Les dits du corbeau noir

LE SERPENT COSMIQUE ETUDE .... JEREMY NARBY ET SYMBOLISME DU SERPENT 2019 BRAN DU 06 05 MAI

 

 

FLORA MARS 2019 003pm.jpg

Stèle Picte

 

 

 

Jeremy Narby LE SERPENT COSMIQUE Georg Editeur

extraits

 

 

« Pour changer ce que l'on voit, il est parfois nécessaire de modifier ce que l'on croit. »

 

« La sagesse est pour toi, mais elle est faite pour le partage bénévole. »

 

« Je ne suis qu'un être humain intimement liés aux autres formes de vie. La vraie réalité est plus complexe que ce que nos yeux nous font voir. »

 

« Le chamanisme repose non pas sur une doctrine, mais sur une expérience. » J Narby

 

« La science la plus élaborée demeure un devenir continuel. » Jean Piaget

 

« Les Chamans en tant que médiateurs créent de l'ordre et rétablissent l'équilibre à l'intérieur de leurs groupes de telle façon que leur rôle est enraciné dans leurs cultures. » Hoppàl

 

« Peu de peuples primitifs ont acquis une connaissance aussi complète des propriétés physiques et chimiques de leur environnement botanique que l'Indien d'Amérique du Sud. »

C Lévy Strauss

 

......///////........

 

 

 

Au cours du dernier siècle les anthropologues ont examiné les pratiques chamaniques du monde entier, sans jamais vraiment en saisir l'essentiel...

C'est comme si les chamans connaissaient les propriétés moléculaires des plantes et l'art de les combiner (afin de modifier délibérément leur état de conscience.

Leur savoir provient de diverses plantes hallucinogènes (l'Ayahuasca entre autres plantes)...

 

 

 

A noter en ce qui concerne l'absorption de certains « breuvages » que : Une séance réellement hallucinatoire ressemble plus à un cauchemar qu'à un quelconque paradis artificiel !»

 

 

...Le problème ne vient pas des mots utilisés pour désigner le chamanisme mais vient du regard de ceux qui utilisent ces mots....

 

 

Il y a de l'ordre dans ce qui semble chaotique et dépourvu de sens...

Dans la langue toungouse un « saman » est une personne qui bat du tambour et entre en transe et qui « guérit » les gens...

Le Shaman : Un maître du chaos ou un éviteur de désordre :

 


Pour Lévi-Strauss, le chaman est une sorte de psychothérapeute et non un fou ou un malade. C'est avant tout un créateur d'ordre qui guérissait les gens en transformant leur douleur « incohérentes et arbitraires » en une forme ordonnée et intelligible. »

 

 

 

Pour Mircéa Eliade il y a des similitudes étonnantes dans les pratiques et les pensées des chamanes du monde entier, des « techniciens de l'extase » qui partout où ils opèrent se spécialisant dans une transe au cours de laquelle « leur âme est censée quitter le corps pour entreprendre des ascensions célestes ou des descentes infernales. » « Partout, ils parlent « un langage secret » qu'ils apprennent directement des esprits par imitation. Partout, ils disent qu'il y a une échelle de corde (ou une liane, une corde, un escalier en spirale, une échelle de corde torsadée) qui relie le ciel à la terre et qu'ils empruntent pour accéder au monde des esprits. Partout, ils considèrent que ces esprits sont venus du ciel et ont créé la vie sur terre. »

 

 

"Ce n'est pas rationnel que d'affirmer que certaines plantes sont des êtres intelligents capables de communiquer."...

Luis Edouardo Luna (les plantes enseignantes)

 

 

Rien ne peut être dit (...///...) jusqu'à ce que nous ayons une sorte de compréhension de ce dont ces gens sont réellement en train de parler lorsqu'ils disent que les plantes elles-mêmes révèlent leur propriété...  On ne peut pas considérer ce qu'ils disent comme réel, parce que dans la réalité telle que "nous" la connaissons, les plantes ne communiquent pas. (Les récentes découvertes scientifiques montrent le contraire. NDR)

 

 

"Nous n'avons toujours pas la moindre idée de la façon dont la vie a commencé. L'ensemble très particulier de substances chimiques qui ont été nécessaires nous reste inconnu...

Le processus a pu lui, comporter un événement improbable tout comme il a pu se dérouler selon un enchaînement pratiquement inéluctable." Robert Shapiro "L'Origine de la Vie"

(Le principe vital est animé, la nature dans son ensemble est capable de communication.)

 

 

Personnellement je crois qu'il y a un but à la vie...
L'avenir purement matérialiste qui nous appelle semble lugubre et nous peinons à trouver un but à la vie...

 

 

L'Auteur oriente ses recherches sur ce qui peut être similaire entre l'ADN et ce que nous apprend le chamanisme (les points de convergence entre eux)...

Les peuples chamaniques affirmaient l'unité cachée de la Nature ceci confirmé par la biologie moléculaire...

 

 

On disait que l'hallucination ne pouvait être une forme de savoir mais, la connexion entre ADN et chamanisme serait bien réelle...

 

La double hélice de l'ADN est une échelle de corde torsadée ou un escalier en colimaçon... (Les « échelles de chaman sont présentent dans le monde entier.)

Symboliquement l'échelle est un élément, un outil, de communication entre le ciel et la terre, mais aussi un support et instrument de médiation entre les mondes... (Les dieux descendent sur la terre et les humains montent au ciel.)

 

 

Pour M Eliade, la notion d'axe du monde qui connecte les différents niveaux du cosmos est présent dans de nombreux mythes de création sous la forme d'un arbre.

 

 

 

DSC05886pm.jpg
Photo Bruce Lhuillier

 

 

En Australie, chez les Aborigènes la création de la vie est l’œuvre d'un « personnage cosmique » en rapport avec la fécondité universelle. C'est le « Serpent Arc-En-Ciel » dont les pouvoirs étaient symbolisés par des cristaux de quartz...

 

Sur un sceau mésopotamien, un « Dieu-Serpent figure avec son emblème (le Caducée) derrière lui et un autel de feu devant lui....

(Le symbole du « Dieu-Serpent » n'étant autre qu'une double hélice (comme l'ADN)...

 

In Mythologie Primitive, Orientale et Occidentale de Joseph Campbell

 

« Les mythes et les rites relatifs aux serpents apparaissent fréquemment et avec une signification symbolique remarquablement constante.Partout où la nature est vénérée comme étant animée en elle-même et donc divine de façon inhérente, le serpent est révéré comme son symbole. »

 

Dans le Dictionnaire des Symboles le Serpent «....joue des sexes comme de tous les contraires ; il est femelle et mâle aussi, jumeau et lui-même, comme tant de grands dieux créateurs qui sont toujours, dans leur représentation première, des dieux cosmiques.

Le serpent visible n'apparaît donc comme la brève incarnation d'un Grand Serpent Invisible causal et in-temporel, maître du Principe vital et de toutes les forces de la Nature. »

 

 

Les dieux créateurs liés au serpent ou figurés sous forme de serpents se retrouvent en de nombreux endroits du monde Amérique, Indes, Egypte, Pacifique...

 

 

 

La Mère de l'Ayahuasca est un Serpent...

 

 

Les « jumeaux divins » « créateurs de Vie » sont très répandus également en Amérique du Sud (Comme dans le monde entier d'ailleurs)...            Voir le Serpent à plumes (Quetzalcoatl) (L'Enérgie vitale sacrée) a un frère jumeau. Ils ont été tous deux engendrés par le Serpent Cosmique « Coallicue » dont le double sens en Aztèque signifie serpent et jumeau ou « jumeau magnifique » soit un double serpent d'origine cosmique symbole de l'énergie vitale sacrée chez les Aztèques....

 

 

Mais, chez les Hébreux, le serpent à l'origine bienfaisant devient « méchant » (alors qu'il était vénéré jusqu'alors ; voir le jardin d'Eden)...

 

 

En Grèce, fils de Gaïa (la Terre), le Serpent Typhon sera vaincu par Zeus avec l'aide d'Athéna... Il est une incarnation des forces de la Nature..

Le monstre appelé Typhon fut élevé à Delphes par le serpent Python qui se livrait à des oracles qui ne parlent pas, ne dissimulent pas, mais donnent un « signe » selon Héraclite d'Ephèse...

 

 

Chez les Taoïstes chinois, le Caducée prend la forme du Yin-Yang, qui symbolise l'enroulement de deux formes serpentines et complémentaires en un seul principe vital et androgyne...

 

 

Les chamans affirment l'existence d'essences animées (ou d'esprits) communes à toutes les formes de vie (Mères)...

