais l'amour est sans âge et ne saurait s'en voir attribuer un, pas plus qu'il ne saurait être fractionné, compartimenté, parcellisé; mis en degré, en équation, en proportion....



Il est dans sa plénitude d'être, dans l'absolu et l'infini de ses dons et des ses offertoires ou il n'est pas, ou alors seulement un simulacre de sentiments, un artifice, non du corps (le corps lui ne ment pas), mais de ce qui prétend le contrôler, le dominer et le soumettre et qui ne relève que de la dictature d'un mental asservi à lui-même et se donnant et procurant mille arguments fallacieux pour justifier son emprise et ses condamnations (surtout envers l'Amour qu'il a parfois bien des difficultés à asservir à ses commandements malgré ses stratagèmes pernicieux.)...



Combien de fausses raisons pour taire à jamais d'enthousiasmantes, d'authentiques et très prometteuses folies ?...



Selon certaines personnes, on se saurait aimer et être aimé qu'en fonction des âges réciproques de chacun des partenaires relationnels pourtant éminemment, voluptueusement, périodiquement et splendidement conjoint en une aspiration sincère, réciproque et mutuelle....

(Une différence d'âge entre « adultes » aimantés et consentants rendrait incompatible et honteux l'entretien de la relation pourtant instaurée, vivement incarnée et conjointement célébrée initialement au-delà, par-delà et en-deçà d'un tel critère !)...

Pourquoi cela, pourquoi cette ineptie, cette « destruction » et les souffrances qui en résultent ?

Parce qu'une pseudo morale l'interdirait, mais au nom de quoi et de qui ?...

Comment peut-on avoir honte par rapport à cet autre (si souhaité, si attendu, au demeurant) qui aurait le tord d''être plus âgé. ?



Est-ce que son âge, naturellement affiché, a interdit pour autant la rencontre, l'échange, le partage, la découverte, le ravissement et l'enchantement, les noces élevées autant que profondes, le don et le contre-don, la tendre, la généreuse, la prodigue et douce réciprocité, que nenni !... Que nenni !....



Mais, ce n'est pas avec ses yeux, ensoleillés d'Amour, embrumés si souvent de gratitude, sertis d'enchantements, que l'on regarde avec une infinie reconnaissance Cela, cet Amour là  ; c'est avec les yeux des autres, ces yeux qui ne sont pas les nôtres, mais qui sont censés, juger, condamner, réprouver, interdire pour nous l'état d'une relation que leur soi-disant code «éthique » désapprouve et ce pour des raisons qu'ils ne sauraient expliquer mais qui pourraient bien se situer à l'état même de leur propre « désamour » !...

 

 

 

mariage Marie Oct 2018 024.JPG



 

 

L'Amour n'est pas et ne saurait être une idée que l'on se fait de Lui et être réduit à une définition qui figerait sa réalité et ses mille et libres mouvances, ses mille et hautes et vibrantes conjugaisons, ses milles volutes, courbes, ondes, danses, flammes, marées, amplitudes et spirales....



Mais, pourtant, c'est bien ce que l'on fait en réduisant, en annihilant, en pasteurisant Celui-ci, en le codifiant, en le normalisant, en le rationalisant, en le cataloguant, en le formatant selon des critères allant du déni à la répudiation, de la possession à l'indifférence et passant par toutes les tromperies, toutes les lâchetés et par tous les mensonges !...



Comment pouvons-nous espérer en une société plus harmonieuse ; plus équilibrée, plus cohérente, plus solidaire, plus compassionnelle, plus généreuse, plus convergente, plus ouverte et tolérante en terme d'essentialité et de recherche du mieux-être individuel, conjugal et collectif, si nous méprisons l'Amour qui s'offre à nous et au monde ?...

Si nous faisons de lui un jeu de dupes, un collectionneur de conquêtes, si nous le mettons sur le trottoir, si nous lui crevons les yeux, les oreilles et le cœur ?...

 

Si nous le traînons dans la boue, si nous le pendons au crochet de la bêtise et de la stupidité, si nous lui faisons porter les oripeaux de nos manquements, de nos erreurs, de nos faiblesses, de notre inconsistance, de nos craintes et de nos peurs, de nos illusions et fantasmes, si nous en faisons le bouc émissaire de nos propres dépits et échecs ?....



Parce que, pour Etre, il nous demande « tout », nous lui refusons même une existence, nous lui ordonnons de rejoindre et de s'associer à une humanité indigne, orgueilleuse, égoïste et pervertie et nous nous étonnons qu'il déserte le camp de tels simulacres et qu'il se refuse à cautionner un monde humain plus préoccupé de possessions que d'offertoires !...



Alors que l'Amour est Force, Energie et Lumière comment voulez-vous qu'il accepte d'être un masque et une panoplie, qu'il cautionne ces mascarades de Vie, qu'il se prête à cette course effrénée vers le pouvoir et la domination, qu'il apporte son concours à ces inversions dramatiques des valeurs constitutives à l'origine d'une réelle dignité humaine ?...



Impossible !



Il est et demeure ce qui subsiste encore d'un possible entendement, d'une potentialité d'être enfin en Vie dans le Vivant de la Vie, soit notre seul recours et notre seul secours face au néant et au chaos vers lesquels nous nous précipitons, sourds autant qu'aveugles, vis-à-vis de ce qui Fût, Est, et Sera, sans ou avec nous et qui demeure à jamais l'Energie, la Force et la Lumière du « Tout Amour » ! ...

 

 

mariage Marie Oct 2018 025pm.jpg



20/07/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi