Les dits du corbeau noir

LE MURMURE DES FORETS PRESENTATION DE L ASSOCIATION ET ATELIER PROPOSE BRAN DU 2019 22 04 AVRIL

 Juin 2018 Divers 016pm.jpg

 

La Mère Primitive  oeuvre de Danielle Landry-Jais

 

 

 

"L'Association MURMURE DES FORETS"

Sonia, Amans et leurs ami-e-s

 

 

Présentation :

 

Murmure des forêts / convergences et accompagnements personnalisés

 

A travers quatre ateliers mis en place à des moments important de l'année (les fêtes celtes de Samain, Imbolc, Beltaine, Lugnasad), ou bien à travers des parcours co-créés à définir avec toi / avec vous et attentivement toujours au sens (aux intentions, saisons, horizons…) autant qu’aux conditions, nous proposons d'ouvrir des temps de réflexion et d'exploration collective et individuelle sur des thématiques données.

 

 

Des temps pour accompagner nos transitions et nos engagements dans tous les domaines de nos vies, pour incarner un monde plus humain, solidaire, respectueux du vivant sous toutes ses formes.

 

Des temps pour célébrer et honorer ce qui est déjà accompli et transformé, trouver du soutien pour continuer et définir la suite.

 

Nous regardons cela de différents points de vue : politique, spirituel, collectif, individuel, pratique, intellectuel, quotidien et exceptionnel.

Nous utilisons pour cela différentes approches et faisons appel à toutes nos intelligences (corporelles, rationnelles, intuitives, musicales, sensorielles…)

 

Nos différentes pratiques incluent ainsi le mouvement, la voix, la parole, l'expression artistique, le jeu, l'écoute et les simples partages du quotidien.

 

Mettre au service et mettre en lien ces différentes dimensions de nos vies, pour incarner de plus en plus nos valeurs et le monde dans lequel nous aspirons à vivre : voilà ce que nous semble être la raison d’être de Murmure des forêts pour l’heure.

 

 

Nous, qui proposons ça, sommes tou-te-s deux engagé-e-s dans des mouvements de transformation personnelle & sociale depuis maintes années, mouvements qui s'expriment autant dans nos pratiques professionnelles que dans nos modes de vie et nos engagements personnels, tant existentiels que militants et familiaux.

 

 

 

Sonia : "Mes différentes sources d'inspiration vont de la CNV à la danse, en passant par le focusing, la co-écoute émotionnelle, les cercles restauratifs, les pédagogies alternatives, la santé naturelle et différentes pratiques d'expression artistique (clown, voix...), et tous mes vécus quotidiens d'écologie pratique et relationnelle"...

 

 

Amans :  "Je m'appuie à la fois sur mon premier métier dans le théâtre (acteur, clown, poète...) et ma pratique de la facilitation (éduc'pop', gouvernance systémique, mankind project...). Mon chemin d'écologie profonde est nourri d'expériences : lieux collectifs, monnaie locale, conseil municipal, danses de paix universelles..."

 

 

Nous facilitons nos ateliers et nos accompagnements avec une grande attention à l'équivalence et au co-apprentissage. Chercher le naturel, la simplicité et la fluidité dans un monde qui s'en est tellement éloigné demande parfois un important effort.

 

 

 

Nous veillons à cette conscience aussi globale que possible, pour nous prémunir de tout aveuglement systémique : saisir les connexions qui contribuent aux sens des situations, tenir la perception des interdépendances, ce que les peuples premiers avaient et perpétuaient.

 

Nous pensons nécessaire l'évolution de la conscience de l'humanité : aujourd'hui la sagesse de l'unité universelle peut s’enrichir de la multitude de nos singularités, dans la paix et la compréhension.

 

 

Contact : murmuredesforets@riseup.net / 06 95 90 40 38

 

Inscription à notre liste d’infos : https://lists.riseup.net/www/info/murmuredesforets

 

........................................

 

 

Juin 2018 Divers 018pm.jpg

 

 

Atelier ( en participation consciente)

Le Thème proposé et exploré :

 

 

"Nos corps, ces héros", du 3 au 5 mai à l'arche du Soleil (56, au sud de Redon)

 

 

 

Explorer les ordinaires et extraordinaires du corps, entre liberté & interdépendance...


Questionner notre rapport au corps et les modèles qui l'ont construit, explorer de nouveaux possibles (relation, alimentation, geste ou habits) et pouvoir repartir vers d'autres horizons et des choix ravigorés.