Le savoir chamanique est avant tout une connaissance de ces « entités » qui sont aussi la source de tous les pouvoirs que le chamanisme s'attribue...

 

 

 

Le Serpent cosmique (suite) J Jarny

 

 

« On peut concevoir un rôle utile pour le hasard dans un système qui n'y trouve pas son origine. » Jeremy Narby

 

 

« Ce sont les « esprits » qui enseignent aux chamans au cours des visions ou des rêves les chansons magiques ou mélodies chamaniques qui sont les principaux outils de leurs pratiques...

 

 

Les enfers et les océans, l'eau primordiale et la terre profonde ne forment qu'une « matéria prima », une substance primordiale qui est celle du serpent. Esprit de l'eau première, il est l'esprit de toutes les eaux... »

Dictionnaire du Symbole Chevalier et Gheerbrant

 

 

« Les serpents dans leur rapport avec les profondeurs de l'eau primordiale et de la vie, s'entrelacent et établissent ce nœud de la vie que nous trouvons dans la voie osirienne et la conception druidique du Nwyre. »

J P Bayard

 

 

« La Vie est une compagne de la Terre presque depuis le commencement ».

Margulis et Sagan

 

 

« En tous les domaines, les déséquilibres joue un rôle fonctionnel de première importance en tant que nécessitant des rééquilibrations. » J Piaget

 

 

(Le cerveau humain dispose de dizaines de milliards de neurones de plusieurs sortes. Chaque neurone possède environ mille

synapses qui sont des points de jonction connectant les cellules entre elles. Chaque synapse dispose d'environ 10 millions de récepteurs.)

 

« Malheureusement , il est impossible d'obtenir des preuves directes pour quelques théories que ce soit concernant l'origine de la vie. » Shapiro

 

 

 

De l'A.D.N. :

 

Selon la théorie scientifique habituelle sur l'origine de la vie des petites molécules appelées acides animés se seraient associées par hasard, pour former les premiers « micro-organismes »...

 

 

Tous les êtres vivants selon la croyance animiste sont animés par le même principe ceci coordonné par la découverte de l'ADN. La molécule de la Vie est la même pour toutes les espèces. L'information génétique nécessaire à l'élaboration d'une rose, d'une bactérie ou d'un être humain serait codée dans un langage universel ou lettres : A G C T qui sont 4 composés chimiques qui forment la double hélice de l'ADN.

 

 

L'ADN comme le serpent cosmique n'est ni masculin, ni féminin...

Il s'agit de saisir la nature androgyne et double du Principe vital...

 

 

La culture occidentale s'est coupée du serpent, principe vital, autrement dit de l'ADN depuis qu'elle a adopté un point de vue exclusivement rationnel.

 

Les autres peuples qui pratiquent ce qu'on appelle le « chamanisme » communiquent avec l'ADN.

 

 

Paradoxalement, c'est la partie de l'humanité qui a réussit 3000 ans plus tard à découvrir son existence dans un laboratoire.

 

 

Les scientifiques ont commencé récemment à se rendre compte qu'une grande partie des maladies, comme le cancer, par exemple, trouvent leur origine, et donc leur solution, au niveau de l'ADN...

 

 

Il semble y avoir différentes techniques dans différents endroits du monde pour accéder à la connaissance du Principe Vital...

Dans leurs transes les chamanes arrivent en quelque sorte à réduire leur conscience au niveau moléculaire...

 

 

Selon les chamans du monde entier, la communication avec les esprits s'établit par la musique...

 

 

Une corrélation : les esprits que l'on voit en hallucinant sont des images tridimensionnelles et sonores, et ils parlent un langage fait d'images tridimensionnelles et sonores autrement dit, ils sont constitués de leur propre langage comme l'ADN. Comme l'ADN, ils se dédoublent pour communiquer leur information...

 

 

Au niveau de son contenu et de sa forme, l'ADN se présente comme un langage doublement double qui s'enroule autour de lui-même tout comme le langage double et entrelacé des Esprits de la Nature...

 

 

 

Il y a 200 milliards de Kilomètres d'ADN dans un corps humain... (soit une dimension « cosmique »... (L'ADN est large d'une dizaine d'atomes.) (L'ADN est plus petit encore que la lumière visible.)...

 

L'ADN, pour certains biologistes, est une « forme ancienne et élevée de biotechnologie » qui contient, à volume égal, « jusqu'à cent milliards fois plus d'informations que nos puces informatiques les plus sophistiquées . »

Il y a à l'intérieur de chaque cellule humaine l'équivalent de l'information contenue dans une encyclopédie de mille cinq cents volumes....

