Les dits du corbeau noir

LE TERTRE ROUGE BARDI BRAN DU SOLSICE D'HIVER 2005 ET PRINTEMPS 2016 08 06 JUIN

 

Le Tertre Rouge     Bran du           Solstice d'hiver 2005 et 2016

 

Trois corbeaux posés au tertre rouge...

Trois, pas un de moins, pas un de plus...

Trois posés sur la neige...

 

(Jadis ils se tenaient sur l'épaule des dieux dont ils étaient les conseillers et les confidents.)...

 

Trois corbeaux venus du Nord

Trois sages en livrée de nuit

Trois pour faire la Lumière...

 

Tournez neuf fois le breuvage au chaudron...
La vie est un grand tourbillon...

Tournez neuf fois le breuvage au chaudron...

 

L'ombre bataille dans la Lumière

Tout arbre sait cela

Et celui à la ramure de cerf plus que tous les autres...

 

Grande mesnie dans le ciel...

La mort à belle armure

Qui suit l'épée d'Arthur...

 

C'est grand vacarme dans les nuées

Et Celte chevauchée

A l'écumante mémoire...

 

Tournez neuf fois le breuvage au chaudron...
La vie est un grand tourbillon...

Tournez neuf fois le breuvage au chaudron...

 

Rouge est la proie

Rouge sur le blanc de la neige

Du sang sur le bec des corbeaux...

 

Dans le ciel

Flotte la bannière

Aux trois couleurs...

 

Cela qui courre

A la crête des vagues et des flots

A rouge sabot...

 

Sonnent les cors

Au mitan de l'infernale poursuite..

Nul sanglier cependant pour la traque...

 

Tournez neuf fois le breuvage au chaudron...
La vie est un grand tourbillon...

Tournez neuf fois le breuvage au chaudron...

 

L'hiver s'abat sur le tertre rouge

Rafales de fureur

Sur la pierre du sommet...

 

Jadis celle-ci poussait son cri

Et le royaume se réjouissait

De la digne régence octroyée...

 

Gastes sont les terres

Et veuve la Grande Reine

Nul festin, nulle banquet...

 

Tournez neuf fois le breuvage au chaudron...
La vie est un grand tourbillon...

Tournez neuf fois le breuvage au chaudron...

 

L'If, le chêne, le bouleau

Ceux-là étaient de l'Assemblée

Avec les mots taillés dans leur écorce...

 

Flottaient lors les bois

Et l'avenir prenait figure ;

L'avenir avait visage...

 

Le marteau faisait sonner l'enclume

Le soufflet attisait le feu

Lors la parole prenait flamme...

 

L'hydromel emplissait les cornes

Et le barde, la coupe de mémoire...

L'Arbre retrouvait sève et racine...

 

Tournez neuf fois le breuvage au chaudron...
La vie est un grand tourbillon...

Tournez neuf fois le breuvage au chaudron...

 

La Branche d'argent

Et la Branche d'or...

Chacun faisant sage réponse...

 

Habiles sont les héros

Qui s'affrontent en l'épreuve

Pour le meilleur morceau...

 

Nulle ivresse dans le corps

Mais feux dans les pensées

Et feux dans les cœurs...

 

Tournez neuf fois le breuvage au chaudron...
La vie est un grand tourbillon...

Tournez neuf fois le breuvage au chaudron...

 

Sa cervelle n'est pas d'oubli

A celui-là qui compte sur ses doigts...

Il sait, il dit, il voit...

 

Il voit un monde qui ne lui plaira pas...

Il voit le chaudron qui se fendille

Il voit la marée des mensonges...

 

Il voit une très longue nuit...

Il voit l'épée dans le fond du lac

Il voit le père et le fils en train de s’entre-tuer...

 

Tournez neuf fois le breuvage au chaudron...
La vie est un grand tourbillon...

Tournez neuf fois le breuvage au chaudron...

 

Il n'y a plus de cœur

Pour naviguer à l'Etoile...

L'orgueil s'est installé au gouvernail du monde...

 

Mais, il est des chênes

Qui résistent au tempête

Et parmi eux, des glands, où germe le devenir...

 

Le printemps reviendra

Après la longue traversée

Et l'aurore se lèvera dans les bras du poème...

 

C'est ce que se disent

Au tertre rouge

Trois corbeaux, les pieds dans la neige...

 

Tournez neuf fois le breuvage au chaudron...
La vie est un grand tourbillon...

Tournez neuf fois le breuvage au chaudron...



08/06/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 562 autres membres