Nous aborderons différentes approches du corps et différents angles de vue, pour aller expérimenter et partager via le mouvement, la parole, l'écoute sensible et diverses sortes de jeux.
Cet atelier aura lieu non loin de Redon, au moment de la fête de Beltaine : le soleil est de retour, les sens s'éveillent avec les parfums et les fleurs, nous fêterons le feu et les retrouvailles des corps avec l'été.

Atelier en participation consciente (minimum hébergement, et facilitation).

 

 

Pour en savoir plus sur Sonia et Amans de Murmure des forêts : par ici sur facebook Communication Consciente et Socioculture...

 

 

 

Contact & infos : 06 77 81 99 35 / murmuredesforets@riseup.net

 

Inscription: https://www.helloasso.com/associations/7-8-herz/evenements/nos-corps-ces-heros




Partager l'événement facebook : https://www.facebook.com/events/335107203781677/

 

 



En préliminaire : Nos corps, ces héros !?

 

 

En quoi le corps est-il si essentiel, un carrefour, un territoire à (re-)conquérir pour « transitionner » vers une société plus respectueuse du vivant sous toutes ses formes : sous quels angles pouvons-nous aborder ce navire, c’est-à-dire comment mettre en question cette thématique ?

 

Mon corps, cet incroyable « véhicule », qui me permet de vivre toutes les expériences sur cette incroyable planète, ma terre, ma maison, aussi bien le pays qui m’héberge que le corps… que je suis, que j’ai ? Grâce à lui en tout cas, par mes sens, je peux avoir accès à tout un tas de sensations, ressentis, impressions, signaux, lumières…

C’est lui qui à la fois me permet d’ajuster ce qui est nécessaire pour mon équilibre, à travers l’accès à toutes ces informations (douleur quelque part, odeur suspecte, soif, etc.) et en même temps grâce à lui je peux me retrouver quand je perds le fil du sens (en recevant un massage par exemple, ou en m’allongeant dans l’herbe).

 

Les réactivités émotionnelles, les égarements de l’intelligence peuvent trouver à se recentrer dans cette rationalité sûre et stable de la présence au corps.

 

Territoire occupé par toutes les normes esthétiques, posturales, alimentaires ou sexuelles, le corps (des autres) comme ultime champ de bataille des armées et des religions, terrain publicitaire et espace symbolique d’emprise des détresses, devient par la même occasion (pour chacun-e de nous) le premier espace d’une émancipation.

 

Plutôt que de chercher des intensités extrêmes et des transcendances incertaines, instables, en Orient comme en Occident nombre d’approches se basent aujourd’hui sur la matérialité du corps : focusing, vipassana, tipi, pleine conscience, danse intuitive etc…

L’attention aux sensations concrètes du corps, pratique spirituelle ou artistique ainsi bien enracinée, cultive la confiance dans le « dit du corps ».

 

Au milieu de cette jungle d’injonctions normatives (ou anti-normatives), c’est une forme de radicalité bien ancrée que d’autoriser nos corps à être tels qu’ils sont, qu’ils puissent continuer à nous envoyer leurs messages et que nous les entendions surtout, pour retrouver notre « bon sens ».

 

Prendre conscience des modèles et des alternatives qui nous influencent, retrouver une relation plus brute, sincère, directe et franche avec nos corps, et en même temps savoir en jouer, en jouir, c’est leur redonner leur juste place. Plutôt que de laisser l’idée du corps nous occuper l’esprit, comment faire pour laisser l’esprit habiter le corps ?

 

Savourer sa beauté et son intelligence propres, tous les sens en éveil, cela nous semble être une action politique, un engagement écologique et une pratique sacrée aussi majeur-e-s que de militer au quotidien dans des associations, réfléchir aux dominations de genre, pratiquer la méditation ou cultiver son jardin. Pas plus ni moins essentiel-le.

 

Dans la tourmente émotionnelle d’une époque éprouvante (où nous sommes capables d’anéantir toute vie sur cette planète), nos corps vivants, sensibles, exposés, sont le réceptacle, le bout de la chaîne. Polluants accumulés, stress au travail, violences intimes et menaces d’effondrements… avec tout cela nous vivons, et nous rayonnons parfois. L’alchimie s’opère, héroïquement au quotidien.

 

À travers une attention vitale à sa présence, à sa vérité, nous cherchons à redonner au corps sa juste dimension dans l’équilibre systémique global, afin qu’il nous inspire avec justesse dans tous nos engagements.

 

 

(L'article-là sur linkedin : https://www.linkedin.com/pulse/nos-corps-ces-h%25C3%25A9ros-amans-gaussel)

 

 

Voir article de Bran du à la suite de cette publication...

 

 

Juin 2018 Divers 029pm.jpg

 

 

...........................................................



22/04/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 562 autres membres