 

 

L'ADN émet des ondes ultra faibles que nous pouvons percevoir dans certains états (Hallucinations / Rêves)....

 

Pour l'auteur, L'ADN est à l'origine du savoir chamanique...

 

Il s'agit pour les chamans de capter les informations en provenance de l'ADN...

(Les chamans Australiens ont une approche similaire, mais sans recourir à un breuvage hallucinatoire (via le « Rêve »)...

 

 

Tout ce qui est vivant contient de l'ADN...

L'ADN, comme substance, ne varie pas d'une espèce à l'autre, il n'y a que l'ordre de ses lettres qui changent....

 

 

Il y a une unicité fondamentale de la Vie, chaque être vivant est construit à partir des instructions écrites dans la substance linguistique qu'est l'ADN...

 

 

Il y a plus d'ordre et d'informations dans une poignée de terre que sur les surfaces de toutes les autres planètes réunies...

 

 

C'est l'information contenue dans l'ADN, véritable langage de la Vie, qui fait la différence entre le vivant et l'inanimé...

 

 

Notre planète est câblée jusqu'en ses profondeurs... Ce réseau de Vie à base d'ADN... cette biosphère entoure la terre entière...

 

 

L'ADN émet des images sonores interactives...

 

 

Le « responsable » de tant d'émissions est le réseau global de la vie à base d'ADN...

 

 

Pour les chamans le « principe vital » provient du cosmos et possède une conscience...

 

 

La question à poursuivre et à approfondir étant :

 

A quoi riment ces connexions entre l'ADN et le Serpent Cosmique, l'Axe du monde et le langage des Esprits de la Nature ? (une même réalité décrite à partir de perspectives différentes !)...

 

 

Le Prix Nobel Francis Crick suggérait que la molécule de la Vie était d'origine extra-terrestre, tout comme les peuples animistes qui affirmaient que le Principe vital était un Serpent Cosmique.

 

 

La liane de l'Ayahuasca est souvent décrite comme une échelle ou même une double hélice elle est appelée : Vigne de l'Esprit, Ou Echelle vers la voie lactée ou encore Vigne de l'Âme...

 

 

 

« Une plante ne parle peut-être pas, mais elle contient un esprit qui est conscient, qui voit tout, qui est l'âme de la plante, son essence, qui la rend « vivante ».  Pablo Amaringo (chaman)

.................................

 

 

divers champ 803pm.jpg

 

 

 

Du « Serpent Cosmique » (suite) :

 

Les serpents cosmiques abondent dans les mythes de création du monde entier et ils sont alors à l'origine non seulement du savoir, mais de la Vie elle-même...

 

 

Les cultures chamaniques ou « animistes » savent depuis des millénaires que le principe vital est unique pour toutes les formes de vie et ressemble à deux serpents enlacés (ou à une corde, échelle, ou vigne) ; l'ADN constitue de cette façon la source de leur étonnant savoir botanique et médical...

L'ADN (comme l'Axis Mundi ou Axe du Monde) est bien leur source de savoir et de visions chamaniques...

 

 

L'hypothèse de l'auteur :

Il y a une possibilité d'établir une communication entre le réseau formé par l'ensemble des êtres vivants à base d'ADN et une conscience humaine... (Mais, ceci, n'est perceptible qu'en état de conscience défocalisé ( hallucinatoire...)

 

 

La biologie moderne est fondée sur l'idée que la Nature ne possède ni intelligence, ni but, et n'est pas animée par de quelconques esprits... Le hasard serait la seule source de véritable innovation...(selon le savant F. Crick) . La Vie ne serait qu'un « phénomène physico-chimique normal.» et l'ADN (un acide) un simple produit chimique...

Le hasard constituait l'unique source de changement dans la nature et celle-ci ne recelait ni bu, ni intention, ni conscience...

La science pensait avoir trouvé dans cette conception la vérité...

 

 

Mais la découverte d'un code génétique unique pour l'ensemble des êtres vivants, constitué de 64 mots, dont plusieurs servent de ponctuation , allait bousculer cette conviction...

 

 

L'ADN est à la fois une molécule et un langage...

C'est la substance informationnelle de la Vie...

(Mais toujours considérée « sans conscience » par la science qui part du principe que les produits « chimiques » sont « inertes »...

