Les dits du corbeau noir

Le Solstice d'été ou Tantad Bran du Mai 2014

 

juin2012 monts d'arrée land art sy yviec 048pm.jpg

Du solstice d'été ou de l'apogée solaire... Une étape, un jalon sur la sente de la Lugnasad...

 

Bran du mai 2014

 

Le "feu" est en ce jour le maître de la cérémonie et il assemble, chaleureusement, tous les feux; ceux de la terre, ceux du ciel et ceux qui flamboie dans le coeur, le corps et la pensée humaine...

 

C'est un feu bénéfique, favorable et protecteur qui participe de l'éclosion de la vie en de multiples formes et qui prépare aux moissons et récoltes estivales et à celles que nous aurons su mener à bien dans les territoires généreusement ensemencés de l'Etre...

 

Le Feu-Père s'élève sur la poitrine de la Mère, sur son sein, et fait mûrir le fruit sur la branche, la graine sur la tige, l'amour sur les lèvres et dans l'alcôve des corps adonnés aux dons et aux offrandes réciproques...

 

Sur la margelle de l'été, maintes choses, maints sentiments, s'unissent et se fiancent pour concélébrer l'union ; la fécondité de l'amour et de la vie.... ET pour remercier en cela et avec forte gratitude tout ce qui participe à ces noces ; le sacré et le divin conjointement à l'oeuvre en nous et à travers nous...

 

Les sept ou neuf essences ainsi que les plantes médicinales choisies sont appelées à unir leur parfum, leur qualité attribuée et leurs valeurs respectives, en une même flamme apte à encenser l'univers d'une conjonction de bienfaits et de bienveillance...

 

L'astre solaire culmine, rayonne de ses pleins feux du haut du sommet de sa course annuelle et délivre cet éblouissant message d'amour invitant le vrai, le juste, le beau, l'accordé, le concordant à jouir d'une semblable éclat, d'une identique ardeur...

 

 juin2012 monts d'arrée land art sy yviec 128pm.jpg

 

Au plus éloigné se tient la cendre des mois noirs mais, passé, ce solstice de juin, celle-ci viendra de nouveau se déposer sur le haut foyer et peu à peu le recouvrir de son obscurité et de sa nuit...

 

Alors faisons monter en nous le bouquet d'étincelles, tournoyons dans le ciel d'entendement et de "cosmunion" comme une boule de feu, dansons comme une flamme humaine tournoyant dans l'air chaud de l'été, soyons de cette chaleur hautement et amoureusement dispensée et sautons parmi les rouges braises afin que se réalisent nos voeux les plus sincères, les plus authentiques, les plus aimants qui soient pour soi, pour l'autre, pour tous les autres frères et soeurs en humanité, pour tous les règnes, pour tout le visible et tout l'invisible, pour l'épanouissement du coeur et de la pensée...

Dansons, chantons, enserrons et embrassons le solstice de notre accord intime et profond avec la Belle Saison au coeur illuminé et rougeoyant....

 

Brûlez, avec ferveur et passion, que votre chaleur aimante se répande dans l'éther et se conjugue aux vapeurs ignées et qu'elle entoure la terre d'un châle de bienfaits car c'est un feu de tendresse que ce feu de l'été...

 

Germes, graines et semences ont reposé dans la chair de la Mère et les voici élevés vers le ciel, fièrement dressés portant promesse des moissons du futur... Nous pouvons être, nous-mêmes, de cet élancement et porteur d'une telle promesse selon la conscience, le désir, la volonté que nous en avons... Notre sage Tradition nous incite à cette compréhension et nous invite à l'animer, à la faire jaillir de notre terre intérieure et à l'offrir aux vents de la destinée afin que l'Amour ne cesse d'être réensemencé....

 

Cette Mère ouverte par le sillon du vouloir, du désir, à fait naître en son sein la vie à profusion et nous saurons vivement et ardemment la remercier à la Lugnasad de début août pour tout ce qu'elle a consenti de "sacrifices" pour que la Vie en toute ses formes exalte de sa propre chair...

 

Cette mère nourricière, cette nourrice faite de don et de bonté, Lug lui-même fera voeux de l'honorer chaque année et instituera la Fête de Lugnasad pour commémorer sa mort, mais une mort transcendée par toutes les vies qu'elle à périodiquement engendrées...

 

C'est dans cet entendement, dans cette compréhension, en nous associant de coeur, d'actes et de pensées à cette attention, à ce remerciement, que nous concélébrerons alors cette disparition et cette résurrection...

 

Que soit en cela notre belle et bonne joie du coeur et nos rouges flambées...

 

Coye Avril 2012 art nature etc 191pm.jpg

 

.............................................................................

Précautions :

De nombreuses régions perpétuent la coutume des feux dits de la St Jean entre le 21 et 24 juin...

J'en ai compté plus de 24 allumés dans les Côtes d'Armor l'été dernier dont celui de Quintin très spectaculaire par sa hauteur et sa fréquentation et par la présence des sonneurs des environs et de l'école de musique qui accompagnent "l'incendie" avec un répertoire de danses et de mélodies bretonnes bienvenues...

Faire du feu en plein été est subordonné à autorisation de la Mairie et ce pour des raisons évidentes de sécurité ; cette autorisation est souvent accordée sous réserve de précautions d'usages dans le choix du lieu et des mesures adaptées d'intervention en cas de début ou de risque d'incendie....

Le bord de mer présente, par exemple, des meilleures conditions d'allumage et de surveillance...

Il est recommandé de veiller après allumage à une bonne extinction...

.............................................................................

 

 juin2012 monts d'arrée land art sy yviec 130pm.jpg

 

Des Essences employées :

 

Elles varient selon les régions...

Pour les essences arbustives elles sont au nombre de 7 ou de 9...

Pour les plantes dites de la St Jean de 3, de 5, de 7 ou de 9....

 

On trouve communément et pour exemple : le millepertuis, la sauge, le lierre terrestre, la marguerite, l'achylée millefeuilles, l'armoise, la verveine, la menthe, le sureau...

(Ou encore la chélidoine)...

Pour le montage du "Tantad" (le Père-Feu) et pour exemple également : Le chêne, le bouleau, le pommier, l'if ou autre épicéa, le frêne, le hêtre, le saule, l'aulne, l'aubépin...

Il est important de connaître et d'indiquer les "valeurs" ou "vertus" attribuées aux éléments qui participent du feu rituel...

Le montage du feu obéit aussi à un agencement précis ; les fagots de diverses essences étant disposés les uns sur les autres et non tous mélangés ensemble... Le feu est généralement monté par les hommes et allumés par les femmes, son allumage se faisant au "Nord"...

Des chants ou de la musique accompagnent son embrasement...

Il est aussi d'usage de sauter par-dessus les braises en faisant des voeux ou pour confirmer un futur mariage...

Des roues ou rondelles en tilleul séché sont allumés dans le foyer et lancées dans le ciel...

Ce sont là des rites de fécondation associant le feu à l'eau... (Des meules enflammées étaient lancées du haut d'une colline et finissaient leur course dans une rivière...)

 

juin2012 monts d'arrée land art sy yviec 051pm.jpg



22/05/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 551 autres membres