 

 

Comment la biologie pouvait-elle présupposé que l'ADN n'était pas conscient, si elle ne comprenait même pas le fonctionnement du cerveau humain, siège de notre conscience, qui est lui-même élaboré à partir de l'information contenue dans l'ADN ?

 

 

Notre propre conscience est le fruit de la nature ; comment cette dernière pouvait-elle ne pas être consciente ?

 

 

Il est difficile de comprendre comment des animaux (par exemple des fourmis) peuvent : « faire de l'élevage », « traire », « construire des granges », et « cultiver des champignons » pour se nourrir sans posséder une « forme de conscience » !

 

 

Le « postulat de l'objectivité » empêche les praticiens de voir quelque intention que ce soit dans la Nature... Pour bien des scientifiques la Nature demeure dénouée d'intention...

 

 

La démarche rationnelle à tendance à minimiser, à rabaisser, ce qu'elle ne sait pas, ne saisit pas...

 

(Pour elle tout est explicable et le « mystère » constitue un ennemi !)...

 

 

Alors que « l’intentionnalité » semble se manifester à tous les niveaux. (Mais on ne peut en parler sous peine de ne plus faire de la science selon nos propres critères avoue un scientifique.)

La science de la vie, la science de l'homme, constitue en fait une sorte de « flatteuse imposture » traitant le vivant comme s'il était inerte...     Elle agit de la sorte car cela contrarie fortement la théorie de la sélection naturelle mue par le hasard...

 

 

 

Il est important de respecter la foi d'autrui, aussi étrange qu'elle puisse paraître... Ainsi, si les chamanes croient que les plantes communiquent ou que les biologistes croient que la nature est inanimée, c'est leur droit le plus stricte...

 

 

Pour l'auteur de l'ouvrage : « Le principe vital est animé, la nature dans son ensemble est capable de communication. »...

 

 

Si l'hypothèse élaborée dans ce livre (même si elle ne coïncide pas avec les présupposés actuels de la biologie), elle signifie que les peuples dits indigènes ne disposent pas seulement de connaissances botaniques précises, concernant des plantes et des remèdes spécifiques, mais d'une véritable source insoupçonnée de savoir bio-moléculaire, d'une valeur financière inestimable,, et qui concerne surtout les connaissances du futur...

 

(Mais, la science matérialiste est en train de rattraper leur savoir chamanique et elle n'a pas de freins étant guidée par une soif de connaissances monnayables, dont elle exclut les dimensions éthiques et spirituelles...)...

 

D'où vient la Vie ?

 

Peut-être que la réponse n'est pas connaissable par de simples humains ?

 

 

"Il y a l'être, il y a le non-être. Il y a le non-être qui n'a pas encore commencé à être / Il y a l'être qui n'a pas encore commencé à être un non-être qui n'a pas encore commencé à être........... " Tchouang-Tseu

 

 

« L'origine scientifique des origines de la Vie aboutit à une impasse. »

 

 

« Nous n'avons toujours pas la moindre idée de la façon dont la vie a commencé. L'ensemble très particuliers de substances chimiques qui ont été nécessaires nous restent inconnu. Le processus, lui, a pu comporter un événement improbable tout comme il a pu se dérouler selon un enchaînement pratiquement inéluctable/ Il a pu demander plusieurs centaines de millions d'années, ou seulement quelques millénaires. Il a pu intervenir dans une mare tiède, dans une source hydrothermale au fond des mers, dans une bulle de l'atmosphère ou quelque part, ailleurs que sur notre Terre, en quelque lieu du cosmos. »

Robert Shapiro « L'Origine de la Vie »

 

 

Y a-t-il un but dans la Vie ?

 

Existons-nous et mourrons-nous pour une raison ?

Personnellement, je le crois et je pense que la combinaison du chamanisme et de la biologie apporte des réponses intéressantes à ces questions.

 

 

J'ai vu des serpents d'ADN qui laissent peu de place à l'incrédulité. Ils sont vivants et ils nous animent, ainsi que tout ce qui nous entoure...

 

Tout compte fait, la sagesse exige non seulement l'investigation de nombreuses choses, mais aussi la contemplation du mystère.

 

..........................................

 

 

Du SERPENT : Ce que nous en dit encore le Dictionnaire des Symboles de

Jean Chevalier et Alain Gheerbrant Robert Laffont éditeur :

 

« Le symbolisme du serpent est effectivement lié à l'idée même de la Vie. » René Guenon

 

« Le serpent est l'un des plus grands archétypes de l'âme humaine. » Gaston Bachelard

 

 

Le serpent (comme l'homme) se distingue de toutes les autres espèces animales...

 

Chez les Indigènes, il est souvent représenté par un simple trait sur le sol (la ligne n'a ni commencement ni fin ; qu'elle anime, et elle devient susceptible de toutes les représentations, de toutes les métamorphoses. On ne voit de la ligne que sa partie proche, présente, manifeste. Mais on sait qu'elle se poursuit, en-deçà et au-delà dans l'invisible infini... C'est une ligne mais « vivante »...

 

Le serpent jaillit d'une « bouche d'ombre » pour cracher la mort ou la vie...

 

Le serpent réside aux sources de la vie (il est associé à l'âme et à la libido.)

C'est une « abstraction incarnée »... Un complexe archétypal lié à la froide, la gluante et souterraine nuit des origines...

 

 

Tous les serpents possibles forment ensemble une unique multiplicité primordiale, une indémembrable Chose primordiale qui ne cesse de se tortiller, de disparaître ou de renaître...

 

 

Cette Chose primordiale qu'est-ce sinon la vie dans sa latence... La « couche de vie » la plus profonde ; le réservoir le plus potentiel d'où proviennent toutes les manifestations...

Le serpent est ce qui anime et ce qui maintient...

C'est un vieux dieu premier que nous retrouvons au départ de toutes les cosmogenèses avant que les religions de l'esprit ne le détrônent...

 

 

 

Il est le « vivifiant » ; celui qui donne la Vie ou qui est le Principe même de la Vie...

 

 

Le serpent appelé Ouroboros (qui se mord la queue ou la tient dans sa bouche) n'est pas seulement le promoteur de la Vie, il est aussi celui de la durée. Il crée le temps comme la Vie en lui-même... (La circonférence qu'il forme vient compléter le Centre pour suggérer l'idée même de Dieu...)

Il est le symbole de la manifestation et de la résorption cyclique...

 

 

IL est l'union sexuelle en lui-même, auto-fécondateur permanent. Par son venin « il est la mort qui sort de la vie et la vie qui sort de la mort. » G Bachelard

Dans le Tantrisme, il est la Kundalini lovée à la base de la colonne vertébrale. C'est de là que part la montée de la libido, des « chakras » qui est la manifestation renouvelée de la Vie...

 

En Inde, le serpent Ananta enserre de ses anneaux la base de l'axe du monde...

 

Il est le Midghardon scandinave « plus ancien que les dieux mêmes » selon l'Edda »...

 

Il est surtout la dynamique du Cercle, la première « Roue » en apparence immobile. C'est une grande divinité cosmographique...

C'est l'esprit de l'eau première, l'esprit de toutes les eaux...

 

 

C'est le mythe du grand serpent originel , l'expression de l'indifférencié primordial...

Toutes les grandes déesses de la Nature (les Déesses-Mères) ont le serpent pour attribut...

 

 

Il est le grand inspirateur ( par ex d'Apollon ou de Dionysos dans leurs complémentarités.) (Poésie, musique, médecine et surtout divination.) (La Pythie Grecque ne prophétise qu'en état de transes. Même Zeus se transforme en serpent pour atteindre son objectif.)

 

 

Il est l'alpha et l'oméga de toute manifestation...

 

Le serpent n'est pas « médecin », il est « médecine » et tel doit être compris le Caducée dont le bâton doit être pris en main. L'Esprit est le thérapeute qui doit l'expérimenter d'abord sure lui-même avant que de soigner autrui...

 

Renier la vie originelle et le serpent qui l'incarne, c'est aussi renier toutes les valeurs nocturnes dont il participe, et qui constituent le limon de l'Esprit...

 

........................................................................

 

 

Divers 11 2017 023pm.jpg

 

 

Le « Serpent » dans le domaine de la Tradition celto-druidique :

 

 

Merlin-Devin (Barzhaz Breizh Hersart de la Villemarqué extraits

« -Merlin, Merlin, où allez-vous si matin avec votre chien noir ?

  • Iou! ou ! ou ! ou ! iou ! ou! Iou ! ….

  • Je viens de chercher le moyen de trouver, pat ici, l’œuf rouge, l’œuf rouge de serpent marin, au bord du rivage, dans le creux du rocher...

 

Note Bran du : cet « œuf de serpent marin » ; c'est l'oursin fossile, un symbole de quintessence porté au cou en guise de symbole protecteur et de rappel des origines de la création... On en a retrouvé de nombreux exemplaires en diverses tombes celtiques....

 

 

 

Ce qu'en dit Philippe Jouet dans le dictionnaire de mythologie et de religion celtique Anbanner éditeur extraits :

 

Le serpent ( et les êtres anguiformes) :

Le serpent est asses fréquent dans l'iconographie celtique, plus rarement dans les récits mythiques...

On note des affinités du serpent avec les domaines chthonien et aquatique... Il a des mues saisonnières...

 

Cela laisse envisager une fonction d'intermédiaires avec L'Autre-Monde dans un contexte funéraire...

 

Dans l'art gallo-romain, il est l'attribut de Mercure, de Cernunnos, du Dieu tricéphale et de Sirona...

 

 

Le serpent cornu accompagne le dieu au bois de cerf sur une gravure du Val Camonica ( Alpes, Vallée des Merveilles)

On le rapproche du serpent à tête de Bélier ( force génésique, fécondité...)        Il accompagne souvent Cernunnos et figure sur nombres de monnaies celtiques...

 

Sur une statuette d'Autun, un Dieu tricéphale et cornu, assis en tailleur, nourrit deux serpents à tête de bélier qui lui font une espèce de ceinture.       Sur les monnaies, le serpent possède assez souvent une tête de bélier...

 

La file de cavaliers qui participe à la cérémonie d'immersion représentée sur le bassin de Gundestrup est précédée par un serpent à tête de Bélier...

 

Cet hybride associe le monde d'en bas à une puissance de vie, peut-être de nature ignée...

 

 

La tradition brittonique orne l'épée d'Arthur de deux serpents d'or (« ...Quand on la dégainait on croyait voir des flammes de feu sortir de la gueule du serpent. Cela était si terrifiant qu'il n'était pas possible d'en supporter la vue. »

 

L’œuf de serpent associé à l'or et à la nuit est le motif central d'une cosmogonie...

 

Peredur affronte le serpent noir du tertre qui garde dans sa queue une pierre « dont la vertu est de donner à celui qui l'a tient autant d'or qu'il en souhaite, dans l'autre main. »...

 

 

Dans les contes écossais Farquhar Leigh ou Gilleadha Braton acquièrent un savoir médical illimité en se brûlant le pouce à la vapeur d'un bouillon dans lequel cuit un serpent blanc capturé au pied d'un coudrier merveilleux.

(La puissance du serpent passe dans l'eau soumise au feu ; le bouillon.)(La vapeur brûlante conjoint ces deux éléments et témoigne d'un rapport subtil avec le sacré.)

 

 

Le venin de serpent est une arme mythique...

Avant la bataille de Mag Tured, Lug s'équipe de deux lances « mortelles après qu'on les a plongées dans le sang d'un serpent venimeux. »...

 

« Je suis acier, je suis sage, je suis serpent, je suis amant. »

Buarth Beirdd (Poème)

 

« ...Neuf années, j'ai été corde de la harpe d'enchantement...

J'ai été sous de nombreuses formes avant de naître...

J'ai été serpent tacheté... »

Taliésin (Poète « mythique » des Origines ou début de la Création ( voir Fintan, Amorgen, Tuan Mc Cairil...)

 

.........................................................

 

 

A NOTER :

 

74 % des remèdes ou des drogues d'origine végétale utilisés dans la pharmacopée moderne ont été découvert en premier lieu par les sociétés traditionnelles...

2 % seulement de toutes les espèces végétales ont subi un contrôle complet de tests scientifiques en laboratoire...

La grande majorité des 98 % qui restent se trouvent dans les forêts tropicales. L'Amazonie contient plus de la moitié de toutes les variétés de plantes du monde.

L'estimation est de 250 000 espèces végétales pour toute la planète)...

 

 

Pour les traditions chamaniques, les images, les métamorphoses et les histoires constituent le meilleur moyen de transmettre le savoir. (Les mythes étant précisément des sortes de « récits scientifiques » ou des histoires à propos du savoir.)

(Le mot « science » vient du latin « scire » soit savoir.)

 

 

 

Divers 11 2017 020pm.jpg

 

 

 

........................................



09/05/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 562 autres membres